Cholestérol : lettre à ceux qui n’y comprennent rien

Sur le cholestérol, vous avez probablement entendu tout et son contraire.

On nous dit qu’il y a le bon et le mauvais cholestérol, et puis dans la même phrase on ajoute : « Mais attention, ce n’est pas aussi simple ».

–  Ben oui, mais s’il est mauvais, ce cholestérol, on doit bien le faire baisser, non ?

–  Oui, mais attention c’est plus compliqué que ça…

Le cholestérol, c’est le flou artistique.

Mais ce flou ne serait pas dû au hasard.

D’après le Dr Jean-Paul Curtay, président de la Société de médecine nutritionnelle et auteur d’un dossier de référence sur le cholestérol [1], il s’agit d’une « embrouille médicale » orchestrée au détriment de notre santé.

Selon lui, « l’affaire Cholestérol », aurait été fomentée par un petit groupe de conspirateurs.

Leur objectif : vendre un maximum de statines, les médicaments anticholestérol

Leur problème : ces médicaments sont inutiles et dangereux

Leur solution : brouiller les pistes, faire en sorte que plus personne n’y comprenne rien.

Plus c’est gros plus ça passe, dit-on. Là, vous allez voir, c’est é-nor-me !!!!

 

À l’origine du « hold-up »

 

C’est dans une petite ville américaine proche de Harvard, Framingham, qu’a été menée à partir de 1948 une étude de long terme (poursuivie de nos jours) sur les facteurs de risques cardiovasculaires.

Elle a mis en évidence entre 1957 et 1971 quelque chose qui n’est aujourd’hui ni contesté, ni contestable : l’importance de l’hypertension artérielle dans les risques d’infarctus et d’accident vasculaire cérébral (AVC).

En 1974, cette étude désigne le diabète comme facteur de risque. Et en 1977, le cholestérol. Mais l’étude souligne aussi l’effet protecteur d’un taux plus élevé de cholestérol HDL (High Density Lipoproteins), une nuance qui a été pendant longtemps passée à la trappe.

L’industrie pharmaceutique retient seulement que :

  • L’athérosclérose est due à une accumulation de cholestérol dans les parois artérielles
  • Il faut doser le cholestérol total
  • Le faire baisser s’il est élevé

Trois arguments fallacieux qui vont permettre de vendre un des médicaments les plus rentables de l’histoire : les anticholestérol appelés « statines ».

Un simple chiffre résume l’enjeu : l’anticholestérol Tahor a rapporté 130 milliards de dollars (cent trente milliards !!! je l’écris en lettres tellement c’est énorme) depuis son lancement en 1997… Cela méritait bien quelques arrangements avec la vérité !

 

Ce qui se passe quand on fait baisser le cholestérol

 

Le premier mensonge est d’avoir fait passer le cholestérol pour le diable en personne.

Comme si ce lipide, naturellement présent dans notre corps, n’avait aucune autre utilité que de nous boucher les artères.

Il nous faut ici une (petite) explication technique :

Nous sommes composés d’environ 100 000 milliards de cellules et chaque cellule est entourée d’une membrane composée de lipides. Or le cholestérol est un composant vital des membranes cellulaires qui joue un rôle fondamental :

  • Dans leur stabilité
  • Dans leur fluidité. Plus une membrane cellulaire est rigide, plus elle fige l’activité de toutes les protéines qui la hérissent comme des antennes : transporteurs, récepteurs… Ces derniers permettent de faire circuler les nutriments de l’extérieur à l’intérieur des cellules, et aux cellules et organes de communiquer entre eux.

Pour résumer, faire baisser le cholestérol peut altérer les capacités de la plupart des fonctions des membranes cellulaires, que ce soit le transport de nutriments ou la communication entre les organes.

 

Maintenant, voyons concrètement ce que ça veut dire :

  • Par exemple, si les récepteurs aux neurotransmetteurs du cerveau qui nous permettent d’être attentif, de mémoriser, sont moins actifs ? Les capacités de mémorisation déclinent. C’est exactement ce que l’on constate chez nombre de consommateurs de statines.
  • De même, la quantité de récepteurs à l’insuline capables de fonctionner chute, cela favorise l’intolérance au glucose, le pré-diabète, puis le diabète.

C’est pourquoi les études récentes montrent que les statines augmentent les risques de diabète, lui-même un facteur de risque cardiovasculaire mais aussi d’immunodépression, de vieillissement accéléré et même de cancers !

C’est l’arroseur arrosé… Très drôle dans les films, beaucoup moins quand il s’agit de sa santé.

 

Et ce n’est pas tout car le cholestérol a bien d’autres utilités. Il est :

  • Indispensable pour la vitamine D

C’est à partir du cholestérol que nous fabriquons le précurseur de la vitamine D qui va être activé par l’exposition au soleil.

Or aujourd’hui des milliers d’études montrent que le manque de vitamine D est un facteur de risque d’inflammation, d’infarctus, de diabète, de pathologies allergiques, de cancers (en particulier sein, prostate et côlon), de sclérose en plaques etc.

  • Indispensable pour la coenzyme Q10

C’est à partir du cholestérol que nous produisons la coenzyme Q10, une molécule vitale qui sert à transporter les électrons dans les mitochondries, les centrales énergétiques pour produire le moteur de toutes nos fonctions, l’ATP.

La coenzyme Q10 est par ailleurs un puissant antioxydant. Sa baisse est un facteur de raccourcissement de la longévité et il est largement démontré que les statines le font baisser de manière très significative.

  • Indispensable pour la DHEA, dont le le Pr Etienne-Emile Beaulieu a montré qu’elle était une hormone anti-âge.

Alors, vraiment, veut-on faire baisser le cholestérol à tout prix ?

 

Infarctus, AVC : le cholestérol a une bonne tête de coupable

 

Les vendeurs de statines ont un autre argument dont ils se servent dès qu’ils manquent d’idées. « Un cholestérol élevé est un facteur de risque cardiovasculaire » disent-ils.

Il est vrai que l’on retrouve du cholestérol dans les plaques d’athérome (dépôts sur la paroi interne de l’artère), mais celui-ci ne représente… que 10 % de leur contenu !

On y retrouve surtout une prolifération de fibres, des globules blancs, des cellules musculaires lisses, des plaquettes, de la fibrine, du calcium et du fer, un puissant pro-oxydant et pro-inflammatoire…

Ce qui fait dire au Dr Curtay que :

« Bien plus que la diminution du taux de cholestérol, c’est la maîtrise de l’hypertension et de l’hyperactivité plaquettaire qui est déterminante dans la prévention des infarctus et des AVC ».

Là-encore, une toute petite explication : les plaquettes sont au sang ce que les super équipes de la DDE (Direction Départementale de L’Equipement) sont à l’entretien du réseau routier.

Elles s’activent dès que le revêtement de nos parois artérielles est endommagé. Elles se collent sur la lésion, recrutent d’autres plaquettes et resserrent l’artère. Mission terminée !

Le problème est que l’activation des plaquettes est déclenchée par la moindre microlésion de la paroi artérielle. Or certains facteurs favorisent ces microlésions, et donc l’hyperactivité plaquettaire (elles doivent intervenir partout et tout le temps) :

  • Le tabac
  • La sédentarité
  • Le surpoids
  • Le déficit en oméga-3, antioxydants, magnésium, vitamine B
  • Les excès en oméga-6, fer, cuivre
  • Etc.

Vous avez compris : c’est donc sur ces facteurs-là qu’il faut agir en priorité pour limiter le risque cardiovasculaire. Et les statines ne vous seront pour cela d’aucune utilité.

 

Voici en revanche ce que vous pouvez faire pour prévenir les problèmes futurs :

  • Ne pas fumer : une seule cigarette par jour augmente les risques d’AVC, de coronaropathie et d’infarctus de 40 % !
  • Assainir son environnement pour limiter les effets de la pollution aérienne sur l’organisme, mais aussi déjouer l’influence des produits toxiques dans de nombreux produits de consommation courante.
  • Ne pas être en surpoids pour enrayer l’apparition des marqueurs sanguins de l’inflammation, comme la C réactive protéine (CRP), désormais reconnue comme un facteur de risque cardiovasculaire à part entière.
  • Eviter les montées excessives de glucose qui entraînent sur la durée une résistance à l’insuline, ce qui provoque une baisse des HDL.
  • Se protéger des autres causes d’inflammation en s’inspirant de deux régimes alimentaires et modes de vie qui ont fait leurs preuves dans la prévention de pathologies cardiovasculaires : le modèle méditerranéen [2]  [3] et le modèle Okinawa.

Maintenant je vous demande de bien vous accrocher à votre fauteuil, parce que la question suivante risque de vous « secouer les certitudes » (si j’ose dire)…

 

Et si le cholestérol préservait du cancer ?

 

De nombreuses études ont observé une diminution du risque de cancers lorsque les sujets affichent un taux de cholestérol total plus élevé [4].

Cela est d’autant plus frappant qu’une équipe de l’Inserm à Toulouse vient de mettre en évidence une molécule dérivée du cholestérol, appelée dendrogénine A (DDA) qui possède des propriétés anticancéreuses [5].

Si elle se confirmait, cette découverte signerait pour de bon l’acte d’innocence du cholestérol.

Mais vous allez voir qu’il en faut plus pour faire renoncer les vendeurs de l’industrie pharmaceutique.

 

La nouvelle cochonnerie qui débarque

 

Ceux-ci sont pourtant confrontés à un double problème : non seulement le cholestérol n’est pas le grand méchant loup qu’ils ont décrit, mais en plus les brevets de la plupart des statines ont aujourd’hui expiré.

Alors les stratèges des grands laboratoires vont tenter de rejouer le casse du siècle avec une nouvelle arme.

Il s’agit de la nouvelle génération de médicaments anticholestérol. On les appelle les anti-PCSK9, ce sont des anticorps monoclonaux capables de faire chuter… de moitié le cholestérol.

Boum !

Côté prix, ces anti-PCSK9 ne font pas non plus dans la dentelle : ils sont… 100 fois plus chers que les statines.

Re-boum !

Hélas, ils ont aussi toutes les chances d’être encore plus dangereux. Les premiers anticorps monoclonaux mis en circulation comme les anti-TNFalpha, le trastuzumab ou Herceptine, peuvent provoquer de sévères effets secondaires. L’efalizumab ou Raptiva, utilisé dans le traitement des psoriasis, a favorisé des infections mortelles dont des encéphalopathies : il a été retiré du marché.

Mais il faut croire que cela n’effraie personne.

Les autorités américaines viennent ces derniers mois d’autoriser la mise sur le marché du premier anti-PCSK9 de chez Sanofi et les autorités européennes ont donné un premier avis… positif. À la clé, plus de 4,5 milliards d’euros par an pour le laboratoire…

Mon avis : vous risquez d’entendre à nouveau la petite ritournelle sur la nécessité de faire baisser votre cholestérol.

Et nous aurons certainement l’occasion d’en reparler.

 

À votre santé !

Gabriel Combris

 




Sur le même thème, vous aimerez sans-doute ...


Un petit jeune de 80 ans ! (le secret de M. Wang) Et aussi : à l’hôpital, soyez malpolis ! Le pouvoir secret des amandes, et un petit exercice à faire et refaire. Chère ...
La folle histoire des deux médecins Aujourd’hui, je vous propose de commencer par une petite composition personnelle, au sujet des déserts médicaux. L’histo...
Arnaque aux calories brûlées : les machines de fitness programmées pou... Vous avez couru, transpiré sur le tapis de la salle de sport pendant 30 minutes. Bravo, exercice terminé, et… objectif a...

[1] Dossiers de Santé et Nutrition, N°48-49, octobre 2015.

[2] L’étude française du Dr Michel de Lorgeril sur le modèle méditerranéen, qui observe une réduction des décès
cardiaques de 76 % et une réduction des infarctus de 73 %

[3] Pour en savoir plus sur le modèle méditerranéen

[4] La très vaste étude récente Me-Can, menée sur 289 273 hommes et 288 057 femmes de Norvège, Suède et en Autriche, observe plus précisément : chez les hommes ayant le quintile de cholestérol le plus élevé, une réduction de 86 % des cancers du foie et des voies biliaires, de 48 % de cancers du pancréas, de 33 % de cancers de la peau (hors mélanomes) et de 32 % de leucémies et lymphomes. Chez les femmes ayant le quintile de cholestérol le plus élevé, une réduction de tous les cancers de 14 %, de la vésicule biliaire de 77 %, du sein de 30 %, de mélanome de 39 % et de leucémies et lymphomes de 39 %.

[5] Au cours de leurs travaux, publiés dans la revue Nature Communications, les scientifiques ont mis en évidence l’effet inhibiteur du cancer de la DDA, à la fois sur des cellules tumorales cultivées en laboratoire et sur des tumeurs implantées chez la souris. Ils ont découvert que la DDA était présente dans les cellules saines, mais qu’elle n’était pas détectable dans les cellules tumorales.

34 réponses à “Cholestérol : lettre à ceux qui n’y comprennent rien”

  1. david dit :

    je lis et je demande par quoi remplacer les statines? :les huiles de poissons des mers froides certes :alors pourquoi avoir retiré du marché un medicament de cette « sorte »?
    De plus pourquoi ne pas rembourser le dosage de l’homocysteine?

  2. Bbh75 dit :

    Bonjour, je reste perplexe en lisant tous ces commentaires …. Je prends des stationnés depuis 2 ans et je ne sais pas quoi faire! J’ai d’autres traitements et qui me dit que les effets secondaires relèvent des statines ou des autres traitements que je prends? Avant d’arrêter quoi que ce soit je pense que chacun doit avoir une discussion avec son médecin, celui qui sera à l’écoute et trouvera le meilleur compromis entre bénéfices et risques …. N’arrêtez pas comme cala subitement sans avis médical, chaque cas est unique et complexe, discutez en avec un médecin qui sera à l’écoute ( je sais c’est plutôt rare!) et prenez plusieurs avis si vous doutez de ses conseils ….

  3. rosa dit :

    Bonjour et merci à toutes et à tous pour tous ces conseils que je vais m’ empresser d ‘essayer mais avec prudence car j ai remarqué que chaque fois que j’essayais de sauter la prise quotidienne de mes statines deux ou trois fois de suite , j avais des difficultés à parler et c ‘était chaque fois pareil. Je continue le traitement depuis de nombreuses années j’ai d’importants effets secondaires et une carotide bouchée à 80 pour cent mais cela n’inquiète pas mon cardiologue , qu’en penser , je n’ose pas faire un nouvel essai…

  4. Landucci dit :

    Mon mari porte un stent ; il a un taux de cholestérol total de 2,47 g/L ; LDL : 1,59 g/L et HDL 0,64 g/L. Le cardiologue souhaiterait que dans ces conditions le taux de LDL soit inférieur à 1, voire égal à 0,7. Qu’en pensez-vous ? et s’il doit faire baisser ce taux, par quoi remplacer les statines ? Par avance, merci pour votre réponse.
    Aline 34

  5. Carine T dit :

    Bonjour, et merci pour cet article.
    J’avais déjà des doutes, car quand j’avais beaucoup de cholestérol, je n’avais pas de problèmes de santé particuliers. Dès que j’ai entrepris un régime anti-cholestérol, j’ai décliné (pertes de mémoire, perte du sommeil, fatigue, intolérances alimentaires). J’ai mis ça sur le compte de la quarantaine. Mais depuis 2 mois, j’ai recommencé à manger tout ce que le régime m’interdisait, et j’ai par contre supprimé le sucre. Les effets sont là ! Je commence à remonter la pente.
    Merci pour ce genre d’articles, qui me rassurent, car je ne suis pas du tout soutenue par mon médecin qui pratique la médecine « traditionnelle » française !

  6. Mario dit :

    Bonjour Gabriel,

    Y a t’il un article que tu donne de l’information sur la Fibromialgie.

    Merci

    Mario

  7. plovier dit :

    j ai fais un infarctus en 2004 et obligé à prendre des statines dont crestor avec un taux de 1,1 ila fallu que je rencontre il y a deux ans un homeopathe me fasse comprendre que je devais arreter d en prendre et que beaucoup d ennuies de santé provenaient de cette prise ,;crampes perte de force confusion ,manque de confiance ,etc on a gâché ma vie ,faut il faire confiance aux cardio et docteur

  8. plovier dit :

    en janvier 2004 j ai fait un infarctus du myocarde .on m a bombardé de medicaments dont des statines alors que mon taux de cholestérol avoisinait 1,2 .le médecin prétendait ramenait à un avec crestor que j ai pris de longues années et qui m ont amenné que des déboire et ruinés ma santé?j ai cesse depuis 2 ans sur recommandation d un homeopathe mais les dégats sont irremediables ,perte de force ,de concentration ,manque d assurance confusion perte d interet pour la vie car d autres malaises sont apparus

  9. bossan dit :

    BONJOUR.Dans les années 90,mon médecin m’avait prescrit du CHOLSTAT.Au 3 éme comprimé,j’avais des symptomes d’allergie.Stop immédiat.Cette merveille venait du lobby BAYER.Il y a eu beaucoup de morts,à cette même période.Voilà,un modeste témoignage,que vous pouvez utiliser.Est-il possible de recevoir votre livre,version papier.Merci.

  10. Lola94 dit :

    Je n’ai jamais eu de cholestérol de MA VIE.
    Seulement depuis 6 mois je prends des médicaments anti-rejet (la médecine fait globalement des miracles, il n’y a pas que du mauvais!!!!) qui ont fait apparaître du « mauvais » cholestérol.
    On m’a prescrit des statine que je refuse de prendre, au grand dame de mes médecins.
    Comment faire baisser un cholestérol iatrogène?
    Merci pour votre aide.

  11. yvars dit :

    mon mari prend des statines depuis l age de 40 ans suite a une hypercholesterolemie familliale. mes 2 garcons sont dans le meme cas.mon mari agé actuellement de 74 ans a arreté suite a votre article le crestor pendant 6 mois et panique son cholesterol est remonté a 3gr40.que me conseillez vous.

  12. Wery Michel, dit :

    L’homéostasie est la règle qui dit: tout organe vivant, lorsqu’il est libéré de ses contraintes revient à l’équilibre. Et donc pour nous autres, êtres vivants, à la santé qui est la norme de la vie.
    Et les contraintes, c’est principalement de ne pas écouter ce que notre corps nous conseille de faire. dont la mal-bouffe, le stress, se couper de notre mère nature.
    Pour m’aider je suis la site « Regenere », si quelqu’un connaît meilleur, je serais heureux d’en recevoir les coordonnées.
    Cela fait 9 million d’années que nos corps s’adaptent, à notre environnement, et là en quelques dizaines d’années, quelques esprits exceptionnels trouvent des remèdes chimiques, avec Pasteur en tête qui nous envoie au mur parce qu’il « croyait qu’on était indemne de bactéries, virus et champignons; manque de pot, on en a neuf fois plus que nos propre cellules, heureusement autrement la vie ne serait pas au R_V.
    Vive les soins naturels toutefois pour palier à notre folie du progrès à outrance.

  13. FRANCO Antoine dit :

    Merci pour vos infos auxquelles je suis déjà abonné. Je veux juste vous signaler que depuis janvier 2013, je produis de façon artisanale et paysanne de la spiruline Paracas. Pour ne pas l’altérer avec le séchage ou l’usage d’excipients, je la consomme quotidiennement fraîche quand je la récolte ou congelée à -20° avec une DLUO de 1 an, . Je la consomme aussi en « spirumiel » cest à dire conservée vivante entre 4° et 6° grâce au pouvoir de conservation du miel bio et de sa propolis avec une D.L.C de 2 mois. Quand on connaît les composés d’une bonne spiruline paysanne naturelle fraîche ou vivante, on comprend ce qu’elle peut apporter à son consommateur. Bonne continuation du combat pour une santé naturelle

  14. Nuax dit :

    la meilleure recette anti-cholestérol sans statine reste celle conseillée par les grands sportifs et que nous avons testé 4-5 années durant sans aucun effet secondaire : la combinaison de 4 éléments pomme+protéine de soja+avoine+amandes, une seule fois par jour suffit…

  15. grongnet jacqueline dit :

    bjr, depuis 2012 j’ai pris le temps de lire  » le guide des 4000 médicaments, utiles, inutiles ou dangereux  » des professeurs Philippe EVEN et Bernard DEBRE. on fait une analyse sanguine pour le dosage des CPK , on arrête les statines et on revoit son cardiologue……quant à bouger, quand on a un très cher animal, qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige, il faut s’en occuper, et on y arrive, c’est le mental qui fait tout. courage à tous

  16. santolini dit :

    si l’on suit votre article il faut stopper les statines,mais on ignore les conséquences d’un tel arrêt car les personnes concernées par un taux élevé de cholesterol risquent peut-être des accidents en arrêtant leur traitement.

    • tizzian dit :

      Bjr, il me semble que si vous avez bien lu et compris ce qui précède, l’arrêt de cette drogue serait plus tout un avantage pour vous, et pas grand chose de désagréable à redouter. On vous a bourré le mou, en vous faisant croire qu’elles vous seraient bénéfiques, alors que c’était justement tout le contraire. Allez courage jetez vous à l’eau et débarrassez-vous de cette cochonnerie !.. Votre santé future vous dira merci !.. Mais n’en profitez pas pour vous permettre n’importe quels excès.

  17. Louagie Nicole dit :

    J’ai pris des statines pendant de nombreuses années et mon état s’était fortement dégradé au fil du temps: difficultés de plus en plus grandes pour marcher,je ne savais presque plus monter les escaliers entre autres gros problèmes. Depuis que j’ai décidé d’arrêter les statines, je revis! Ma qualité de vie s’est énormément améliorée au bout de seulement quelques jours! Je suis la preuve vivante que ces fichues statines me faisaient mourir à petit feu plutôt que de me soigner efficacement!

  18. Fanducholesterol dit :

    Bonjour Xavier,

    Un peu de courage et de lucidité dans ce monde scientifique si lâche et si aveugle! Il n’y a rien à retirer à votre analyse, celle-ci est portée au quotidien par les membres de l’AIMSIB.

    On vous y attend les bras ouverts, bienvenu au bercail!

  19. Mireille Vachon dit :

    le docteur Michel de Lorgeril se bat lui aussi pour faire reconnaître cette vérité ainsi que le professeur Philippe Even mais pourquoi ,c’est si difficille de faire comprendre cela aux médecins ; j’ai subi 3 EFFETS SECONDAIRES des statines en 2014-2015, 2014: diabète, 2015: des dlrs musculaires tellement importantes et des problèmes de mémoire si importants que je savais que je commençais un début de démence (étant moi-même dans le réseau de la santé) ,ce fut atroce tout ce que j’ai du faire pour retrouver la mémoire ,cela a pris un an.

    • plovier dit :

      bonjour madame j ai laissé un mail aujourdhui et serais heureux de trouver un moyen pour mon sortir ,actuellement je vais chez un therapeute energicien et j essaie les fleurs de bach;j ai des hernies intra spongieuses et cruralgie j ai perdu beaucoup de mes defense immunitaire; j en veux à l incompréhenssion des medecins

    • olivier dit :

      mais malheureuse pourquoi donc voulez vous faire comprendre cela aux médecins : ils sont et resteront des charlatans tous coupables d’homicide involontaire Vous n’avez pas tant d’égards avec les voleurs de portables contrairement aux médecins et pharmaciennes .
      Ce qui me révolte c’est que pour la société et la justice ce ne soit pas grave de tuer un patient avec des traitements bidons ( comme la chimio du cancer qui vient de tuer les 2 syndicalistes Chérèque et Karniewicz ) et dangeureux ( comme le VIOXX ) .
      Mais non les médecins et les pharmaciennes tuent il n’y a pas d’autre mot et rien de rien aucune poursuite aucune garde à vue même pas une tape sur la main pour avoir prescrit de la dépakine
      Aujourd’hui ce temps doit être révolu c’est au tour de ces fripouilles de docteurs et doctoresses en médecine et en pharmacie d’aller au bucher .La médecine symptomatique est morte et devrait être interdite .
      Cela veut -il dire que les docteurs doivent retourner à l’école apprendre à soigner les causes des maladies ? Non car le créneau est déjà pris par les naturopathes , trop tard .
      Par contre je veux bien me rendre aux funérailles de la médecine symptomatique et je m’y rendrais avec un sourire .

  20. Josiane dit :

    en général, j’adhère à vos informations, mais en ce qui concerne le cholestérol, vous omettez de parler des plaques d’athérome, car ce sont ces plaques qui sont dangereuses et non le cholestérol en lui-même et il me semble dangereux de votre part de ne pas aborder le sujet. et peut-être d’induire en erreur certaines personnes qui comme moi ont déjà des plaques à 30/40% dans les artères, et vous savez sûrement qu’il vaut mieux ne pas provoquer le décollement de ces plaques au risque d’embolie !
    Alors ?!

    • Luciole dit :

      Il suffit de relire l’article et vous aurez les explications sur la composition de ces plaques
      Bougez plus ….!!!

      • tizzian dit :

        On ne saurait mieux dire !… Le cholestérol n’interviendrait qu’à hauteur de 10% dans la composition de ces fameuses plaques. Alors supprimez donc les 90 autres pourcents et votre problème n’en sera plus un.
        Le pauvre cholestérol a vraiment le dos large, pour endosser tout ce dont on l’a accusé. Il fallait bien trouver un coupable conciliant, pour écouler toutes ces drogues maléfiques. Fort heureusement ça commence à se savoir, mais rassurez-vous ils trouveront autre chose pour se remplir les poches sur le dos de ceux qui ne seront pas informés, ou incrédules comme vous !… Dormez tranquille, et jetez ça en vitesse aux poubelles du recyclage !…

  21. Da Costa dit :

    Merci pour ces infos qui font froid dans le dos… et qui ne m’étonnent qu’à moitié ! Qu’est-ce qu’on attend pour traduire en justice cette bande de truands et d’assassins ? Continuons à dénoncer toutes ces injustices et lypocrisie de ceux qui nous dirigent.

  22. KRAMER Bertrand dit :

    Article parfaitement cohérent avec ce que me disait un naturopathe qui s’inquiétait chez moi d’un niveau trop bas de HDL, ainsi que du cholestérol total.
    J’ai lu par ailleurs que ce sont les Oméga 9 (acide oléique que l’on trouve surtout dans l’huile d’olive et les avocats) qui est responsable de la tâche d’équilibrer le rapport HDL/LDL finalement plus important que le niveau absolu du cholestérol. Etes-vous d’accord avec cette affirmation ?;

  23. boudonne dit :

    Bonjour,
    Mon médecin m’a conseillé TEMPEROL du
    Laboratoire Monin.
    Qu’en pensez vous?
    Merci pour votre réponse

  24. patricia dit :

    que pensez vous de la levure de riz rouge

    • pouvreau dit :

      je crois savoir, grâce au professionnalisme de mon pharmacien et pour l’avoir utiliser, que c’est aussi une statine!! les statines style atorvastatine ou simvastatine m’ont rapporté du diabète, de l’urée, une chute spectaculaire des transaminases (foie) et des mots de tête épouvantables

      • motus dit :

        des « mots’ de tête ?
        Ce doit être de nouveaux symptômes , pourriez-vous nous faire une liste de ces « mots » afin de les reconnaître? merci

    • tizzian dit :

      Bjr, eh bien je suis à peu près sure que les statines d’origine du riz rouge (naturelles) ou chimiques ne valent pas mieux l’une que l’autre. Pour l’avoir lu dans des publications sérieuses. Dr Delorgeril et autres.
      Du poison, c’est du poison !.. Il n’y a pas trop à sortir de là. Sucez un brin de ciguë fraiche et naturelle, ou prenez en une rasade chimique dans un verre d’eau et le résultat sera le même, et ne se fera pas attendre !… Laissez tomber, ne vous faites pas de mal par plaisir !..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *