Pellicules : pourquoi vous en avez, comment s’en débarrasser ?

Les pellicules sont le signe que notre cuir chevelu est irrité. Pour mieux s’en débarrasser et choisir la solution la plus efficace, il faut d’abord identifier la raison de l’apparition de ces pellicules.

Raison 1. Bien souvent, le cuir chevelu est irrité par des produits détergents (les agents tensio-actifs et les sulfates contenus dans les shampoings ou le gel douche).
Solution : bannissez les ingrédients en -eth et le mot « sulfate » au moment de choisir un soin lavant (shampoing) pour réguler la peau du cuir chevelu.

Raison 2. Le cuir chevelu peut aussi être irrité par la présence de levures ou fongis (champignons).
Solution : 3 gouttes d’huile essentielle de tea-tree dans la dose de shampoing neutre sans sulfate peuvent déjà faire beaucoup.

Raison 3. De l’eczéma ou du psoriasis peuvent aussi être à l’origine de ces pellicules.
Solution : faites un bain d’huile apaisant et antidémangeaisons, à pratiquer 1 fois par semaine avec de l’huile vierge tiède :

  • Dans un bol, versez 1 cuillerée à soupe d’huile de son de riz vierge [1] et bio et 1 cuillerée à soupe d’huile vierge de macadamia ou d’amande douce.
  • En option, ajoutez à l’huile 4 gouttes d’huile essentielle de laurier noble, ou à défaut de lavande vraie si vous n’avez qu’elle.
  • Laissez tiédir sur un radiateur ou une source de chaleur douce
  • Versez alors la préparation sur les mains, afin de masser ensuite directement le cuir chevelu sans frotter trop fort. Le but est d’inonder momentanément la peau du cuir chevelu, pas les cheveux.
  • Massez uniformément sur la peau du cuir chevelu avec toute la préparation.
  • Enveloppez alors votre tête dans une serviette tiède pendant au minimum 1 heure, et même une nuit si vous le pouvez.
  • Rincez avec un shampooing doux sans sulfates.

Pratiquez ce « bain » 1 fois par semaine jusqu’à nette amélioration. Ce soin ne graisse pas les cheveux, pas de panique.

Raison 4. Si le cuir chevelu est gras, regraisse vite après chaque lavage, des pellicules collantes peuvent se former et tomber.
Solution : Dans ce cas, des soins dermatologiques sont nécessaires pour réguler le flux sébacé. Essayer d’ajouter 3 gouttes d’huile essentielle de romarin à verbénone à une dose de shampoing neutre sans sulfate.

 

Psoriasis : mieux que la Méditerranée, la Mer Morte

 

Les bains de mer et de soleil contribuent à soulager le psoriasis, une maladie de peau très mal soignée par la dermatologie.

Il semble que les bains dans la Mer Morte soient les plus efficaces.

La Mer Morte est le point le plus bas des terres émergées du globe terrestre, à 400 m sous le niveau habituel de la mer. Le soleil y brille plus de 300 jours par an. Elle concentre le bicarbonate, le magnésium, le brome et le potassium à des teneurs dix fois supérieures à la Méditerranée (345 g de sels minéraux par litre, contre 37).

S’y produit un nuage d’évaporation chargée de sels qui filtre les rayons UV du soleil. L’action conjointe des sels de la Mer Morte et du rayonnement solaire exceptionnellement bienfaisant dans cette zone permet de traiter le psoriasis.

Les bains de boue de la Mer Morte sont réservés au rhumatisme psoriasique.

La durée de la cure est de 3 à 4 semaines.

90 % des patients sont nettement améliorés et 70 % sont complètement blanchis, c’est-à-dire qu’il ne persiste plus de plaques.

La période moyenne de rémission est d’environ 8 mois. Le traitement est donc très efficace, les effets secondaires rares et minimes.

Le problème est que peu de gens peuvent s’installer pour le reste de leur vie au bord de la Mer Morte.

Il existe toutefois plusieurs centres de cures thermales en France pour le psoriasis : Avène, La Roche-Posay, Molitg, Saint-Gervais, Uriage.

Une équipe du CHU de Grenoble (Pr JL Bosson) travaille actuellement à évaluer le service médical rendu par les cures thermales dans les formes modérées ou sévères de psoriasis, en collaboration avec des représentants du Groupe de Recherche sur le Psoriasis de la société française de Dermatologie [2].

Flash ++ Cellulite : au secours les huiles ! Des recherches récentes mettent en évidence des propriétés lipolytiques (qui dissout un corps gras) de l’huile de Chaulmoogra, qui favorise la prévention et la réduction des surcharges adipeuses et de la cellulite. L’association avec l’huile de macadamia est très intéressante car cette dernière a des propriétés circulatoires et drainantes lymphatiques.

Santé !

Gabriel Combris




Sur le même thème, vous aimerez sans-doute ...


Remèdes « ringards » contre l’anxiété Plus la technique avance, plus il semble que le stress, la détresse, l’anxiété deviennent les incontournables compagnons...
5 erreurs qui doublent votre risque d’Alzheimer Chère lectrice, cher lecteur, Vous l’ignorez sans doute, mais vous faites probablement en ce moment plusieurs erreurs...
Ondes électromagnétiques : ne pas croire les autorités ! Chère lectrice, cher lecteur Vous allez bientôt accueillir, si ce n’est déjà fait, un invité permanent à la maison. ...

[1] L’huile de son de riz vierge est rare mais elle vaut vraiment le détour. Elle contient des oryzanols antioxydants puissants, et son action décongestionnante et calmante est impressionnante. On doit souvent l’extraire par extraction au CO2 plutôt que par pression car le rendement est faible. Vous trouvez une bonne huile de son de riz vierge chez Bioflore ici

[2] Cures thermales psoriasis

4 réponses à “Pellicules : pourquoi vous en avez, comment s’en débarrasser ?”

  1. Priscilla Malraux dit :

    Bonjour,
    Ma voisine, affublée de psoriasis du cuir chevelu, a essayé l’huile de son de riz + huile de macadamia + HE de laurier noble. C’était horrible pour elle. Elle n’a pas supporté la mixture plus d’une heure. Ça coulait aussi dans ses yeux. Ensuite, pour l’enlever, elle a dû se faire 4-5 shampooings (sur 2 jours). L’huile de son de riz est très très très grasse et collante.
    Dommage.

  2. Josoane MAHATIA dit :

    Flash ++ Cellulite : au secours les huiles ! Des recherches récentes mettent en évidence des propriétés lipolytiques (qui dissout un corps gras) de l’huile de Chaulmoogra, qui favorise la prévention et la réduction des surcharges adipeuses et de la cellulite. L’association avec l’huile de macadamia est très intéressante car cette dernière a des propriétés circulatoires et drainantes lymphatiques
    En massage ou a boire etc… Psologie ???
    Mauruuru roa
    Josiane

  3. mathelet philippe dit :

    je pense que vous faites erreur en ce qui concerne les sulfates.
    Soufre+ oxygène= sulfate permettant la formation de Kératine nécessaire à la peau.
    Quant à la Mer morte, regardez donc de plus près sa teneur en soufre et donc en sulfate
    cordialement

  4. Ndayisaba Leopold dit :

    Je suis tres passionne par la medecine naturelle, la nutritheraphie et, de maniere generale, la medecine alternative depuis bientot trois ans. Je vous en remercie sincerement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *