Êtes-vous naturopathe sans le savoir ?

Qui n’est pas naturopathe ?!

Lorsque je regarde autour de moi, je vois un naturopathe par ci, une naturopathe par là, et exceptionnellement, lorsqu’une personne n’est pas « encore » naturopathe, c’est qu’elle suit activement une formation pour le devenir.

J’exagère un peu ? Ok. Mais la tendance est bien réelle, la naturopathie attire beaucoup de monde aujourd’hui. Et cela amène à se poser une question : un naturopathe, c’est quoi exactement ?

Voici la définition qu’en donne le site PasseportSanté [1] :

« La naturopathie est un système médical complet et cohérent qui mise avant tout sur la stimulation des mécanismes naturels d’autoguérison du corps. »

« Les interventions du naturopathe visent en premier lieu à activer, nourrir et renforcer ces mécanismes plutôt qu’à éliminer des symptômes ou à attaquer directement des agents pathogènes. Elles se veulent aussi douces et non effractives que possible. »

Petite précision : « non effractives » veut dire non envahissantes.

Il s’agit là d’une caractéristique essentielle de cette approche qui repose sur cinq principes fondamentaux, énoncés par le Grec Hippocrate (-460, -370 av. J.-C.), fameux « père de la médecine moderne » :

Primum non nocere – D’abord ne pas nuire. Les symptômes d’une maladie (la fièvre, par exemple) peuvent être des manifestations d’un processus de guérison. Par conséquent, leur suppression pure et simple peut causer plus de tort que de bien. Les interventions thérapeutiques doivent donc favoriser le processus naturel de guérison et non le contrer.

Vis medicatix naturae – La nature recèle son propre pouvoir de guérison. Le corps possède la capacité inhérente de préserver la santé et de la rétablir lorsqu’il l’a perdue. L’organisme vivant possède en lui-même les forces de vie nécessaires pour y parvenir. Le rôle du médecin ou du thérapeute consiste à faciliter l’accès à ces forces en découvrant et en éliminant les obstacles qui s’y opposent.

Tolle causam – Découvrir et traiter la cause. Le médecin doit rechercher les causes de la maladie plutôt que de tenter d’en supprimer les symptômes. La maladie est vue comme l’aboutissement ultime d’un dérèglement particulier. Le rétablissement de l’équilibre naturel ne peut se faire qu’en travaillant sur les causes à l’origine de ce dérèglement.

Deinde Purgare – Détoxifier et purifier l’organisme. Retrouver l’énergie vitale suppose la purge régulière du corps… mais aussi de l’esprit.

Docere – Enseigner. Le médecin doit guider son patient sur la voie de la guérison et l’aider à préserver sa santé de façon naturelle. Il doit donc lui enseigner à prendre soin de lui-même et à prendre en charge son propre processus de guérison.

Voilà pourquoi, parmi les outils privilégiés de la naturopathie, on retrouve notamment la phytothérapie, la nutrition, l’homéopathie, l’aromathérapie, les techniques respiratoires, de gestion du stress, les techniques vibratoires etc.

Ambition noble, donc, que celle du naturopathe qui ne veut ni nuire ni forcer la nature et associer intimement le patient au processus de guérison.

Mais l’enfer, vous le savez, est pavé de bonnes intentions et on rencontre le même problème avec les naturopathes qu’avec les autres praticiens : il y a les bons, les mauvais, les franchement dangereux, les tout à fait délirants, etc.

Au passage, c’est l’intérêt d’une lettre d’information comme PureSanté. Notre communauté peut vraiment aider à faire connaître les praticiens de qualité, car il est parfois difficile de faire le tri entre le bon grain et… le reste.

Si vous avez des naturopathes de confiance à conseiller, n’hésitez pas à le faire en commentaire de cette lettre. Leur probité, leur écoute, leur compétence, leur souci authentique du patient sont les critères que je vous demande d’apprécier en votre âme et conscience avant de suggérer leur nom.

Consultation réussie

Maintenant, si vous n’avez jamais consulté un naturopathe, j’aimerais vous donner une idée de ce à quoi peut ressembler une consultation réussie.

Pour cela je voudrais citer un exemple, lu dans la revue Santé Corps Esprit, avec le naturopathe Christian Brun, également professeur de naturopathie au Cenatho de Paris (Collège européen de naturopathie traditionnelle holistique, un des principaux centres de formation en naturopathie).

Une femme était venue le consulter parce qu’elle avait des bouffées de chaleur, des maux de têtes, des bourdonnements, palpitations, crampes dans les jambes, etc., autant de symptômes qui avaient conduit son généraliste à diagnostiquer une hypertension artérielle.

Autant dire une affaire sérieuse : l’hypertension peut entraîner des troubles graves et irréversibles comme l’accident vasculaire cérébral (AVC), la cécité, l’insuffisance cardiaque etc., et risque de se conclure par une prise de médicaments (bétabloquants, diurétiques, inhibiteurs calciques etc.) sur le long terme.

Face à de tels risques, la consultation d’un naturopathe peut paraître un peu étonnante.

On n’est pas dans le dur scientifique, avec des médicaments à prendre en urgence, mais dans la compréhension du malade et de son environnement.

La séance commence en effet par un bilan de vitalité, c’est-à-dire, comme l’explique Christian Brun, « l’étude des signes morphologiques qui permettent de juger des réserves vitales d’une patiente – constitutions et tempéraments, forme de son crâne, de ses mains, lunules de ses ongles, pilosité… mais aussi son regard et sa réactivité ».

Puis le naturopathe se penche sur les circonstances dans lesquelles a été effectuée la prise de tension : une seule fois, plusieurs, alors que la patiente était assise ou allongée, détendue ou stressée, etc. ? Le diagnostic peut-il être affiné ?

Ensuite, c’est un échange sur le mode de vie de la patiente, son alimentation, son sommeil. En n’évitant pas des questions personnelles, voire intimes :

Quel est l’état de ses relations avec son mari, ses enfants, ses collègues ? Son métier lui plait-il ? Se sent-elle plus stressée qu’à l’ordinaire ? Où en est sa libido ? Quel est son temps de transport aller/retour ? Fait-elle régulièrement de l’exercice physique ? Quelles sont ses sources de plaisir dans la vie ? A-t-elle des envies, des rêves, etc.

Il est probable que le médecin traitant n’a pas eu (ou pas pris) le temps de poser toutes ces questions avant de lui tendre son ordonnance pour des antihypertenseurs.

Le naturopathe, lui, est arrivé à la conclusion que l’hypertension de cette femme était passagère, liée à des tensions fréquentes avec son mari la poussant vers une hygiène de vie assez désastreuse (alimentation industrielle, alcool, manque d’exercice, stress etc.), aux conséquences sur sa tension.

Dans son cas, une meilleure perception des causes de son problème ET le retour à un mode de vie plus sain (perte de poids, réduction de la consommation de sel, d’acides gras poylinsaturés, consommation fréquente d’aliments riches en fibres et en potassium, etc.) a permis de faire disparaître son hypertension.

Sans médicaments.

Alors bien sûr il ne s’agit que d’un exemple, et l’on pourra objecter de nombreux arguments, il me semble néanmoins qu’il illustre une vérité absolument universelle sur le processus de guérison.

Quelle que soit la technique, quelle que soit la médecine (occidentale, chinoise, ayurvédique, holistique etc.), le praticien maximise les chances de guérison s’il aide le patient à adopter une attitude active face à la maladie.

Ça ressemble à une évidence, dit comme cela. Mais l’est-ce tant que ça ?

Sait-on vraiment ce qu’on va chercher quand on entre dans le cabinet d’un praticien ? Une simple ordonnance pour un médicament, une écoute, de l’aide pour se lancer sur un nouveau chemin de vie ? Sommes-nous assez conscients que nous sommes le principal acteur de la consultation ? Que le patient, c’est nous.

Peut-être vous posez-vous régulièrement ces questions et je serais intéressé d’avoir les réponses que vous y apportez. Et si elles paraissent nouvelles à votre esprit, j’espère qu’elles feront naître une réflexion fructueuse.

Et pour conclure, je vous laisse méditer ce mot de Voltaire : « L’art de la médecine consiste à distraire le malade pendant que la nature le guérit ». Encore un qui devait être naturopathe 🙂  …

Santé !

Gabriel Combris




Sur le même thème, vous aimerez sans-doute ...


Scandale, des femmes préfèrent la nature ! Chère lectrice, cher lecteur, Depuis l’an 2000, les méthodes naturelles de contraception gagnent du terrain alors que...
Sommeil : l’enclume naturelle Et aussi : Coca-cola, l’idée idiote de George – Ce qu’on trouve dans du ketchup – Le plan B de Casanova – La lavande, to...
Présidentielles : Combris a choisi son candidat Chère lectrice, cher lecteur, Vous vous doutez bien que les différents candidats à l’élection présidentielle de 2017 ...

24 réponses à “Êtes-vous naturopathe sans le savoir ?”

  1. Dutailly dit :

    Je recherche un bon naturopathe dans le nord ,région de lille

  2. Clément dit :

    Bonjour,
    Merci pour toutes ces informations.
    Je suis à la recherche d’un Neuropathe en Belgique.
    En espérant bénéficiez de votre aide.
    Merci d’avance.
    Bien à vous.
    Clément Nora

  3. BOUKOBZA CATHY dit :

    Bonjour,
    je connais 2 naturopathes issus tous les 2 du CENATHO:
    Xavier MAUROY professeur au CENATHO
    et Sophie CODINA ancienne élève du professeur MAUROY.
    Bien cordialement

  4. John REGNIER dit :

    Bonjour,
    Je vous conseille une excellente naturopathe de confiance, Amélie BROSSARD que vous pouvez consulter à Eguilles (13510) et à Pelissanne (13330).
    Amélie est une personne formidable, très à l’écoute, soucieuse du bien-être de ses patients.
    Que du Bonheur !
    N’hésitez pas à la rencontrer, elle mérite vraiment d’être connue !

  5. giorgos syropoulos dit :

    Je suis l épouse de Giorgos, c est moi qui lis vos mails.Il est très important de faire le tri dans toutes les informations – sante qui vous parviennent.
    Ainsi ,vous les passez a la centrifugeuse pour nous offrir les meilleurs jus bienfaisants.
    Votre ardeur,votre competence et votre souci de notre bien- être prouvent vos actions chevaleresques….merci

  6. Suzanne dit :

    Bonsoir,
    Merci de me transmettre les coordonnées de naturopathes « sérieux et compétents » à Lyon (ou les environs).
    Cordialement

  7. Suzanne dit :

    Bonsoir,
    Merci de m’indiquer les coordonnées de naturopathes « sérieux et compétents » à Lyon (ou les environs).
    Cordialement

  8. Fleury dit :

    Bonjour,
    J’habite dans la Drôme (à Crest), et suis à la recherche d’un bon naturopathe, proposant des consultations telles que celle décrite par Gabriel Combris.
    Merci à vous et bel après midi.
    4ine.

  9. olivier Barraillé dit :

    Pas d’accord avec vous car il y a 30 écoles de naturopathie en France mais peu d’élèves ouvrent leur cabinet parce qu’une formation scolaire ne permet pas d’être un bon praticien que ce soit la fac de médecine ou l’école de naturo : seul l’autodidacte tel un Auguste Lumière qui étudiera toute sa vie finira par être compétent .
    En plus pour choisir un(e) naturopathe je pense qu’il faut écarter ceux et celles qui ont un portable c’est un critère essentiel car tout comme Fillon on ne saurait se proclamer chantre de la santé sans se l’appliquer à soi et utiliser des outils pathogènes .
    Ensuite une consultation de naturo doit être longue
    avec moi le patient en prend pour 3 heures donc il est bien évident que si vous avez un parkinson à traiter il faudra être capable de tenir 3 heures sur une seule maladie ( les médecins en sont -ils capables ? je ne le pense pas car leur formation est trop courte )
    En 1H30 ,temps constaté chez toutes mes consoeurs naturopathes , on ne fera pas grand chose ; mes patients arrivent non traités avec un diabète une HTA une arthrose une insomnie de la goutte un avc tout en un , une autre ce sera des calculs rénaux avec une amménorrhée des kystes ovariens une hypothyroidie tout en un
    Souvent les analyses standards ne servent pas :
    doser le cholestérol chez un cardiaque à quoi ça sert sinon lui prescrire derrière bêtement des statines ?
    Ras le bol de passer derrière et nettoyer les dégats des médecins français et autres doctoresses roumaines : ce n’est pas moi qui prescrit de l’isorythm contre l’arythmie qui induit de la fibrillation ou de la mirtazapine antidépresseur qui induit cauchemars et anxiété .
    Pour résumer choisissez un(e) naturopathe autodidacte qui à étudié pendant 20 ans avant d’ouvrir son cabinet qui vous garde longtemps et qui n’a qu’un téléphone filaire et pas de WiFI .

    Olivier Barraillé
    Naturopathe

    • azencott jean-louis dit :

      Cher monsieur, il n’est pas nécessaire de consacrer 3h à un patient pour une consultation. À moins d’aimer manger aux restos du cœur. Une consultation ne se comptabilise pas en heures ou en minutes. Selon les cas une consultation peut durer 15 minutes pour un cas banal comme 3/4 d’h pour une pathologie plus installée. Rarement plus.
      Par ailleurs il est facile de cracher dans la soupe médicale, les médecins quoi que vous disiez ont fait environ 10 ans d’étude. Et la médecine moderne a permis d’augmenter considérablement la longévité des humains. Donc il faut estimer la médecine générale à sa juste valeur même si nous faisons (les naturothérapeutes) différemment pour traiter les malades. Sans antibiothérapie une pneumopathie sévère tourne court. Sans insuline in insulino-dépendant peut retenir une place au pays des allongés. Donc de la mesure en toute chose, cher monsieur. Et j’exerce depuis 40 ans l’ostéopathie et la naturopathie !

  10. Miron dit :

    Ayant de gros soucis de santé, je cherche un naturopathe expérimenté ( si possible médecin ) dans le 78 ( St Germain en Laye, Poissy, Maisons Laffitte.. ) en qui je peux avoir toute confiance .Merci !

  11. Lucie dit :

    Je trouve intéressant la notion de responsabilité envers son corps et son esprit. J’espère voir encore plus de naturopathe au sein de la médecine qui est devenue l’usine. J’ai envie d’ajouter ; La maladie/le mal à dire…

  12. Suzanne Gagnon dit :

    Je suis moi-même naturopathe et souvent j’ai fait éviter une consultation chez le médecin.Il faut voir l’humain dans son ensemble et non juste le corps.J’étais infirmière avant pendant 14 ans, j’ai dû cesser la pratique car on ne peut pas vendre de produits.Tout ça est désolant car j’ai fait les 2 sortes de médecine et les deux peuvent se compléter.

  13. Thomas dit :

    Après des mois d’intolérances alimentairesnombreuses qui n’ont fait qu’évoluer, des années pour certaines, un excellent naturopathe me soigne pour cela. Dans le descriptif ci-dessus, je reconnais bien ces méthodes.
    Il s’agit de Alain Boucher à ST Macaire en Mauges dans le 49.

  14. barbara diot dit :

    J’ai la chance de rencontrer une naturopathe à Rennes de grande qualité. Elle est Docteur en Biologie Naturopathe diplômée du CENATHO (Paris, Daniel Kieffer),certifiée FENAHMAN et adhérente de l’OMNES, Elle est également formatrice auprès d’écoles de naturopathie (Institut Hildegardien, CNR André Lafon, CENATHO).
    Allez le temps d’un soupir découvrir son site, c’est un parcours complet et sécurisant pour les personnes souhaitaient rencontrer une naturopathe intelligente curieuse et bienveillante
    Helène Ferran Bedrine 0662745626

  15. Tijou dit :

    Bravo pour vos articles, je me permets aujourd’hui de vous inciter à visiter ma page Facebook ainsi que mon site professionnel Sylvie Tijou naturopathe iridologue, ainsi vous pourrez vous faire votre propre opinion. Mon cabinet est situé dans le Loiret à Huisseau sur Mauves.
    Je vous invite aussi à me laisser vos impressions.
    Au plaisir de vous lire, cordialement, Sylvie Tijou

  16. BÉLÉGUIC dit :

    BONJOUR À TOUS,

    J’HABITE CAEN DANS LE CALVADOS ET SUIS SUIVIE PAR UNE JEUNE NATUROPATHE EXTRÈMEMEMNT COMPÉTANTE .
    EN PLUS DE SA FORMATION EN NATUROPATHIE ELLE EST ÉGALEMENT INFIRMIÈRE D;E.
    ELLE S’APPELLE MAEVA PAPIN ET ELLE CONSULTE SUR CAEN ET DANS LA MANCHE PRES DE CHERBOURG

  17. Bertrand Lefèvre dit :

    Merci pour vos lettres d’information qui sont très intéressantes, malgré que je ne sois pas dans le domaine médical.
    Personnellement, je connais une très bonne naturopathe,, que je peux conseiller à ceux qui cherchent sincèrement à guérir de manière naturelle en osant changer parfois de mode de vie. Elle est probe et aime être utile aux autres en sachant écouter, prendre du temps, et outre ses connaissances, se fier à son intuition : Emmanuelle ANDANSON (Vaucluse).

  18. Any dit :

    Bonjour, est-ce que quelqu’un pourrait m’indiquer un naturopathe de confiance dans le département 66 ? Merci !

  19. MARCHISSEAU Michel dit :

    Carole Marchisseau (email : marchisseau@yahoo.fr ), naturopathe à Aix-en-Provence est complètement dans les critères d’écoute, de compétence, de souci authentique du patient.

  20. YVETTE HEBERT dit :

    JE SUIS TOUT A FAIT POUR LA NATUROPATHIE, malheureusement j’en ai un à Paris (preference 15° ou 14°) Je préférerai un MEDECIN naturopathe , ou au moins quelqu’un de très expérimenté et competent . Quelqu’un peut il m’aider ??? Merci de tout Coeur ! Y.H

  21. Binet dit :

    Bonjour et merci pour vos lettres pleines de vérité ! Etant infirmière, je constate malheureusement chaque jour les dégats que la mèdecine conventionnelle et sa philosophie ont produit sur la plupart des plus agés d’entre nous : seule confiance dans les traitements officiels, résignation en cas d’échec, même si les choses commencent à bouger par la prise de conscience d’avoir laisser au corps médical le pouvoir sur notre santé.

  22. PIERRE dit :

    Bonjour, et d’abord merci pour toutes les infos voire découvertes dont vous me gratifiez.
    Je suis à la recherche d’un naturopathe, j’habite Valence dans la Drôme et mon annuaire téléphonique n’indique que des magasins de naturopathie.
    Si vous pouviez m’aider, je l’accepterai avec plaisir .
    A bientôt le plaisir de vous lire et bonne continuation.
    Monique Pierre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *