La petite ville de Provence qui fabrique des cancers

Chère lectrice, cher lecteur,

Le sud de la France, c’est le soleil, les criques d’eau turquoise, l’aïoli et la ratatouille…

Oui, mais attention, tout ne ressemble pas à une carte postale dans le Sud ! Il existe sur la Côte d’Azur une région dont les spécialités sont… le cancer et les maladies chroniques !

Avec son clocher provençal roman et ses belles plages de sable fin, la Baie de Fos-sur-Mer a tout d’une destination de rêve pour passer ses vacances.

Mais si vous retournez la carte postale, l’envers du décor est moins reluisant.

Le petit coin de paradis devenu un véritable enfer

À Fos-sur-Mer, les baigneurs côtoient… d’impressionnantes constructions industrielles qui assombrissent le ciel de leurs noires fumerolles.

Bienvenue dans la ZIP de Fos-sur-Mer, l’une des plus grandes zones industrialo-portuaires de France.

« La zone est implantée depuis les années des premières industries, en 1967, auxquelles se sont greffées les grosses constructions ArcelorMittal en 1970 et 1972. Peu à peu, la zone a continué de s’agrandir jusqu’aujourd’hui », s’inquiète Daniel Moutet, président de l’association de Défense et de protection du littoral du golfe de Fos.

À l’époque, l’État et les grands groupes se voulaient rassurants. Ils avaient promis que la cohabitation serait sans risques pour les habitants.

Et pendant plusieurs années, tout semblait se dérouler sans encombre…

Jusqu’à ce que des scientifiques découvrent la tragique supercherie.

Deux fois plus de cancers qu’ailleurs en France !

Les résultats de l’étude indépendante FOS ESPSEAL[1], effectuée sur une population de 800 habitants de Fos-sur-Mer, ont de quoi faire frémir plus d’un défenseur de la santé.

En effet, deux fois plus de personnes que la moyenne sont touchées par des maladies chroniques : 68 % dans la baie de Fos contre 33 % en moyenne en France.

Pour les malchanceux qui vivent là-bas, c’est cocktail de maladies à volonté : cancers, asthme, diabète, maladies auto-immunes… choisissez celle qui vous convient le mieux, ce sont les industries qui régalent !

Voici quelques chiffres qui traduisent l’horreur de la situation :

  • 15,8 % des habitants rapportent subir de l’asthme cumulatif contre 10 % en France.
  • Le taux de cancer atteint 12 % à Fos contre 6 % en moyenne en France.
  • Le cancer du sein touche fois plus de femmes en moyenne qu’en France.
  • 13 % des habitants ont un diabète, soit 2 fois plus que la moyenne, encore une fois.

Autrement dit, vous avez deux fois plus de risques d’être touché par un cancer ou le diabète, simplement parce que vous vivez à Fos-sur-Mer. Même si vous mangez sainement, faites du sport, etc.

Mais ce n’est pas tout, d’autres chiffres choquent.

En 2011, on se rendait compte que 80 % de l’air était pollué par des particules ultrafines.

« Les industries ont essayé de faire des efforts en mettant en place un filtre, mais ce filtre n’arrête que les plus grosses particules, celles que même nos narines peuvent arrêter ! Quant aux particules ultrafines, jusqu’à Pm1, qui sont les plus dangereuses, aucun filtre ne peut les arrêter », regrette Daniel Moutet.

Et pas un mot dans les médias, ou presque.

Selon les mots des victimes : « Cela fait 15 ans qu’on alerte, qu’on envoie des courriers aux ministres de la Santé ou de l’Environnement et qu’ils bottent en touche tous les malades. »

###SPACEAD###

Fromages de chèvre… aux dioxines

En février 2018, une étude menée par l’association de Défense et de protection du littoral du golfe de Fos a découvert que les aliments produits dans la région étaient contaminés, et ce sur un périmètre de 60 kilomètres !

On retrouve des dioxines, des perturbateurs endocriniens et autres polluants dans :

  • Le taureau de Camargue
  • Le mouton de Crau
  • Les fromages de chèvre
  • Les œufs de poules élevées en plein air
  • Les moules de Carteau de Port-Saint-Louis-du-Rhône
  • L’huile d’olive

Sympas, les bons produits du terroir aromatisés aux polluants !

Faut-il fermer les usines ? Les habitants pris au piège

En fait, ce n’est pas aussi simple que cela. Une grande partie des habitants de Fos-sur-Mer travaillent justement dans ces industries. Pour eux, fermer les usines reviendrait donc aussi à sacrifier leur emploi (la ZIP de Fos-sur-Mer compte tout de même 45 000 emplois).

Plutôt que de fermer les usines, il faudrait donc que les industriels trouvent des solutions pour respecter les normes antipollution.

En 2018, après 40 ans de relargage de polluants, ArcelorMittal et Esso ont été enfin attaqués en justice pour « mise en danger de la vie d’autrui ».

Cette semaine, 14 habitants ont porté plainte contre les industriels de Fos pour « troubles du voisinage[2] ».

Mais rien n’est encore joué.

Et le cas de Fos-sur-Mer n’est qu’un exemple parmi tant d’autres…

Dernièrement, l’incendie de l’usine chimique Lubrizol et son épais nuage toxique nous rappelle que personne n’est à l’abri de la pollution industrielle.

Il serait temps que les autorités prennent le sujet au sérieux et mettent en place des mesures de sécurité pour éviter ce genre de problèmes.

Amicalement,

Florent Cavaler





[1] BL Allen, AK Cohen, Y Ferrier, J Lees, Étude participative en santé-environnement ancrée localement sur le front industriel de Fos-sur-Mer et Port-Saint-Louis-du-Rhône (FOS EPSEAL), Centre Norbert Elias, Janvier 2017

[2] France Bleu : Des habitants de Fos-sur-Mer attaquent Arcelor Mittal et Esso pour troubles du voisinage

13 réponses à “La petite ville de Provence qui fabrique des cancers”

  1. Lakhdar dit :

    Merci pour vos services ils sont efficaces pour l’humanité

  2. JURADO dit :

    J’ai vécu une dizaine d’années à Fos sur Mer, mais je suis native de Martigues
    Je suis partie à la campagne depuis.
    A ma grande surprise, sans antécédent dans ma famille, j’ai eu un cancer du sein.
    Je veux bien croire que l’on est plus exposé aux maladies quant on vit a côté de ces usines.

  3. Manon Wallian dit :

    les usines ne se sont pas construites au milieu des habitations, mais les habitations autour des maisons. il faudrait déjà stopper ce phénomène. Cela ne résoudra pas tous les problèmes mas question danger ce sera moindre.

  4. Myriam B dit :

    Mon oncle a fait toute sa carrière dans ces usines. Résultat : cancer de la plèvre. Des années de procédures pour faire reconnaître que c’est une maladie professionnelle. Son dossier a enfin été accepté, il pourra savourer sa « victoire » quelques temps, entre 2 chimios…

  5. ANDRÉ TINI dit :

    Révisez votre géographie la Cote d’Azur s’étend de Menton à Theoule sur mer, en gros la cote du département des Alpes-Maritimes on peut à la rigueur l’étendre jusqu’à Saint Raphael en y incluant l’Esterel et sa corniche d’or.

  6. André Rossi dit :

    Que faut-il faire ? Il faut étudier le problème ? Un problème mal posé est insoluble bien posé il est à moitié résolue !
    1 Déplacer les usines ? C’est déplacer le problème sans le résoudre;
    2 – Déplacer les habitations, d’autres problème risques de se créer !
    3 – Traiter plus finement la pollution, évidemment cela a un coût ! Mais soigner les malades coûte encore plus cher. La vie n’a pas de prix ! Il vaut mieux prévenir que guérir,

  7. Bernard Baudouin dit :

    Fos sur mer la côte d’Azur ?
    Et pourquoi pas Perpignan ….!
    La côte d’Azur cher monsieur va de Menton à Cannes Mandelieu ….c’est tout ……..

    • Odette Cabrier dit :

      Non
      Fos sur mer n’a jamais fait partie de la
      côte d’Azur et n’en fera jamais partie

    • christi alderigi dit :

      Est ce vraiment un problème de géographie.. Ou de santé publique ??
      Certe fos n’est pas la Côte d’Azur… Nous sommes très voisins.. Et bordés par la même mer… Tout autant polluée.. Malheureusement..

  8. Philippe RICHARD dit :

    Bonjour,
    Oui, Monsieur Cavaler, vous avez tout à fait raison : il est urgent que l’Etat français prenne ENFIN des mesures REELLES pour protéger les populations de la pollution industrielle !

  9. dominique Jouanot dit :

    Et oui et ont nous dit à nous que nous sommes des pollueurs en puissance avec nos véhicules diéssels ! Ont ce fou de qui là ! Le business rapporte beaucoup trop d’argent aux grandes entreprises, laboratoires, industries chimiques et ne pas oublier l’état qui empoche un pactole aux passage et oui! Honteux ce gouvernement qui ne fait absolument rient pour la santé l’écologie le réchauffement climatique rient n’est fait ! Inabmisible et inacceptable. Aujourd’hui quand vous les écouter tous ces politiciens ils nous accusent nous consommateurs, il faut changer leurs façons de consommer, leurs transports , voitures, alimentations aussi jusqu’à l’habitation qui n’est pas conforme! Où allons-nous. …ce n’est pas nous consommateurs qui avont fabriquer les voitures les polluants, ceux sont biens ces industriels avec l’accord de l’état .Ont nous pénalises oblige a changé nos voitures modifier nos habitations nous sommes pris en otages par ce gouvernement qui est le seule responsable. Les mises aux normes de certaines industries qui ne sont pas faites et nont contrôler l’état ferme les yeux sur beaucoup de malfaçons, mais aujourd’hui ils sont aux pieds du mûr. A eux d’assumer les dépenses et les rectifications pour la France ce n’est pas aux contribuables de payé ! Inabmisible ce raisonnement. …

  10. Roux dit :

    C’est peine perdue de compter sur nos politiciens, car en se remplissant les poches. Ils font partie du nouvel ordre mondial qui veut réduire la population mondiale à 500 millions d(habitants.
    La cause du problème est avant tout spirituelle: le péché.
    Se battre réduit un peu l’onde de choc, mais ne guérit rien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *