Ce remède anti-âge est recommandé même par les médecins les plus sceptiques

Chère lectrice, cher lecteur,

Vous savez que j’ai tendance à être « un peu critique » à l’encontre de certains médicaments prescrits par les médecins.

Mais aujourd’hui j’aimerais vous raconter la belle histoire que mon père a eue avec un médicament.

Elle lui est arrivée il y a quelques jours, alors qu’il souffrait d’une méchante grippe carabinée.

D’habitude, il est plutôt du genre à attendre que ça passe et à se soigner avec des tisanes.

Mais là c’était différent. Ça ne s’arrangeait pas. C’était même pire de jour en jour. Après deux semaines, il s’est donc résolu à voir un médecin…

Un intrus sur l’ordonnance ??

Ce médecin est une généraliste tout ce qu’il y a de plus conventionnelle, pas du tout branchée santé naturelle…

Elle découvre que mon père a une bronchite en plus de sa grippe et lui prescrit un médicament à aller chercher à la pharmacie.

Jusque-là, rien de plus normal.

Mais quand il m’a envoyé une photo de la boîte prescrite par son médecin, pour avoir mon avis sur le médicament…

J’ai eu une bonne surprise.

Ce n’était ni un antibiotique, ni un bronchodilatateur…

Mais de la N-acétyl-cystéine (Nac).

Derrière ce nom imprononçable se cache un remède étonnant.

Un remède qui, et c’est assez rare pour le souligner, fait l’unanimité tant auprès des thérapeutes naturels que des médecins conventionnels.

Pas naturelle, mais presque…

De nombreuses personnes pensent que la Nac est une substance naturelle. En réalité, il s’agit d’un produit synthétisé en laboratoire, comme n’importe quel autre médicament.

Alors pourquoi les spécialistes en santé naturelle recommandent-ils la Nac ?

En fait, la Nac est un dérivé de la cystéine qui, elle, est un acide aminé que notre corps produit naturellement.

Or lorsqu’elle est ingérée, la Nac se transforme rapidement en cystéine.

La cystéine est indispensable pour de nombreuses fonctions métaboliques : formation de la peau, des ongles et des cheveux, production d’hormones, fabrication des acides gras…

Elle est particulièrement importante pour synthétiser le glutathion, l’un des antioxydants les plus importants de votre corps pour lutter contre le vieillissement de vos cellules.

Le problème, c’est qu’en prenant de l’âge, nous avons tendance à produire de moins en moins de cystéine…

Ce serait trop long de vous lister tous les bienfaits de la Nac…

La Nac a donc une multitude de bienfaits sur la santé, validés par des centaines d’études scientifiques… à tel point qu’il est impossible d’en dresser une liste complète.

Voici tout de même quelques exemples :

  • Prévention des maladies cardiovasculaires et métaboliques (notamment le diabète)[1],[2],[3]
  • Soutien des thérapies conventionnelles dans les troubles neurodégénératifs (Alzheimer, Parkinson[4]), en cas de douleur neuropathique et même d’AVC[5]
  • Amélioration de la vision en cas de cataracte[6]
  • Protection de la peau (action antioxydante régénératrice des cellules de la peau, notamment les grains de beauté noirs dont il faut se méfier)[7]
  • Réduction significative de la douleur en cas d’endométriose et réduction des kystes ovariens[8]
  • Puissant effet antipoison : les hôpitaux l’utilisent en intraveineuse en cas d’intoxication à des champignons ou au paracétamol pour éviter la destruction du foie[9].

Mais sa grande spécialité reste sa très forte action antioxydante.

C’est pour cette raison qu’elle est aujourd’hui considérée comme une puissante alliée longévité. Et c’est aussi pour cela que le médecin de mon père lui a conseillé d’en prendre pour combattre sa maladie.

D’ailleurs, en cas de grippe, des études ont montré qu’avec 200 mg de Nac par jour, l’intensité des symptômes est si faible que seules 25 % des personnes contaminées se sont rendu compte qu’elles avaient contracté le virus[10],[11].

L’antirouille naturel surpuissant de notre organisme

Sans entrer dans les détails trop techniques, la Nac est en quelque sorte l’antirouille de votre corps.

Elle soutient notamment l’action détoxifiante du foie, principal organe de nettoyage de l’organisme (suppression et élimination des toxines, poisons, pesticides, métaux lourds, médicaments, alcool…).

Pour augmenter naturellement vos taux de cystéine, vous pouvez consommer les produits suivants : oignon, ail, chou de Bruxelles, brocoli, germe de blé, levure de bière, graines, produits laitiers, œuf, poisson, viande…

Mais pour une action antioxydante et immunitaire significative, il vaut mieux se supplémenter avec de la Nac.

Un minimum de 600 mg/jour de Nac est nécessaire[12]. C’est d’ailleurs le dosage recommandé par le médecin de mon père.

D’ailleurs, pour en revenir à mon père, il a guéri en quelques jours seulement après avoir pris de la Nac.

Amicalement,

Florent Cavaler

PS. Si vous voulez en savoir plus sur la Nac, sachez que nous avons consacré un dossier complet dans notre numéro de Révélations Santé & Bien-être qui paraîtra au mois de mars. Dans ce numéro, nous publions aussi une enquête inédite sur les lectines, des protéines présentes dans certains légumes et soupçonnées de causer des problèmes digestifs (si cela vous intéresse, vous pouvez cliquer ici pour en savoir plus sur ce nouveau numéro).





[1]. Liu, « N-Acetyl Cysteine improves the diabetic cardiac function: possible role of fibrosis inhibition », BMC Cardiovasc Disord., 2015

[2]. Anfossi, et al., « N-acetyl-L-cysteine exerts direct anti-aggregating effect on human platelets », Eur J Clin Invest., 2001

[3]. Locher, et al., « Green tea polyphenols inhibit human vascular smooth muscle cell proliferation stimulated by native low-density lipoprotein », Eur J Pharmacol., 2002

[4]. Monti, et al., « N-Acetyl Cysteine May Support Dopamine Neurons in Parkinson’s Disease: Preliminary Clinical and Cell Line Data », PlosOne, 2016

[5]. Tardiolo, Bramanti, Mazzon, « Overview on the Effects of N-Acetylcysteine in Neurodegenerative Diseases », Molecules, 2018

[6]. Maddirala et al., « Prevention and reversal of selenite-induced cataracts by N-acetylcysteine amide in Wistar rats », BMC Ophthalmol. 2017

[7]. Goodson, et al., « Use of Oral N-Acetylcysteine for Protection of Melanocytic Nevi against UV-Induced Oxidative Stress: Towards a Novel Paradigm for Melanoma Chemoprevention », Clin Cancer Res., 2009

[8]. Porpora et al., « A promise in the treatment of endometriosis: an observational cohort study on ovarian endometrioma reduction by N-acetylcysteine », Evid Based Complement Alternat Med., 2013

[9]. Enjalbert, et al., « Treatment of amatoxin poisoning: 20‐year retrospective analysis », J Toxicol Clin Toxicol., 2002

[10]. De Flora S, Grassi C, Carati L. Attenuation of influenza-like symptomatology and improvement of cell-mediated immunity with long-term N-acetylcysteine treatment. Eur Respir J. 1997

[11]. Recommandations du Pr Jean-Paul Curtay, « Les Dossiers de Santé & nutrition », N°41, février 2015

[12] . Millea, « N-acetylcysteine : multiple clinical applications », Am. Fam. Physician, 2009

18 réponses à “Ce remède anti-âge est recommandé même par les médecins les plus sceptiques”

  1. Deschepper dit :

    Les dosages de NAC évoqués dans cet article me semblent très nébuleux….des effets miraculeux sur la grippe seraient obtenus avec 200 mgr/j mais il faudrait MINIMUM 600 mgr au quotidien pour que ce soit efficace ! Si c’est clair pour quelqu’un, merci pour votre réaction. Dans le cas contraire, Monsieur Cavalier pourrait-il éclairer notre lanterne ?

  2. LN dit :

    la liste des précautions d’emploi n’est pas négligeable, notamment la notice préconise de ne pas dépasser 8 à 10 jours de traitement. Qu’en pensez-vous ?

  3. Eva Crépin dit :

    J’adore ce médicament, un mucolytique très efficace contre la toux bronchique, d’origine, virale, bactérienne ou même allergique. J’ignorais ses autres propriétés, mais je vais étudier la question. Merci pour votre article !

  4. Grand-maison lucie dit :

    Je me demandai si avait quelques choses à prendre pour la ménopause et les bouffer chaleur j’aimerais bien avoir une chronique là dessus vous merci encore

  5. lucile dit :

    sous quelle forme peut on le trouver !!! merci

  6. dokhelar dit :

    bonjour
    pour moi il s’agit d’un fluidifiant bronchique , I l faut donc que les personnes à qui il est prescrit , puissent evacuer leurs glaires , sinon ….il y a un risque non negligeable de noyade pulmonaire .
    il n’est pas à prendre le soir non plus .

  7. Elisabeth dit :

    Oui mais qu’est-ce-que c’est pas bon ! Acide, amer…grave.

    • Eva dit :

      Pas du tout ! Il faut dissoudre un sachet dans un demi-verre d’eau, c’est sucré et légèrement aromatisé à l’orange. J’espère que vous avez pris l’acétylcystéine de Sandoz, celle dont parlait l’article, je ne suis pas fan des autres génériques.

  8. Ghislain dit :

    Attention aux personnes diabétiques !! qui ne doivent l’utiliser que sur avis médical.

  9. Rachel Icard dit :

    Bonjour,
    J’ai bien peur que le médecin de votre père ne lui aie pas prescrit la NAC dans le but que vous décrivez, mais simplement parce que c’est un fluidifiant bronchique qui aide à expectorer ! C’est une prescription très fréquente en cas de bronchite et uniquement faite dans ce but. Néanmoins, si elle a les autres bénéfices décrits dans votre article, tant mieux !!!
    Cordialement,

  10. Carole dit :

    Ou trouve-t-on ce produit?

    • Marie dit :

      Dans toutes les pharmacies, moi je le prends sous forme de comprimés effervescents car souffrant de douleurs chroniques, je prends de petites doses de paracétamol chaque jour et cela m’a été recommandé par mon médecin et mon pharmacien. Comme j’ai tendance à avoir les broches encombrées en hiver, cela m’est utile aussi mais je n’en prends jamais le soir. Il existe en comprimés de 200mg et de 600mg. J’en prends 600mg le matin un jour sur deux et je m’en porte très bien et cela depuis deux ans.

  11. Maflor dit :

    Excellente présentation, Merci!
    Il est important aussi de souligner qu’avec un simple produit « pas compliqué » on peut apporter un net bienfait.

  12. Docteur SCHMITT dit :

    Bonjour,

    Il serait utile de mentionner dans l’article que la N Acétyl Cystéïne :
    1) A une contre-indication formelle, l’ulcère de l’estomac ou du duodénum et
    2) Peut entrainer un ulcère gastrique (ou duodénal) si on le prend régulièrement (le temps d’apparition dépend de la fragilité du sujet qui le prend).
    Merci d’ajouter cela pour éviter l’apparition d’ulcère, voire d’hémorragies digestives dans certains cas.
    Cordialement.

  13. Leroy Lydie dit :

    Ce médicament existe depuis longtemps car j’en distribuait à mes enfants en cas de coup de froid avec toux avant de partir à l’école il y a 30 ans ce qui leur évitait de s’absenter aux cours.Ils ont tous les 3 entre 33 et 42 ans et en prennent toujours.Bien cordialement. Mme LEROY.

  14. Louiton Chantal dit :

    bonjour Mr Cavaler.
    Merci pour toutes les recherches que vous faites pour nous tous, mon mari à un fort emphysème et le pneumologue lui à interdit de prendre l’acétylcystéine et les sirops liquéfiant que peut-il prendre à la place sinon il à aussi un bronchodilatateur et un ventoline et par quoi remplacer cela si c’est possible .
    En vous remerciant d’avance .

  15. LOTTO Michèle dit :

    Et alors on fait quoi? On en prend toute l annee ??
    Je n aime pas ce genre de discours ou la conclusion est inexistante

Répondre à Eva Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *