Infrarouges : la NASA soigne ses astronautes avec des ondes

Chère lectrice, cher lecteur,

Nous sommes au milieu des années 1980. Un neuropsychiatre, le Dr Christian Agrapart découvre que la lumière peut avoir différents effets sur notre santé en fonction de la couleur de celle-ci.

Selon la longueur d’ondes utilisée, nous pourrions ainsi mobiliser de façon spécifique les énergies de certaines parties de notre corps et agir sur la douleur, l’inflammation, etc.

Une nouvelle approche de soin est née : la chromathérapie.

Soigner par la lumière et les couleurs ?

J’avoue que lorsque j’ai entendu parler de cela pour la première fois, j’ai d’abord pensé à du charlatanisme ou à une nouvelle « tendance bien-être ».

Et pourtant, quarante ans plus tard, des scientifiques ont validé les bienfaits de certaines longueurs d’ondes sur notre santé, en particulier les infrarouges qui se situent en dehors du spectre visible.

Quand la NASA soigne ses astronautes avec des ondes

Bien avant d’arriver dans nos hôpitaux, la « lumière qui soigne » a été utilisée avec succès… par la NASA[1].

Pourquoi une agence aussi prestigieuse que la NASA s’intéresse-t-elle soudain à une technique a priori aussi extravagante que celle-ci ?

La raison est simple.

Lors de missions en station orbitale, les astronautes sont livrés à eux-mêmes. En cas d’urgence, il est impossible pour une équipe médicale d’intervenir. Par ailleurs, la place étant optimisée au maximum, on ne peut pas emporter un grand nombre de médicaments avec soi.

La NASA était donc à la recherche de techniques de soins efficaces, peu spacieuses, et qui pourraient être manipulées à distance.

Et c’est pour cela qu’ils ont commencé à tester les effets thérapeutiques potentiels de certaines longueurs d’ondes.

Vanessa Baudin, chromathérapeute professionnelle, explique que : « La Nasa avait déjà observé qu’un de ses astronautes, travaillant avec les mains exposées à une source de lumière rouge, avait vu cicatriser sa blessure plus rapidement que prévu. Une plaie qui, dans des conditions de microgravité, aurait dû attendre son retour sur Terre pour être totalement guérie. »

Intriguée, la NASA demande alors en 2001, au collège médical du Wisconsin, d’effectuer une étude rigoureuse sur les lumières colorées, qui conclut à une amélioration du processus naturel de cicatrisation des plaies[2].

Des infrarouges contre Parkinson ?

Vingt ans après les premières recherches financées par la NASA, de nombreuses études ont non seulement confirmé l’intérêt de la luminothérapie sur la cicatrisation, mais aussi pour agir sur différents problèmes de santé.

En 2007, deux scientifiques du Centre médical Coliban en Australie, ont testé la lumière blanche sur douze personnes atteintes de la maladie de Parkinson[3].

Si cela n’a pas permis de réduire les tremblements, les patients ont vu plusieurs symptômes diminuer après seulement deux semaines, notamment l’agitation, les mouvements involontaires, certains troubles psychiques, ainsi qu’une amélioration du sommeil et de l’humeur.

L’expérience a si bien fonctionné que plusieurs malades ont pu réduire de moitié les doses de leurs traitements.

En 2015, le Pr Alim Louis Benabid, l’un des pionniers dans la prise en charge de la maladie de Parkinson, a d’ailleurs annoncé à l’Académie des Sciences qu’il était « sur le point de faire une avancée majeure dans ce domaine » grâce à la luminothérapie[4].

Le professeur suggère que les infrarouges pourraient protéger les cellules qui dégénèrent dans Parkinson (celles qui produisent la dopamine) et ralentir ainsi les ravages de la maladie.

Pour le moment, cette technique n’a été validée que sur des souris et des singes. Mais les résultats sont déjà prometteurs, avec une nette diminution de symptômes et un ralentissement de la dégénérescence.

Nous devrions bientôt en savoir plus sur les humains, puisque le premier essai clinique a été lancé en avril dernier au CHU de Grenoble[5].

Affaire à suivre…

D’autres études suggèrent aussi des effets des ondes lumineuses sur divers problèmes de santé, tels que les troubles cardiovasculaires[6], les effets secondaires de la chimiothérapie[7], l’anxiété[8] ou encore l’arthrose[9].

La chromathérapie est d’ailleurs aujourd’hui reconnue par l’OMS et prise en charge par les complémentaires de santé dans certains pays, comme la Suisse.

Comment les rayons lumineux peuvent-ils agir sur notre santé ?

Dans son excellent article sur la chromathérapie paru en décembre 2020 dans la revue Révélations Santé & Bien-Être[10], Vanessa Baudin explique que les effets de la lumière colorée sur la santé étaient connus dès l’Égypte antique : les prêtres orientaient ainsi les malades vers des temples irradiés d’une couleur spécifique en fonction de leurs maux.

Mais selon elle, c’est surtout à partir du XXe siècle, grâce aux travaux du scientifique Dinshah Ghadiali, que l’on s’intéresse plus en détail au lien entre nos organes et les couleurs (ou vibration énergétique).

Aujourd’hui, pour expliquer les effets des longueurs d’ondes sur notre santé, certains chercheurs pensent que « les couleurs spécifiques du spectre visible sont des activateurs ou des inhibiteurs de processus physiologiques, biologiques et biochimiques complexes dans le cerveau humain, tels que la synthèse de diverses neurohormones[11]. »

Un bienfait pour chaque couleur

La chromathérapie consiste donc, grâce à des lampes spécifiques, à utiliser les bienfaits des différentes longueurs d’ondes sur certaines parties du corps en fonction du problème à régler.

Vanessa Baudin explique qu’en chromathérapie, chaque couleur de lumière a des vertus spécifiques :

  • Rouge : blessures, entorses…
  • Vert : bouffées de chaleur, transpiration…
  • Blanc : cancers, effets secondaires de la chimiothérapie, Parkinson…
  • Bleu : polyarthrite rhumatoïde
  • Etc.

Attention, la chromathérapie est contre-indiquée dans certaines régions du corps, en particulier dans les yeux, au niveau du cœur et sur le ventre des femmes enceintes et d’une manière générale sur les nouveau-nés.

Amicalement,

Florent Cavaler





[1] Vanessa Baudin, Chromathérapie : les techniques de soin de la Nasa appliquées au quotidien, Révélations Santé & Bien-Être, décembre 2020.
[2]. Whelan, Smits, Buchman, Whelan, Turner, Margolis, Cevenini, Stinson, Ignatius, Martin, Cwiklinski, Philippi, Graf, Hodgson, Gould, Kane, Chen, Caviness, « Effect of NASA light-emitting diode irradiation on wound healing », J Clin Laser Med Surg., 2001 Dec.
[3] Willis, Turner, « Primary and secondary features of Parkinson’s disease improve with strategic exposure to bright light: a case series study », Chronobiol Int., 2007
[4] Soline Roy, Parkinson: soigner les neurones par la lumière, Figaro, avril 2015.
[5] Yann Verdo, Un espoir contre Parkinson ?, Les Echos, 16 avril 2021.
[6] Angela Betsaida B. Laguipo, Traitement infrarouge : Effets salutaires et risques, News Medical Life Sciences,janvier 2019.
[7]. Neikrug, Rissling, Trofimenko, et al., « Bright light therapy protects women from circadian rhythm desynchronization during chemotherapy for breast cancer », Behav Sleep Med., 2012
[8]. Yoshizumi, Alexandre Massao et al. « Chromothérapie auriculaire dans le traitement des traumatismes psychologiques, des phobies et des troubles paniques », Acupuncture médicale vol. 30, 2018
[9]. Abramovich, Drobyshev, Koneva, Makhova, « The Efficacy of the Comprehensive Use of Naphthalan and Non-Selective Chromotherapy in the Treatment of Patients with Gonarthrosis », Drug Res (Stuttg), 2020 Apr.
[10] Vanessa Baudin, Chromathérapie : les techniques de soin de la Nasa appliquées au quotidien, Révélations Santé & Bien-Être, décembre 2020.
[11] Idem.

20 réponses à “Infrarouges : la NASA soigne ses astronautes avec des ondes”

  1. Lucille Potvin dit :

    Bonjour Florent,

    Un gros merci pour cet article très instructif et vraiment
    très intéressant… et qui suscite tout plein de questions…

    Encore merci
    Lucille

  2. Jean-Michel Garneau dit :

    Juste une petite précision concernant le Doc Agrapart et surtout pour rendre hommage à tout le travail qu’il a fournis ainsi que l’énergie qu’il investit pour essayer de faire accepter dans le milieu médical cette incroyable technique …
    Et donc cette approche est la Chromatothérapie , l’appellation est déposée et les recherches du Doc sont scientifiques..
    Merci pour lui et son équipe..
    Amicalement,

  3. Hervé Guillot dit :

    cette approche therapeutiques connues des egyptiens a ete egalement réactualiséee par goethe et quelques autres… qu’en pense big pharma dont ns sommes finan cierement dependant ? Hervé Tours.

  4. VILLAREAL dit :

    J’ai 77 ans et mon père nous soignait avec la chromothérapie et l’iridologie, il ne voulait pas entendre parler de médecin, ni de vaccin, ni de big pharma car nous avions une nourriture naturelle non raffinée car le bio n’existait pas à cette époque et nous avions de bonnes défenses immunitaires qui m’ont permis de me passer d’ injections expérimentales et de ne pas être contaminée du covid malgré des cas contact a répétitions, la prise de tisane de thym, romarin, artémisia annua, chlorure de magnesium, vit C, D, CU AU AG et zinc
    Tout est dans la nature pour vivre en bonne santé et ne pas enrichir les laboratoires pharmaceutiques.

  5. Michel dit :

    Je possède un appareil qui émet des ondes à infrarouge lointain et je l’utilise et ça me fait énormément de bien. J’ai un ami qui me l’a recommandé car il l’avait testé avec son fils qui avait un cancer des testicules, alors que le médecin lui suggérait l’ablation et que l’opération courait des risques. Il a alors acheté l’appareil et l’a mis à l’épreuve sur son fils et surprise, le médecin n’en revenait pas, le cancer avait presque tout disparu et il a pratiqué une opération qui a été un franc succès.

  6. Espagnet dit :

    je suis en récidive du cancer du sein grade 3 triple négatif avec ablation du sein droit j ai 73 ans récidive en 2019 et récidive en 2021
    et la «mon petscan est bon
    mais il faut que je fasse un traitement entretien
    chimio Gemzar ou par cachets OLAPARIB

  7. Gauthey Jean dit :

    Bonjour Madame, Monsieur, d’abord merci pour votre article sur les ondes et les soins à l’aide des rayons colorés.
    Pour information,un thérapeute français de la fin du 19 eme,début du 20eme siècle, Monsieur Philippe de Lyon (appelé Maitre par ses amis) avait déjà parlé de la possibilité de soigner avec des rayons lumineux colorés: Pour mémoire je cite :Un jour viendra ou l’on pourra guérir les maladies en projetant des rayons lumineux de nuances différentes sur les différentes parties du corps.Ainsi le vert est la nuance appropriée aux coliques hépatiques.(23.3.1894) Cité par Alfred Haehl. .
    Pour remercier ce précurseur grâce auquel nous commençons à récolter ce qu’il avait semé

  8. Cochard Maurice dit :

    j’ai trouvé votre article sur la chromathérapie ou luminothérapie très intéressant mais un peu court quand aux possibilités de traitements, surtout pour des maladies qui n’ont pas de thérapie connue.
    Existe-t-il une organisation qui pourrait nous orienter vers des traitements de ce genre ?

  9. Myriam dit :

    Il y a des années que j’ai pour moi même utilise la chroma thérapie,, cela ne date effectivement pas d’aujourd’hui, et les résultats ont été très concluants. Donc, suis un peux perplexe que vous arboriez ce sujet comme si il était nouveau. J’ai lu les commentaires et y suis solidaire. Belle journée.
    Myriam

  10. jj dit :

    J’avais des articles sur les bienfaits de l’infra rouge sur le cancer. C’est sans effet secondaire et peu couteux !

  11. sophie Loire dit :

    Bonjour
    je suis praticienne Linequartz
    et vus engage suite a votre publication sur le soin par les ondes la chromato…. à aller voir ce dispositif medical non invasif (classe 1) qui allie en synergie musicotherapie luminotherapie chromoterapie ET cristalloterapie
    et qui ait actuellement l objet une étude multicentrique sur les appareils en France Belgique et Suisse
    le concepteur yannick DELGADO est à St Herblain (44)
    et en tant qu’infirmiere et naturopathe je suis convaincue par cet outil énergetique innovant

  12. Kathy dit :

    Bonjour comment puis-je mettre cert article sur Facebook. Je n’arrive pas à partager!

  13. christian Daniel assoun dit :

    Cher Monsieur Cavaler
    félicitations pour votre information
    il existe d’autres sources concernant la Médecine Quantique que nous avons développé avec le Dr Alain Lambin Dostromon depuis 1979 en France
    https://www.google.com/search?q=prof+dr+christian+daniel+assoun&rlz=1C1CHBD_frFR843FR843&ei=8mnyYejTN5DIaPPegIgK&start=20&sa=N&ved=2ahUKEwjolJuJ09H1AhUQJBoKHXMvAKE4ChDy0wN6BAgBED0&biw=1019&bih=795&dpr=1.25
    vous pouvez consulter notre site sur la Med quantique
    merci de consulter
    https://www.google.fr/search?q=www.silicon-G57.us&source=hp&ei=7wvwYYntCcvIaP-Gl7gD&iflsig=ALs-wAMAAAAAYfAZ_5SKoC2FEyvB20Ai-vh8JKr-HYF0&ved=0ahUKEwjJoOiQkc31AhVLJBoKHX_DBTcQ4dUDCAc&uact=5&oq=www.silicon-G57.us&gs_lcp=Cgdnd3Mtd2l6EAM6DgguEIAEELEDEMcBENEDOgsILhCABBDHARCjAjoICAAQgAQQsQM6EQguEIAEELEDEIMBEMcBENEDOgsIABCABBCxAxCDAToFCAAQgAQ6BQguEIAEOggIABCxAxCDAToLCC4QgAQQxwEQrwE6BwgAEIAEEAo6BAgAEB5QqyVY0IEBYLGQAWgBcAB4AIABaIgBuQqSAQQxNi4ymAEAoAEBsAEA&sclient=gws-wiz
    mais également notre fondation Neurosciences
    à : http://www.silicon-G57.us
    la conférence ARTIQ était aussi intéressante2011
    Notre livre à la rubrique QIM est aussi en français.
    vous pourrez si cela vous agrée nous écrire et on vous enverra un update de ces recherches qui ont abouti à des brevets dont ALZHEIMER – vous pouvez en cas de besoin me contacter au
    0041 22 700 58 73-0041792137718- france 0457 43 02 78 bien cordialement

  14. Monnier dit :

    Bonjour pourriez-vous svp m indiquer les thérapeutes en chromotherapies pour la maladie de Parkinson dont je suis atteinte ? J habite dans le Bearn près de Pau.
    Merci infiniment.
    Respectueusement.
    Nella Monnier
    norma.gabi@gmail.com
    Tel 06 800 52 507

  15. beckand dit :

    j,ai bien lu votre article , tres interessant , si vous pouviez
    me dire, comment pouvoir remarcher normalement
    du jour au lendemain arret total de sport et de la marche
    conclusion arthrose dans les 2 genoux
    un enfer douleurs perte de sommeil
    quoi faire
    merci

  16. Reyftmann dit :

    Très intéressant
    Je.cherche de la doc, voir un livre sur les bienfaits dès rayons infrarouge, notamment dans les saunas après une séance de sport
    Que me conseillez vous?
    Merci
    alainreyftmann34@gmail.com

  17. Sénémaud dit :

    Bonsoir,
    Puis-je me permettre une question ? Pourquoi n’écrivez-vous pas le terme de « chromatothérapie » , alors que vous citer le Docteur Christian Agrapart ?

    Cordialement,
    MS

  18. Lemahieu Martine dit :

    Bonjour, J’ai suivi des cours, en 1994, des cours sur les chakras En 1995, mon neveu de 15 ans a été très gravement brûlé Il était au CHR de Lille dans le service des grands brûlés Après des semaines de 1/2 coma, j’ai eu 1 flash J’ai demandé à ma soeur qu’il soit placé dans une chambre bleue Mais l’hôpital l’avait placé dans 1 chambre bleue !! L’hôpital travaillait peut-être déjà avec les couleurs ?
    Lors du début du covid en mars 2020, ma cousine a été très fortement atteinte Plusieurs,fois, la famille a crû la perdre C’est 1 cousine très proche Quand je pensais à elle , je la voyais avec de l’orange, très chaud , avec un tissu soyeux près de son cou Elle s’est procuré un tel tissu , une écharpe de cette couleur Elle « avait besoin » d’un tel toucher , la douceur de la soie et la chaleur de cette couleur C’était comme un « doudou  »
    Donc il y a longtemps que je crois à la chromothérapie
    mais aussi au toucher
    Quand nous travaillons au taî chi , on doit laisser « l’énergie pénètrer en nous par le sommet de la tête Suivant notre mental, on arrive à laisser venir les couleurs dont nous avons besoin, suivant les circonstances Tant quand elle descend dans notre corps ou quand elle remonte, la couleur est différente
    Voilà juste un tout petit exemple
    Merci à vous pour cette info

  19. andré SCHURDER dit :

    Quand j’ai une douleur au genou ,5 minutes couleur rouge 50 secondes couleur verte puis recouvrir d’un tissus noir 20 minutes .Des années que je pratique.

  20. Kirkham dit :

    Vous parlez d’une innovation, ..! Les moines bouddhistes savent soigner par les couleurs depuis 1 millénaire….
    J’ai vu un chirurgien soignez une hémorragie cérébrale dur les conseils d’un maître bouddhiste il y a 40 ans à Bicetre… Martine Kirkham, psychothérapeute, hôpital d’Annecy

Laisser un commentaire