Vitamine D : « simply the best »

J’avoue que c’est une interprétation très personnelle, mais je trouve que la célèbre chanson de Tina Turner « Simply the best » (« Simplement la meilleure ») est une ode déguisée à… la vitamine D.

Evidemment, ce n’est pas ce qu’on voit immédiatement quand on regarde Tina Turner chanter sur scène : https://www.youtube.com/watch?v=rLi-KJJTSyc

Mais observons les paroles dans le détail :

« Tu me donnes tout ce dont j’ai besoin

Tu me donnes les promesses d’une vie et un monde de rêves

Chaque fois que tu me quittes je perds le contrôle

T’es simplement la meilleure !! »

Et maintenant regardez ce que disent les études scientifiques les plus récentes sur la vitamine D :

  • Une grande étude parue en juin 2014 dans le British Medical Journal a indiqué que des taux bas de vitamine D sont liés à une augmentation de la mortalité de 57 % toutes causes confondues [1].
  • Selon une étude réalisée par les trois spécialistes de la vitamine D – WB Grant, CF Garland, et MF Holick – la seule Grande-Bretagne connaîtrait 22 000 morts de cancer en moins chaque année si la population avait un meilleur taux de vitamine D. En incluant la France et les autres pays tempérés dans le calcul, on arriverait à des millions de vies sauvées chaque année.
  • Si vous passez de l’état de carence (moins de 10 ng de vitamine D par mL de sang) à l’état optimal (entre 50 et 75 ng/mL), vous obtenez les effets suivants :
    • Votre risque d’infarctus baisse de 50 %
    • Votre risque de sclérose en plaques baisse de 80 %
    • Votre risque de grippe baisse de 83 %
    • Votre risque de fracture et d’ostéoporose baisse de 50 %
    • Votre risque de diabète de type 1 baisse de 71 %
    • Votre risque de cancer du sein baisse de 83 %
    • Votre risque de cancer du côlon baisse de 80 %
    • Votre risque de leucémie baisse de 50 %
    • Votre risque de cancer du pancréas, de la vessie et du rein baisse de 65 à 75 %
    • Votre risque d’asthme baisse de 63 % [2]

Tout ça avec une simple vitamine, qui ne coûte que quelques centimes par jour !

C’est pas the best, la D ?

 

Un petit problème (et une solution)

 

Et pourtant, malgré ces bienfaits incomparables pour la santé, l’Institut de veille sanitaire estime que 80 % des Français ont une insuffisance en vitamine D (étude d’avril 2012) [3].

La vitamine D est rare dans l’alimentation. Notre principal apport vient en principe de notre peau, qui la fabrique sous l’effet des rayons solaires UVB.

Mais encore faut-il s’exposer largement au soleil tous les jours !

Aujourd’hui, malheureusement, la plupart des Occidentaux passent l’essentiel de leur temps chez eux, au bureau, en voiture, dans les magasins, ou encore dans des institutions (écoles, hôpitaux, maisons de retraite).

Il en résulte un déficit massif qui ne peut être compensé que par la prise quotidienne d’un complément de vitamine D, sous forme d’huile ou de comprimés.

Concernant la dose, les spécialistes recommandent généralement de 2000 UI (unités internationales) à 6000 UI par jour pour un adulte, et de 500 UI à 2000 UI par jour pour un enfant (en fonction de son âge).

Dans tous les cas, aucun risque d’intoxication n’est à craindre à ce niveau. Il n’a jamais été observé de cas de toxicité avec des doses inférieures à 40 000 Ul par jour, et ce pendant plusieurs années. Vous avez donc de la marge…

Une dernière chose, veillez à bien choisir la vitamine D3 [4], qui passe deux fois mieux dans le sang que la vitamine D2.


Ces plastiques qui rendent gros et fatigué

 

Les phtalates sont des composés qui rendent les plastiques flexibles et faciles à mouler.

On en trouve dans les cadres de fenêtres, les ballons, les rideaux de douche, les nappes, les imperméables, mais aussi dans les aliments industriels et les cosmétiques, puisqu’ils migrent très facilement des emballages vers les produits.

Une étude Américaine [5] a montré que les individus les plus exposés aux phtalates avaient des taux de testostérone plus bas que les autres.

Conséquences chez les femmes comme chez les hommes : fatigue, prise de poids, baisse de la libido, problèmes de mémoire et de concentration.

En attendant une réaction des autorités de santé (d’ici le prochain millénaire probablement), on peut limiter son exposition à ces composés en évitant l’achat de produits cosmétiques superflus, en ne faisant jamais chauffer des emballages plastique et en diminuant la consommation de laitages dont les graisses concentrent les produits chimiques environnementaux.

 

Un bain comme vous n’en avez jamais pris

 

Si je vous demande « savez-vous prendre un bain », je vois d’ici votre réponse :

« Ben oui, je sais prendre un bain, ça ne va pas bien de poser des questions aussi idiotes !!! »

Je reconnais que la question est un peu surprenante. Mais vous allez voir que ce n’est pas du tout aussi simple qu’on croit.

D’abord, il s’agit de choisir la bonne température :

  • Une eau tiède pour calmer les tensions nerveuses, musculaires, ou soulager les raideurs articulaires ? Ne dépassez pas alors 38°…
  • Une eau chaude purificatrice, qui dilate les capillaires et stimule la combustion d’énergie dans les cellules ?
  • Une eau froide (35°) fortifiante, qui augmente la pression artérielle et ralentit les battements du cœur ?

Si vous voulez un bain réconfortant, mettez camomille, lavande et rose dans un sachet à faire ‘infuser’ dans l’eau du bain. Pour la peau douce, mettez dans votre sachet calendula et consoude. Un bain antidouleur, lui, se prépare avec un mélange bien dosé d’arnica et de reine des prés.

 

Flash ++ Faire sa pommade de consoude cicatrisante. On broie de la racine fraîche épluchée. La texture est gluante et collante. On la mélange à de la vaseline. On porte le tout à ébullition et on laisse reposer une nuit. La mixture est ensuite filtrée et mise en pot pour servir à tout moment. La vaseline se sera chargée des principes actifs de la consoude. Quant aux propriétés cicatrisantes de la consoude, elles sont dues à la présence en abondance d’allantoïne, agent efficace du renouvellement cellulaire. ++ Barres de céréales : c’est niet ! Vous avez peut être l’impression que c’est sain, bon pour votre ligne et votre santé. Erreur : les barres de céréales ne valent pas mieux que les barres chocolatées. Même si elles sont bio et issues du commerce équitable… Ces barres, souvent préparées à base de flocons d’avoine, ne comportent en fait que très peu de fibres (1 à 3 g seulement). En revanche, elles sont très riches en sucres ajoutés : beaucoup contiennent un mélange explosif de sucre, de sirop de maïs et de miel. Sans parler de celles qui ont des pépites de chocolat ou des fruits secs. Ces grandes quantités de sucres peuvent augmenter la glycémie, les niveaux d’insuline et favoriser l’inflammation. Un conseil : s’abstenir. ++ Et comme on dit au Japon, « celui qui confesse son ignorance la montre une fois, celui qui essaie de la cacher la montre à chaque fois ».

Santé !

Gabriel Combris




Sur le même thème, vous aimerez sans-doute ...


Grand concours de vie saine (et pourquoi je ne participe pas !) La « vie saine » est une préoccupation légitime, et à la mode. Vous avez une alimentation bio, vous veillez sur votre...
Problème, je déteste le sport « L’exercice est, avec l’alimentation et la gestion du stress, l’un des trois piliers fondamentaux de la santé natur...
Méthode savoureuse contre les hémorroïdes Et aussi : Pourquoi les soldats d’élite ont arrêté les abdos, Ayurvéda 1 graisse 0, comprendre l’homéopathie en 9 lignes...

[1] Vitamin D and mortality : meta-analysis of individual participant data from a large consortium of cohort studies from Europe and the United States

[2] Selon les données réunies par D*Action, organisme américain réunissant les spécialistes de la vitamine D, et dont l’ambition est d’éradiquer l’épidémie mondiale de déficience en vitamine D actuellement observée.

[3] Medscape, voir article 3388747

[4] Tripkovic L et al. Comparison of vitamin D2 and vitamin D3 supplementation in raising serum 25-hydroxyvitamin D status: a systematic review and meta-analysis. Am J Clin Nutr 2012;95(6):1357-64.

[5] John D. Meeker, Kelly K. Ferguson. Urinary Phthalate Metabolites Are Associated With Decreased Serum Testosterone in Men, Women, and Children From NHANES 2011–2012. The Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism, 2014

13 réponses à “Vitamine D : « simply the best »”

  1. de gussem dit :

    effectivement j’utilise de la cire d’abeille pour ma pommade de consoude et j’utilise les feuilles de façon a garder la racine pour des nouvelles feuilles !

  2. BRAISAZ dit :

    vous proposez un dossier hors-série sur les bénéfices et la posologie précise de la vitamine D3. parce que comment prendre la bonne dose? j’aimerai le posséder;
    Aussi, dans un autre domaine, que penser des acides aminés pour faire baisser le cholestérol et éviter différentes maladies?

  3. Pat dit :

    Bonjour,
    Je suis aussi très surprise de la proposition de mettre de la vaseline (issue du pétrole) dans un produit de santé…
    D’autre part comment trouver de la vitamine D3 non animal pour végétarien ?
    Merci

  4. veron dit :

    bonjour,
    idem ci dessus. Par contre, de la vaseline?
    je croyais que c’était un dérivé petrochimique?
    jp

  5. garrigues annie dit :

    tout est parfait et bon pour tout le monde! merci!

  6. Daniel Main dit :

    A propos de vitamine D3, comment se procurer cette vitamine à hauteur de 6000 UI, alors que les organismes de santé préconisent 200 ui par jour comme AJR (soit 5µg)
    Je prends régulièrement de l’huile de foie de morue (en gélule) et le laboratoire demande de ne pas dépasser la dose recommandée, alors comment faire pour atteindre ces 6000 ui, soit 150 µg ? Merci de votre réponse ! Votre article est cependant très intéressant !
    Cordialement

  7. Georges Crochet dit :

    Bonjour,
    Peut-être faudrait-il aussi insister, dans les conseils donnés, sur la manière de répartir les 4000 U I/jour. Il semblerait ( de plus en plus de recherches semblent le montrer ) qu’il soit préférable de prendre sa vitamine D CHAQUE JOUR plutôt que des doses massives tous les mois, tous les deux mois ou tous les 6 mois. Pour l’instant il semble qu’il n’y ait pas de certitude à ce sujet mais seulement de forts soupçons. Mais dans le doute pourquoi ne pas choisir la dose quotidienne ? Mes sources sont les articles mis en ligne chaque semaine par le Vitamin D council américain. Cordialement,
    Georges Crochet

  8. Moriceau dit :

    Je n’ai jamais vu d’huile de tournesol dans une préparation magistrale……???????6

  9. Michèle dit :

    Je suis surprise que vous utilisiez de la vaseline qui est un dérivé de produit du pétrole pour faire une crème cicatrisante à base de consoude. Mon herbothérapeute en fait une, mais malheureusement je n’ai que les ingrédients :Calendule et consoude dans une base d’huile de tournesol, de cire d’abeille, de beurre de karité, de vitamine E et d’huile essentielle de lavande.
    À vous d’en profiter.

  10. Hoarau Elie dit :

    Bonjour.
    Concernant la vitamine D3 les goutes de cell’innov font mention de deux goutes par jour.Est-ce suffisant?Merci de me répondre.

  11. Lavenir Jean dit :

    bonjour,
    Je pense, qu’avant de conseiller de prendre de la vitamine D, il serait judicieux de donner les aliments qui procurent le plus de vitamine D. Nous aurons ainsi le choix, choix de prendre ou non d’autres pilules…
    Merci.
    JC

  12. Claudine François de Burlet dit :

    Bonjour Gabriel, le flash sur la consoude est très intéressant, il manque toutefois une information; quelles quantités à utiliser? Proportion de racines/ vaseline?

    Auriez vous l’obligeance de préciser? Merci , cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les 10 Découvertes scientifiques stupéfiantes qui peuvent changer votre vie !!!

Recevez votre dossier GRATUIT sur votre adresse mail et découvrez ce dont on entend trop peu parler : antidépresseur naturel, plante qui développe le cerveau, plante qui soigne les infections, etc...