Meilleur moment pour ne pas commencer un régime

Et aussi : le curcuma efficace comme 15 médicaments, Lao Tseu fait de l’économie familiale

Le mois de janvier, pour nos ancêtres du Paléolithique, était le mois « 100 % blues » : froid, manque de nourriture, difficulté de trouver des proies disponibles etc. Le résultat est qu’ils passaient leur temps à… avoir faim, et ne pensaient qu’à manger.
Selon les chercheurs de l’université d’Exeter, en Angleterre, l’homme paléolithique nous aurait transmis cette obsession plus marquée pour la nourriture au cours des mois froids.

Leur conclusion : si vous avez l’intention de faire un régime, ne commencez pas en janvier. Vous mettez de votre côté les meilleures chances de ne pas y arriver.

Repoussez le début de la diète aux mois chauds (entre avril et septembre), où les chances d’une perte de poids sont meilleures : la lumière du soleil augmente les niveaux de sérotonine, ce qui nous donne un sentiment de bien-être et nous rend moins susceptibles d’avoir des fringales. L’activité physique, liée au fait de passer plus de temps dehors, le fait de boire plus d’eau, l’abondance de fruits et légumes de saison nous donnent également des coups de main pour y arriver.

Bien dépenser son argent : la stratégie Lao Tseu

 

Étonnante expérience :

Les psychologues Van Boven et Gilovitch ont demandé à des personnes de se rappeler une occasion lors de laquelle elles ont dépensé plus de cent dollars pour augmenter leur bonheur ou leur plaisir [1].

La moitié de ces personnes devaient choisir l’achat d’un bien matériel, et les autres une activité pour laquelle elles avaient payé.

Question : quelles dépenses avaient procuré le plus de bonheur ?

Ceux qui avaient décrit une expérience ou une activité (voyage au bord de la mer, concert, dîner entre amis) étaient plus heureux que ceux qui avaient décrit l’achat d’un bien (téléphone, bijou, etc.).

L’explication des psychologues : les activités qui coûtent plus de 100 dollars sont souvent réalisées avec d’autres personnes, alors que les dépenses matérielles sont en partie effectuées pour impressionner les autres (acheter une montre, un sac, un costume, etc).

Conclusion : les activités nous lient aux autres, les achats matériels nous en éloignent.

Ce que Lao Tseu avait déjà dit (un peu) à sa façon :

 

« Courir et chasser exaspère l’esprit,
Les choses précieuses nous égarent.
Le sage est guidé par ce qu’il ressent, non par ce qu’il voit.
Il ne se laisse pas influencer et choisit sa voie ».

 

Le curcuma : efficace comme 15 médicaments !

 

Dans la famille des Zingibéracées nous retrouvons la cardamome, le poivre de Guinée, le gingembre et, star des stars, le curcuma. L’équivalent de Robert Redford, mais en plante médicinale.

On a en effet découvert 600 applications préventives et thérapeutiques pour le curcuma [2] !

Un « pedigree » qui amène de nombreux spécialistes à considérer que le curcuma – à lui tout seul – est aussi efficace qu’une quinzaine de médicaments !!! Que ce soit dans la prise en charge de l’athérosclérose, du diabète sucré, du risque thrombotique (caillot sanguin), du syndrome anxiodépressif, des inflammations des tissus notamment articulaires et de la prévention du cancer, le curcuma révèle dans des publications des vertus de niveau comparable ou supérieur à des médicaments de référence.

Un bémol : comme toutes les stars, notre curcuma a sa petite exigence ; sous sa forme naturelle, l’épice est faiblement absorbée par notre tube digestif, si bien que ses bénéfices ne sont véritablement perceptibles qu’en prévention et peu en traitement des maladies chroniques, pour lesquelles des formes optimisées en complément alimentaire sont plus appropriées.

Pour améliorer son absorption, il est conseillé de toujours cuisiner le curcuma dans un corps gras (huile, lait de coco, etc.)

Flash ++ L’humanité mange de plus en plus. Des chercheurs ont analysé des tableaux représentant la Cène, le dernier repas de Jésus, pendant mille ans. Ils ont remarqué qu’au cours de cette période, la taille des assiettes et la quantité de nourriture représentée par les peintres avaient augmenté de 70 % ! Les assiettes frugales des premiers tableaux étaient devenues des repas copieux. ++ Faire la sieste n’importe où. L’hypnos Sleep Hoddie est un sweat à capuche gonflable intégrée qui permet de reposer sa tête n’importe où et de s’endormir dans les endroits les plus inconfortables. Les élèves des collèges et lycées qui trouvent leur enseignant un peu soporifique apprécieront [3].

À méditer « Les docteurs sont des gens qui prescrivent des médicaments dont ils savent peu de choses pour guérir des maladies dont ils savent encore moins à des êtres humains dont ils ne savent rien. » Dr Gérard Leborgne.

 

Santé !

Gabriel Combris




Sur le même thème, vous aimerez sans-doute ...


Obésité et diabète : la ruse de Coca-Cola De plus en plus de consommateurs dans le monde commencent à se détourner des sodas produits par Coca-Cola, aussi bien le...
« Super aliments », super arnaque ? Des « super aliments » aux noms exotiques ont envahi les rayons des magasins bio, et la publicité leur attribue toutes l...
Les 8 catastrophes santé du petit-déjeuner Vous savez comme moi qu’il existe mille et une façons de très mal démarrer une journée : Glisser sur le tapis de la...

4 réponses à “Meilleur moment pour ne pas commencer un régime”

  1. Pascal SOLAL dit :

    Bonjour

    Ce que vous dites sur le paléolithique est discutable, en tous cas en ce qui concerne le paléolithique supérieur. En effet, lors de cette période de glaciation, il faisait froid toute l’année. Et paradoxalement, le gibier était abondant toute l’année.

  2. mayon dit :

    Bonjour Gabriel
    je ne pense pas que l’été soit propice aux régimes, nous mange s bcp plus de fruits très sucrés (melon, pastèque, pêches nectarines abricots etc..).on s’en gave c’est tellement bon!
    Et puis c’est le temps des invitations, des aperos avec les copains après la pétanque. ..donc moi qui surveille mon poids je ne fais jamais de régime en été, je serais trop frustrée 😁

  3. Marie Politou dit :

    Vous parlez du curcuma qui est trés bon pour la santé.
    J’ai été opérée de la vésicule biliaire, je ne sais pas si c’est bon pour moi. J’ai déjà écrit à Innovation Santé, Pure Santé sans réponse.

    J’apprécierais beaucoup Professeur si je peux avoir votre opinion, dois-je continuer à l’utilser ou bien l’arrêter à cause de l’abstration de ma vésicule biliaire. Votre réponse serait trés appréciée. Merci

  4. Michele LAFFARGUE dit :

    Bonjour et merci, j’apprécie beaucoup le contenu de vos lettres, mais j’aime encore plus les touches humoristiques qui les agrémentent. Bonne continuation. Au plaisir de vous lire à nouveau. Cordialement. Michele

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *