La fibromyalgie, ça commence comme ça

 

« Ça fait des semaines que j’ai mal partout, je suis toujours épuisée et mon médecin ne trouve rien. »

Voilà pour la version gentille.

Mais il y aussi la version plus directe :

« Ça fait des semaines que j’ai mal partout, je suis toujours épuisée et mon médecin me regarde comme si j’étais folle ou que je mentais. Il minimise les choses et me conseille des antidépresseurs, voire de consulter un psychiatre. »

Vous vous reconnaissez ?

Il est possible que vous souffriez de fibromyalgie, comme 2 à 3 millions de Français[1].

Face à cette maladie, être pris au sérieux n’est pas évident du tout et se faire soigner encore moins. Combien de patients ont été ballotés du généraliste au rhumatologue et au neurologue, en passant par le psychiatre ?

La maladie qui n’existe pas ?

Avant que la communauté scientifique ne s’accorde sur une description de la maladie, il y a eu tant de controverses sur la fibromyalgie que de nombreux médecins ne croyaient tout simplement pas à son existence.

Cela se comprend un peu. Malgré la réalité de la douleur que peut ressentir le patient, rien ne se voit dans les prises de sang, ni sur les radios, il n’y a pas de lésion organique ni aucun signe inflammatoire.

Pourtant la fibromyalgie existe bien !

Elle se caractérise par des douleurs chroniques des muscles ou des ligaments qui varient en intensité et en localisation.

Près de la moitié des fibromyalgiques présentent également d’autres signes parmi lesquels la fatigue chronique, les troubles du sommeil, des troubles anxieux et dépressifs, des troubles cognitifs et des perturbations émotionnelles.

Le diagnostic a été grandement simplifié le jour où, en 1990, l’American College of Rheumatology (ACR), a publié des critères[2] basés sur l’examen précis des muscles en recherchant par pression des doigts au moins 11 points douloureux sur les 18 caractéristiques.

Mais cette méthode n’était pas fiable pour 25 % des malades pourtant atteints de fibromyalgie[3], et depuis elle a été améliorée.

Depuis quelques années, la fibromyalgie est entrée dans une nouvelle phase ; son existence réelle est diffusée largement dans les médias et il est fréquent que les malades fassent eux-mêmes le diagnostic ou que des médecins dépassés par des symptômes disparates ou incertains apposent l’étiquette fibromyalgie un peu vite.

Résultat, les consultations antidouleurs sont engorgées par des personnes qui pourraient certainement être mieux traitées par ailleurs.

Car pour bénéficier de soins efficaces, la première condition est d’avoir le bon diagnostic.

C’est pourquoi le journal Révélations Santé & Bien-Être publie dans son édition de novembre une des synthèses les plus complètes sur la fibromyalgie, avec notamment un test en 4 étapes pour savoir si vous êtes malade.

Vous retrouverez le lien pour accéder à ce numéro au bas de ce message, mais vous pouvez aussi le retrouver directement en cliquant ici.

Savoir si vous êtes malade : le grand test

La première étape de ce test s’appelle le questionnaire de Moldofsky, du nom du scientifique américain qui l’a mis au point.

Répondez à ces questions et additionnez les points obtenus :

Si le total obtenu est supérieur ou égal à 12, vous devez sérieusement suspecter la fibromyalgie.

Mais ce n’est pas tout.

D’autres indices doivent être pris en compte. Les 3 autres étapes du test vous permettront de préciser votre état, notamment grâce à :

  • La liste complète des symptômes fréquents en cas de fibromyalgie (presque 50 % des malades souffrent, entre autres, de maux de tête ou de problèmes de concentration).
  • Les 9 caractéristiques des douleurs fibromyalgiques (pour ne pas les confondre avec d’autres troubles) : si elles sont déclenchées ou aggravées par des situations précises, comme le stress ou la chaleur par exemple, c’est peut-être que vous souffrez de fibromyalgie…
  • La fibromyalgie ne touche pas n’importe quelle région du corps. Sur les 18 zones possibles (nuque, épaule, intérieur du coude…), si 11 sont douloureuses, vous devez sérieusement envisager le diagnostic.
  • Une méthode efficace pour différencier la fibromyalgie de la fatigue chronique.
  • Etc.

Il s’agit vraiment d’un outil précieux qui vous aidera à faire un point de situation ET de réflexion sur votre état de santé global.

Vous pourrez alors entreprendre concrètement certains changements d’habitude de vie qui s’imposent.

Et si vous êtes déjà un partisan des médecines douces, vous allez aimer ce qui suit.

Victoire des médecines naturelles !

Je profite en effet de ce message pour vous faire part des résultats d’une étude de la célèbre « Mayo Clinic » sur la fibromyalgiepubliée en septembre 2016[4].

Cette étude confirme la supériorité de plusieurs approches alternatives, toutes plus efficaces que les antidouleurs contre la fibromyalgie :

  • L’acupuncture apporte une amélioration significative sur les scores de fatigue et d’anxiété induits par la fibromyalgie.
  • La visualisation mentale permet une diminution significative de l’intensité des douleurs, de la fatigue et de la dépression.
  • La méditation en pleine conscience entraîne une réduction du stress et des troubles du sommeil ainsi qu’une réduction de la sévérité des symptômes.
  • Enfin, le tai chi permet une diminution générale des symptômes.

Indispensable en cas de fibromyalgie

Dans tous les cas, en cas de fibromyalgie, il y a aussi des solutions très pratiques à mettre en œuvre sans attendre.

Celles que j’appelle les indispensables contre les douleurs chroniques.

  • Les 6 nutriments qui relancent l’énergie du corps (non seulement les « grands classiques » comme le magnésium et la coenzyme Q10, mais aussi d’autres moins connus comme le germanium). Vous retrouvez toutes les posologies dans le dossier de Révélations Santé & Bien-Être, ainsi que l’ordonnance un peu particulière que le Dr Bodin prescrit à ses patients.
  • Le mode de vie qui peut vous sortir de votre souffrance (et il ne s’agit pas seulement d’adopter le régime méditerranéen).
  • LA bonne pratique à mettre en place tout de suite pour réduire ses douleurs de 35 %
  • Etc.

Les informations dévoilées dans le dossier de Révélations Santé & Bien-Être sont si importantes que je m’attends à un afflux d’inscriptions sans précédent pour le recevoir.

Attention : le nombre d’exemplaires papier est limité et je ne suis pas sûr d’en avoir assez pour tout le monde.

Si vous souhaitez recevoir ce dossier consacré à la fibromyalgie, ne perdez pas une minute et inscrivez-vous dès maintenant en cliquant sur ce lien !

Amicalement,

Florent Cavaler




Sur le même thème, vous aimerez sans-doute ...


Des cancers du sein chez les HOMMES : merci qui ? Dire que je n’avais RIEN VU ! Malgré un suivi méticuleux de l’actualité de la santé, l’information m’était littéralem...
Diabète : cette étude va vous réconcilier avec le fromage Chère lectrice, cher lecteur, Le régime méditerranéen, c’est le grand dada des nutritionnistes. Ils sont les premi...
« Je préférais quand j’avais le cancer… » L’encéphalomyélite myalgique est le nom médical de la « fatigue chronique ». Si cette maladie avait gardé son nom sav...

21 réponses à “La fibromyalgie, ça commence comme ça”

  1. Bost dit :

    Qu est ce le décodage biologique.
    Merci

  2. Martine PICCARRETA dit :

    Bonjour
    Je lis tout ces commentaires de personnes souffrant de fibromyalgie. Cette maladie est très invalidante, J’en souffre depuis 3 ans due a un choc emotionnelle violent.
    Les douleurs sont affreuses c’est permanent ca ne cessent jamais. Je suis suivie par un medecin de l’Hopital qui m’a fait faire des examens assez pousses et cette maladie a été detectée 14 points de douleurs sur 18. Je prends des anti-douleurs il m’est impossible de les arreter les douleurs sont trop fatiguantes ainsi qu’une fatigue toujours permanente.
    Je ne connaissais pas cette maladie. C’est mon medecin traitant qui m’a dirigé vers un specialiste de l’Hopital. Je souffre beaucoup et j’ai maigri de 12 kgs.
    Voila je souhaite à toutes les personnes qui sont dans ce contexte qu’un jour les médecins trouvent enfin un remede naturel pour nous soulager.
    L huile essentielle de Gaultherie est très bien pour se masser elle soulagne les douleurs.
    Cordialement
    Martine PICCARRETA

  3. […] …Alors il y a de grandes chances pour que vous soyez atteint(e) de fibromyalgie. (Elle touche près de 20 % de la population). J’ai eu l’occasion de parler de cela plus en détail dans un précédente lettre que vous pouvez retrouver en cliquant ici. […]

  4. Latifa Camfferman dit :

    Par expérience propre, je peux dire que le meilleur remède contre la fibromyalgie est un régime sans gluten, sans lait et dérivés de lait et sans sucre. Plus de crises, bon sommeil, plus de jambes sans repos. Voir en internet : régime Dr. Seignalet. Tout ce quìl faut est de la volonté de s’en sortir.

  5. Latifa Camfferman dit :

    Les symptômes de la fibromyalgie se remédient parfaitement bien avec un régime Seignaltet: sans gluten, sans lait et dérivés de lait et sans sucre. Je parle d’expérience. C’est ce qu’on appelle le régime ancestrale. On trouve des détails en internet en tapant en Google: Dr. Seignalait. Aussi très efficace contre tout genre de douleur rhumaitismales.
    La maladie restera latente, mais on n’a plus de crises, plus de jambes sans repos, et on dort bien!

  6. urielh dit :

    Ce sont aussi là les symptômes du syndrome d’Ehlers-Danlos dont on ne parle jamais, mais qui touche énormément de personne et est encore moins reconnu que la fibromyalgie.
    Et croyez moi, on vous prend souvent (99% du temps) pour des hypocondriaques et des dépressifs avec un gros poil dans la main! (que cela soit les médecins ou les proches).
    Le site du professeur Claude Hamonet, spécialiste de cette maladie (et un des rares médecins qui écoutent ses patients), est très bien fait si cela vous intéresse.
    Il y a également des tests (sur ce même site) pour savoir si vous avez beaucoup des symptômes.

  7. contal maryse dit :

    7 ans de fibromyalgie(sous morphine cortisone ,centre antidouleurs;et bien d autres traitements :sans résultat)! et aujourd’hui; je suis complétement guérie avec une technique qui se nomme décodage biologique!!!!!!et cela fait 14 ans que la fibromyalgie n est qu un vieux souvenir

    • CECILE dit :

      Bonjour
      je n’avais jamais entendu parler de décodage biologique. En quoi consiste t’il et qui pratique ce décodage? je serai très interessée d’en savoir davantage. Merci

  8. Bourget dit :

    En juin 2002, je suis, entre autre, diagnostiqué fibromyalgie… S’en suivent 12 années de souffrances en tous genres… 7 hospitalisations, scanners, IRM (cervicale & colonne vertébrale) tepscan, . Examens neurologiques, hématologiques, radios en tous genres;
    scintigraphie, électromyogramme, EMG, ponction de moelle osseuse, Traitements multiples : Méthotrexate, Anti TNF (Enbrel, Remicade…) Arava, morphine à haute dose, cortisone, Ketamine etc…
    Oui, ils m’ont tout mis!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! pour aucun résultat!
    Il a fallu, in fine, que mon épouse et mes enfants cherchent et recherchent pour découvrir au bout de 12 ans et après examens (confidentiels!!!!) que l’origine de TOUT ce que j’avais enduré était un EMPOISONNEMENT aux métaux lourds (Mercure, plomb, cadmium etc…)
    A ce jour, je témoigne. En me voyant personne n’ose croire que je suis revenu de l’enfer.

    Jehan-Marie

    Mail : lnjean@orange.fr
    Tél : 0241488475

  9. marie-anne vetier dit :

    je suis pleine de douleur

  10. FLORY Francois dit :

    Bonjour,
    Ca fait 23 ans que je souffre de ce….Syndrome et RIEN NE ME SOULAGE. Je suis obligé de calculer mes quelques heures de travail fortement réduites. Le problème est que je vois paraître de nombreux articles mais RIEN sur la reconnaissance en tant que maladie car c’est TRÈS invalidant. A part allongé je ne supporte aucune position qui me font souffrir énormément. Quand les personnes qui se disent responsables de la défense de ce syndrome se décideront-ils à intervenir en masse auprès du ministre de la santé ? ? ?

    • Bourget dit :

      La médecine allopathique a tout intérêt à nous dire que nous avons, soit une spondylarthrite, qu’elle soit ankylosante, spondylarthrite, fibromyalgie etc… autant de diagnostiques qui font rentrer énormément d’argent dans les caisse des LABOS… Si, enfin, notre gouvernement, l’ANSM, se décidaient à prendre au sérieux les dégâts immenses causés par les métaux lourds. Des milliers de gens ne souffriraient plus.

      Jehan-Marie

      lnjean@orange.fr

      • Grosjean dit :

        On est bien d accord pour la Spa je ne sais pas mais j ai remarquer qu il y a beaucoup de diagnostique de fibro qui sont bidon certain ne se sont absolument pas malade leur douleur est dues a leur activités prof ou personnelle sport intensif par exemple je pense aussi que se sont diagnostique qui servent a remplir les caisses de CAD les médecin sont t prix dans un systheme qui les obligent a faire du chiffre

    • De l'Epinay dit :

      Les pouvoirs publics commenceront à bouger lorsqu’ils pourront se permettre de taper sur les doigts des lobbys qui mettent systématiquement des bâtons dans les roues et surtout énormément d’argent pour étouffer certains scandales de santé publique dont ils sont à l’origine!!!

    • Léandre Loutan dit :

      Bonjour,
      Je vous invite à vous intéresser à la thérapie vasculaire physique Bemer. Elle active la microcirculation du sang, apporte de l’oxygène (donc enlève les douleurs) et permets ainsi un approvisionnement des cellules et donc une régénération optimale. C’est une thérapie médicale qui en France est (à vérifier) déductible à 100% des impôts. https://lealou.bemergroup.com ou contactez-moi.

  11. plovier dit :

    votre article est très intéressant et je me retrouve en bien des points mais apparament mon médecin n en donne pas de diagnostique autre que dépression arthrose et hernie discale

  12. jacqueline sureting dit :

    d apres le medecin je n ai pas la fybromalgie mais une pseudo polyarthrite rhumatoide, pourtant je me retrouve tout a fait dans votre article douleurs dans tout le corpset fatigue intense, que faut il croire

    • Antigone dit :

      Bonjour, personnellement je ne voulais pas croire que j’en étais atteinte qd les médecins me l’ont diagnostiquée. Alors je suis allée en Allemagne, à kehl, tout près de Strasbourg. J’avais déjà eu à faire à eux il y a qq années et leur diagnostic m’avait bleufée. Et il en fut de mm pr la fibromyalgie. Des tests ont été faits pour écarter la maladie de lyme qui présente les mm symptômes. Si cela vous intéresse je vous communiquerai l’adresse. En tous cas, maintenant je revis complètement. J’ai mm repris le sport qu’il m’était impossible de pratiquer qd monter 5 marches d’escaliers était une torture…

      • Diane Bekhtaoui dit :

        Bonjour, j’ai lu votre commentaire et je voudrais bien avoir l’adresse et le nom du médecin qui vous a traiter car j’ai une cousine au Québec début quarantaine, qui ne peut plus travailler, diagnostiquer à peu près tout, fibromyalgie,fatigué chronique ect.. Et pas d amélioration, alors je voudra is bien l’aider.
        Merci et bonne continuation à vous

  13. caron joelle dit :

    Bonjour!je suis atteinte par la fibromialgie ,c est un combat de chaque jour !douleurs angoisse fatigue ne supportant plus le stress !invalidée a 50 % je m isole !antidepresseur et anxiolitiques ne suffisent plus !

    • josy67 dit :

      il faut accepter cette maladie et ne pas trop s’écouter, pour pouvoir vivre avec. il n’y a rien à faire contre, à part prendre des anti douleurs quand ça va trop mal, et des anti dépresseurs. le plus dur pour moi, c’est la fatigue, l’exténuation je devrais dire, permanente. le reste, je fais avec.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *