Pesticides : nouveau scandale dans la torpeur de l’été

C’est l’été…tous les coups sont permis !

Alors que les Français ont déjà l’esprit en vacances, les lobbies industriels savent qu’il faut profiter de cette période de repos pour faire valoir leurs intérêts…en toute discrétion.

Ils ont pour cela une technique : en langage de lobbyiste, cela s’appelle « lancer un ballon d’essai ».

On lance une idée, en prétendant qu’on y « réfléchit » simplement, que « ce n’est qu’une hypothèse parmi d’autres » etc. mais en réalité l’objectif est de voir la réaction de l’opinion.

Si elle se dresse contre, si elle se révolte, alors on laisse tomber.

Mais sinon…Monsanto et les autres industriels de Big Chimie vont profiter de la torpeur de l’été pour faire passer les décisions les plus insensées, les plus révoltantes, celles qui font peser une menace sur la santé de millions de personnes !

Et c’est exactement ce qui est en train de se produire.

Une dépêche passée complètement inaperçue mentionne ainsi que le gouvernement étudie en ce moment même « un assouplissement de l’interdiction des pesticides néonicotinoïdes et des épandages aériens, dans le cadre du projet de loi dit de « simplification » [1].

Comme d’habitude, les termes techniques sont volontairement choisis pour ne pas trop éveiller trop l’attention.

Pourtant ces pesticides « néonicotinoïdes » sont largement soupçonnés de décimer les abeilles, et les députés ont déjà voté l’an dernier pour leur interdiction à compter de 2018 !

Mais…ce n’est pas grave, on va continuer quand même !!!

Ce n’est pas moi qui le dit, c’est le ministre de l’agriculture en personne.

Invité sur le plateau de l’interviewer Jean-Jaques Bourdin, il a affirmé :

« Nous avons la volonté de gérer les impasses techniques. Il y a des produits estimés dangereux qui sont retirés. Mais d’autres, dont nous ne connaissons pas la dangerosité, qui n’ont pas de produits de substitution » [2] .

En français dans le texte, « gérer les impasses techniques », cela veut dire continuer à pulvériser des pesticides dont on connaît pourtant les effets absolument désastreux sur l’environnement, sur notre santé, et sur l’ensemble du vivant.

C’est de la folie complète !

C’est d’autant plus scandaleux que cela se produit au même moment où le président Macron reçoit à l’Elysée l’ancien gouverneur de Californie, l’acteur Arnold Scharzenegger, pour évoquer « leur croisade contre le changement climatique ».

Pile, je défends l’environnement.

Face, j’autorise les pesticides.

Pardon, mais ces gens-là se f…..de nous !

CE DOUBLE DISCOURS EST INACCEPTABLE.

Face aux pesticides qui tuent la planète, face au massacre du vivant, il faut un front uni, solide et permanent, pas des girouettes.

Voilà pourquoi je vous demande de signer, si ce n’est pas déjà fait, notre grande pétition contre le sabotage chimique de nos vies.

A l’heure où je vous écris, plus de 220 000 personnes ont courageusement inscrit leur nom sur la liste.

Pour montrer notre nombre et notre détermination, il est indispensable de faire monter le compteur de pétitions au maximum. Soyons un million à signer !!!

Ne nous laissons pas faire !!! MOBILISONS TOUT NOTRE ENTOURAGE.

TRANSFÉREZ CET APPEL PARTOUT AUTOUR DE VOUS.

Signez la petition

Merci de votre aide,

Florent Cavaler

Rédacteur de la lettre PureSanté




Sur le même thème, vous aimerez sans-doute ...


Manger 21 oranges par jour pour être en forme ?!! Également : OGM + herbicide : cauchemar    Petit coup de déprime en ouvrant ma boîte mail ce matin et en lisa...
Monstrueuse hécatombe Avez-vous entendu parler de cette mystérieuse histoire : entre 2015 et 2016, 10 000 calamars, 330 baleines, mais aussi...
Allez-vous mourir d’ici 10 ans ? Et aussi : La meilleure épice contre la dépression, curieux médecin, 1 plante/1 truc.     Si vous préfé...

16 réponses à “Pesticides : nouveau scandale dans la torpeur de l’été”

  1. BOISLEUX Eric dit :

    Bonjour,
    Aujourd’hui nos agronomes savent qu’il y a beaucoup plus de biodiversité dans nos sols que sur nos sols.
    La difficulté est de trouver les bons compromis pour éviter les excès.
    Toutes formes d’agricultures, de jardinage, d’élevages, d’entretien des espaces, ont un impact sur notre environnement.
    L’agriculture de conservation des sols par le semis direct sous couvert vivant permet un maximum de vie et de biodiversité dans nos sols; mais pour que cette forme d’agriculture persiste, il lui faut des produits de synthèses (aujourd’hui) biologiques (demain) pour effectuer les désherbages.
    L’agriculture biologique s’oblige à la suppression de la plupart des produits de synthèses, Mais pour pouvoir désherber, les agriculteurs sont obligés de travailler excessivement leurs sols, détruisant énormément la vie et la biodiversité de leur sol, réduisant leur fertilité.,
    Nos agronomes savent aujourd’hui que l’agriculture biologique n’est pas durable sur ce schéma, et que l’agriculture de conservation des sols doit continuer ses recherches pour diminuer l’utilisation des produits de synthèses. N’est ce pas la même démarche que santé et nutrition à propos des médicaments ? faut il interdire la chimio pour les cancéreux ? produit pourtant extrêmement dangereux…
    Il me semble plus judicieux de limiter les applications aux cas extrêmes, plutôt que de vouloir interdire.
    Sachant que de nombreuses espèces d’abeilles sauvages (utiles à la pollinisation) nichent en surface des sols, dans les résidus, l’agriculture biologique, par son travail du sol excessif, fait beaucoup plus de dégâts que les néonicotinoïdes.
    Cordialement,
    Eric

  2. dos santos dit :

    L’article et la pétition sont maintenant dans mon blog : présentinfos.over-blog.com, et relayé sur facebook et Twitter..

    • Corentin dit :

      C’est parfaitement inutile vu qu’il n’y a aucune polémique et que ce qui y est dit est faux.

      Aucune raison de signer quoi que ce soit ni de diffuser des fakes… Merci.

  3. Fulton claire dit :

    ALLO NICOLAS HULOT !?!?!?!
    Sa réponse est : ???????
    Je comprends qu’il faille alerter la population ( et toute …..) mais l’alarmisme terrifiant et excitant les esprits plus ou moins fragiles n’est pas souhaitable , non Monsieur Combris ?

  4. SCEA dit :

    OK mais nous les petits et moyens agriculteurs qui nous battons chaque jour de l’année pour nourrir de + en + de monde, on en a RAS LE BOL d être mis en cause sans cesse, alors que des importations Y COMPRIS DU BIO sont plein de pesticides non contrôlés comme nous en France, donc d’abord, STOP aux importations non contrôlées qui en plus déséquilibrent les marchés ! Après, quelles alternatives proposez-vous ? la Recherche depuis + de 20 ans pour contrer les attaques de pucerons, diverses bestioles, et autres champignons… que fait-elle ? Comment on fait ? Quelles solutions ? En même temps personne ne parle de l’invasion des ONDES partout ! c’est prouvé que ça désoriente les abeilles ! ça déglingue les Hommes et les enfants de + en + jeunes, sans cesse avec leurs portables, tablettes… ! fabriqués par des enfants en + ! mais là, chut, on n’en parle pas…… Nous, on moissonne jours et nuits actuellement, pour nourrir les Hommes…

  5. Delobre dit :

    C est une volonté politique pour faire mourir le plus de gens possible car nous sommes trop nombreux donc il faire éliminer en ayant l air de façon naturelle en rendant les gens malades par la chimie et les pesticides
    C est le programme du groupe BIELDERBERG qui est
    Un gouvernement occulte mais qui nous commande
    par l,intermédiaire de la commission européenne et ses
    Lobbies

    • Corentin dit :

      Ça c’est juste du pur délire… Il peut y avoir effectivement des choses, des lobbys, mais là vous allez beaucoup trop loin.

  6. Claudia Plante dit :

    Bonsoir,
    votre article a été publié avant que Nicolas Hulot n’intervienne contre ce projet, il faut néanmoins rester vigilant.

  7. martin louise dit :

    ras le bol de tous vos commentaires négatifs, je me désabonne vous n’êtes que négatifs et adeptes de la théorie du complot. Laissez une chance à vos opposants

  8. VIINCENT dit :

    ON EN A ASSEZ DE TOUS SES PESTICIPES

  9. Yves-Georges Irman dit :

    Bonjour, lorsque je souhaite signer une pétition le système met un message disant que ma signature a déjà été enregistrée. Même chose en changeant l’adresse de courriel. Dommage!

  10. Anthony dit :

    Je rejoins les deux commentaires précédents. Oui un ministre a bien dit cela, mais sans concertation et cela a rapidement été démenti par le gouvernement.
    Je trouve vraiment dommage de tourner une lettre dans ce sens, sans avoir fait le tour de la question et surtout sans faire part de l’intégralité de l’information.
    C’est faire un scandale pour faire un scandale alors que finalement il n’y en a pas.
    Vous vous discréditez dans cette attitude et j’avoue fatiguer de ce genre de lettre.

  11. Corentin dit :

    Vous êtes très en retard sur l’information… Il n’y a aucun besoin d’une pétition.

    Nicolas Hulot a répété depuis que rien ne bougerait, ne serait changé dans l’interdiction, aucun « assouplissement » etc. Emmanuel Macron lors de la campagne interrogé sur ce sujet précis avait été très clair en répondant: « Non, je ne reviendrait pas sur l’interdiction ». Enfin, le Premier Ministre est intervenu en à peine quelques heures pour dire que rien ne sera remis en cause dans l’interdiction…

    Conclusion, circulez, il n’y a rien à voir. C’est une « erreur » d’un ministre vite corrigée, sans attendre. Efficace. 🙂

  12. lorguy dit :

    Ne serait -il pas  » intéressant « de lancer ce genre de pétition adressée non pas à l »adresse seule de Madame la Ministre de la Santé Française , Madame Agnès Buzyn seule , mais à l’adresse ( nominative ? ) de tous les Ministres ( Santé ,Agriculture et Environnement )Européens et d’ ouvrir la Pétition à TOUS les Citoyens de l’ Europe …? C »est ça , la Démocratie ! !

  13. Marie Debaecker dit :

    Bonjour, la proposition du Ministre de l’Agriculture a été refusée par Nicolas Hulot et le Premier Ministre. Plus de soucis de ce côté.

  14. François PASTOR dit :

    Bonjour,
    Il faut noter qu’il y a divergence entre les ministres concernés et que le premier ministre atranché en confirmant l’interdiction de ce produit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *