Arthrose : cette fois, ils s’en prennent aux malades !

Vous connaissez le dicton : « Quand on veut tuer son chien, on l’accuse d’avoir la rage ».

Eh bien, c’est avec cette idée machiavélique dans la tête que les autorités sanitaires françaises, sans doute poussées par les lobbys pharmaceutiques, ont décidé de sacrifier des milliers de personnes qui souffrent d’arthrose !!!

Mais avant de vous révéler ce qui est en train de se passer, je dois revenir une seconde sur ce qu’est vraiment l’arthrose pour celui qui en souffre.

Ça se résume en un mot simple : un supplice.

J’achève à l’instant la lecture de dizaines de témoignages parus sur le site www.stop-arthrose.org. Tous disent à quel point c’est une maladie invalidante, qui provoque des douleurs insupportables. Je n’en reproduis ici que quelques-uns, mais je vous invite vraiment à parcourir le site pour prendre la mesure du désespoir lié à l’arthrose :

« Bonjour, j’ai 45 ans et suis atteinte d’arthrose dans tout le corps, il y a des jours où cela n’est pas supportable, ma mère qui a eu de l’arthrose au même âge que moi a fait un AVC il y a 8 mois ; on lui a posé une prothèse depuis des années qu’elle n’a jamais supportée, aujourd’hui elle est en fauteuil roulant et le médecin dit que si elle ne peut plus bouger, c’est dû à l’arthrose du genou et non son AVC ». G.

« Bonjour, je souffre d’arthrose dans les deux genoux . Et depuis de nombreuses années j’ai recourt à la viscosupplémentation. Sans ces injections je ne saurais plus marcher. » Evelyne

          « J’ai 64 ans. En 2009 je ne pouvais plus me relever sans m’appuyer après un support, je ne pouvais pas conduire ma voiture, car au bout de quelques kilomètres je souffrais tellement que j’étais obligé d’étendre ma jambe droite. » Henri

« Il n est pas nécessaire d’être SENIOR pour souffrir d’arthrose. J’en souffre depuis 30 ans, et j’attends une intervention sur les lombaires. J’ai de l’arthrose dans tout le corps et ne peux pas me soulager avec des anti inflammatoires. Alors, ces douleurs quotidiennes m’épuisent. » E.

« Depuis des années je n’arrive plus à me servir de mes mains, notamment les pouces ». D

Voilà l’arthrose pour de vrai.

L’arthrose ? Ils n’en ont rien à f…

Des douleurs qui touchent la hanche, le coude, le poignet, les doigts, la colonne vertébrale, etc. Qui empêchent de marcher, de jardiner, de tenir son chien en laisse ou de serrer ses petits-enfants dans ses bras.

Mais ça, pardonnez-moi l’expression, la direction de la Sécurité Sociale n’en a absolument rien à f… !!!

Elle a annoncé dans un silence médiatique quasi-complet le déremboursement total de la viscosupplémentation (injection d’acide hyaluronique dans les articulations) [1], une thérapie qui utilise une substance naturelle, et qui obtient des résultats qui sont parmi les meilleurs pour soulager l’arthrose.

Pour certains malades, c’est à peu près la même chose que d’appuyer exprès sur l’articulation qui leur fait mal. Un supplice dans le supplice.

Vous n’aurez pas le choix !

Et ce n’est pas un coup d’essai : d’autres substances naturelles comme la glucosamine [2] ou la chondroïtine [3] ne sont déjà pas remboursées alors qu’elles obtiennent également des résultats efficaces contre les douleurs articulaires.

Avec le déremboursement à venir de la viscosupplémentation, vous avez compris ce qui va se passer : les malades n’auront pas d’autre choix que de se tourner vers les médicaments chimiques.

Alors je veux bien ne pas voir le mal partout, mais à votre avis, qui va tirer profit de ce déremboursement ?

Big Pharma, pour changer…

Et là, excusez-moi, mais c’est bienvenue dans le monde à l’envers !

Les médicaments chimiques, et en particulier les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) sont au premier rang des médicaments iatrogènes, c’est-à-dire responsables d’effets indésirables potentiellement graves : sur le plan digestif (ulcère, gastrite), rénal (insuffisance), cutané (éruption) et même cardiovasculaire (hypertension artérielle, troubles de la coagulation…).

Le grand journal médical The Lancet vient tout juste de publier une étude impitoyable à leur égard [4].

Du paracétamol jugé « inefficace » en passant par l’Ibuprofène, le Diclofénac, le Naproxen ou le Celecoxib, tous en prennent sévèrement pour leur grade, et leur utilisation prolongée n’est absolument pas recommandée.

Réduit la douleur de… 82 % !

Mais comme je vous le disais au début de cette lettre, « quand on veut tuer son chien, on l’accuse d’avoir la rage ».

Alors pas de quartier ! Il faut faire feu sur les thérapies naturelles pour qu’on ne regarde pas trop du côté des produits de l’industrie pharmaceutique…

On dérembourse, donc, et on cache ce qui dérange :

Chut ! Ne dites surtout pas que l’étude « The Moves », étude clinique internationale réalisée en 2014, a montré que les effets conjugués de la chondroïtine et de la glucosamine sont comparables à ceux obtenus avec des anti-inflammatoires – sans les effets indésirables.

Chut ! Ne dites surtout pas que la meilleure arme contre l’arthrose est un produit naturel, le MSM, qui, dans une étude en double-aveugle (l’étalon or de la recherche scientifique), a montré une réduction de 82 % de la douleur chez les patients arthrosiques après 6 semaines [5] !

Une réduction de 82 % de la douleur… Quand on est cloué dans une chaise à cause de l’arthrose, quand tous les projets d’avenir s’effondrent, quand vos mains ne peuvent plus travailler, vos genoux, vos hanches vous font vivre un martyre, ça veut dire quelque chose, bon sang !

N’en déplaise à messieurs les comptables de la Sécurité sociale…

Vous le voyez, le déremboursement total de la viscosupplémentation n’est hélas que le dernier chapitre d’un scénario écrit depuis longtemps.

Les choses peuvent changer !

Scénario écrit, mais pas encore publié…

Tant que la partie n’est pas perdue, il faut la jouer. Car je préfère vous le dire, il n’est PAS QUESTION d’accepter ce déremboursement en restant les bras croisés.

Il est encore temps de stopper cette mesure, qui n’est pas entrée en application. Mais il faut agir vite !!Une première pétition a été initiée par l’Association française de lutte anti-rhumatismale (AFLAR), qui a réuni 160 000 signatures.

En réponse, les pouvoirs publics ont joué l’air habituel du « rien vu, rien entendu ». « Une pétition ? Tiens donc. Et sinon, vous, tout va bien ? »

Mais aujourd’hui les choses peuvent changer.

Ce que j’ai fait, ce que vous pouvez faire

L’Institut pour la Protection de la Santé Naturelle (IPSN) vient de décider de se jeter à son tour dans la bataille, pour réunir un million de signatures.

Je viens d’ajouter mon nom à cette nouvelle pétition pour défendre les malades de l’arthrose.

Maintenant j’ai besoin de vous.Votre action immédiate est indispensable.

À votre tour, je vous demande de signer cette pétition, et de la faire circuler à toutes les personnes de votre entourage.

Je compte sur vous, même si vous n’avez pas (encore) d’arthrose ! Pensez au désarroi de ceux qui en souffrent et risquent d’être privés de l’un des rares remèdes efficaces contre cette maladie.

Relayez ce message partout autour de vous ! Il n’y a pas une minute à perdre !!

Cliquez sur le bouton ci-dessous pour défendre les malades de l’arthrose.

 

 

Santé !

Gabriel Combris




Sur le même thème, vous aimerez sans-doute ...


La folle histoire des deux médecins Aujourd’hui, je vous propose de commencer par une petite composition personnelle, au sujet des déserts médicaux. L’histo...
Arthrose du genou : si on vous parle de vous opérer En cas d'arthrose sévère au genou, les médecins conseillent souvent une chirurgie qui consiste à enlever la partie du mé...
Méthode savoureuse contre les hémorroïdes Et aussi : Pourquoi les soldats d’élite ont arrêté les abdos, Ayurvéda 1 graisse 0, comprendre l’homéopathie en 9 lignes...

[1] Arthrose : le déremboursement des traitements fait polémique

[2] Towheed TE, Maxwell L, et al. Glucosamine therapy for treating osteoarthritis. Cochrane Database Syst Rev. 2005 Apr 18;(2):CD002946. Review.
– Richy F, Bruyere O, et al. Structural and symptomatic efficacy of glucosamine and chondroitin in knee osteoarthritis: a comprehensive meta-analysis. Arch Intern Med. 2003 Jul 14;163(13):1514-22.- Evaluation of symptomatic slow-acting drugs in osteoarthritis using the GRADE system. Bruyère O, Burlet N, et al. BMC Musculoskelet Disord. 2008 Dec 16;9:165. Texte integral : www.biomedcentral.com- Dietary supplements for osteoarthritis. Gregory PJ, Sperry M, Wilson AF. Am Fam Physician. 2008 Jan 15;77(2):177-84. Review. Texte intégral : www.aafp.org- The clinical effectiveness of glucosamine and chondroitin supplements in slowing or arresting progression of osteoarthritis of the knee: a systematic review and economic evaluation. Black C, Clar C, Henderson R et al. Health Technol Assess. 2009 Nov;13(52):1-148. Review. Texte intégral: www.hta.ac.uk Résumé : www.hta.ac.uk

[3] 1. Importance of pharmaceutical composition and evidence from clinical trials and pharmacological studies in determining effectiveness of chondroitin sulphate and other glycosaminoglycans: a critique. Rainsford KD. J Pharm Pharmacol. 2009 Oct;61(10):1263-70. Review.

[4] Effectiveness of non-steroidal anti-inflammatory drugs for the treatment of pain in knee and hip osteoarthritis: a network meta-analysis

[5] Efficacy of methylsulfonylmethane supplementation on osteoarthritis of the knee: a randomized controlled study. Debbi EM1, Agar G, Fichman G, Ziv YB, Kardosh R, Halperin N, Elbaz A, Beer Y, Debi R

6 réponses à “Arthrose : cette fois, ils s’en prennent aux malades !”

  1. Henri dit :

    j’ai 83 ans et je soufre du bas du dos chaque fois que je me lève de ma chaise je ne fait plus de sport depuis mes 45 ans je viens de commencer une cure de RHUMAL COMPLET j’espère que cela ira mieux mais je crains que se sera long avent d’avoir le résultat

  2. Dominique Tang dit :

    Pourquoi s’attaquer à la viscosupplementation ? Je suis fibromyalgique +++, j’ai eu un AVC, 2 hernies discales opérées avec séquelles, 2 fractures du dos, et je devrais avoir une opération du genou gauche pour poser une prothèse.
    Avec la scintigraphie osseuse on voit que j’ai de l’arthrose du coup jusqu’aux pieds.
    Je ne peux plus marcher. Je suis couchée, sans bouger, depuis près de 4 ans avec des médicaments pour la douleur qui ne font plus d’effet sauf si je double ou triple les doses.
    La viscosupplementation est le seul remède qui soulage mon genou en attendant une hypothétique opération.
    Pourquoi arrêter un traitement qui marche bien ? Parce qu’il peut être détourné par des femmes qui l’utilisent pour des traitements esthétiques et non médicaux ? Comme le Rivotil qu’on m’a donné pour les myoclonies mais qui est détourné par les drogués ?
    Ce n’est pas le patient qu’il faut pénaliser mais le médecin qui ne l’utilise pas à bon escient. Il faut que ce soit remboursé uniquement si s’est fait chez un rhumatologue ou un centre antique douleur.
    Faut il aller en Belgique maintenant pour bénéficier de soins que la France ne donnent plus à ses malade ?
    Mme Marisol Touraine savez vous ce que c’est de souffrir jour et nuit sans aucun espoir de guérison ? Je ne le crois pas.
    Alors s’il vous plaît ne nous supprimez pas le peu qu’il nous reste pour nous soulager.

  3. Walle Helen dit :

    Je signe la pétition. Je n’ai plus d’arthrose juste encore quelque problèmes inflammatoires au niveau des pouces selon le temps.
    Mais il y a une chose à dire aux personnes arthrosiques, c’est d’arrêter tous les produits laitiers de vaches. C’est un vrai poison pour nous qui n’avons rien à faire du lait de vache. Voir les japonais (régime Okinawa) qui ont moins de fractures et rhumatismes que les personnes du nord consommant beaucoup de produits laitiers de vache.
    Depuis des années je consomme de l’eau très peu minéralisée ( au maximum 50 mg par litre de résidus secs à 180°). Pas d’anti inflammatoires bien sûr car trop d’effets secondaires et je consomme une préparation que je fais moi même à partir de la recette du Père Romano Zago. Elle est faite de chair de feuilles d’Aloé Véra, (je cultive de nombreux pieds d’Aloé Véra dans mon jardin), de miel à prendre chaque matin. C’est une autre façon de me soigner sans avoir à recourir aux produits chimiques.
    Merci à toute l’équipe de Pure Santé. Cordialement

  4. Vincent Jeannette dit :

    il est inadmissible que la sécurité social dérembourse régulièrement des produits naturel étant donner que les produits de syntèsse sont copier en partie de produit naturel et reviens plus cher

  5. Limar dit :

    Merci Mr Combris pour toutes vos lettres d’informations et pour votre engagement.
    Vu le contexte je tiens à temoigner. Je suis révoltée du pouvoir des lobbies pharmaceutiques qui dupe à ce point notre Ministère de la Santé. Et l’achete !! Et on vient nous culpabiliser ensuite sur le trou de Sécurité sociale !
    J’ai 52 ans et j’ai decouvert la douleur de l’arthrose dans mes genoux il y a 8 ans… Cela a été tres difficile à vivre, les 1eres solutions proposées ont été les anti- inflammatoires. Cela masquait la douleur qq semaines mais cela ne m’a pas aidé à aller mieux, je deprimais ! Je me suis intéressée à ce qui existait de plus naturel. Et je suis « tombée » sur des revues essentielles comme celles de Revelations Santé et Bien être ou de Santé Nature Innovation. J’ai eu la chance de rencontrer une phythotherapeute qui me suis toujours aujourd’hui. Grâce à quelques changements alimentaires : bcp moins de produits laitiers, jai pu perdre quelques kilos en trop, me resentir bien ! Hormis la 1ere année de souffrance, je n’ai plus repri d’anti inflammatoires. Je fais tous les 2 ans à 2ans et demi des supplementations d’acide hyaruloniques et je prends quotidiennement de la chondroïtine + glugosamine + MSM. Et par periode de l’harpagophytum et du cassis. Depuis,’ j’ai reussi à oublier les douleurs, certes,je ne fais plus d’activités sportives aussi endurantes qu’avant mais je me suis mise au » Pilates », je m’occupe de mon jardin, continue à marcher régulièrement. J’ai continué mon activité professionnelle à temps complet (éducatrice spécialisée aupres de jeunes en sitution dehandicap moteur) et je ne me suis arretée que le lendemain de mes injections de supplementations parce que cela necessite vraiment du repos ! Je viens de refaire des radios qui ne montrent aucune degradation.. Ces solutions sont donc bien plus efficaces, elles soulagent et soignent . Toutes rembousées, elles coûteraient moins chères à la SS que les solutions qu’on veut nous faire prendre : des produits autrement plus toxiques et iatrogènes ! Je veux continuer à me soigner le plus naturellement possible et reculer le plus longtemps possible le temps des interventions chirurgicales, voire les écarter. Que la politique de santé ouvre les yeux sur la réalité des coûts encourus et retrouve de l’empathie à l’égard des personnes atteintes d’arthrose pas pour l’industrie pharmaceutique. JE NE SUIS PAS D’ACCORD !
    Véronique L.

  6. Claudine de Burlet dit :

    Le premier signe d’arthrose, chez moi, a été détecté voici 30 ans, au niveau de l’index.
    Premières consultations en rhumatologie:  » c’est du rhumatisme, on ne peut rien faire, ce n’est pas encore significatif! » Les analyses de sang ne décelaient pas d’atteinte rhumatismale mais malgré tout et pendant 20 ans  » on ne sait rien faire..on ne connaît pas encore les causes de cette affection »
    Il y a 10 ans, on me propose d’essayer des infiltrations car mes doigts sont gonflés et déformés. Les résultats ne sont pas extraordinaires mais en tous cas, les souffrances diminuent. Parallèlement, mon médecin traitant me conseille la glucosamine et un ami vétérinaire, spécialiste des chevaux de course, me conseille un complément alimentaire hollandais , le Mariandl. ( un remède de cheval, donc!)

    Je suis les deux conseils et une très importante amélioration se produit.

    J’ai soumis le Mariandl au rhumatologue qui le fait analyser par le laboratoire de l’hopital universitaire Erasme à Bruxelles. Le constat est clair, le complément alimentaire est à conseiller .en diminuant toutefois la dose conseillée.

    Depuis 4 ans, et en complétant par un mélange de curcuma, gingembre et poivre noir ‘ Althea provence », je retrouve la souplesse de mes doigts, les gonflements ont totalement disparu, les douleurs aussi et je retrouve, petit à petit le parfait usage de mes mains. Je dois ajouter que j’ai aussi modifié légèrement mon alimentation en réduisant drastiquement la viande et en privilégiant plus de poisson et de légumes., sans pourtant tomber dans une démarche de type « sectaire ».

    J’ai totalement banni les anti-inflammatoires et… le rhumatologue a perdu une patiente!

    Cordialement et courage à ceux qui souffrent, ce n’est pas une fatalité!

    Merci à vous et à toute l’équipe pour vos conseils!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *