Vous êtes un expert en hypnose sans le savoir

Chère lectrice, cher lecteur,

Beaucoup de personnes ont peur de l’hypnose.

Peur de perdre le contrôle de soi, de se faire manipuler…

On imagine le serpent du Livre de la jungle qui susurre : « Aie confiance, crois en moi… ».

On pense aussi aux spectacles d’hypnose, où des prestidigitateurs hypnotisent le public pour lui faire faire des choses amusantes.

Mais rassurez-vous, l’hypnothérapie n’est rien de tout ça.

D’abord, il est impossible pour un thérapeute de vous pousser à faire quelque chose qui va contre votre volonté (dans les spectacles d’hypnose, les personnes acceptent de se faire hypnotiser sur scène).

Et surtout, l’hypnose est un phénomène totalement naturel.

Encore plus surprenant : vous la « pratiquez » tous les jours sans même vous en rendre compte.

L’hypnothérapeute, c’est vous !

Imaginez…

Au cinéma, vous êtes tellement « pris » par le film que vous pleurez avec le personnage.

Dans votre voiture, vous arrivez chez vous et vous ne vous souvenez plus du chemin parcouru.

Vous êtes tellement absorbé par votre travail que vous ne vous rendez pas compte qu’il est déjà 17 heures. Vous n’avez pas vu le temps passer.

Vous vous laissez entraîner par un morceau de musique et oubliez tout ce qui existe autour de vous.

Des expériences comme celles-là, vous en vivez des dizaines tous les jours.

Dans chacun de ces moments, vous vous êtes mis vous-même en mode « hypnose ».

C’est ce qu’on appelle l’autohypnose.

Et la bonne nouvelle, c’est que l’autohypnose peut avoir les mêmes bienfaits que des séances d’hypnose chez un thérapeute… sans sortir de chez vous !

La technique du souvenir agréable

La technique d’autohypnose la plus connue est sans aucun doute celle du « souvenir agréable », particulièrement utile en cas de douleur.

Elle consiste à revivre dans son imaginaire un moment ou un lieu agréable. Cela provoque un état de bien-être qui annule le signal douloureux.

C’est une technique qu’affectionne beaucoup le Dr Denys Coester, le médecin anesthésiste et hypnothérapeute qui a collaboré avec moi sur le programme Stop Sucre.

Voici un exercice qu’il propose souvent à ses patients et que vous pouvez reproduire chez vous pour apaiser vos douleurs :

  1. Pour commencer, souvenez-vous d’un moment de bien-être intense que vous avez vécu par le passé.
  2. Fermez les yeux et essayez de revivre votre souvenir avec le plus de précision possible. Concentrez-vous sur les sons, sensations, images, odeurs…
  3. Puis serrez l’un de vos poignets avec la main opposée pendant dix secondes : vous allez ainsi créer un lien entre ce geste et le souvenir agréable (on appelle ça un ancrage).
  4. Recommencez cet exercice plusieurs fois pour renforcer l’ancrage.
  5. À chaque fois que vous ressentirez une douleur, il vous suffira de serrer votre poignet pour vous replonger dans votre souvenir et « oublier » votre douleur

Bien sûr, ce n’est qu’un exercice parmi d’autres.

Vous pourriez aussi par exemple vous projeter dans un avenir où vous n’aurez plus de douleurs. Ou alors visualiser votre douleur qui se dissout dans tout le corps…

Je vous donne encore un deuxième exercice bien utile pour diminuer la douleur :

Regardez votre pouce… pour soulager la douleur

Cet exercice est une sorte de « technique de diversion ». Elle consiste à détourner votre attention de la douleur :

  1. Levez une main devant vous et sortez le pouce.
  2. Observez votre pouce dans les moindres détails, le contour, les marques sur la peau, la base de votre ongle…
  3. Vos paupières clignent de plus en plus et plus votre bras vous semble lourd. Votre bras descend peu à peu vers votre cuisse.
  4. Au moment où votre main touche votre cuisse, les paupières se ferment.
  5. Prenez alors une grande inspiration et, en expirant, visualiser l’énergie qui descend le long de votre colonne vertébrale, à l’intérieur de vous.
  6. Recommencez encore deux fois, en expirant de plus en plus profondément.

L’hypnose n’est pas seulement utile contre la douleur

Ces petits exercices pourront déjà vous faire beaucoup de bien.

C’est un outil que vous aurez toujours à disposition en cas de douleurs au quotidien : par exemple quand vous vous brûlez en cuisinant, ou si vous vous écrasez l’orteil contre le pied de la table.

Mais ils pourront aussi vous être utiles pour soulager des douleurs chroniques ou répétitives :  mal de dos, migraine, fibromyalgie, arthrose…

Sachez toutefois que ce n’est là qu’un aperçu des formidables pouvoirs de l’hypnose, aujourd’hui validés par la science.

Plus de 1000 études scientifiques ont démontré l’utilité de l’hypnose contre la douleur. Certains médecins, comme le Dr Coester, l’utilisent même en anesthésie lors de certaines opérations chirurgicales.

Mais on parle beaucoup moins des effets puissants de l’hypnose sur d’autres pathologies.

Les personnes qui ont participé au programme Stop Sucre, ou encore ceux qui utilisent l’hypnose pour s’endormir savent à quel point celle-ci peut être efficace dans différentes circonstances.

Cela peut paraître un peu mystérieux.

J’essaierai de vous écrire bientôt une autre lettre pour vous expliquer plus en détails le fonctionnement de l’hypnose…

Et surtout les différents problèmes pour lesquels elle peut être utile (je suis par exemple en train de lire un article passionnant sur l’hypnose contre les acouphènes, je vous en reparlerai peut-être à l’occasion).

Amicalement,

Florent Cavaler





7 réponses à “Vous êtes un expert en hypnose sans le savoir”

  1. Arnaud dit :

    Bonjour
    Je suis intéressée pour acheter les séances d’hypnose afin de réduire mes acouphènes du Dct Coaster, mais je trouve plus la façon de me les procurer .
    Merci de votre aide

  2. DUQUESNE dit :

    Bonjour Florent
    Je serai très intéressée par l hypnose sur les acouphènes
    Merci
    Sylvie

  3. CHANTAL PORTE dit :

    A voir

  4. vava missael dit :

    Peut-on apprendrev l’hypnose sans instructeur(e).

  5. MARQUIER dit :

    Cher Florent,
    Merci infiniment pour vos lettres qui sont toujours très intéressantes. J’ai essayé l’hypnose à l’hôpital dans un centre de la douleur. Je n’ai malheureusement pas accroché, même au bout de 6 séances. Et je viens d’essayer avec votre lettre qui tombait bien car j’avais une très grosse migraine, et quel étonnement de me rendre compte que celle-ci était très atténuée ! J’ai hâte de lire votre prochaine lettre. Très cordialement. Martine

  6. BOUGHERRIOU dit :

    Bonjour ! L’article est très intéressant . L’HYPNOTHERAPIE est-elle un remède pour la maladie de PARKINSON ? Peut-on avoir les ccordonnées d’hypnothérapeutes sur paris svp ? Merci .

  7. Viki dit :

    Bonjour, merci pour vos excellents articles!
    Mais…s’il vous plaît…faites-les corriger avant publication pour éviter les fautes de Français… Dans cette lettre voici deux corrections à faire:
    -Vous n’avez pas vu le temps passer…
    -Imaginez visualiser …
    ( ou plutôt l’un des deux expressions seulement:  » Imaginez voir » ou  » Visualisez », car visualiser indique déjà qu’il faut utiliser l’imagination.

    Le plaisir de vous lire sera alors ininterrompu 😊

    Très cordialement! Viki

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *