Les 8 catastrophes santé du petit-déjeuner

Vous savez comme moi qu’il existe mille et une façons de très mal démarrer une journée :

  • Glisser sur le tapis de la salle de bains,
  • Se lever en trombe, s’habiller à toute vitesse, partir de chez soi et s’apercevoir qu’on est samedi,
  • Recevoir un mail pirate vous demandant vos coordonnées bancaires…et les donner parce que vous êtes mal réveillé et que votre premier réflexe en vous levant est de consulter votre portable (je sais de quoi je parle, ça m’est arrivé…)
  • Etc.

 

Mais tout ceci relève en général de l’incident indépendant de votre volonté.

En revanche, il existe aussi un autre genre de catastrophes du matin qui elles sont perpétrées avec rigueur et méthode, le tout pendant des années, sans qu’on s’en préoccupe le moins du monde.

Je veux parler des catastrophes alimentaires du petit matin. Voici les 8 plus fréquentes :

 

1. Manger un bol de céréales (parce qu’elles “sont pleines de fibres”)

L’idée que l’être humain doit baser son régime sur les céréales est vraiment bizarre.

L’être humain n’est pas fait pour digérer des quantités importantes de céréales.

Surtout quand on voit ce qu’il y a dans les céréales :

  • Elles sont pauvres en nutriments essentiels, comparées aux légumes.
  • Elles sont riches en sucre [1], responsable du surpoids généralisé, appétit incontrôlé, obésité, diabète de type 2, maladies du cœur, et cancer [2][3][4].
  • La céréale la plus répandue dans les pays occidentaux est, de loin, le blé, qui peut causer chez l’homme toutes sortes de problèmes de santé et abimer les parois intestinales.

 

2. Boire un verre de lait au petit-déjeuner (“parce que c’est  bon pour les os”)

Vous vous rappelez de ce slogan: « les produits laitiers sont nos amis pour la vie ». Vous l’avez peut-être cru ? Pourtant, les produits laitiers sont :

  • Riches en leucine, un acide aminé stimulant la voie pro-inflammatoire, accélératrice du vieillissement,
  • Stimulent la sécrétion d’IGF1, un autre accélérateur du vieillissement et promoteur de croissance tumorale,
  • Augmentent la sécrétion d’insuline, un facteur toujours impliqué dans le surpoids, un accélérateur du vieillissement et un facteur de croissance des cancers.

 

Un très grand nombre d’études ont montré une sévère augmentation des risques de cancer de la prostate et de cancer du sein liée à une consommation de produits laitiers, y compris les yaourts.

De plus, il n’existe pas la moindre preuve que le lait rende les os solides et prévienne les fractures, et c’est même le contraire qui vient d’être démontré par une nouvelle étude de Harvard [5].

3. Manger un toast avec de la margarine (parce que “c’est moins gras que le beurre”)

Là, nous avons l’illustration parfaite du deux-en-un : deux erreurs pour le prix d’une.

Sa gloire ne repose que sur une imposture : la diabolisation du beurre, accusé d’être trop riche en graisses saturées.

Or, la margarine est faite d’huiles hydrogénées riches en graisses trans (les pires graisses qui soient) assemblées à des composants chimiques (dont des colorants). Cet ensemble artificiel vise à imiter l’apparence et la texture du beurre !

 

4. Boire un jus d’orange (“pour les vitamines”)

Avec le jus d’orange, on n’est pas loin du hold-up du siècle réussi par l’industrie alimentaire. Il n’y a pas une publicité sur le petit-déjeuner où on ne voit pas une main verser un grand verre frais de ce délicieux nectar et les enfants se pourlécher les babines à l’idée de le boire.

Voilà pour la pub, maintenant la vérité :

– Un verre de jus d’orange contient autant de sucre qu’un verre de coca
– 5 fois moins de vitamine C qu’une portion de radis noir,
– 6 fois moins que le poivron rouge et
– 7 fois moins que le cassis –

Avez-vous déjà entendu une publicité vantant les mérites d’un verre de jus de cassis ?

 

CATASTROPHES N° 5, 6, 7, 8, 9

 

Recevez GRATUITEMENT le dossier « Les 8 catastrophes santé du petit déjeuner ».

 

Cliquez ici pour recevoir
immédiatement

LES 8 CATASTROPHES SANTÉ
DU PETIT-DÉJEUNER

Dossier spécial : "Les 8 Catastrophes Santé du Petit-Déjeuner"

Vous allez recevoir toutes les informations par e-mail dans un document à conserver précieusement. Il s’agit d’un document de référence, pour éviter les 8 catastrophes santé du petit déjeuner sous l’influence du matraquage publicitaire.

La catastrophe 5 est un tour de force des diététiciens pour diaboliser l’un des meilleurs aliments naturels

Les catastrophes 6, 7 et 8 vous orientent vers une consommation de mauvais sucre et de produits raffinés DANGEREUSE pour votre santé.

Nous vous révélons bien sûr comment pallier ces mauvaises habitudes et de quoi doit se composer un petit déjeuner VRAIMENT sain.

Pour recevoir immédiatement ce document par email, cliquez ici.

En BONUS, vous bénéficierez d’un abonnement gratuit à la lettre PureSanté.




Sur le même thème, vous aimerez sans-doute ...


Intolérance au gluten (comment s’épargner 12 ans de diagnostic) Et aussi : la méthode Haddock pour arrêter de fumer, particularité des médecins français, tisane Ferrari  pour les matin...
L’ingrédient fatal des M&M’s français Voici une information qui va vous intéresser (même si vous ne mangez jamais de M&M’s) :   Pour mieux fixe...
Portrait d’un expert en micronutrition Un singe qui enseigne la nutrition ?!!   Cette histoire commence avec les recherches d’une jeune vétérinaire,...

[1] Un rapport de 2011 de l’Environmental Working Group (EWG) a examiné certaines des céréales de petit déjeuner les plus populaires consommés par les enfants. Il a constaté qu’une portion de céréales contient souvent plus de sucre que 3 pépites de chocolat.

[2] Per capita sugar consumption and prevalence if diabetes mellitus – global and regional associations

[3] Adverse metabolic effects of dietary fructose : results from the recent epidemiological, clinical, and mechanistic studies

[4] Diet and breast cancer: the possiblce connection with sugar consumption

[5] Harvard Women’s Health Watch. How much calcium do you really need? August 1, 2015

8 réponses à “Les 8 catastrophes santé du petit-déjeuner”

  1. Christine dit :

    Je suis en pleine découverte des différentes voies pour aider son bien-être. Je suis beaucoup Thierry Casasnova de l’association Regénère. Et je suis sûre que notre santé peut être programmée ou corrigée grâce à ce que l’on ingère. Cela fait 4 ans que je m’oriente sur l’homéopathie et cela marche. Le problème des personnes c’est qu’elles ont été conditionnées et elles font comme l’autruche qui cache la tête dans le sable pour ne pas affronter le danger.

  2. Corinne Vasquez dit :

    Bonjour,
    Je trouve dommage de toujours lire les mêmes informations dont certaines sont sûrement justes mais de là à constamment accuser le blé, le lait sans faire la différence entre notre époque et celle de nos ancêtres plus tous ces ingrédients plastiques annexes avec lesquels ils sont mélangés, c’est un peu rapide non? Ces aliments ont tellement été transformés au fil des ans que je doute qu’ils « nourrissent » qui que ce soit. Pour le lait, il existe des personnes qui prennent du lait cru issu de vaches élevées dans des conditions NATURELLES et bizarre… elles sont en pleine forme et si elles arrêtent elles sont malades… quant au blé, peut être avant de le fustiger, encore faudrait il avoir un point de repère avec la version originale non?….
    Les céréales perdent leurs nutriments après cuisson (comme beaucoup d’aliments d’ailleurs), sinon c’est encore vivant quand elles sont crus et donc bénéfique.
    Je suis une adepte du Dr. Seignalet, du Dr. Kousmine, du Dr. Shepherd (fodmaps), de Taty Lauwers,…. car je réagis au gluten, au lactose, au sucre raffiné, aux additifs, j’ai un SII, une dysbiose… bon, voyez, le sujet je le connais par cœur et ce n’est pas pour autant que je dis amen à tout. Toutes ces personnes partent sur des bases identiques mais TOUT ne l’est pas quand vous lisez attentivement. Le régime Seignalet conseille vivement une diététique ancestrale, ok. alors pourquoi enlève t-il l’épeautre, le petit épeautre et propose du soja… ah bon? je ne savais pas que le soja était ancestral? Juste pour dire, que chacun est différent. Un bon mental et une activité sportive sont à mon sens tout aussi importants, ils sont tous liés. A force de lire partout et d’entendre partout berk, le gluten, le lait,… pour ne citer qu’eux (car tous les jours ça change)… c’est à se demander si ce n’est pas devenu une forme de conditionnement… ouh la la, je bois du lait, je mange du gluten… DONC je suis FORCEMENT malade… encore faut il se poser la question de la qualité de l’aliment ingéré? du faux ou du vrai?
    il faut vraiment connaître les douleurs horribles que cela engendre et son cortège de symptômes pour se vanter d’aborder le sujet.
    perso, j, je ne bois pas de jus de fruits (trop de sucre en effet) et j’espace pain bio fait maison avec ou sans gluten et du lait bio sans lactose ou lait bio cru…et bien vous savez quoi… mon ventre ne se révolte pas … Les aliments sont « pourris » et puis c’est tout! ils sont vidés de leur nutriments, indispensables pour guérir et ressourcer notre machine humaine. Peut être que le bio d’aujourd’hui qui est la culture NORMALE de nos chers aïeux nous sauvera….

    • Marion dit :

      Entièrement d’accord avec vous, Corinne, tout dépend de quels aliments on parle, et aussi de chaque personne. Car tout le monde ne réagit pas de la même façon au même aliment, par exemple les gens qui ont conservé l’enzyme lactase peuvent digérer le lactose, tandis que l’autre partie qui n’a plus de lactase (perdue sans doute suite à une période plus ou moins longue où on n’a pas consommé de lactose) le digérera mal ou pas du tout. Idem avec le gluten, certains sont sensibles, un peu, beaucoup, ou pas du tout. Et de quel lait, de quel blé, parle-t-on? du lait transformé, chauffé à haute température, décomposé comme un puzzle et recomposé à la discrétion des transformateurs… ces molécules hyper transformées ont-elles encore qqchose à voir avec le vrai lait? Et aussi que donne-t-on à manger aux vaches? Du soja OGM! Et des antibiotiques quand elles sont malades, avec des quantités résiduelles dont on ne connaît pas les effets réels… Et le blé hybridé, transformé, qui a plus que doublé en nombre de chromosomes en 6O ans… Il faut lire le livre « la vache qui pleure »… sur le lait, ou encore le livre de Vachon « pour l’amour du bon lait » (canadien). Là on a de l’info valable.

  3. Nico dit :

    c’est bien de dénoncer ce qui est mauvais, mais proposez vous une alternative pour chaque point?

  4. Albert dit :

    Depuis un an j’ai abandonné : pain, céréales, beurre et confiture ainsi que jus de fruit. J’ai découvert un petit déjeuner intitulé MIAM Ô FRUITS, vous trouverez la recette sur internet et depuis je me sens léger. L’estomac à l’air vide et pourtant pas de petite faim de 11 h. A tester.

  5. marie-france PERRIN dit :

    Le régime SEIGNALETnous indique depuis longtemps qu’ilest mauvais de consommer produits laitiers et du gluten! Jacqueline LAGACÉ , brillante scientifique, a écrit un livre magnifique à ce sujet, d’autant qu’elle même souffre d’une polyarthrite très sévère, excluant toute activité professionnelle ou autre. Suite au régime appliqué très strictement, elle retrouve l’usage de ses membres…….une histoire réelle à lire dans son Propre livre qui en plus de relater son expérience vous permet de comprendre l’intérêt u régime Seignalet! Bien à vous Marie

  6. lachéroy dit :

    Merci de ces informations- depuis quelques jours je reprenais des céréales avec du lait ! sure que ce serait bon pour me fortifier …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *