Démarrer avec le Qi gong

Une des raisons qui explique le formidable intérêt de la médecine chinoise est qu’elle ne fait rien comme les autres.

Pour traiter les problèmes de peau, elle s’intéresse aux poumons, pour guérir le stress elle se penche sur le foie, pour soigner votre corps, elle visite le tréfonds de votre… esprit.

Et alors que la médecine occidentale prétend régler chaque problème à grands renforts de petite pillules (des roses, des blanches, des bleues etc.), pour la médecine chinoise, aucune pathologie, aucune souffrance ne peut être prise en charge sans que l’être humain concerné ne soit au cœur du processus thérapeutique qui va lui permettre de guérir.

Voilà pourquoi la pratique du Qi gong (prononcer chi kong, ce qui signifie entraînement énergétique), une discipline d’exercices physiques associés à la respiration et à la concentration mentale, est considérée comme essentielle sur le chemin de la bonne santé.

Je vous propose aujourd’hui d’en découvrir un peu plus sur cette « pharmacie en mouvements », pour reprendre l’expression d’Yves Réquéna, fondateur de l’Institut européen de Qi gong.

Car les effets du Qi gong dépassent la seule santé physique.

Ils permettent d’atteindre un niveau élevé de jubilation de vivre, la confiance en soi, une diminution du besoin de sommeil, une récupération plus rapide, une plus grande capacité de concentration et de mémorisation.

Envie d’essayer ? C’est parti (avec 6 exercices que vous pourrez faire chez vous).

Le Qi Gong : une pharmacie de mouvements

Mais d’abord une (toute) petite explication.

Qi gong signifie « entraînement énergétique » et a, selon la tradition chinoise, trois applications :

  • Une application martiale : on ne peut pas concevoir maîtriser un art martial si l’on n’a pas, en parallèle, un entraînement de Qi gong.
  • Une application médicale : c’est une gymnastique de santé et de longévité, avec une forte dimension préventive. Sa pratique doit être quotidienne et régulière.
  • Une application thérapeutique : dès les premières séances, les personnes pratiquant le Qi gong ressentent des effets puissants. Elle est même considérée par de nombreux spécialistes comme la plus puissante des disciplines énergétiques, aux effets « cent fois supérieurs » à ceux du yoga.

Cette dimension thérapeutique concerne les pathologies les plus graves, et notamment le cancer. Car le Qi gong a comme avantage d’être accessible même aux personnes affaiblies.

En 2003, une étude du Dr David Spiegel de l’université de Stanford concluait que le Qi gong accroît l’énergie chez 58 % des cancéreux, diminue le stress chez 78 %, la douleur chez 22 % et favorise un meilleur sommeil dans 43 % des cas.

Les preuves se sont accumulées de l’efficacité du Qi gong contre les angoisses et la dépression qui menacent les malades, pour diminuer la fatigue et stimuler le système immunitaire, et de plus en plus de centres anticancéreux recommandent le Qi gong (Institut Gustave Roussy de Villejuif, hôpital Georges Pompidou, Pitié Salpêtrière etc.).

6 exercices pour démarrer

Je vous propose maintenant de découvrir 6 exercices de Qi gong pour vous permettre de lutter efficacement contre les douleurs articulaires, d’assouplir vos muscles, vos tendons et vos ligaments dans la région de la tête et des membres supérieurs.

Pratiquez-les de préférence en plein air, dans un endroit calme, à l’abri de la pollution et exposé au sud, en offrant l’avant de votre corps (qui est Yin) au sud pour profiter des bienfaits des rayons du soleil sur le visage et les mains.

Ces exercices de Qi gong sont à faire quotidiennement, de préférence le matin au réveil après avoir bu du thé et avant le petit-déjeuner.

Lorsque les exercices impliquent des mouvements de l’articulation ou des articulations douloureuses, il faut être délicat et les préparer avec douceur en les massant légèrement (il suffit de passer doucement le pouce sur la peau et exerçant de légères pressions).

Premier exercice : soutenir le ciel par les deux mains (Shuang Shou Tuo Tian)

premier exercice de Qi Gong : soutenir le ciel par les deux mains (Shuang Shou Tuo Tian)Position de départ :

L’écartement des jambes doit correspondre à la largeur des épaules redressées. Les doigts doivent être croisés sur l’abdomen, les paumes des mains regardant le ciel.Mouvements :

  • Élever les bras à la hauteur du visage, retourner les paumes au passage des mains au niveau du nez pour qu’elles continuent à faire face au ciel, étirer la tête vers le haut et garder la poitrine en tension.
  • Les bras tendus se penchent vers la gauche et reviennent dans l’axe de la tête (à faire deux fois).
  • Après la deuxième fois, les bras reviennent doucement à la taille pour reprendre leur position de départ.
  • Refaire ces mouvements du côté droit.

Répétition des mouvements :
Répéter ces mouvements 2 fois les trois premiers jours et ensuite les répéter 4 fois de manière à habituer les muscles à produire ces efforts.Précaution particulière :
Au passage des paumes des mains au niveau du nez, le tronc doit rester bien droit et il faut étirer les muscles au niveau des lombes.Effets physiques au cours de l’exercice :
Des douleurs apparaissent dans le cou, les épaules, les bras, les doigts des mains et dans la région lombaire.Effets thérapeutiques annexes :
Ces mouvements soignent les raideurs du cou et de la région lombaire, rétablissent le mouvement normal des articulations des épaules, du cou, de la colonne vertébrale et les mouvements de flexion du rachis.

Deuxième exercice : Tourner les hanches et pousser avec les paumes des mains (Zuhan Yao Tui Zhang)

Tourner les hanches et pousser avec les paumes des mains (Zuhan Yao Tui Zhang)

Position de départ :
L’écartement des jambes doit correspondre à la largeur des épaules redressées. Les mains se plient en poings et s’apposent contre les hanches, paumes des mains vers le ciel.Mouvements :

  • Tendre le bras droit, extrémités des doigts vers le ciel, paume tendue qui pousse un sac de riz invisible vers l’avant. Dans le même mouvement, on tourne le buste vers la gauche en regardant au plus loin qu’il soit possible derrière soi à gauche pour s’assurer qu’aucun voleur ne va pas surgir pour prendre le sac de riz. Le coude gauche tendu est sur le même axe que le bras droit avec lequel il forme une même ligne.
  • Reprendre la position de départ.
  • Faire le même exercice en tendant le bras gauche cette fois.

Répétition des mouvements :
Répéter ces mouvements 2 fois les trois premiers jours et ensuite les répéter 4 fois de manière à habituer les muscles à produire ces efforts.Précaution particulière :
Le mouvement rotatif des hanches se fait pieds fixes qui ne bougent pas alors que le tronc du corps reste droit.Effets physiques au cours de l’exercice :
Lors du pousser des paumes des mains, des douleurs apparaissent dans le cou, les épaules, le dos et dans la région lombaire.Effets thérapeutiques annexes :
Ces mouvements soignent les raideurs du cou et de la région lombaire, l’engourdissement et l’atrophie musculaire des mains et des bras et détendent les tensions musculaires et favorisent la circulation du Qi et du sang dans les cartilages.

Troisième exercice : Mains sur les hanches et rotation du tronc (Cha Yao Xuan Zuhan)

Position de départ :

L’écartement des jambes doit correspondre à la largeur des épaules redressées. Les mains posées sur les hanches, les pouces vers l’arrière.Mouvements :

  • Les deux mains, en donnant de l’amplitude, font tourner le bassin 4 fois dans le sens des aiguilles d’une montre.
  • Les deux mains font tourner le bassin 4 fois dans le sens inverse des aiguilles d’une montre.

Répétition des mouvements :
Répéter ces mouvements 2 fois les trois premiers jours et ensuite les répéter 4 fois de manière à habituer les muscles à produire ces efforts.Précaution particulière :
On commence par faire un petit cercle avec les hanches pour aller au plus grand qu’il soit possible. Les jambes sont tendues et les pieds restent fixes et immobiles comme cloués au sol. Lorsque le bassin arrive en avant du corps, on l’aide avec les mains afin de soulager l’effort des muscles du sacrum.Effets physiques au cours de l’exercice :
Des douleurs prononcées apparaissent dans la région lombaire.Effets thérapeutiques annexes :
Ces mouvements soignent les lumbagos (mal de dos au niveau des lombes), les douleurs du sacrum dues aux positions fixes et prolongées et les douleurs musculaires qui apparaissent après une position courbée du corps pendant un effort.

Quatrième exercice : Fendre l’air avec les paumes des mains (Gong Bu Zha Zhang)

Position de départ :

L’écartement des jambes doit correspondre à la largeur des épaules redressées. Les mains en poings sont accolées aux hanches.Mouvements :

  • Jambes parallèles, faire un grand pas en avant, les poings serrés sur les hanches.
  • Tourner le tronc du corps sur la gauche et lancer le poing droit en avant en fendant l’air et en gardant la paume de la main transversale (position de l’arc, « Gong Bu »).
  • Revenir à la position de départ.
  • Faire le même exercice mais en tournant le tronc du corps sur la droite et en lançant le poing gauche.

Répétition des mouvements :
Répéter ces mouvements 2 fois les trois premiers jours et ensuite les répéter 4 fois de manière à habituer les muscles à produire ces efforts.Précaution particulière :
Lors de la position de l’arc (Gong Bu), les bras, la région lombaire et la jambe arrière sont tendus.Effets physiques au cours de l’exercice : Les douleurs se font ressentir dans la région lombaire et les jambes.Effets thérapeutiques annexes :
Soigne les douleurs du rachis et des 4 membres et « désengourdit » les parties du corps qui en ont besoin.

Cinquième exercice : La grue blanche (Shuang Shou Pan Zu)

Qi Gong : La grue blanche (Shuang Shou Pan Zu)Position de départ :

Le corps doit être droit, tendu, les bras allongés le long des côtes et les doigts sur les cuisses.Mouvements :

  • Les mains viennent se croiser au niveau du nombril et les paumes regardent le ciel.
  • Les mains passent devant le visage et les paumes se tournent vers le ciel en voulant le soutenir.
  • Pencher le buste en avant pour que la paume arrive à toucher les pieds (en fonction de notre état musculaire général, on peut ne pas arriver à toucher les pieds, ce n’est pas grave, il faut essayer et insister de jour en jour).
  • Revenir à la position de départ.

Répétition des mouvements :
Répéter ces mouvements 2 fois les trois premiers jours et ensuite les répéter 4 fois de manière à habituer les muscles à produire ces efforts.Précaution particulière :
On penche d’abord le tronc du corps, puis on tend les fesses et les genoux. Les paumes des mains vont le plus loin possible vers les pieds.Effets physiques au cours de l’exercice :
Au lever des bras, les douleurs se font ressentir dans le cou et la région lombaire. Lorsqu’on fléchit le tronc et que les paumes vont vers les pieds, les douleurs se font également ressentir dans les jambes.Effets thérapeutiques annexes :
Soigne les tensions et contractions des tissus musculaires et cartilagineux des jambes et de la région lombaire. Ces mouvements soignent les séquelles musculaires des déplacements de vertèbres, les lumbagos (mal de dos), les blocages et les engourdissements des hanches et des jambes (à pratiquer lorsqu’on a du mal à les plier et les tendre).

Sixième exercice : Repositionner la nuque et le cou (Jing Xiang Zheng Li)

« Repositionner la nuque et le cou »Position de départ :
L’écartement des jambes doit correspondre à la largeur des épaules redressées. Les deux mains sur les hanches, le pouce en arrière.Mouvements :

  • Tourner la tête vers la gauche en utilisant avec puissance les muscles du cou, les yeux regardent sur la gauche.
  • Revenir à la position de départ
  • Tourner la tête vers la droite en utilisant avec puissance les muscles du cou, les yeux regardent sur la droite.
  • Revenir à la position de départ
  • Lever la tête pour regarder le ciel
  • Revenir à la position de départ
  • Baisser la tête pour regarder le sol
  • Revenir à la position de départ

Répétition des mouvements :
Répéter ces mouvements 2 fois les trois premiers jours et ensuite les répéter 4 fois de manière à habituer les muscles à produire ces efforts.Précaution particulière :

  • Le tronc doit rester droit lors des mouvements de la tête.
  • On doit amener la mâchoire inférieure sur le sternum lorsque la tête va vers le sol.

Effets physiques au cours de l’exercice :
Des douleurs apparaissent dans le cou.Effets thérapeutiques annexes :
Ces mouvements soignent également les douleurs aiguës du cou comme les torticolis et les maladies chroniques des cartilages en cas de raideurs cervicales.

Au seuil d’un passionnant voyage

Il va de soi qu’il ne s’agit là que d’une première approche.

Le Qi gong, et avec lui toute la médecine chinoise, sont des territoires dont l’exploration est immense, presque infinie, et il est indispensable d’y avancer avec un bon guide pour ne pas s’y perdre ou risquer de se décourager.

Car les bienfaits sur notre santé globale peuvent être immenses.

Si vous voulez progresser dans la connaissance de cette médecine de vie, je vous recommande l’aide de la revue de référence sur le sujet, Les Secrets de la Médecine chinoise.

Chaque mois, vous pouvez recevoir un exemplaire des Secrets de la Médecine chinoise pour lutter contre le diabète, le mal de dos, les douleurs, les maladies graves mais aussi la fatigue, l’insomnie, la dépression, et la baisse d’énergie sexuelle chez les hommes et chez les femmes (un symptôme qu’il faut toujours prendre au sérieux).

Vous progressez rapidement dans votre connaissance de cette médecine. Vous pourrez pratiquer vous-même, dès votre premier numéro, de nombreux gestes de médecine chinoise, mais aussi découvrir ce qu’il est indispensable de savoir lorsque vous allez consulter un médecin qui la pratique.

Vous serez accompagné pas à pas dans ce passionnant itinéraire de découverte qui permet à des millions de personnes, en Orient, de soigner des maladies dont vous souffrez peut-être et pour lesquelles vous croyez avoir tout essayé.

Vous ne risquez absolument rien à faire un essai grâce à la garantie satisfait ou remboursé, qui vous permet de vous faire une opinion très précise de l’intérêt que la médecine chinoise peut représenter dans votre cas.

Voilà. Vous êtes maintenant au seuil d’un passionnant voyage où il n’est pas seulement question de santé, mais aussi de méditation, de choix, d’action, de renoncement aussi parfois. Un voyage qui vous en dira beaucoup sur vous-même.

Alors d’avance, je vous dis : 正确的道路 (Bonne route !)

Amicalement,

Florent Cavaler




Sur le même thème, vous aimerez sans-doute ...


On l’a allongée sous la guillotine, mais le bourreau hésite… Chère lectrice, cher lecteur,  « Avec ma machine, je vous fais sauter la tête en un clin d’œil, et vous ne souffr...
Si vous aimez les vieux meubles Chère lectrice, cher lecteur, Il se trouve que je vous écris ma lettre sur un vieux secrétaire en bois fruitier qui a...
Mes conseils au Père Noël (partie 2) Chère lectrice, cher lecteur, J’espère que vous avez passé de belles fêtes de Noël. Il y a quelques jours, je vous...

11 réponses à “Démarrer avec le Qi gong”

  1. SANSON dit :

    Le 4ème exercice n’est pas très clair (quelle jambe ?tourner le tronc à ghe et à droite sur la même jambe ?). Merci pour des détails. Cordialement

  2. Vincent Jeannette dit :

    explication intéréssant je pratique en cours collectif recommander par mon médecin

  3. Rochard Sylviane dit :

    Il manque part importante à votre article sur le Qigong, c’est la respiration adéquate.

  4. untereiner francine dit :

    je pratique le Qi Gong depuis 2 ans car je souffre de douleurs de polyarthrite rhumatoïde dans l’espoir d’une vie meilleure

  5. Simon dit :

    Formidable votre article. Je pratique le Qi Gong et en apprécie les bienfaits. C’est super pour les personnes qui ne connaissent pas. MERCI

  6. Jacqueline dit :

    pour le 4ème exercice, avec quelle jambe faire un grand pas en avant?
    Merci
    Jacqueline

  7. Sophie dit :

    Bonjour,
    Pour bien commencer le Qi Gong je conseillerai plutôt de le faire avec un professeur ayant reçu une solide formation.
    Les supports papier tels que la revue que vous proposez ne peuvent en aucun cas remplacer un enseignant qui saura corriger un mauvais placement du bassin, un manque d’enracinement…. Le support papier n’est… qu’un support !
    Pour débuter en Qi Gong c’est du reste le moment en participant à une des nombreuses manifestations prévues en juin dans le cadre des journées nationales de Qi Gong :
    http://www.federationqigong.com/les-journ%C3%A9es-du-qi-gong-253-fr.html
    ou
    http://france-qigong.org/les-journees-nationales-de-qi-gong
    Sophie, enseignante de Qi Gong.

  8. Guilleron dit :

    Article sur le Qi Gong intéressant , les exercices sont faciles à faire.
    Je cherche en vain la position de la feuille morte????????
    Ainsi que d’autres affirmations de découvertes qui nous emmènent vers un long discours identique à chaque fois et qui vante surtout les mérites du magazine Santé Bien Etre (passage à la caisse).
    Souvent les informations super génialissimes sont absentes, abonnez-vous et vous saurez.
    Un peu dur!
    Cependant il y a de bonnes chose et j’ai bien compris que vous ne travaillez pas pour rien, ce qui est un peu normal.
    cordialement

    M Guilleron

  9. DELESQUES dit :

    bonjour
    je ne suis pas sur la bonne page de SNI, mais je m’étonne ouvertement du voyage pour Okinawa et l’encouragement à suivre le régime du même nom: j’ai suivi le séminaire à St Malo et un conférencier8 Marion,peut être, a bien insisté sur le fait que le microbiote est particulier à chacun et que nous Occidentaux ne pouvons rien attendre du régime.
    je trouve des discordances entre les disciplines et c’est dommage
    une connotation pécuniaire est devenue évidente ,vous savez magnifiquement soulever l’intérêt et bing, passage à la caisse!

  10. Chevalier dit :

    Si la pratique du chi Kong doit se faire le matin au réveil et si on doit se mettre plein soleil pour profiter de ses bienfaits, expliquez moi comment vous en profitez pleinement en vous mettant face au sud … chez moi le soleil du matin est plein est. Il n’en est peut-être pas de même en Chine …!!!
    Et précisez moi pourquoi on est en danger de mort en se lavant les dents. Merci pour votre réponse.
    M. Chevalier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *