Crise cardiaque : vous avez lu ça cent fois…

…mais il y a un « détail » qui a échappé à tout le monde

Dire que l’alimentation est la première médecine est devenu une telle « tarte à la crème » que j’ose à peine l’écrire sans craindre de recevoir une volée de tomates bio lancées par un public agacé.

Eh, Combris, on est au courant !

Je sais, mais tant pis.

Car certaines vérités sont tellement puissantes qu’elles méritent d’être rappelées sans relâche.

Ainsi, 100 petits milligrammes de magnésium par jour suffisent à réduire de 22 % le risque de crise cardiaque !

C’est ce qu’ont découvert des chercheurs chinois dans une méta-analyse qui vient de paraître dans BMC Medicine.

Et les chercheurs de la Zhejiang University se sont appuyés sur des données plus que solides : ils ont examiné à la loupe 70 études réalisées entre 1999 et 2015, impliquant plus de 1 million de participants dont :

  • 7678 cas de maladies cardiovasculaires
  • 6845 cas de maladies coronariennes
  • 701 cas de crises cardiaques
  • 14 755 cas d’AVC
  • 26 299 cas de diabète
  • et 10 983 décès.

Premier constat : la prise quotidienne de 100 mg de magnésium est associée à une réduction du risque de crise cardiaque de 22 % et d’AVC de 7 % !

De plus, elle diminue aussi les risques de diabète et de mortalité[1].

Maintenant, il y a deux façons de lire ces résultats : le verre à moitié plein, c’est que la science reconnaît le rôle extrêmement bénéfique du magnésium. Le verre à moitié vide, c’est que la carence en magnésium est extrêmement répandue aujourd’hui, en particulier chez les personnes âgées.

Selon les estimations, c’est entre 70 et 90 % des Français dont la consommation moyenne de magnésium est inférieure à celle recommandée (entre 300 et 400 mg par jour chez l’adulte) !!!

Voilà pourquoi il est si important de rappeler certaines vérités en apparence très « banales », de resservir de temps en temps les « tartes à la crème ».

Maintenant, donc, voici où trouver du magnésium :

Dans l’alimentation :

  • La noix du Brésil : c’est un des aliments les plus riches qui soient en magnésium, comme la bonne vieille amande de chez nous : 250 mg pour 100 g.
  • Juste derrière cette noix, il y a un autre aliment très intéressant : c’est le sarrasin, une plante qui se consomme comme une céréale (mais sans gluten) et qui contient un taux record de magnésium : 230 mg pour 100 g, tout en étant nettement moins calorique que le chocolat ou les noix.
  • Le chocolat noir n’est pas aussi riche en magnésium qu’on veut le faire croire : 100 g (une tablette entière) de chocolat noir à 70 % de cacao ne contiennent que 170 mg de magnésium. C’est le cacao pur dégraissé qui est une bonne source de magnésium (410 mg aux 100 g).
  • Cent grammes de spiruline contiennent 400 mg de magnésium, soit la dose quotidienne recommandée. Problème, à cette dose, cela revient beaucoup plus cher qu’un complément alimentaire classique.
  • De façon générale, un régime riche en fruits et légumes frais est riche en magnésium. En particulier les légumes verts car la chlorophylle dont ils tirent leur couleur concentre un atome de magnésium en son centre.

Des eaux minérales sont connues pour leur richesse en magnésium : Hépar, Courmayeur et Contrex. Evitez-les ! Le magnésium y est toujours présent sous forme de sulfate, un des sels de magnésium les moins bien absorbés (encore moins que le chlorure), ce qui provoque flatulences, ballonnements voire diarrhées, tout en améliorant peu ou pas votre statut en magnésium.

Autre solution, les compléments alimentaires de magnésium : les trois meilleures formes de magnésium sont le malate, le citrate et le glycérophosphate. À noter que le malate est idéal pour les personnes fragiles ou touchées par l’ostéoporose. De plus, il ne perturbe pas le fonctionnement du système digestif comme peuvent parfois le faire d’autres formes de magnésium.

Enfin, si vous supportez mal le magnésium par voie orale (troubles digestifs), la meilleure solution consiste à prendre un bain dans lequel vous versez une bonne quantité de sulfate de magnésium (sels d’Epsom) car le magnésium est en mesure de franchir la barrière cutanée pour être absorbé[2].

Santé !

Gabriel Combris




Sur le même thème, vous aimerez sans-doute ...


Une leçon du Maître des plantes Maurice Mésségué est un célèbre herboriste Français qui nous a quittés en juin 2017 à presque cent ans.  Dans son liv...
Savez-vous QUI vous nourrit ? Je crois que ce que je vais dire ne va pas plaire à tout le monde, mais tant pis : l’image d’Epinal de l’agriculteur, br...
5 erreurs qui doublent votre risque d’Alzheimer Chère lectrice, cher lecteur, Vous l’ignorez sans doute, mais vous faites probablement en ce moment plusieurs erreurs...

[1] Fang X, Wang K, Han D, et al. Dietary magnesium intake and the risk of cardiovascular disease, type 2 diabetes, and all-cause mortality: a dose-response meta-analysis of prospective cohort studies. BMC Med 2016; 14:210.

[2] Chandrasekaran NC et al. Permeation of topically applied Magnesium ions through human skin is facilitated by hair follicles.  Magnes Res. 2016 Jun 1;29(2):35-42. doi: 10.1684/mrh.2016.0402.

2 réponses à “Crise cardiaque : vous avez lu ça cent fois…”

  1. dimdammeister dit :

    Euh, Gabriel, c’est bien ecrit…

  2. Dimitri dit :

    Euh, Gabriel, c’est bien ecrit… :)))

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *