Jeûne : le secret du manchot empereur

M.Macron, alors Ministre de l’Economie, à l’inauguration des soldes d’hiver, début 2016, centre commercial Baugrenelle à Paris. 
Cher lectrice, cher lecteur,

C’est en observant le manchot empereur que les scientifiques ont mieux compris le jeûne.

Petite précision : le manchot ne désigne pas le personnage de cette photo, vous allez comprendre un peu plus loin pourquoi nous avons choisi ce cliché pour illustrer notre article…

Mais revenons d’abord à notre oiseau de l’Antarctique.

Il paie sa RTT au prix fort

Lorsqu’arrive la mue et le remplacement du plumage, le manchot ne peut pas plonger dans l’eau glaciale pour trouver du poisson. Il se retrouve, en quelque sorte, en RTT (Réduction du Temps de travail). Sauf que dans le monde des manchots, la RTT se paie au prix fort, et voilà notre empereur contraint à un jeûne sévère, qui peut se prolonger jusqu’à 4 mois et diviser son poids par deux !!!

A ce compte là, on penserait l’affaire dangereuse, voire mortelle : l’organisme puise dans ses protéines, donc dans ses muscles, pour continuer à fonctionner. Le cœur étant un muscle, il y a effectivement de quoi craindre le pire.

Mais il s’agit en réalité d’un mécanisme en plusieurs étapes, pour lequel le corps est…parfaitement programmé !!

Nous allons le résumer simplement : en premier lieu, l’organisme puise dans ses réserves de glucose, épuisées en 24 heures. Alors le métabolisme opère une transformation : les lipides (graisses) sont réquisitionnés puis transformés pour produire des corps cétoniques, venant remplacer les glucides nécessaires au fonctionnement du cerveau.

Les corps cétoniques sont la seule substance énergétique, avec le glucose, qui peut être utilisé par notre cerveau, notre coeur et nos muscles, pour fonctionner. [1]

Ce mécanisme a été régulièrement utile à nos ancêtres du paléolithique, qui vivaient de chasse, de pêche et de cueillette, alors que les fruits, les baies ou les tubercules (des glucides) n’étaient pas disponibles toute l’année.

Et c’est ce même fonctionnement qui a rendu possible l’une des plus grandes aventures humaines : la conquête des étendues enneigées des Zones Nordiques, où la nourriture était quasiment introuvable…

Aujourd’hui, le jeûne est reconnu par la science pour son incroyable puissance régénératrice :

  • Jeûner affute les fonctions cognitives,
  • Jeûner améliore les défenses immunitaires,
  • Jeûner régénère la peau face à l’acné et à l’eczéma,
  • Jeûner ralentit la croissance des tumeurs cancérogènes,
  • Jeûner permet de perdre du poids et de mieux contrôler l’appétit,
  • Jeûner combat le diabète,
  • Jeûner apaise la dépression [2].

Le jeûne est une réponse formidable à toutes ces pathologies du « trop » qui délabrent nos organismes : allergies, rhumatismes, maladies auto-immunes, hypertension, diabète, cancers, dégénérescence cérébrale…Toutes ces maladies ont un lien direct avec l’alimentation ou l’exposition à des produits chimiques.

Il faut avoir conscience de cette intoxication pour accepter de se soigner par le vide, sans écouter les sirènes médicales qui se réfèrent encore à l’obligation vitale d’une alimentation trois fois par jour, riche en céréales et en produits laitiers.

Si vous voulez en savoir plus sur la force du jeûne, je vous conseille de regarder le documentaire « Le jeûne, une nouvelle thérapie », où le réalisateur, Thierry de Lestrade, nous fait découvrir le vertus du jeûne dans le traitement des maladies graves, notamment le cancer. [3]

Mais c’est d’un autre type de jeûne dont je voudrais vous parler maintenant.

Le jeûne de l’esprit.

Photo du président : enfin l’explication…

Et cela nous ramène à la photo de M. Macron, choisie pour illustrer cet article. Après tout, c’est vrai, que vient faire ce dirigeant politique, une couronne sur la tête, dans une lettre consacrée à la santé naturelle et à l’équilibre de vie ??

Et bien il se trouve que cette photo a pété prise lors de l’inauguration des soldes d’hiver, le 6 janvier 2016, dans un centre commercial parisien.

Entre un découpage de galette et une visite à des boutiques de vêtements, les journalistes ont interrogé M. Macron sur la croissance, l’emploi, les risques que font peser sur notre économie les menaces d’attentat. Et il a répondu :

« Il faut consommer, sortir, vivre » [4].

Je dois dire que c’est une phrase qui m’a longuement fait réfléchir.

Sortir, vivre, consommer… Consommer pour vivre. Consommer pour montrer qu’on est en vie. Consommer pour « soutenir l’économie » et « augmenter le produit national brut ». Consommer parce que c’est pratique, que c’est facile (enfin, quand on en a les moyens) et que ça soulage…

Je ne sais pas si vous penserez comme moi, mais il y a quelque chose dans cette réponse qui ne peut pas nous satisfaire.

Est-ce vraiment pour cette raison que nous sommes sur terre : consommer ?

Une carte bleue, un billet, une lettre au porteur, une créance, est-ce donc tout ce qui nous relie les uns aux autres ? Ou est-ce l’idée que la société de consommation obsessionnelle veut nous imposer, même inconsciemment ?

Je sais bien sûr que le commerce est indispensable, qu’il n’est pas seulement question d’argent mais aussi un échange de techniques, de savoirs, d’expériences, une façon de progresser et d’apprendre des autres.

Mais pourquoi est-ce de temps à autre, on ne prendrait pas exemple sur le manchot empereur. En faisant jeûner notre esprit de consommateur.

Les religions traditionnelles elles-mêmes ont parfaitement saisi l’importance de prévoir un temps différent sur le temps habituel.

C’est le repos dominical, le « Jour du Seigneur » chez les Chrétiens, le Shabbat du samedi avec son absence totale d’activité chez les Juifs, ou encore le vendredi que les Musulmans consacrent à la prière.

En occident aujourd’hui, ce temps de repos et même de repli, est de plus en plus menacé, même chez les croyants.

Et si nous décidions au contraire de le remettre au cœur de nos vies ?

Le « jeûne de consommation » (L’agriculteur Pierre Rahbi parle de « sobriété heureuse ») devient une réponse au toujours plus que notre société réclame : plus d’argent, d’efficacité, de productivité, de compétition. Toujours plus de quoi ? De nouveaux portables dans nos poches et de baskets dans nos placards ?

Jeûnons.

Apprenons à nous libérer de ce dont on n’a pas besoin. Je vous rappelle que le manchot empereur arrive à se séparer de 50 % de…lui-même ! On devrait arriver à se passer de la dernière collection de chez H&M ou du dernier I-phone !

Evidemment, ce genre de discours ne plaît pas à tout le monde. « Naifs ! Décroissants ! Irresponsables ! » répondent les gens sérieux, les prévisionnistes, les analystes financiers.

Ou simplement les gloutons.

Mais tant pis. Comme il est bon de jeûner pour la santé de notre corps, je suis convaincu qu’il est excellent aussi de jeûner pour l’équilibre de notre esprit.

Alors oui, cela requiert de faire un effort. Cela demande d’aller chercher dans la relation à l’autre, dans des amitiés sincères, dans des rapports de chair et d’os, dans le silence, la méditation ou la prière, la plénitude que la consommation ne donnera jamais.




Sur le même thème, vous aimerez sans-doute ...


Ostéoporose : n’écoutez pas tout ce qu’on vous dit Chère lectrice, cher lecteur, A propos de solidité des os, j’ai lu que deux médecins américains se disaient « très in...
Vos vrais besoins en calcium Et aussi : En direct des labos : spécial surpoids, OGM + herbicides = cauchemar et rions un peu Chère lectrice, cher ...
« Je préférais quand j’avais le cancer… » L’encéphalomyélite myalgique est le nom médical de la « fatigue chronique ». Si cette maladie avait gardé son nom sav...

[1] Hemingway C, Freeman JM, Pillas DJ, Pyzik PL. The ketogenic diet: a 3- to 6-year follow up of 150 children enrolled prospectively. Pediatrics. 2001;108:898–905.Kossoff E. The fat is in the fire: ketogenic diet for refractory status epilepticus. Epilepsy Curr 2011; 11: 88–89.

[2] Comment jeûner ?

[3] Le jeûne, une nouvelle thérapie ?

[4] Macron : «Il faut consommer, sortir, vivre !»

57 réponses à “Jeûne : le secret du manchot empereur”

  1. Ezazian Gilda dit :

    Un très intéressant sujet même si je n ai pas le métabolisme du manchot il est toujours possible d entendre le message que je trouve très approprié et Sain je vais m y mettre Merci

  2. Manumul dit :

    Belle analyse…. Tellement vrai…

  3. Danielle dit :

    Bonjour, je viens de lire l’article sur le jeûne du manchot Empereur et je suis tout à fait d’accord avec ce commentaire plein de vérité et de vraisemblance. Le jeûne à toujours existé c’est vrai, pratiqué déjà chez les anciens pour soigner le corps. Lorsque j’étais enfant notre médecin de famille disait souvent:  » mettez cet enfant à la diète », pour des problèmes de gastro entérite ou de pseudo crises de foie; il fallait beaucoup boire d’eau, tisanes, bouillon de légumes… cela quelques jours et le corps guérissait très bien sans médicaments chimiques. C’était en quelque sorte un jeûne. Oublier pour deux à trois jours toute nourriture solide et riche, boire beaucoup pour laver les organes et les purifier c’est excellent pour la peau, pour la digestion et l’on se sent bien après ces quelques jours de jeûne. Je pratique aussi le jeûne de l’esprit: oublier 24h les téléphones, la télévision, les ordinateurs, la voiture et sortir en campagne lorsqu’il fait beau, marcher dans une forêt, s’allonger dans l’herbe et regarder le ciel, les nuages, respirer et vider sa tête de tous les soucis quotidiens, on se sent libre tout à coup, léger, le stress, les tensions, tout cela s’estompe et le corps se ressource et l’on récupère force, vitalité et bien être. La médecine devrait nous enseigner le jeûne et nous serions moins malades, moins stressés et nous pourrions éviter certains problèmes sérieux comme l’hypertension, l’obésité… Hélas nous n’éviterons pas toutes les maladies, mais pour moi, c’est une réelle prise en charge de son corps et de son esprit que nous pouvons tous essayer de faire. Oublier un peu notre société de consommation abusive, toutes ces tentations qui nous coûtent cher, regardons uniquement le nécessaire et pour moi la vie de chacun est déjà un précieux présent, sachons le conserver en forme et n’abusons de rien sinon de vivre.

  4. antonietta fraschina dit :

    Non la consommation n’est pas un but en soi, ni le toujours plus (grand, vite, riche). Prenons exemple du Bouthan qui a fondé sa politique sur le BNB Bonheur national brute, où les habitants ne sont pas riches, mais où l’entraide et la solidarité de tous les citoyens entre eux, remplace la richesse materielle et où le bonheur de vivre dans une nature préservée et sacrée, remplace la course effrénée au tout béton, au tout technologique, au contrôle de l’homme sur la nature.

  5. Pascale dit :

    Bravo votre article est formidable j’adore c’est vraiment la stricte vérité c’est mon but depuis quelques années c’est pas évident mais j’y arrive c’est un combat permanent mais tellement salutaire. Avec mon mari depuis 4 ans nous ne regardons plus la télévision et bien qu’est ce qu’on est mieux sans toutes ces publicités mensongères.
    Mon fils qui a 32 ans jeûne 1 jour sur 2, ce n’est pas pour maigrir car il n’est pas gros, mais il se sent beaucoup mieux à tout point de vue. Encore merci pour ce beau message. Je suis preneuse pour d’autres textes de ce genre.
    Pascale C.

    • Abdi Bouh Geudi dit :

      Le jeun nous ai prescrit durant 1 mois …c le mois de ramadan on jeun du lever du soleil au coucher…a cela s ajoute chaque lundi et jeudi de la semaine chaque mois et le 13,14 et 15 kon appel le jour blanc..ce ki résumé chaque mois on jeun 11 jours…

  6. Gelas Joelle dit :

    Merci pour votre article. Article qui a du sens et qui pose les bonnes questions. Sans oublier le trait d’esprit.

  7. Aïcha dit :

    un grand merci tout simplement

  8. Silvio Cesaraccio dit :

    Merci pour cette belle lettre,belles pensées…et si on rendrai le Jeûne plus riche encore….
    La réflexion,la méditation à la lecture de la BIBLE ???
    Elle répond à de nombreuses questions sur la vie que l’on se pose…
    Au plaisir de vous relire…

  9. CAILLAUD dit :

    Merci pour votre jolie lettre, elle me conforte dans ce que je pense et je ressens. Elle correspond à la façon dont j’oriente ma vie depuis un an et demi..
    A vous lire à nouveau

  10. Méli dit :

    Merci pour cet article… suite au « scandale » des paradise papers, cela me donne d’autant plus l’envie de jeûner… en attente d’une véritable révolution.

  11. Dominique Plée dit :

    De la trilogie macronienne, vous évoquez surtout la consommation mais je note les deux autres : sortir et vivre. Autrement dit, selon notre président, ces deux choses sont absolument liées.: vivre pour sortir ou sortir pour vivre. Rien évidemment sur le vivre chez soi ou chez un(e) ami(e) autour d’un bon vin (ou autre) et d’amis philosophes…

    • LEBGAA dit :

      Bonjour,
      le jeûne a toujours existé, depuis la nuit des temps. et son application n’est malheureusement pas médiatisée car on pousse à la « consommation » ! soi disant pour booster l’économie … mais comme nos produits sont impurs, contaminés par toutes sortes d’additifs, nous sommes souvent malades, les médicaments eux-mêmes sont nocifs avec leurs effets secondaires. Pour ne parler que des deux derniers livres saints La Bible et le Coran, dans les deux Livres le jeûne Dieu nous prescrit Le jeûne : Le carême qui est de 40 jours chez les Chrétiens et le Ramadhan qui est d’un mois chez les Musulmans. Mais la Bible a été falsifiée et on ne parle que de Noël et du sapin et des cadeaux pour ruiner les gens en santé et en argent. et on est devenu compulsifs en achats. On achète tout ce qui ne nous sert à rien et nous vide de notre santé physiquement et mentalement ! … à tel point qu’on ne réfléchit pas, on achète ! on accumule … Personnellement quand je m’en suis rendue compte, j’ai été sidérée. Je n’achète plus que le strict et absolument nécessaire. On nous a créé tant de besoins ! … Alors jeûnons aussi par rapport aux achats inutiles ! Par exemple, pourquoi avoir 10 paires de chaussures ? Si on est une famille de 4 personnes, Il faut presque une pièce pour ranger les chaussures ! une paire pour l’hiver, une paire pour l’été c’est suffisant. Pourquoi stocker ? D’où nous vient cette peur de manquer ?

  12. Bakker dit :

    GENIAL ! Et cependant si simple…

  13. Massé françoise dit :

    Un grand merci, j’adhère complètement ; un comportement à suivre pour chacun, : une libération….

  14. Meriem dit :

    Bonjour, vous avez tout à fait raison ! Le jeûne est bon pour la santé et aussi pour le mental…. Étant musulmane, je le pratique chaque année, pendant le mois du Ramadan mais aussi le lundi et jeudi toute l’année… Et cela fait 1500 ans à peu près que les musulmans savent que le jeûne est recommandé pour le corps et l’esprit. J’ai perdu 9 kg en pratiquant le jeûne et en faisant de la marche.
    Je voudrais vous remercier pour tous vos sujets très intéressants et vous souhaite de continuer encore très longtemps ! Merci

  15. Bertrand dit :

    Cet article est plein de plus que bon sens ! Il faut des gens comme vous au gouvernement ! Il faudrait surtout que le mot « jeûne » ne soit plus porteur de son image un peu négative.
    Pour les jeunes ( et les moins jeunes) c’est une très belle philosophie de la vue ce jeûne de l esprit !

  16. carayol serge dit :

    Bonne idée de parler du jeûne … mais le lien avec la politique d’Emmanuel Macron est pour le moins surprenant, surtout à la veille d’une élection
    La pratique du jeûne relève de la sphère privée et ne doit pas être décrété par nos gouvernants, ou alors dans quel régime souhaité vous vivre ? Il y a la dans vos propos une forme de radicalité, une pureté dangereuse qui me rebute profondément.

  17. Djamel dit :

    Bonjour, article intéressant, Pour faire un parallèle avec le jeune il est quand même plus pertinent de citer le ramadan plutôt que le vendredi pour les musulmans. En première lecture un bon début d’informations pour les effets bénéfiques sur la santé (connaissant ce documentaire je le conseille vivement ). En deuxième lecture le lien avec la consommation voire la politique un peu trop naïf et chimérique à mon gout ne changera pas le monde. C’est une doctrine plutôt personnelle et quiconque qui aura eu l’intelligence de l’appliquer à sa vie n’aura pas eu besoin d’attendre cet article pour le faire. Pas besoin de vivre comme un reclus ou un marginal de la société,juste savoir moduler sa conso en fonction des besoins.

  18. une citoyenne du monde dit :

    merci à vous . Cela nous oblige à nous questionner et à livrer nos analyses qui sont parfois opposées, mais nous ouvrent sur l’autre et nous fait savoir que nous ne pensons pas tous les mêmes choses. La pensée n’est donc pas une pensée unique comme l’on veut parfois nous imposer, surtout en cette période d’élections présidentielle. Notre vision du monde n’est pas identique, alors soyons plus tolérants dans ce monde.

  19. Geneviève dit :

    Excellent! Et pourtant au vu du premier tour on ne va pas en prendre le chemin. Du moins politiquement parlant.
    Sur le plan personnel, en revanche, c’est un bon truc. Déjà essayé à de nombreuses reprises!

  20. Marie dit :

    Bonjour, outre l’intérêt de l’article stricto senso,
    je ne comprends pas pourquoi sur un site de santé vous postez la photo au lendemain du premier tours, de celui qui est de peu en tête face au front National en le critiquant !! Vous aviez tout le temps de le faire, mais aujourd’hui me pose un réel problème de responsbilité civile, merci d’y répondre.
    Cordialement,
    Marie B

  21. Isabelle dit :

    Merci Monsieur Combris pour ce très bon article!

  22. Bernigole dit :

    Il est vrai que si nous n’étions pas aussi matérialiste, nous vivrions beaucoup mieux et en meilleur santé!

  23. Marie-Odile dit :

    Très bel article. Je crois profondément aux vertus du jeûne.
    Et qui sait ! Après la galette, le poisson d’avril.

  24. NOGE dit :

    Ne m’intéresse pas.

  25. SLAMA dit :

    Votre article est sûrement basé sur de retombées positives.Cependant, ayant souffert pendant + de 15 ans de troubles alimentaires , le jeûne , oui mais pas avec des liquides.
    Notre corps n’est pas une machine ou un moteur.
    Je suis persuadée que nos fonctions cognitives ou le par ex. ne peuvent se ressourcer avec de l’oxygène ou du vent. Idem pour la perte de poids.
    Le jeûne est pratiquement un rite religieux à prendre avec beaucoup de précaution!!!

  26. Philippe Boni dit :

    Bravo pour ce lien santé-consommation.
    Je suis un admirateur de Pierre Rahbi, sage parmi les sages et vous remercie de l’avoir cité.

  27. Martine dit :

    Merci pour cet article sur le « jeûne » de la consommation.
    Entendons par là, un jeûne de consommation compulsive et excessive. Car en ces temps où certains n’ont plus rien, le jeûne forcé (sans limite et dans le froid) conduit à la mort. Vivons avec plus de conscience et sans vouloir tout satisfaire à la seconde. Tiens, le jeûne des portables, le jeûne du bruit, le jeûne des écrans : ça ferait du bien ça aussi !

  28. Françoise Vaché dit :

    J’applaudis et je vous remercie de partager ce point de vue. Oui le jeûne est essentiel à la bonne santé, je l’ai expérimenté régulièrement et je le recommande.
    Merci

  29. verhee dit :

    Bravo, excellent article. Le jeûne de nourriture est effectivement une bonne chose en soi, cela nous permet d’éliminer les toxines sans des produits dit ‘détox’. D’autre part, dans notre société de surconsommation à outrance ( ne parlons pas de fêtes de fin d’année, ce sont de très sages conseils..

    Merci

  30. alvina dit :

    Absolument d’accord avec vous..! Je pratique ce jeûne de la « consommation inutile » depuis plusieurs années. Une vraie libération, un retour à l’essentiel, la satisfaction de ne plus être un  » consommateur mouton » , la liberté d’être une « consom’actrice » libre et responsable de ses choix.
    Merci pour cette newsletter qui fait du bien face aux propos indigestes et irresponsables tenus par les « gloutons » ..!
    Belle journée.

  31. J. Hélian Bauduffe dit :

    j’ai vu récemment sur Arte, un documentaire sur le jeune pratiqué en URSS depuis la guerre. plus de 25000 patients ont été ainsi soignés de maladie aussi violentes que le cancer. Aujourd’hui existe une clinique en Allemagne qui soigne par cette méthode;
    .

  32. Marie-Laure Bertreau dit :

    Merci !

  33. JACO dit :

    Excellent !
    Bravo !
    J’adore !
    Merci à vous.

  34. Joêlle dit :

    La photo d’ Emmanuel Macron devant les galettes est vraiment un choix ridicule et grossier, pour en venir à parler du jeûne. C’est facile de se moquer et de se draper de toutes les vertus! Je consomme très peu. Je mange très sobrement. Mais, demain, je suis invitée à partager la galette des Rois et croyez-moi, je ne vais pas bouder mon plaisir de me régaler avec mes amis. C’est cela aussi la Vie.

  35. Le Moël dit :

    Excellentissime, comment ne pas être d’accord?

  36. Mann dit :

    Bon article sur le jeûne. Je confirme les bienfaits du jeûne, ayant moi-même jeûné 4 fois une semaine en 4 ans. Je recommence dans 3 mois pour le printemps, Mon immunité est excellente grâce au jeûne. Mon dernier jeûne s’est passé à La Grande Motte avec l’équipe Jeûnesanté en thalasso . J’y retournerai.

  37. Elisabeth dit :

    Merci pour cette merveilleuse méditation sur le jeûne
    1- alimentaire : j’en connais les bénéfices depuis 2-3 ans. Très efficace ! Je suis une jeune retraitée et je peux mieux gérer mon alimentation et avec vos articles en complément, c’est génial !
    2 – le jeûne du « consommer toujours plus » : pas facile car le monde d’aujourd’hui est très insidieux. Il nous fait toujours « tomber » dans des achats superflus que nous regrettons souvent très vite. Et pourtant, avec ma petite retraite, je dois faire attention ! Alors cette année, mon mari et sommes allés à St Jacques de Compostelle. Le Puis en Velay fut notre point de départ et nous nous sommes dit : on verra bien, si on va jusqu’au … faut pas trop rêver … Et on est arrivé à Santiago, deux mois et demi après, tout étonnés du chemin parcouru, comme deux vrais pélerins, avec notre sac à dos, et après avoir vu des régions magnifiques, des personnes formidables mais aussi après avoir surmonté les « bobos » du camino. Comme tous les pélerins (pas les touristes, ni les sportifs). Alors pourquoi vous parlez du Camino ? Parce qu’il nous a appris ce dont vous parler : le jeûne de la société de consommation ! Avec les pélerins nous avons appris à vivre ensemble dans les auberges, à partager, à se contenter de nourriture simple et parfois plus riche, à oublier le superflu, à apprécier le temps présent, à cheminer seuls ce qui nous procurait des moments de vraies méditation.
    Alors oui le jeûne est bénéfique. Je ne dis qu’il faut faire Compostelle pour s’en convaincre, mais par mon expérience, je souhaite vivement que nous soyons de plus en plus nombreux à le pratiquer … sans modération.
    Encore merci pour vos articles

  38. Maitta dit :

    Bonjour
    Humour : mais aussi le jeûne du porte-monnaie, ne croyez-vous pas ?

  39. Maitta dit :

    Bonjour,
    Humour: mais aussi le jeune du porte monnaie ne croyez vous pas ?

  40. CAPELLI JEAN POL dit :

    Bonjour

    Je n’ai pas demandé à recevoir vos contacts santé ,Cependant je ne vais pas me désinscrire ,pour rester et mettre des commentaires ( expériences auto-didacte pratique de 54 années) — donc bien votre exemple du manchot empereur !MAIS vous auriez eu plus d’impact avec l’exemple Humain du peuple HUNZA ( un peuple qui ignore la maladie) livre de Ralph Bircher)

    Cordialement

    JEAN POL CAPELLI

  41. Mamyeblues dit :

    Bonjour GABRIEL,

    Bravo pour votre article sur le jeûne, je le trouve génial et plein d’humour !

    Je partage, je tiens à ce qu’un maximum de personnes connaissent votre site, dans leur intérêt.

    Peu m’importe si cela vous rapporte de l’argent ou pas, c’est votre problème, et vos connaissances sont utiles,

    Bien cordialement,

    MAMYEBLUES

  42. Pauline dit :

    Cet article est une petite bulle d’apaisement. Ca m’a fait du bien de vous lire. Merci pour votre plume et votre sensibilisation au jeûne, si peu connu et mal compris.

  43. roger dit :

    bonjour gabriel ,

    j’ai beaucoup aimé votre article , d’autant plus que je vais prochainement me rendre sur une île un peu particulière afin d’y passer quelque temps et me ressourcer en écoutant le bruit du vent et le silence de la nature.
    Malheureusement , notre modèle sociétal est basé sur la guerre et ensuite la reconstruction .c’est cela la consommation. inévitablement , la croissance arrive à bout de souffle et là , il doit se passer quelque chose et c’est la guerre. et de nouveau , nous sommes repartis pour un cycle.en ce qui me concerne , moi je dis stop et même si cela doit être dur pour moi , je préfère être libre et sauvage.
    ce que je vais vous dire maintenant n’est pas un reproche , mais une constatation. car même si vous prenez conscience de ces choses , vous souhaitez que nous partagions cet article afin de toucher un maximum de lecteurs et de gagner un maximum d’argent .vous voyez, gabriel , nous sommes tous pris dans ce système délirant.
    il n’empêche et je vous le redis , votre article est inspirant et il peut permettre à certains une prise de conscience.
    tout est possible à l’homme qui accepte de se transformer lui-même et qui n’essaie pas de transformer les autres.
    excellente journée
    roger

    • Mamyeblues dit :

      Bonjour Roger,
      Bonjour Gabriel,

      Bravo Roger pour votre décision de partir sur une île pour vous ressourcer. Je remarque tout de même qu’il faut pour cela avoir l’argent nécessaire, cela n’est pas donné à tout le monde.
      Alors, critiquer Gabriel parce qu’il partage ses connaissances dans le but d’en faire profiter un maximum de personnes, c’est contradictoire.
      Qui vous dit qu’il cherche à gagner le « maximum d’argent » ??? Il cherche peut-être simplement à gagner sa vie pour disposer d’un minimum pour survivre et se mettre en RTT de cette société malade, non ?
      Personnellement, je ne connais pas Gabriel et ne suis pas naïve, je me méfie simplement des jugements hâtifs sur les autres….
      Bien cordialement

  44. Lefevre dit :

    Bonjour.
    Quelle joie de lire votre article ce matin ! A tel point que ça me donne envie de vous partager mon expérience.
    Je confirme que le jeûne est très bon sous toutes ses formes :
    . alimentaire, je jeûne du dernier repas du soir jusqu’au midi.
    . consommation, je ne fréquente plus les grandes surfaces et j’ai réduit mes achats inutiles,
    . médiatique, plus de télé, plus d’infos malsaines pour mon esprit.
    Informez-vous (une série de videos instructives sur le site Regenere). Essayez, je vous assure que l’on se sent beaucoup mieux ! C’est un état d’être ensuite et plus besoin de faire d’efforts. Et la Vie est bien plus belle !!

  45. marie therese leclercq dit :

    bravo ! quel bel article! il faudrait que davantage de personnes le lisent et s’en imprègnent; c’est tellement vrai! le monde serait meilleur!

  46. Marie Blanche Lassiaille dit :

    Récemment inscrite à votre publication, je dois dire que je souscris carrément à ce que vous proposez ; un changement radical d’attitude face aux dérives de notre société post moderne.
    Des articles dont le contenu me semble pertinent pour opérer peu à peu cette véritable révolution dans les moeurs. Bravo pour ces applications pratiques, utilisables au quotidien qui peu à peu changent les mentalités

  47. BIED dit :

    Merci pour cet article plein de BON sens.

  48. Van Cutsem dit :

    Article très intéressant !
    Avez-vous des adresses de lieux où on peut faire un jeune bien encadré sans devoir aller au bord du lac Baikal ?
    Odonate

  49. Guillaume dit :

    Encore un article épatant bravo au rédacteur

  50. Caste-Goret dit :

    Bravo !

  51. boulanger dit :

    après lecture de votre article sur le « jeûne » qui est très intéressant que conseillez-vous aux personnes déjà anorexiques mentales ?

    • LEBGAA dit :

      Pour les anorexies, il faut bien sûr se soigner. Il existe des thérapies à base de produits naturels, comme les plantes et les huiles essentielles. il faut se renseigner et faire attention à ne pas abuser des huiles essentielles, car c’est très concentré. Une psychothérapie, pas trop poussée, pourrait aussi aider. Tout dépend de l’âge. Car le jeûne est pour les adultes. Le jeûne n’est pas pour les jeunes qui sont en âge scolaire. Les étudiants doivent bien se nourrir, avec de bons produits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *