Un légume stylé contre les troubles digestifs

Et aussi : mangez dans vos poubelles, enquête au ministère, et mieux vaut (parfois) être sourd

Elle s’appelle Helicobacter pylori.

Son surnom : la bactérie de l’extrême, le « Rambo des micro-organismes », capable de survivre dans des environnements particulièrement hostiles et d’entraîner une inflammation de la muqueuse de l’estomac ou du duodénum (segment initial de l’intestin grêle).

Elle peut être à l’origine de douleurs intestinales chroniques mais aussi d’un ulcère ou d’un risque accru de cancer gastrique.

Helicobacter pylori résiste aux traitements les plus carabinés de la biomédecine : monothérapies (amoxicilline, clarithromycine, tétracycline, etc.), associations avec un anti-acide (inhibiteur de la pompe à protons comme l’oméprazole), trithérapie, et même quadrithérapie (quadrithérapie bistmuthée).

Invincible alors ? Non. De récentes études scientifiques ont confirmé que la Rambo des bactéries ne craint qu’une chose : les plantes (alimentaires et médicinales) !!!

 

Étonnante ressemblance

 

Parmi les plus efficaces, celles de la famille des choux ou Brassicacées dont le chef de file est le célèbre brocoli, légume propret coiffé d’une coupe afro à la Jackson five :

 

Brocoliafro1Afro2

 

À gauche : un brocoli, à droite : deux amateurs de coupe afro, parmi lesquels le seul et l’unique… Michael Jackson

Il a le swag [1], le brocoli, non ? Mais méfiance : derrière cet aspect sympathique, le brocoli concentre dans ses pousses vertes des composés appelés glucosinolates qui se transforment en sulforaphane, molécule d’action suppressive sur l’Helicobacter pylori.

Traduction : KO, la bactérie !

Faites cuire le brocoli bien vert à la vapeur douce (pas plus de 90°C) avec du jus de citron et de l’huile bio pour en optimiser les effets. Le radis noir (rondelles ou en jus) et le raifort sous sa forme de wasabi complètent l’arsenal.

Parmi les autres plantes dont les études soulignent l’efficacité, vous retrouverez des valeurs sûres comme le curcuma, le gingembre et de nombreuses baies comme l’aronia noire, la myrtille ou la baie de sureau.

Du côté de la phytothérapie, la nigelle et l’aloe vera sont les grands classiques, à utiliser pendant au moins 3 mois. La réglisse, d’utilisation plus délicate, devra être employée séquentiellement 10 jours par mois maximum en l’absence de contre-indication (maladies de cœur, hypertension, problèmes de foie et reins).

Enfin, les huiles essentielles anti-infectieuses sont une vraie légion, mais des études scientifiques récentes signalent pour la myrte, la menthe poivrée et l’orange amère un effet neutralisant directement l’Helicobacter pylori. Une goutte matin midi et soir pendant 10 jours maximum.

 

Mangez dans vos poubelles

 

On estime que la moitié de la nourriture jetée à la poubelle par les restaurants, les ménages ou les supermarchés est encore bonne à être mangée !

Le 7 mars 2015, à la Brasserie de Montbenon, à Lausanne, le chef Eric Godot a organisé un dîner de sensibilisation au gaspillage où il n’a cuisiné que de la nourriture périmée récupérée auprès de la grande distribution : velouté d’asperges, sorbet de poisson fumé… Les 170 convives sont ressortis conquis [2].

Son conseil : « Ne jetez pas d’emblée. Sentez, touchez, goûtez. Faites confiance à vos sens et à votre bon sens. »

Et il a mille fois raison, car les réglementations sanitaires imposent des dates de péremption hyper prudentes pour se couvrir en cas de problème. De nombreux produits soi-disant périmés sur l’étiquette ont en fait conservé leur saveur et leurs qualités nutritives sans risquer d’intoxiquer qui que ce soit.

Des légumes aux feuilles « fatiguées » mais aussi les fanes de radis ou de carottes sont d’excellentes bases pour des soupes d’hiver et de printemps !

 

Un antimite naturel 10 fois plus efficace qu’un produit chimique

 

bocal avec pierres antimites

 

 

Plutôt que de bourrer vos placards de boules chimiques antimites (souvent des insecticides de la famille des pyréthrinoïdes), voici une recette pour fabriquer des « cailloux » antimites en argile :

  • Prendre de l’argile blanche et de l’argile rose, mettre un peu de poudre dans une tasse, mouiller avec de l’eau bouillie jusqu’à obtention d’une pâte épaisse qui puisse être moulée au bout des doigts.
  • Bien sécher
  • Déposer ces petites boules dans un récipient en bois et verser dessus quelques gouttes d’huile essentielle de cèdre de l’Atlas.

Les mites détestent cette odeur et chercheront ailleurs d’autres pulls que les vôtres à dévorer.

 

Derrière les vitres teintées du ministère de la Santé

 

Je vous relaie ce message que j’ai reçu de la part de l’Institut de la Protection de la Santé Naturelle.

Il montre ce qui se passe vraiment derrière les vitres teintées du ministère de la Santé, et le degré de mépris dans lequel les responsables de la santé publique tiennent les citoyens français. Lisez-le et, surtout, diffusez le largement autour de vous !

Toute la presse a parlé de la démission fracassante de Thomas Dietrich, haut-fonctionnaire au ministère de la Santé [3].

L’Institut pour la Protection de la Santé Naturelle a reçu la lettre de 28 pages qu’il a envoyée à l’IGAS, la police de la santé et des affaires sociales. Il y dénonce les manœuvres et pressions au sein du ministère de la Santé pour empêcher un vrai débat sur la vaccination.

Il écrit noir sur blanc que :

« Le 12 janvier 2016, la députée Sandrine Hurel remit son rapport sur la vaccination à Marisol Touraine… Certains ne sont même pas loin de penser que ce rapport n’a été commandé qu’afin de faire patienter les citoyens en espérant que ceux-ci finissent par se désintéresser de la question. Quoi qu’il en soit, Marisol Touraine annonça dans la foulée de ce rapport un débat faussement indépendant»

« L’urgence était grande », explique-t-il ailleurs : « Une pétition dénonçant la pénurie de vaccins trivalent/tétravalent DT-Polio et les dangers du vaccin hexavalent (incluant l’hépatite B), suspecté de déclencher la sclérose en plaques, venait de recueillir 700 000 signatures. »

Nous avons donc un haut-fonctionnaire qui révèle au grand jour les manœuvres qui s’opèrent derrière les vitres fumées du ministère de la Santé. Ces manœuvres, nous les devinions, mais nous n’avions jusqu’à présent pas de preuve.

On sait maintenant officiellement que le grand débat sur les vaccins aurait pour but de faire patienter les personnes lucides qui se sont mobilisées, jusqu’à ce qu’elles se découragent.

Et le pire, c’est que tout cela se fait, selon Thomas Dietrich, avec l’argent des citoyens et à leur détriment :

« La démocratie en santé n’est qu’une vaste mascarade montée (…au détriment des citoyens, dont on utilise les deniers pour mettre en place des instances consultatives qui, comble du cynisme, ne doivent à aucun prix remplir le rôle qui leur est assigné par la loi », écrit-il.

Néanmoins, l’aspect positif des choses est qu’on sait désormais aussi avec certitude que les 700 000 signatures de notre pétition (citée dans sa lettre) pour le retour du simple vaccin DT-Polio sans hépatite B et sans aluminium ont provoqué la panique au ministère.

C’est un puissant encouragement à continuer notre combat.

Votre relais est notre seule arme. Vous avez compris à quel point le nombre fait tout. Ne donnons pas à Marisol Touraine le plaisir de se dire qu’elle est en train de gagner avec sa stratégie de laisser traîner les choses pour nous décourager.

Relancez le compteur des signatures !!! Vous réussirez ainsi à obtenir le retour du vaccin DT-Polio sans aluminium et sans hépatite B dans les pharmacies. Vos enfants, vos petits-enfants et tous nos concitoyens vous diront merci, et bravo de votre généreux engagement.

Cette lettre de Thomas Dietrich, pour affligeante qu’elle soit en ce qui concerne nos autorités de santé, doit nous donner confiance dans notre force car il confirme à quel point notre mobilisation a d’influence.

Voilà une belle illustration du proverbe « Même le plus noir nuage a toujours sa frange d’or ».

Voici à nouveau le lien pour signer ET faire signer la pétition du vaccin DT-Polio.

Et à ceux qui penseraient que le combat est « perdu d’avance », que l’administration de la santé est une citadelle imprenable, je suggère de méditer ce petit conte allégorique qui met, vous allez voir, de bonne humeur…

 

Mieux vaut (parfois) être sourd

 

Il était une fois une course de grenouilles dont l’arrivée se trouvait en haut d’une tour particulièrement haute.

De nombreux curieux se rassemblèrent pour assister à l’épreuve, mais peu croyaient possible que les grenouilles puissent grimper aussi haut. Ainsi on pouvait entendre dans le public : « C’est impossible, elles n’y arriveront jamais ! ».

Influencées par les cris, découragées par l’effort qu’il restait à faire, les grenouilles commencèrent à abandonner, sauf une qui continuait de grimper. Les spectateurs lui disaient : « Tu n’atteindras jamais le sommet, c’est beaucoup trop haut. Tu ferais mieux d’abandonner ! »

Mais la grenouille, imperturbable, continuait sa course. À la fin, il ne restait qu’elle et au terme d’un effort considérable, elle gagna le sommet de la tour. Les autres grenouilles voulurent savoir comment elle avait fait mais quand l’une d’elles lui posa la question, elles découvrirent… que la gagnante était sourde !

 

Flash ++ AntiStress : essayez le protocole rhodiole. La prise de 200 mg de rhodiole (Rhodiola rosea) avant le petit-déjeuner et le déjeuner a montré dans une étude [4] une réduction significative du niveau d’anxiété, de stress, de colère, de confusion et de dépression avec une amélioration significative de l’humeur totale à 14 jours. ++ Menthe : elles ne donnent pas toutes l’haleine fraîche. Regardez bien la liste des ingrédients de vos chewing-gums ou votre dentifrice : toutes les menthes renferment du menthol, mais seule la menthe poivrée (Mentha piperita) renferme le menthol levogyre. C’est cette molécule qui possède des propriétés bactériostatiques, et qui permet de se débarrasser des bactéries responsables de la mauvaise haleine. ++ Et comme on dit en Pologne : « Le médecin se fait payer, qu’il ait tué la maladie… ou le malade »

 

À votre santé !

Gabriel Combris




Sur le même thème, vous aimerez sans-doute ...


Les 3 tests qui prédisent votre mort Allez-vous mourir d’ici 10 ans ?   A l’aide de trois tests que vous pouvez refaire chez vous, les chercheurs de...
Oserez-vous prendre une douche avec Mélissa P. ? Le Dr Mélissa Piliang a réalisé une étude qui conclut que la meilleure température pour prendre une douche est de… 44,4°...
Santé : excellent poisson d’avril Chère lectrice, cher lecteur, À moins d’avoir vécu les dernières décennies dans une grotte sans wifi, il est difficil...

[1] Que veut dire SWAG

[2] Quand des aliments invendables ravissent les gastronomes

[3] La fracassante démission d’un haut cadre du ministère de la Santé

[4] Cropley M, Banks AP, Boyle J. The Effects of Rhodiola rosea L. Extract on Anxiety, Stress, Cognition and Other Mood Symptoms. Phytother Res. 2015 Oct 27

4 réponses à “Un légume stylé contre les troubles digestifs”

  1. Real Madrid dit :

    It`s really useful! Thank you!

  2. france Guis dit :

    Bien que j’apprécie vos informations et souvent vos commentaires, je trouve qu’il y a de la mauvaise foi ou trop de mauvaise humeur dans la partie de votre article concernant le débat sur la vaccination. Si il est écrit dans le rapport « certains ne sont pas loin de penser », vous ne pouvez en aucun cas extrapoler et affirmer que nous savons « de manière officielle ». Nous pouvons suspecter, craindre, et c’est déjà beaucoup!

  3. Laisné Thierry dit :

    Bonjour
    Je trouve normal de répudier l’hexavalen, mais je suis surpris de prôner le retour du dtp certes un moindre mal sachant que le tétanos n’est ni une maladie contagieuse ni immunisante. Je veux bien croire dans les miracles de la médecine. …
    On n’entend peu parler de ce fait.
    Cordialement

  4. Dany M Verdi dit :

    J’apprécie votre commentaire au sujet du seul et unique Michael Jackson. Mais pour la comparaison, pas sûre qu’il apprécie : il n’aime pas le brocoli ! On va s’en régaler quand même !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *