Quelle bande de goujats !

La photo de deux femmes souriantes, visiblement épanouies, qu’est-ce que ça devient pour le magazine Top Santé ?

L’illustration d’un article sur « l’obésité » !!!

Non mais quelle goujaterie, quel manque de tact !

À moins qu’il ne s’agisse d’une vision vraiment étriquée de la femme, celle que nous inflige la publicité depuis des années : sois rachitique et tais-toi !?

Le résultat est catastrophique : de nombreuses femmes développent aujourd’hui un complexe destructeur en constatant qu’elles ne sont pas dans cette pseudo « norme » des mannequins de défilés.

Avec des conséquence gravissimes sur leur santé : dépression, mal-être, anorexie, suicide etc.

Et le pire, c’est que ce gigantesque mensonge occulte les vraies solutions sur les régimes qui intéressent, elles, un très grand nombre de personnes.

Alors pardon, mais je ne peux pas rester de marbre devant une telle aberration.

Car la solution pour maigrir existe.

Ce n’est pas moi qui le dis, ce sont les études scientifiques ! La preuve se trouve dans l’extraordinaire synthèse réalisée sur ce sujet par le Dr Luc Bodin, qui publie un nouveau dossier intitulé « Surpoids : les vendeurs de régime ne vous le diront jamais ! ».

Ce dossier est à paraître ce mercredi 15 mars et il est réservé en exclusivité aux abonnés de Révélations Santé & Bien-Être.

Mais je veux quand même vous livrer dès à présent certaines des informations essentielles que vous pourrez y trouver.

Les chercheurs pensent en effet avoir identifié LA raison pour laquelle 90 % des personnes qui ont fait un régime retrouvent immanquablement leur poids d’avant.

C’est que nous avons tendance à se nous focaliser sur une seule balance : celle qui pèse les kilos…

…ALORS QU’IL EXISTE une autre balance, moins connue, plus personnelle – et tout aussi importante, voire davantage, pour atteindre le poids qui rend heureux !Si vous décidez de perdre du poids, c’est elle que vous devez surveiller.Car tout le reste, vous allez voir, en dépendra !

Bien dormir, c’est déjà maigrir

Tout le reste, c’est d’abord évidemment contrôler son appétit. Et cela suppose de dormir suffisamment, soit sept à huit heures par nuit.

Un sommeil de qualité durant toute la nuit diminue l’appétit en réduisant dans le sang et les tissus le taux de ghréline, l’hormone qui augmente l’appétit, tout en accroissant le taux de leptine, l’hormone coupe-faim.

S’il vous est impossible de « faire vos huit heures », la prise de 50 à 100 mg de 5-HTP (5-hydroxy-tryptophane) et/ou de 150 à 1000 mg de tryptophane avant le coucher peut vous aider à dormir du sommeil du juste – en particulier les quatre dernières heures (quatre heures après la prise, le 5-HTP et le tryptophane se transforment tous deux en mélatonine, l’hormone qui favorise l’endormissement).

Deux excellents réducteurs d’appétit

En passant, je vous rappelle qu’il existe deux micronutriments dont la recherche scientifique la plus récente a montré qu’ils peuvent jouer un rôle fondamental en réduisant l’appétit : le 5-HTP et le chrome.

  • Le 5-HTP empêche d’avoir envie de manger quand on est sous pression, anxieux, frustré ou tout simplement quand quelque chose nous rend nerveux. L’idéal pour prendre du 5-HTP en période stressante est d’avaler un comprimé ou une gélule de 25 mg au réveil, puis 10 à 15 mg toutes les deux à trois heures.
  • Le chrome, en particulier le chrome GTF (de l’anglais glucose tolerance factor ou facteur de tolérance au glucose) aide à optimiser le taux de sucre dans le sang (glycémie), ce qui réduit l’envie de sucré. Il faut au moins deux prises de 400 μg par jour, matin et fin d’après-midi, et en cas de stress 800 μg deux fois par jour pour empêcher la survenue d’une envie subite de sucre au cours de la journée.

Choses simples à faire pour ne pas grossir

Boire davantage d’eau. De nombreuses personnes mangent… quand elles ont soif. Elles croient avoir faim parce qu’elles confondent la faim avec la soif. Il est intéressant de boire de l’eau avant le repas : dans une étude de l’Université d’Utah, les personnes qui suivaient un régime et qui devaient boire deux verres d’eau avant chaque repas ont perdu 30 % de poids en plus que les autres [1].

Mangez des aliments riches en protéines ou en lipides qui rassasient plus rapidement. Le régime Atkins repose sur la consommation de grandes quantités d’aliments riches en protéines et en graisses (beurre, jaune d’œuf, poissons gras etc.) et aide à perdre du poids en augmentant l’impression de satiété.

Quant aux féculents tels que le pain, les pâtes, le muesli ou le porridge, ou encore les aliments et les boissons très sucrés comme le chocolat, les glaces et les sodas, ils augmentent l’appétit à un point tel qu’ils deviennent, pour certains, une addiction.

Mastiquez plus longtemps chaque bouchée, cinq à dix fois plus, afin d’être plus vite rassasié en provoquant un effet de satiété. En outre, prendre son temps pour manger diminue la faim et accélère le sentiment de satiété. Une étude du Journal of the American Dietetic Association a constaté que les personnes mangeant lentement absorbent 66 calories en moins par repas [2].

Faites de petites bouchées. La revue American Journal of Clinical Nutrition a constaté que les personnes qui font de grosses bouchées consomment 52 % de calories de plus par repas que celles qui font de petites bouchées et mâchent longtemps. En coupant votre nourriture en petits morceaux, vous augmentez votre impression de satiété, et vous profitez plus de ce que vous mangez.

Ne mettez pas vos plats sur la table ! Une étude dans la revue Obesity a constaté que, assis face à un buffet bien garni, les gens mangent 35 % de plus pendant le repas [3]. Lorsque vous êtes obligé de vous lever pour retourner à la cuisine vous servir, vous hésitez davantage.

Ne mangez pas sous le coup des émotions. Une étude de l’Université d’Alabama a observé que les personnes qui reconnaissent manger en réaction à un stress émotionnel ont un risque 13 fois plus élevé d’être en surpoids ou obèse. Si vous avez l’impression de manger pour compenser le stress, essayez de boire de l’eau, de faire une promenade à pied, ou, si ça ne suffit pas, de mâcher un chewing-gum sans sucre (un moindre mal).

Mais ce n’est pas tout.

Le dossier que vous allez lire dans Révélations Santé & Bien-Être est une mine d’informations où vous découvrirez :

  • Comment échapper au redoutable « effet yo-yo ».
  • 1 kilo  1 kilo. Votre balance ne fait pas la différence, mais votre corps, oui.
  • Les grands classiques naturels contre le surpoids (zinc, vitamine C, guarana, thé vert…), mais également des produits plus étonnants, tous validés par la science, comme le konjac, la moutarde, l’ascophyllum, le tryptophane, etc.
  • Les 12 pièges de notre alimentation moderne, et comment les éviter.
  • Des approches extraordinaires pour mincir : il y a évidemment l’acupuncture, la sophrologie et l’homéopathie (attention à bien suivre la posologie), mais il en existe d’autres beaucoup moins connues (la méthode AORA obtient par exemple des résultats stupéfiants).

Ce dossier est un compagnon, un guide indispensable pour chaque personne qui veut retrouver son poids de santé ET son équilibre intérieur.

Car c’est là, il me semble, dans cette paix retrouvée avec soi-même, avec son physique et son poids, que se trouve la vraie réponse à faire aux goujats de la publicité, à ceux dont la pensée uniforme réduit la femme – et la beauté – à une vision standardisée et commerciale.

continuer

Santé !

Gabriel Combris




Sur le même thème, vous aimerez sans-doute ...


Pancréas : 5 signes qui doivent vous alerter Chère lectrice, cher lecteur, Connaissez-vous les 5 signes annonciateurs du cancer du pancréas ? Je vous pose la q...
Pour aller bien… « em////@-vous ! » Chère lectrice, cher lecteur, Les Gaulois d’Astérix ne craignaient qu’une chose : que le ciel leur tombe sur la tête....
Tout seul « Je me suis fait tout seul, moi ! »   C’est une phrase qu’on entend régulièrement. Généralement dans la bouche...

[1] http://healthcare.utah.edu/publicaffairs/news/archive/2003/news_74.html

[2] Andrade A, Greene GW, Melanson KJ. Eating slowly led to decreases in energy intake within meals in healthy women. Journal of the American Dietetic Association, 2008; 108 (7): 1186-1191.

[3] Obesity (Silver Spring). 2008 Aug;16(8):1957-60. doi: 10.1038/oby.2008.286. Epub 2008 Jun 5.

4 réponses à “Quelle bande de goujats !”

  1. olivier dit :

    vous faites erreur car ce sont bien les femmes elles mêmes qui imposent le diktat de la maigreur donc je réécris votre titre :
    « QUELLE BANDE DE GOUJATES »

  2. Mireille dit :

    Nous avons été conditionnées, mais franchement je les trouve belles ces deux femmes, je fais du sport et surveille mon alimentation mais je crois que j’ai surtout la chance d’avoir un métabolisme qui me permet de garder la ligne!

  3. THIBAUD dit :

    Merci pour cet article avec lequel je suis en accord. Vous avez juste oublié de parler des PE perturbateurs endocriniens qui se trouvent dans les emballlages plastiques ( style yop, ou cartonnage plastifié des hamburgers…et si en plus ils sont chauffés aux micro-ondes; une catastrophe! qui provoquent de l’OBESITE; c’est prouvé ! et pour les techniques mentales émotionnelles l’EFT par jean marie Gurret est tres utile aussi!

  4. Anne-Marie PERNOD dit :

    Je trouve votre fureur bien exagérée dans cet article. Vous trouvez que les deux femmes sur la photo ne sont pas obèses? MOI SI! Il existe bien-sûr des cas d’obésité bien plus dramatiques, cela ne fait pas de doute!
    Je ne suis pas non plus d’accord sur la recommandation du régime ATKINS qui est une catastrophe pour la santé sur le long terme et vous devriez le savoir vous aussi en tant que spécialiste de la santé!!!
    Dans le reste de l’article, oui, il y a des informations importantes sur le comportement à adopter pour combattre l’obésité.
    Cordialement
    Anne-Marie PERNOD / Wiesbaden / Allemagne
    ampernod@gmx.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *