Cyrano…ou Pinocchio ?

Chère lectrice, cher lecteur,

Est-ce le nez de Cyrano ou celui de…Pinocchio ?

 

Il y a quelques mois encore, le Président de la République, Monsieur Emmanuel Macron, jurait la main sur le cœur que le glyphosate, c’était « fini dans trois ans » [1].

Waou !

C’était Cyrano contre Monsanto, la fine lame Française, qui allait régler son compte à l’herbicide le plus répandu de la planète, le Round-Up, et à son principe actif, le glyphosate.

Beaucoup avaient alors poussé un « ouf » de soulagement devant tant de panache.

On allait en finir avec ce poison, déjà interdit au Sri Lanka, et dont les conséquences dans les pays qui l’ont utilisé massivement sont terrifiantes : explosion du nombre de cancers, des hyperthyroïdies, des fausses couches, doublement des malformations congénitales etc [2] .

Mais en France, on allait voir ce qu’on allait voir.

Eh bien, le 28 mai dernier, on a vu.

Tranquillement, au cours d’un vote de nuit, les députés ont refusé d’inscrire dans la loi l’interdiction du glyphosate !!!

Un an à peine après sa tirade, Cyrano avait changé de sérénade…

Place au business, au réalisme économique, aux « vous comprenez que ce n’est pas si simple ». Et aux excuses scandaleuses :

Inscrire « des choses dans la loi n’est pas la garantie que ça arrive » explique sans honte un porte-parole du gouvernement [3].

Et le même, visiblement sans limite, ajoute ensuite :

« Faisons un peu confiance, arrêtons en permanence de penser que la contrainte, la sanction, sont les seuls moyens de conduire des politiques publiques efficaces. »

Faire confiance…Mais bien sûr !

Il faut faire confiance à Monsanto, dont le journal Le Monde a révélé par le passé les méthodes hallucinantes pour diffuser sa propagande mensongère [4].

Le quotidien évoque une « désinformation organisée » sur le glyphosate, avec des études tronquées, des scientifiques payés pour nier tout lien entre le produit et le cancer !!!

Alors même qu’une institution comme le Centre International de Recherche contre le Cancer, connue pour sa prudence extrême, a rangé ce produit au rang des « cancérogènes probables ».

Et vous vous rappelez peut-être que Monsanto a aussi payé un lobbyste, pour venir dire à la télévision dire qu’on pouvait « parfaitement BOIRE du glyphosate » [5].

Rien, absolument rien, ne les arrête.

Et c’est à ces gens-là que nous devrions faire confiance !!!

A eux que nous devrions confier notre santé, celle de nos enfants, et l’avenir de notre planète !!!!

Alors désolé de vous le dire, Monsieur Macron-Pinocchio, mais c’est NON !


MONSIEUR LE PRESIDENT, TENEZ VOS ENGAGEMENTS !

 

NOUS EXIGEONS QUE VOUS TENIEZ LES ENGAGEMENTS PRIS DEVANT LES FRANÇAIS.

IL FAUT DIRE NON AU GLYPHOSATE !

Les mensonges et les reculs du gouvernement sur le glyphosate sont d’autant plus dramatiques qu’ils interviennent le jour même où les autorités américaines ont autorisé le mariage entre le chimiste allemand Bayer et le géant des OGM et des pesticides américain Monsanto… [6]

Ils montrent une fois de plus que nous n’avons rien à attendre des pouvoirs politiques, dépassés et vendus à la solde des multinationales.

C’est à nous, simples citoyens, qu’il revient d’agir pour le bien commun.

Le panache, le courage, la fermeté qui manquent à nos décideurs, montrons que nous l’avons, nous.

Nous qui aimons la vie, la terre, la santé, et voulons transmettre à nos enfants un monde meilleur que celui que nous avons reçu.

Les journées qui viennent vont être déterminantes.

Déjà, dans les ministères, les portes claquent et les esprits s’échauffent.

Car le chèque en blanc accordé par le gouvernement à MONSANTO ne fait pas plaisir à tout le monde, loin de là. Et certains désaccords se font déjà entendre.

C’est le moment de mettre la pression maximum pour que le BON SENS L’EMPORTE.

Et que le glyphosate soit vraiment interdit.

C’est pourquoi si vous ne l’avez pas fait, je vous demande une nouvelle fois de signer et transférer notre grande pétition contre le sabotage chimique de nos vies.

Un grand merci !

Gabriel Combris




Sur le même thème, vous aimerez sans-doute ...


Bilan de santé : phé-no-mé-nal ! C’est l’été. Un temps pour le repos, la réflexion, l’inspiration. Le temps aussi pour moi de faire un bilan de cette l...
Vaccins : le cauchemar recommence Chère lectrice, cher lecteur, Le cauchemar continue !!! En décembre dernier, je vous ai envoyé un message pour vou...
Retrouver l’énergie perdue Certains matins, sortir de son lit ressemble à un défi plus audacieux que l’ascension du Mont Blanc. Poser le pied pa...

[1] https://www.nouvelobs.com/politique/20180529.OBS7349/sortie-du-glyphosate-ce-sera-fait-d-ici-trois-ans-promet-griveaux.html
[2] voir alerte santé de l’IPSN du 3 mars 2018, avec l’étude du cas de l’Argentine qui a massivement utilisé le Round-Up pour la culture du soja.
[3] https://www.nouvelobs.com/politique/20180529.OBS7349/sortie-du-glyphosate-ce-sera-fait-d-ici-trois-ans-promet-griveaux.html
[4] http://www.lemonde.fr/planete/article/2017/10/04/monsanto-papers-desinformation-organisee-autour-du-glyphosate_5195771_3244.html
[5] https://www.youtube.com/watch?v=qXSqK3svYi0
[6] http://www.europe1.fr/economie/bayer-obtient-le-feu-vert-des-etats-unis-pour-fusionner-avec-monsanto-sous-conditions-3666305

10 réponses à “Cyrano…ou Pinocchio ?”

  1. Paul Cherblanc dit :

    Si vous souhaitez faire de la politique, je vous suggère de le faire en analysant les problèmes aussi complètement que vous le faite avec la santé.
    Le terrain de la caricature et des postures extrémistes est déjà bien occupé.
    Pour votre info : https://en-marche.fr/articles/actualites/Comment-allons-nous-interdire-le-glyphosate?utm_source=La+Lettre+du+vendredi&utm_campaign=e228e014ab-EMAIL_CAMPAIGN_2018_06_01_03_21&utm_medium=email&utm_term=0_ee94a72c73-e228e014ab-56957903
    Comme expliqué, avec « les mains dans le cambouis », c’est plus compliqué !

  2. Thibout patrick dit :

    Le glyphosate est une plaie internationale ..
    Combien de mort ou handicapés sur terre lié à ce poison ?….
    Plus que le tabac ou les accidents de la circulation !…..
    NON À CE POISON !
    Il détruit des vies, c’est un crime contre l’humanité autorisé, c’est un scandale !…..

  3. Efte dit :

    Aurait- on souhaité la même approche pour les onze vaccins ? Comme l’écrit le porte parole du gouvernement , pourquoi inscrire l’obligation vaccinale dans la loi ? Faisons confiance ! Sans rigueur de pensée les lobbies ont vraiment carte blanche …

  4. JEAN PAUL GUILLAUMÉ dit :

    Je suis désolé de ne pouvoir signer la pétition mais mon anti-virus « Mac affee » me refuse d’accéder à votre site sous prétexte que vous êtes « très dangereux ». Et quand je clique sur « y aller quand même », rien ne se passe. Je pense que vous êtes victime d’une tentative de blocage de votre action. On peut mieux imaginer la puissance et les relations de ces salopards.
    Cordialement. JPG

  5. Evelyne DUCA dit :

    Bonjour, je me permets une remarque concernant votre pétition.
    D’un point de vue purement énergétique dire non à quelque chose, s’y opposer, c’est lui donner son énergie et donc assurer sa continuité, ( c’est pourquoi seule l’acceptation et ensuite la décision d’agir autrement permettent de dépasser les blocages).
    De ce fait je participe aux pétition qui expriment une idée sous forme affirmative et positive avec un OUI au lieu d’un NON
    Je me déclare pour l’arrêt des poisons chimiques et je signe une pétition pour enrayer Monsanto… etc
    Peut-être devriez-vous réfléchir à cela …
    Bien cordialement
    Merci à vous

  6. Robin dit :

    BRAVO ! encore BRAVO !

  7. Edith dit :

    Tout est malheureusement économique ! Un médecin m’a dit que si la problématique sur le déremboursement de l’homéopathie s’était arrêtée c’est que Boiron a menacé de quitter la France ! Et cela aurait de graves conséquences car Boiron c’est des millions. Ce n’est donc pas parce que la ministre a vu l’importance de l’homéopathie…comme certains l’ont dit. Ici c’est la même chose. Il y a dû y avoir une menace de Monsanto, Bayer ou autre…

  8. Pernin Roger dit :

    L.irrespect dont vous faites preuve envers le président de la république n’est pas du tout convenable et irresponsable. Si vous pensez prendre sa place demandez vous d.abord si vous en êtes capable. Sans défendre le glyphosate mais êtes vous capable de le remplacer pour éviter son trafic avec les autres pays de l.UE qui ne veulent pas , eux , le supprimer.
    Vous avez raison pour sa suppression mais respectez. Au moins dans la forme, le Président élu. Ou alors apprenez à vos enfants d.infurier les crocs, les « flics », les gendarmes,

    • Gilberte dit :

      Pour être respecté il faut « respecter », or monsieur Macron est un grand irrespectueux de SON PEUPLE. Il suffit de relever tous les qualificatifs et autres expressions méprisantes qu’il a déjà employés. Je vous laisse faire les recherches. Moi j’adore cette image, il ressemble tellement à Pinocchio. Et je n’ai pas lu que l’auteur de la pétition souhaite remplacer Macron.

  9. Jacques Racine dit :

    Pourrait on avoir la liste des députés qui ont votés contre cette loi?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *