Il déménage au soleil… et retrouve la vue !

Chère lectrice, cher lecteur,

Si vous êtes myope ou menacé de le devenir, le témoignage du journaliste Pierre Lance, paru dans la revue Alternatif Bien-Être, mérite absolument d’être lu.

Contrairement à ce que pensent beaucoup de gens, il est possible de se débarrasser de ses lunettes ! Mais voici ce qu’écrit Pierre Lance :

« J’ai toujours bénéficié d’une excellente vue, mais j’ai passé la majeure partie de mon existence à Paris, c’est-à-dire dans une ville où le regard se cogne à tous les murs.

De surcroît, j’ai passé le plus clair de mon temps à lire et à écrire, manuellement tout d’abord, puis à la machine à écrire, puis, au début des années 90, sur ordinateur. C’est dire que mon regard fut le plus souvent appliqué sur une feuille éloignée au maximum d’une vingtaine de centimètres.

Et ce qui devait arriver arriva : je sentis que ma vue se dégradait insensiblement et je m’aperçus que je ne parvenais plus à lire clairement les plaques des rues de Paris, dont les caractères blancs sur fond bleu marine sont pourtant assez lisibles. J’attribuai tout d’abord cela au vieillissement.

Mais en 1996, à l’âge de 63 ans, j’eus la possibilité de déménager et de venir m’installer sur la Côte d’Azur, dont je me mis à fréquenter les plages assidûment (écrivant surtout la nuit, comme je l’ai toujours fait). Dès lors, mon regard porta chaque jour durant deux ou trois heures au loin sur la mer.

Et quelle ne fut pas ma surprise de constater, au bout de deux années environ, que ma myopie menaçante s’était envolée et que, lorsque que je faisais un voyage à Paris de temps en temps, je lisais parfaitement les plaques de rue !

Mon acuité visuelle était redevenue excellente (et elle l’est toujours).

Donc, chers lecteurs atteints de myopie ou menacés de l’être, plutôt que de vous habituer à vos lunettes, pensez plutôt à porter chaque jour votre regard aussi loin que possible et le plus longtemps possible. (Au fait, savez-vous pourquoi nous plissons instinctivement les yeux lorsque nous regardons au loin ? Pour que les muscles qui entourent notre œil appuient verticalement sur le globe oculaire et « allongent » ainsi notre vision.)

Ce faisant, si vous voyez trouble, ne vous en souciez pas. Plissez les yeux et serrez vos paupières pour faciliter au mieux l’accommodement de votre vue aux objets les plus lointains, même si vous ne les distinguez pas encore [1]. »

Il faudra, certes, de la persévérance, mais les dernières études scientifiques valident entièrement l’expérience personnelle de notre confrère.

La myopie dépend en effet de l’activité des yeux tout au long de la journée [2].

Et on constate qu’elle est plus fréquente dans les pays où les enfants passent plus de temps en classe, ou à l’intérieur.

Enfermés à l’intérieur, leurs yeux sont constamment fixés sur des objets proches (notamment des écrans), exactement comme Pierre Lance.

Inversement, les enfants ont moins de myopie s’ils passent plus de temps à l’extérieur, où ils regardent au loin.

À Taïwan, des élèves ont été obligés de passer 1 h 20 à l’extérieur plutôt que de rester à l’intérieur pendant les récréations.

Après un an, le nombre de myopies avait été divisé par 2,25.

Une autre étude a comparé les enfants chinois de Sydney à ceux de Singapour.

Ceux de Sydney passent en moyenne 13 heures dehors par semaine. Les enfants chinois de Singapour, seulement 3.

On recense 3 % de myopes parmi les petits Chinois de Sydney, contre 29 % chez ceux de Singapour.

Conclusion : pour voir bien et sans lunettes, sortez, et emmenez les enfants en promenade au grand air !

Et je ne parle pas des vertus pour l’âme des grandes étendues naturelles où les yeux, comme l’esprit, peuvent divaguer loin devant eux.

Amicalement,

Florent Cavaler

P.S : Je profite de cette lettre pour vous signaler qu’il existe de nombreuses autres méthodes naturelles, scientifiquement prouvées, pour retrouver une vision parfaite et se débarrasser de ses lunettes une bonne fois pour toutes.

Des médecins de Harvard viennent notamment de faire une percée majeure dans le domaine de la vision grâce aux neurosciences (les sciences du cerveau)[3].

Je vous invite à les découvrir en cliquant ici.




Sur le même thème, vous aimerez sans-doute ...


Le meilleur remède contre les verrues Ce n’est pas un hasard si les sorcières de dessins animés sont souvent représentées avec une grosse verrue sur le nez. ...
Mes conseils au Père Noël (partie 2) Chère lectrice, cher lecteur, J’espère que vous avez passé de belles fêtes de Noël. Il y a quelques jours, je vous...
Il y en a un qui doit se retourner dans sa tombe Chère lectrice, cher lecteur, Aujourd’hui, séquence presse people. Mais ne partez pas ! Vous allez voir qu’il y a ...

[1] Alternatif Bien-Être, juillet 2017.

[2] Dolgin E. The myopia boom. Nature. 2015 Mar 19;519(7543):276-8

[3] Welcome to the Vision Sciences Laboratory

4 réponses à “Il déménage au soleil… et retrouve la vue !”

  1. DUREUIL Isabelle dit :

    Je suis très intéressée par tout ce qui concerne la vue. J’ai déjà testé de poser le plus souvent possible mes lunettes et je m’aperçois que je vois mieux de loin qu’avec. Par contre il est envisagé que l’année prochaine je subisse une opération de la cataracte. Je voulais savoir si une solution naturelle existait. Je vous remercie par avance. Tous vos articles sont remplis de très bonnes astuces dommage qu’il soit difficile de tout mettre en place.

  2. Mauricette CARMIGNON dit :

    « en supprimant certains aliments de vos repas vous pourriez supprimer les dommages sur la rétine » Pourquoi ne donnez vous pas les noms de ces aliments? cela ne nous avance a rien si on ne connait pas leurs noms

  3. Seb dit :

    Bonjour,

    Vous dites dans votre article que si l’on plisse les yeux, on verra mieux parce qu’on appuie sur le globe oculaire, pour résumer.

    C’est totalement faux.

    On voit effectivement mieux – à priori quelle que soit l’amétropie si elle est courante – en plissant les yeux, ce qui a long terme n’est d’ailleurs pas conseillé – sauf si vous aimez faire « un regard de chinois » – mais uniquement parce qu’en plissant les yeux, on ferme en réalité légèrement les paupières. Cela a pour effet de diminuer la taille de la pupille (les paupières en cachent une partie): au plus le diamètre par lequel l’oeil reçoit la lumière est petit, au plus la vision sera bonne tant que l’intensité lumineuse reste suffisante entre autre.

    C’est une façon simplifiée d’expliquer le principe du « cercle de moindre diffusion ».

    De plus, en invitant à moitié à éviter le port de lunettes (et je suis pour l’éviter quand c’est possible), vous mettez pas mal de personnes en danger. Parce que même si avec certaines techniques et dans certains cas UNIQUEMENT on peut retrouver une vision normale sans lunettes, cela prend du temps.

    Et dans certaines pathologies comme l’astigmatisme, le fait de ne pas porter de lunettes peut aggraver le problème.

    Et tout ça sans compter que ceux qui essaie de ne pas porter de lunettes tout en en ayant besoin pourraient créer un accident de la route par exemple etc…

    Bref. Même si vous donnez parfois de bonnes infos, vous ne faites pas attention à leurs interprétations et répercussions éventuelles…

    • Seb dit :

      Je tiens également à ajouter que dans votre exemple – bien que je ne dispose pas de l’historique médical de la personne que vous citez – il semblerait – de loin – que ce soit un cas particulier, et non pas une généralité.

      Je m’explique:

      Bien qu’il y aie des solutions « naturelles » pour retrouver la vue et améliorer la vision avec une myopie (e-a), il faut se dire qu’il existe plusieurs sortes de myopie (même si peu de personnes s’en préoccupent) qui n’ont pas toutes la même chance d’être guérie « naturellement » (myopie axile, de courbure, mixte, dû à l’indice de réfraction d’un des milieux du globe oculaire, pathologique, fonctionnelle ou structurelle,…)

      Dans le cas présent, on pourrait qualifier la myopie de votre sujet de « fausse myopie ». Je ne dis pas là qu’un mauvais diagnostic a été effectué – car tous les tests effectués on très probablement mené au diagnostic de la myopie.

      En fait, on pourrait considérer ici que le sujet souffre d’une crampe accommodative permanente.

      Autrement dit, à force de « forcer » pour voir son écran de pc, d’avoir toujours les murs de Paris « près des yeux » etc. , hé bien le cristallin (une partie de l’oeil) fait exactement la même chose qu’un coureur qui a trop couru: une crampe!

      Cela se passe une fois, puis deux puis trois, et devient permanent à un moment donné (et peut même se transformer en myopie réelle). C’est dans ce cas ce qu’on appellera une myopie fonctionnelle avec sur-sollicitation musculaire.

      Résultat, on pense qu’on est devenu myope.

      A partir de ce moment, celui qui arrive à détecter avec certitude la crampe accomodative est drôlement doué… Seuls quelques tests et une anamnèse poussée permettent de le détecter (autant dire que c’est rarement le cas et 99,9% du temps confondu avec une myopie).

      Dans ce type de pathologie, effectivement, on peut retrouver une vision « normale » si l’on fixe très régulièrement un point lointain (plusieurs heures par jour pour bien faire).

      Le cristallin finira par se tendre à nouveau et offrir une vision nette, pour autant qu’il n’y aie pas d’astigmatisme. Ce qui somme toute, n’a rien avoir avec guérir la myopie au sens propre, mais juste supprimer une tension dans l’oeil – tension que vous proposez d’ailleurs d’aggraver légèrement en suggérant de plisser les yeux pour mieux voir.

      Encore une fois, attention à ce qui est dit par des gens dont ce n’est pas la profession…

      Tout est bon, y compris plisser les yeux, mais pas pour tout le monde. Ce qui est bon pour l’un peut faire du dégât chez l’autre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *