Et si vous mangiez l’eau ?

Avez-vous remarqué que de plus en plus de personnes vivent comme si elles étaient accrochées à leur… bouteille d’ eau en plastique ?

À la moindre occasion, on les voit qui la sortent de leur sac à main ou la saisissent sur le coin de leur bureau, et « slurp », boivent une gorgée. Toute la journée, c’est la même mimique :

 

  • Avant de passer un entretien, slurp
  • Une réunion chez un client, slurp
  • Avant d’entrer au cinéma, chez le dentiste, slurp, etc.

 

On dirait un automatisme, comme un gri-gri pour conjurer le stress ou l’angoisse. Mais cette mauvaise habitude peut poser certains problèmes.

Il est vrai qu’on entend souvent dire qu’il faut boire (entre 1,5 l et 3 l par jour en fonction du gabarit, de l’effort fourni, de l’exposition au soleil etc.), et ce « même en l’absence de sensation de soif », en particulier chez les personnes âgées.

L’eau est vitale, bien sûr. Essentielle pour humidifier les tissus délicats (ceux des yeux, de la bouche, du nez), lubrifier les articulations, réguler la température corporelle, transporter les nutriments ou encore aider à éliminer les toxines.

Mais les personnes qui ne peuvent pas se passer de leur bouteille d’eau seront intéressées de savoir que, dans une journée moyenne, plus d’un quart de l’eau que nous absorbons provient… de notre alimentation.

De l’eau déguisée en légumes

Presque tous les aliments contiennent de l’eau (même le pain en contient 33 %), mais ce sont les fruits et légumes qui en sont le plus chargés : le trio concombres-laitues-courgettes, qui en contiennent 95 % chacun, sont presque de l’eau « déguisée en légumes ».

Vous allez voir qu’il peut être intéressant de remplacer l’eau bue à la va-vite dans une bouteille d’eau en plastique par l’eau contenue dans ce type d’aliments.

Autrement dit : d’absorber de « l’eau qui se mange » !

Car comme l’explique le Dr Howard Murad, de l’Université de Californie, « une hydratation saine est fonction de l’eau qui est retenue dans votre corps, pas de celle qui passe pour ressortir aussi vite ».

L’important n’est pas seulement que l’eau irrigue nos cellules, mais qu’elle reste dans notre corps. Et boire trop d’eau peut raréfier les vitamines et les minéraux dont nous avons besoin en accélérant leur évacuation.

Les yeux gonflés, les chevilles enflées et un ventre ballonné sont notamment des signes d’un corps qui ne gère pas l’eau efficacement.

Avec l’eau qu’on « mange », surtout celle qu’on trouve dans les fruits et légumes, c’est une autre histoire.

Retrouvons nos concombres et nos courgettes. L’eau y est entourée par d’autres molécules qui l’aident à entrer dans nos cellules plus facilement, et à rester dans notre corps assez longtemps pour être utilisée à bon escient.

« Quand nous mangeons des aliments riches en eau, nous absorbons l’eau plus lentement car elle est piégée dans la structure de ces aliments », explique le Dr Murad.

Résultat : les études montrent que les fruits et légumes peuvent hydrater le corps deux fois plus efficacement qu’un verre d’eau.

Après le sport, buvez un concombre !

Les chercheurs de l’université de l’École médicale d’Aberdeen, en Écosse, ont constaté que les sucres, protéines, sels minéraux et vitamines naturelles des fruits et légumes riches en eau peuvent supplémenter les nutriments perdus au cours d’un effort physique soutenu.

Conclusion : après un footing ou une marche sportive, « buvez un concombre », par exemple. S’il pèse 100 g, il est composé de 96 g d’eau, soit presque 10 cl. Peu en apparence, mais c’est une quantité que votre corps peut entièrement utiliser, autant que les fibres et les nutriments qu’il contient.

Un autre avantage de « manger de l’eau » est que cela peut aider à perdre du poids.

« Les aliments à forte teneur en eau ont tendance à être faibles en calories », explique le Dr Sarah Schenker, diététiste. « En outre, les études montrent que les légumes aident à vous sentir rassasié plus longtemps en facilitant le processus digestif ».

Mais attention à les manger crus ou légèrement cuits, car le processus de cuisson décompose les membranes cellulaires des légumes, limitant la qualité de l’approvisionnement en eau et en nutriments.

Dernière chose, ne changez pas d’habitude du jour au lendemain dans un grand élan de « tout ou rien ».

Si vous ressentez une sensation de soif à la lecture de cette lettre, vous n’êtes pas obligé de l’étancher en prenant une grande poignée d’épinards frais !

Procédez par étape, habituez votre corps à un changement graduel, une meilleure répartition entre l’eau que vous buvez et celle que vous mangez. Car vous l’avez compris, c’est bien d’équilibre dont il s’agit ici.

Santé !

Gabriel Combris




Sur le même thème, vous aimerez sans-doute ...


Film à regarder à tout prix Chère lectrice, cher lecteur, Je vous ai déjà parlé du film « Vaxxed », qui retrace l’histoire HALLUCINANTE du triple...
L’histoire du baiser le plus fou au monde Chère lectrice, cher lecteur, La lettre d’aujourd’hui est un peu spéciale. Elle raconte l’histoire d’un baiser. Al...
Portrait d’un expert en micronutrition Un singe qui enseigne la nutrition ?!!   Cette histoire commence avec les recherches d’une jeune vétérinaire,...

5 réponses à “Et si vous mangiez l’eau ?”

  1. Jacqueline Boët dit :

    J’ai beaucoup de mal à boire un litre d’eau entre les repas !
    Pourtant quand je fais l’effort de boire la quantité et même un peu plus, j’ai l’impression que je suis moins ballonnée, je vais aux toilettes plus souvent et je me sens mieux, j’ai beaucoup de douleurs intestinales, je vois régulièrement un médecin homéopathe qui me soigne avec des préparations à base de plantes et des granules homéopathiques mais j’ai l’impression que çà ne suffit pas, j’ai des diverticules et beaucoup d’aliments me sont interdits, sinon les douleurs sont parfois insoutenables, çà me réveille la nuit…
    Je ne sais plus quoi faire ! une proposition serait la bienvenue ! ! !

  2. Dadou dit :

    Je fais partie de ces personnes qui ne se déplacent pas sans leur bouteille d’eau. Ce n’est pas un tic ni un toc et je ne suis pas obsédée par la quantité d’eau à avaler sur une journée.
    J’ai tout simplement SOIF. Je ne suis pas non plus diabétique : je vérifie souvent. Dès que j’ai la bouche qui s’assèche, je bois une ou deux gorgées. C’est peut-être dû à la pose d’un appareil dentaire ? Ou pas !
    Je souhaitais juste vous dire que nous ne succombons pas toutes à la tendance en vogue et que la petite bouteille d’eau n’est pas toujours un accessoire de mode.
    Bien à vous et merci pour vos articles intéressants.

  3. M.André Daoust dit :

    Bonjour,
    Pouvez vous expliquer le fait que la Médecine Traditionnelle Chinoise s’oppose drastiquement à toute absorption de légumes crus sachant qu’ils entrent dans la catégorie d’aliments dit FROID ….au fait l’opposition est envers toute ingestion de FROID tout court!
    Merci

  4. Milekitch Christiane dit :

    Cependant le Dr Delabos (chrononutrition) ne recommandait pas l’eau mangée du fait qu’elle provoquait fortement à la cellulite = eau stockée plus facilement.
    C’est mon cas ; & ce n’est pas indifférent pour beaucoup de femmmes.

  5. sauvé dit :

    génial moi qui n aime pas l eau je suis rassuré de savoir que les fruits et légumes peuvent en partis remplacer l eau qui bien souvent à le gout de chlore merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *