Mise en garde sur les huiles essentielles

Chère lectrice, cher lecteur,

En ce moment, vous êtes nombreux à utiliser les huiles essentielles pour faire face à l’épidémie.

Et vous avez bien raison : certaines sont antivirales, d’autres peuvent renforcer votre immunité ou purifier votre maison, aident à apaiser le stress et l’angoisse, vous détendre ou encore favoriser le sommeil
Mais j’aimerais faire une mise au point importante.
J’ai constaté dans mon entourage (et parmi mes lecteurs) que plusieurs personnes commettent de graves erreurs avec les huiles essentielles : produits de mauvaise qualité, utilisation inadéquate…
C’est dommage, car ils se privent ainsi de leurs bienfaits, et mettent même parfois en danger leur santé et celle de leur famille.
J’ai donc décidé de vous donner les conseils de base pour bien choisir vos huiles essentielles et les utiliser correctement.

Si ces 3 signes NE figurent PAS sur un flacon d’huile essentielle… Fuyez !

Il y a plusieurs points essentiels à aborder, et je n’aurai pas la place de tout vous détailler dans cette lettre.
Aujourd’hui, je me contenterai donc de vous révéler les 3 critères importants qui permettent de reconnaître une huile de qualité.
Et ces prochains jours, je vous enverrai encore deux (ou trois) autres messages pour partager :
  • La liste des huiles à avoir absolument chez vous durant toute la période de confinement (pas seulement contre les infections, mais aussi pour vous sentir moins angoissé, assainir votre maison ou vous endormir plus facilement)
  • Comment les utiliser correctement pour ne pas vous mettre en danger, vous et votre famille (dosages, mode d’utilisation, contre-indications…)
  • Quelques bonnes adresses pour commander des huiles de qualité à bon prix
  • La meilleure façon d’en tirer les bienfaits avec une technique très puissante (mais sans risque d’intoxication par voie orale ni cutanée)
Ces conseils s’adressent à toutes celles et ceux qui…
…souhaitent commander des huiles essentielles et veulent être sûrs de faire le bon choix.
… les utilisent déjà mais aimeraient connaître les meilleurs moyens d’en profiter et comment éviter les erreurs.Mais je ne vous fais pas attendre plus longtemps, et vous propose d’entrer tout de suite dans le vif du sujet avec les règles à connaître avant d’acheter vos huiles essentielles.

Les 3 tests ELIMINATOIRES qu’une huile doit passer

Il y a très peu d’obligations légales en termes de qualité des huiles sur le marché.

D’où l’importance de connaître au moins 3 critères fondamentaux avant d’acheter sa première huile essentielle. Je dis « au moins », car il y a d’autres critères qui peuvent être pris en considération.

Pour ma part, je m’arrête aux 3 critères ci-dessous, car ils sont suffisamment importants pour garantir la bonne qualité de l’huile que je m’apprête à acheter.

1) Huile essentielle botaniquement et biochimiquement définie (HEBBD)

C’est le critère à regarder en premier.

Une bonne huile essentielle doit mentionner des informations sur son contenu chimique ainsi que sur sa provenance et tout doit figurer sur le flacon.

  • Le nom botanique de la plante : c’est son nom scientifique, écrit en latin. Il permet d’identifier précisément de quelle plante il s’agit. C’est important car deux plantes similaires peuvent avoir des substances actives très différentes. Ce nom latin indique premièrement le genre, comme Mentha ; le second, l’espèce : piperita. Ce qui donne Mentha piperita, soit en français menthe poivrée. A ne pas confondre avec Mentha Viridis (menthe verte). En lisant le flacon, vous devez donc être capable de les différencier.
  • La partie de la plante distillée : il s’agit de la partie de la plante dont on a extrait l’huile essentielle. Pour la menthe poivrée, on doit s’attendre aux sommités fleuries.
  • Le numéro de lot : c’est un code en chiffres ou en lettres qui permet d’identifier une fabrication.
  • La provenance : il faut au moins que le pays figure sur l’étiquette. Le mieux étant la zone géographique et le pays. Par exemple : Drôme, France.

2) 100 % Pure et Naturelle

C’est le deuxième critère le plus important selon moi.

Vous devez vous procurer des huiles essentielles 100 % naturelles et 100 % pures. Elles ne doivent en aucun cas être coupées, allongées, diluées ou dénaturées par des additifs, des huiles végétales ou des molécules de synthèse.

Si sur le flacon sont inscrits les mots « Ethylparaben », « BHT », « Oxybenzone », « Benzopnone-3 », « Polyysorabte-20 » ou « arôme artificiel », je vous recommande de ne pas les acheter.

3) Le label bio

Ce label garantit une production sans engrais et sans pesticides. Comme les huiles sont des concentrés, personne n’aimerait s’appliquer un concentré de pesticides sur la peau, l’ingérer dans les poumons et dans l’organisme.

Bien-sûr, il existe des plantes sauvages qui ne peuvent pas être labélisées « bio » et ce n’est donc pas un signe que l’huile contient des pesticides (j’en reparlerai dans un prochain message).

Pour l’instant, retenez simplement que les huiles les plus répandues comme le citronla lavandela menthel’eucalyptus, doivent absolument comporter ce label.


Avec ces 3 critères, (une huile identifiable botaniquement et chimiquement, 100 % pure et naturelle, labélisée bio lorsque c’est possible), vous éliminez déjà les trois quarts du risque de vous retrouver avec une huile de mauvaise qualité.

Je vous conseille donc de vérifier que les huiles que vous avez chez vous respectent bien ces critères… et surtout d’y être bien attentif si vous décidez d’en acheter.

Demain : les huiles que vous devriez avoir pour tenir le coup face à la crise

Demain, je vous donnerai la liste des huiles essentielles que je conseille d’avoir à la maison pour vivre au mieux cette période particulière.
Je vous expliquerai les bienfaits de chaque huile et comment les utiliser pour maximiser leurs effets sur la santé (sans vous mettre en danger).
Et si vous n’avez pas encore ces huiles chez vous, je vous donnerai mes bonnes adresses Internet pour commander des huiles de qualité à un prix accessible.

À demain !

Amicalement,

Florent Cavaler

PS. Si vous avez d’autres conseils à donner aux personnes qui se lancent dans l’utilisation des huiles essentielles, je vous invite à me les laisser en commentaire de cette lettre en cliquant ici.




9 réponses à “Mise en garde sur les huiles essentielles”

  1. DANY TAPIA dit :

    merci beaucoup pour vos conseils. je constate que les critiques négatives fusent !! pour ma part je me soigne exclusivement avec des huiles essentielles depuis 15 ans (sauf cas extremes dentaires) mais j’y suis venue progressivement. jai été très étonnée de voir comment les gens se sont jetés sur les h.e. avec le coronavirus. jai voulu en acheter comme d’habitude et là : pénurie dans les pharmacies près de chez moi et meme sur internet !! alors cest sur que la personne qui a fait une allergie si elle n’avait pas l’habitude d’en utiliser et tout d’un coup en diffuse et en met sur elle, c’était peut-être juste trop d’un coup !! personnellement je n’ai jamais eu aucun probleme avec les h.e. et jen utilise régulièrement, y compris des puissantes comme sarriette ou cannelle. merci à vous en tout cas !

  2. Bruno Lesteven dit :

    Bonjour,

    et merci pour vos toujours très utiles conseils!

    je vous signale que la ferme de la Tremblaie à Saint Jacut les Pins fabrique des hydrolats et des huiles essentielles avec toutes les garanties que vous préconisez et avec leurs propres cultures ou cueillettes!
    Ils sont suivi par Lilian Ceballos (docteur en pharmacie et en biologie de l’évolution et écologie, consultant en agro-écologie et formateur en phyto-aromathérapie et apithérapie)

    https://www.avelenn.com/

    Belle continuation à vous
    Bruno

  3. Marie-Hélène Oliete dit :

    Merci pour vos messages,j’ai déjà un diffuseur et c’est bien utile.

  4. Gontran dit :

    Vous devriez réfléchir avant de vanter « les huiles essentielles » auprès d’un public non averti comme vous le faites avec vos semblables. Certaines sont dangereuses voire cancérigènes pour le foie puisque c’est cet organe qui est chargé de métaboliser les molécules organiques, aromatiques en particulier, et qui dit aromatique dit cycle benzénique et par conséquent danger potentiel pour le foie si la molécule n’est pas présente dans l’environnement naturel propre à l’évolution humaine.
    J’ai connu une femme qui vantait les huiles essentielles et sa maison en était toujours imprégnée du 1er janvier au 31 décembre. Elle est morte à 50 ans, d’un cancer du foie… Prudence, prudence!

  5. Martine dit :

    J’achète depuis longtemps mes huiles et hydrolats chez Aroma-Zone et les huiles répondent bien aux 3 critères que vous recommandez. Leur rapport qualité/prix est excellent et ce site regorge de conseils et recettes.
    Par contre insistez bien dans vos lettres sur les dangers des huiles essentielles qui doivent être utilisées avec précaution et qui peuvent avoir des contre indications importantes.

  6. Rocher dit :

    Bonjour,
    J’adore vos lettres.
    Mais, je suis asthmatique et je regrette que vous ne précisiez pas pour chaque huile essentielle si elle convient à l’asthmatique ou pas.
    Moi, j’ai trouvé l’huile essentielle de khela !
    Par contre j’aimerais en essayer d’autres.
    Pensez à nous, les mal respirants.

  7. Lapernat dit :

    Bonjour,

    Quand le coronavirus à commencé à bien faire parler de lui en france, j’ai acheté de l’huile de Ravintsara bio et tout et tout…j’en ai mis chez moi avec un diffuseur et j’en mettais un peu sur moi mais j’ai commencé à faire une allergie qui s’est transformé en une magnifique bronchite asthmatiforme qui m’a bien pourrit la vie pendant 2 grosses semaines…Donc soyez vigilant parce que c’est pas parce que c’est naturel et bio et de qualité que c’est pas sans risque pour autant.

  8. NEVO dit :

    bonjour
    Merci de vos messages, mais i faudrait aussi dire que les h.e sont dangereuses pour les épileptiques (certaines huiles). car ça risque très fortement de leur donner des convulsions!!
    Merci de le signaler d’est très important, car beaucoup d’épileptiques ne le savent pas!
    cordialement.

  9. VINCENT dit :

    Cher Florent en cette période compliquée pour nous tous je trouverai logique que vous n’oubliez Pas de dire que les Huiles essentielles d’excellente qualité sont en vente en pharmacie et que ces dites pharmacies restent ouvertes pour la santé de tous et que les pharmaciens et leurs équipes sont en première ligne.
    PS: je doute fort que l’huile de Ravinsara puisse avoir la Drôme pour origine géographique………..
    J’aime Beaucoup votre lettre mais vous êtes malheureusement desservi par votre côté lourdement mercantile.
    Bonne journée et prenez soin de vous .
    Dorothée

Répondre à Martine Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *