Sous votre pied, il y a ce drôle de visage…

Chère lectrice, cher lecteur,

Avez-vous déjà vu cette image étrange ?

Il ne s’agit pas d’une œuvre surréaliste de Dalí ou de Picasso, mais de la carte schématique des zones de réflexologie plantaire.

Pour les réflexologues, certaines régions du corps, appelées zones réflexes, seraient directement reliées à nos organes via nos nerfs.

Sur cette image, vous voyez les principales correspondances entre les différentes zones du pied et les organes qui y sont liés.

C’est comme si vous aviez la carte complète de vos organes sur votre pied… et c’est même mieux que cela, puisqu’il s’agit d’une carte… interactive !

Votre pied est une télécommande multifonction

Notre corps serait « câblé » un peu comme l’interrupteur de votre salon : lorsque vous appuyez dessus, une information est envoyée par les fils électriques, et la lampe s’allume.

Vos pieds, mais aussi vos mains, vos oreilles, votre ventre ou encore votre visage… seraient autant de « télécommandes » qui permettraient de commander à distance vos différentes fonctions organiques et d’agir sur les maux du quotidien ou sur vos émotions.

La plupart de ces techniques sont issues des médecines indiennes et chinoises, ou encore vietnamiennes.

Les principales sont :

  • La réflexologie plantaire (pied)
  • La réflexologie palmaire (main)
  • La réflexologie faciale (visage)
  • Les réflexologies auriculaire (oreille), linguale (langue) ou encore nasale (nez)

Stimuler l’autoguérison
de vos organes

Le principe est le même pour toutes ces approches : chaque organe est relié au réseau nerveux. Si cet organe se trouve en déséquilibre, il envoie des signaux par les nerfs et crée une zone d’hypersensibilité (par exemple sur le pied, la main, le nez ou l’oreille).

En retour, toute action sur cette zone renverra des signaux inverses aux organes concernés.

Ces différentes réflexologies agiraient alors sur de très nombreux maux : douleurs, circulation sanguine, fatigue, stress, insomnie, etc.

Elles ne « soignent » pas comme un médicament, mais stimulent les processus d’autoguérison naturels… avec des résultats souvent immédiats.

Pour en avoir fait l’expérience, je peux vous dire que cela est très surprenant.

Voici quelques techniques à votre portée (et votre « atlas » des zones réflexes)

Toutes ces approches reposent donc sur le même principe simple.

Et la bonne nouvelle, c’est que les techniques de base sont à la portée de tous. Bien sûr, pour une approche approfondie, il vaut mieux suivre une séance avec un professionnel.

Mais leur simplicité permet de les utiliser facilement pour vous-même ou votre entourage. Il suffit de connaître deux ou trois règles et vous pourrez très vite vous en servir pour les maux du quotidien.

Tout d’abord, sachez qu’il vaut mieux, par précaution, éviter de pratiquer la réflexologie en cas de grossesse, de phlébite, de maladie infectieuse en phase aiguë, de dépression, de fatigue extrême ou de toute maladie grave ainsi que chez les personnes porteuses de pacemaker.

Et maintenant, place à la pratique !

Voici quelques techniques pour commencer à manipuler vos pieds, mains, nez…

Comment guider votre corps en prenant votre pied

La réflexologie plantaire est probablement la technique réflexe la plus pratiquée au monde.

Il faut dire que le pied est l’endroit privilégié pour agir sur votre santé globale :

  • C’est la partie du corps la plus éloignée de la tête et de ses tracas quotidien (stress, anxiété…) : le stimuler est donc un bon moyen de relâcher votre mental.
  • Le pied est très innervé : les nerfs qui partent de la voûte plantaire sont de vraies autoroutes de l’information !

Si vous n’êtes pas formé à la réflexologie, le naturopathe Nicolas Wirth conseille l’approche « grand public » suivante[1] :

Installez-vous confortablement au sol ou sur une chaise et commencez par préparer votre pied en le massant et en mobilisant ses différentes articulations.

Vous êtes maintenant prêt pour stimuler une à une chacune des zones réflexes indiquées sur le schéma ci-dessous (chaque couleur représente un organe différent).

Quand une zone est douloureuse, cela signifie que l’organe correspondant a besoin d’être stimulé ou apaisé.

À vous ensuite de travailler en douceur, mais fermement, sur cette zone jusqu’à ce que la douleur s’efface.

Votre santé dans une main

On risque de vous regarder bizarrement si vous commencez à vous asseoir par terre au milieu des rayons de votre supermarché pour faire votre réflexologie plantaire…

Suivant l’endroit où vous êtes, il n’est pas toujours possible de vous déchausser pour stimuler vos pieds.

Heureusement, il existe d’autres zones plus accessibles, comme la réflexologie palmaire.

Malgré sa simplicité, elle peut être tout aussi efficace que la réflexologie plantaire en auto-traitement. On la pratique de façon assez similaire : une préparation générale, puis une stimulation sur chaque main des points précis de la cartographie ci-dessous :

Voici trois façons de masser votre main, selon Le grand Guide pratique des Réflexologies[2] :

  • Le glissé, généralement utilisé au début du massage : on le pratique avec le pouce, le tranchant ou la paume de la main afin d’englober de larges zones et préparer aux stimulations plus précises qui viendront.
  • L’appui fixe : il permet de stimuler une zone précise, avec le bout d’un doigt, souvent le pouce. Si la zone est douloureuse, tournez légèrement dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Si vous sentez une zone « creuse », tournez dans le sens des aiguilles d’une montre.
  • La chenille : consiste en une pression constante accompagnée d’un mouvement, généralement avec le pouce qui a plus de force. En réalité, la chenille combine les effets du glissé et du point fixe. Elle convient bien pour les zones organiques étendues comme l’intestin ou le trajet rein/urètre/vessie.

Stimulez toujours les deux mains, avec une pression suffisante, mais sans aller jusqu’à la douleur.

Nez et oreille : mieux vaut consulter un spécialiste

Comme les pieds ou les mains, le nez possède lui aussi une zone de projection des organes de notre corps.

La réflexothérapie du nez se nomme « sympathicothérapie ». Elle consiste à stimuler successivement les zones ci-dessous dans les trois cornets des fosses nasales à l’aide de stylets métalliques[3].

Comment cela fonctionne-t-il ?

Nicolas Wirth l’explique dans la revue Plantes & Bien-Être : « La muqueuse nasale est hyperactive. L’arrivée d’une tige métallique est parfaitement incongrue pour elle, ce qui provoque une sorte de sidération du système nerveux. »

La sympathicothérapie est particulièrement indiquée pour les problèmes suivants : anxiété, angoisse, insomnies, troubles sexuels, hypertension liée au stress, prévention de l’asthme, spasmophilie, troubles digestifs…

Attention, la sympathicothérapie, tout comme la réflexologie de l’oreille d’ailleurs, demande beaucoup de précision. Il est donc déconseillé d’utiliser ces techniques sans formation préalable. Si vous êtes intéressé par une séance, mieux vaut consulter un praticien formé.

La réflexologie du ventre,
ça existe ?

Il y a des milliers d’années, les Taoïstes ont créé un massage du ventre particulier, le Chi Nei Tsang.

Praticien de Chi Nei Tsang, le naturopathe François Bertrand a enrichi cette approche en intégrant des notions propres à l’ostéopathie tissulaire réflexe et à la stimulation de points d’acupuncture spécifiques.

Comme pour la réflexologie, cette technique consiste à stimuler des zones réflexes du ventre, mais aussi à agir sur le nerf vague, la mobilité des tissus ou encore sur le système sanguin et lymphatique.

Cela en fait donc une approche très complète qu’il serait impossible de résumer ici en quelques lignes.

Je vous donne tout de même quelques conseils intéressants pour que vous puissiez utiliser le Chi Nei Tsang dans certains cas précis.

Voici la méthode préconisée par François Bertrand : utilisez la pulpe de vos majeurs et index des deux mains, appuyez progressivement, mais profondément, et maintenez la pression pendant 30 secondes, tout en concentrant votre respiration au niveau de la zone stimulée. Relâchez ensuite la pression et renouvelez jusqu’à sentir la zone se détendre totalement.

Ci-dessous, vous trouverez cinq points de stimulation issus du dossier passionnant de François Bertrand, paru en novembre 2019 dans la revue Solutions Naturopathie :

  • La Barrière de l’Origine (4RM) : ce point est situé dans la zone pelvienne, à trois doigts au-dessus de l’os pubien, sur la ligne du nombril. Il possède une action fortifiante, en plus de stimuler les reins et d’apaiser les troubles menstruels.
  • La Mer de l’Énergie (6RM) : localisé à deux doigts sous votre nombril, ce point combat la fatigue. Il est aussi très efficace pour soulager les lombalgies.
  • Les Pivots Célestes (25E) : ces deux points situés de part et d’autre du nombril régulent tous les problèmes intestinaux : constipation, diarrhée, ballonnements.
  • Le Milieu de l’Estomac (12RM) : situé à une distance d’une largeur de main au-dessus de votre nombril, ce point soulage tous les dérèglements de l’estomac : reflux acide, indigestion. Il est également très efficace pour soulager les insomnies.
  • Le Plexus Solaire : massez cette zone doucement dans le sens inverse des aiguilles d’une montre pour calmer votre système nerveux en cas de stress et d’anxiété et clarifier vos idées quand trop de pensées vous assaillent.

Réflexologie du visage :
une pro vous montre comment l’utiliser au quotidien

Parmi toutes les réflexologies, celle du visage est de loin ma préférée.

Et ceci pour deux raisons :

  • On peut agir sur la plupart des maux du quotidien
  • Contrairement aux autres approches, elle est très facilement accessible à tous

C’est une technique que j’utilise souvent pour moi ou mes proches, y compris sur mes enfants. Et je suis toujours stupéfait par le résultat (souvent on sent instantanément les effets).

Le principe est simplissime : il suffit de stimuler vigoureusement la zone de votre visage en lien avec l’organe douloureux ou malade, avec l’arrière d’un stylo ou l’os du pli de votre index.

Schéma tiré du livre Soignez vos maux courants par la réflexologie faciale : Dien’Cham’ et autres approches, de Marie-France Muller – Éditions Jouvence

Vous verrez, la zone en question est souvent très sensible, et il ne faut pas hésiter à la stimuler franchement, même si c’est un peu douloureux.

En général, la douleur dans la zone s’estompe au bout de quelques secondes de stimulation. Mais si nécessaire, n’hésitez pas à répéter la stimulation à plusieurs reprises.

Amicalement,

Florent Cavaler





[1] Nicolas Wirth, C’est le moment de prendre votre pied… au sérieux, Plantes & Bien-Être N°48, mai 2018.
[2] Le grand guide pratique des réflexologies, PureSanté, 2022.
[3] Nicolas Wirth, Le nez dans tous ses états, Plantes & Bien-Être N°34, mars 2017.
[4] François Bertrand, Massez votre ventre, il vous le rendra au centuple, Solutions Naturopathie N°17, Novembre 2019.
[a]Utiliser les images de l’ebook cadeau réflexo

10 réponses à “Sous votre pied, il y a ce drôle de visage…”

  1. Gannon Valérie dit :

    Bravo pour tous vos articles très très intéressants et geniaux. Et pour votre approche désintéressée financièrement. C’est si rare dans notre époque actuelle. Continuez ainsi surtout. MERCI BEAUCOUP

  2. DOMERGUE BRIGITTE dit :

    le lien ne fonctionne pas je me retrouve au point de départ à chaque essai Merci de votre attention

  3. Ourso dit :

    Informations très utiles. Merci. Elles ont élargi ma compréhension de la réflexologie plantaire

  4. Olemans Marie-José dit :

    C’est la vérité ,rien que la vérité ! ! !

  5. Denise dit :

    Merci pour ces techniques de réflexologie. Très pratiques.

  6. LACY dit :

    Bonsoir,
    J’ai commencé à lire les pouvoirs incroyables de l’argile et malheureusement je l’ai supprimé involontairement, pouvez-vous me le renvoyer car ça me paraît très très intéressant.
    Vos articles sont géniaux. Vraiment merci

  7. Françoise dit :

    Merci beaucoup

    Très intéressant la réflexologie

  8. Marie-laure Vonnet dit :

    Extraordinaire vos conseils Malheureusement je viens de découvrir et pour moi c’est trop tard.
    Je regrette vraiment .

  9. Angie krajewski dit :

    Bonjour, questions, ceux qui ont un hallux aux pieds.. ou qui ont été opéré soit pieds ou mains .. ces points disparaissent sur le pied en surface mais doivent exister en profondeurs. Non?? Hors comment trouver le circuit?? Et est-ce qu’il y a autant d’efficacité que si on n’avait rien.. ? Et pourquoi ne dites vous pas qu’il faut commencer et terminer par les massages des reins??

  10. Joseph dit :

    salut le lien ne fonctionne pas

Laisser un commentaire