Cosmétiques pour bébés : sont-ils devenus fous ?

L’emballage des produits, voilà l’ennemi !

Pour les crèmes et laits de toilette pour bébés, les industriels cherchent à endormir la vigilance des consommateurs avec des couleurs douces, pastel, des tons rassurants, agréables comme une bonne grosse serviette après un bain chaud.

Pardon, mais c’est du pipeau ! (♩♪♫♬)

Telle huile vante sur son emballage les bienfaits de l’amande douce et de la vitamine E ? ♩♪♫♬: elle est en réalité principalement composée d’huile de paraffine, c’est-à-dire de dérivés du pétrole.

Un autre lait de toilette soi-disant « très doux » ?♩♪♫♬. Il contient du phénoxyéthanol, un conservateur soupçonné d’être un important perturbateur endocrinien.

L’ONG Women in Europe for a Common Future a publié en février 2016 une étude sur les produits contenus dans les cosmétiques pour bébé.

341 produits ont été analysés lingettes, shampoings, lotions, laits de toilette, eaux de toilette et produits solaires.

Verdict : 88 % des produits contiennent des ingrédients «à risque élevé», notamment des allergènes ou des produits considérés comme dangereux pour la reproduction.

On retrouve par exemple de la méthylisothiazolinone (allergène) dans 19 produits dont 7 lingettes, et du phénoxyéthanol, un conservateur soupçonné d’effets toxiques sur la reproduction, dans 54 produits dont 26 lingettes.

Ces produits considérés comme dangereux sont pourtant autorisés par les autorités sanitaires.

Pas obligés de les croire

La Fédération des entreprises de Beauté (FEBEA) a réagi à cette étude en garantissant que « tous les produits pour bébé sont sûrs ».

Elle rappelle que les produits pour bébé sont soumis à une exigence particulière et que les contrôles sont réguliers. « Lorsqu’un danger est avéré, la substance est immédiatement interdite ! » répond-on à la FEBEA.

Tout est donc sous contrôle, comme d’habitude.

Ce que j’en dis, moi, c’est qu’on n’est pas obligé de croire ce que racontent les fédérations d’industriels réunis, main sur le cœur et flûte à ♩♪♫♬ à portée de main…

Regardez toujours la liste complète des ingrédients des produits pour bébé que vous achetez.

Si vous voyez les mots suivants, je vous conseille de passer votre chemin :

  • Sodium laureth sulfate et sodium lauryl sulfate
  • xx-paraben
  • xx-isothiazolinone
  • Phenoxyethanol
  • EDTA
  • PPG ou PEG
  • BHT
  • Petrolatum, paraffinum liquidum ou cera microcristalina
  • Parfum

Et pour choisir un bon produit, je vous recommande les trois solutions 100% naturelles de Julien Kaibeck [1] :

  • Pour la toilette de bébé, un savon à froid surgras sans huiles essentielles suffit
  • Pour son hydratation, utilisez un tout petit peu d’huile de calendula bio que vous pourrez même appliquer directement sur son visage si besoin
  • Et pour remplacer les lingettes jetables pour bébé du commerce (truffées, elles aussi, de phénoxyéthanol) utilisez des lingettes lavables écologiques et bio.

Une petite fille calme et heureuse

Je ne peux pas conclure cette lettre sans parler du liniment oléocalcaire.

Cette préparation parfaitement naturelle sert à nettoyer les fesses des enfants pour éviter les allergies et les érythèmes fessiers (fesses rouges). Il permet d’hydrater les zones d’eczéma et d’enduire les croûtes de lait pour les ôter plus facilement.

Pour fabriquer le liniment, il suffit de mélanger l’huile d’olive et l’eau de chaux avec un fouet.

On peut ajouter au liniment quelques gouttes d’huile essentielle de lavande pour parfumer. Pour l’épaissir et le stabiliser, on peut préalablement faire fondre quelques grammes de cire d’abeille dans l’huile d’olive au bain-marie.

Le liniment s’applique avec un coton ou un linge. Il permet de rétablir le pH naturel de la peau. L’huile protégera la peau de l’urine quand la couche sera remplie.

Je m’en servais pour masser ma petite fille lorsqu’elle était bébé. Elle était calme, heureuse, et sentait délicieusement bon. Je crois que le souvenir de cette odeur, associé à ce moment si tendre, m’accompagnera encore longtemps dans ma vie. Je dirais même : jusqu’au bout !

Et ça, ce n’est pas du ♩♪♫♬…

Amicalement,

Florent Cavaler

PS. Je vous rappelle qu’il n’est pas trop tard pour signer notre pétition sur les perturbateurs endocriniens, ces substances chimiques utilisées par les industriels et qui font peser de lourdes menaces sur notre santé. Cliquez ici pour signer la pétition.




Sur le même thème, vous aimerez sans-doute ...


Avez-vous l’esprit « petit banc » ? Je lisais récemment l’interview d’un certain Peter Thiel, entrepreneur à succès dans les technologies : il a fondé la so...
Êtes-vous naturopathe sans le savoir ? Qui n’est pas naturopathe ?! Lorsque je regarde autour de moi, je vois un naturopathe par ci, une naturopathe par là,...
Petite blague pour mieux apprécier votre fin de journée Chère lectrice, cher lecteur, C’est l’histoire d’un condamné, le jour de son exécution. Le gardien de la prison vi...

11 réponses à “Cosmétiques pour bébés : sont-ils devenus fous ?”

  1. perez dit :

    Vous dites que le professeur Joyeux a été radié de l’ordre des médecins alors qu’il dit lui même que c’est faux ! Pourrais-je avoir des explications ? merci

  2. moreau dit :

    et en plus le liniment est excellent après un coup de soleil et ou une brulure et coute bien moins cher que biafine ect…..c est un produit que les pilotes américains avaient dans leurs bagages à la fin de la guerre 1939/1945 en plus des chewing gums ! et dans les années 1970 1980 c’était le seul produit utilisé pour la peau des bébés dans le service de prématurés de l’hôpital de Bourges

  3. Aiste dit :

    Et c’est un SOS à propos des produits solaires pour les bébés : même dans les produits dits-bio, on trouve soit des nanos, soit des horreurs chimiques, soit de l’aluminium ou des sels d’aluminium (qui sont déconseillés dans les déodorants pour les adultes, tandis que là il s’agit des surfaces plus étendues et de la peau plus fine!). Je n’ai toujours pas trouvé un produit convenable.

  4. mathilde dit :

    Bonjour,
    Pas de lingettes bb ok ! mais plus encore nos armoires sot pleines de gants de toilettes qui attendent qu’on les utilises!
    bien entendus un seul gant pour un seul usage, et on les met au lavage tout de suite après. c ‘est plus économique!!!
    bonne journée.

  5. Auburtin dit :

    Si les parents n’achetaient pas tout ce que les pubs leurs suggèrent, les industriels reverraient leur marketing et fabriqueraient des produits conformes à la nouvelle demande …..

  6. RIVAUD dit :

    pourquoi etes vous hostile à l ‘EDTA ; c’est un chélateur des métaux lourds

  7. bornot dit :

    Vous avez raison je cherche pour les petits enfants des produits de douche shampoing , sans produits chimiqueà , perturbateurs endocriniens du dentifrice dans fluor qui ait quand même bon goût même en pharmacie ce n’est pas garanti 😤😤
    Merci pour vos excellentes infos

  8. hais dit :

    je me permet de confirmer que dans ces produits il y a des produits chimiques dangereux! ayant travaillé sur un site de production,j’ai vu sur les containers de produits une étiquette de dangerosité comportant une tête de mort! certains produits dissolvent le béton!!

  9. Eva dit :

    Mon aîné a maintenant 23 ans (puis j’ai eu 2 autres enfants) et déjà la pédiatre que nous avions (pédiatre homéopathe) nous déconseillais TOUS produits, juste le fameux liniment qui se vendait « en vrac » je veux dire le pharmacien remplissait notre flacon vide. A ce jour, dans notre salle de bain, que des produits de base naturels, style savon noir, savon d’Alep (le vrai), argile, huile d’argan… shampoing avec le savon d’Alep, pas de problème, de temps en temps un masque avec terre de rhassoul. Bref, on peut tout à fait se passer de tous ces poisons que les publicitaires savent si bien nous vendre ! Merci pour article intéressant.

  10. Andrée Phoénix-Baril dit :

    Merci pour les enfants.

  11. Drici Marie Thérèse dit :

    A propos du liniment oléocalcaire, quelles sont les proportions d’huile d’olive et d’eau de chaux à utiliser ?
    Et où trouve-t-on de l’eau de chaux (ou comment la fabriquer). Merci d’avance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *