La révolution de Noël

Chère lectrice, cher lecteur,

Alors que des millions de personnes s’apprêtent à célébrer Noël, j’ai eu envie de vous renvoyer cette lettre sur cette nuit à part, où le ciel paraît plus haut.

C’est qu’elle a un sens très spécial, un secret qui touche le cœur de tous les hommes.

Santé !

Gabriel Combris


La révolution de Noël

Chère lectrice, cher lecteur,

Voilà qu’arrive la nuit de Noël.

Pour les chrétiens du monde entier, c’est un temps de grande paix et de joie profonde. Ils fêtent la naissance de celui qu’ils appellent leur sauveur.

Mais tous les humains devraient se sentir concernés par Noël, qui révèle un message universel d’une puissance absolument inégalée.

Regardons de plus près de quoi il s’agit.

En pleine nuit de Noël, voilà des mages, c’est-à-dire des sages, qui partent se prosterner devant le symbole ultime de la faiblesse et de la fragilité, un nouveau-né.

Un enfant né dans une pauvre mangeoire (crèche) où l’on dépose le foin pour les animaux, et que veillent un âne et un bœuf. Un être nu, dont la vie dépend entièrement de ceux qui prendront soin de lui.

Cet enfant, les mages ne viennent pas le voir les mains vides. Ils lui apportent de l’or, de l’encens et de la myrrhe, probablement les offrandes les plus précieuses qui puissent exister alors.

On dira d’eux plus tard que ces mages sont des « Rois », ce que contesteront des spécialistes de la Bible. Mais à la rigueur, peu importe. Ce sont en tous cas des hommes mûrs, sages, respectés, qui se sont mis en marche pour venir s’incliner devant l’être le plus faible qui soit sur la terre, et le couvrir de trésors.

Rebelles certifiés NF

Là se trouve le coup de tonnerre absolu, le renversement complet de l’ordre établi des choses dans les sociétés humaines, gouvernées par la force, le pouvoir, la domination.

La se trouve la vraie révolution.

Attention, pas une révolution de pacotille, du genre de celles qu’on vend aujourd’hui sur des t-shirts avec des rebelles et des révoltés certifiés NF (Norme Française).

Non, la révolution qui se produit dans le cœur de l’homme lorsqu’il comprend que sa faiblesse est le socle même de son humanité.

Et que c’est sur elle, en l’acceptant, en acceptant celle des autres aussi, qu’il peut bâtir ce que sera sa vie.

Bien sûr, il ne s’agit là que d’une interprétation. Mais il se trouve que certains indices l’appuient fortement.

De ce point de vue, dans cette nuit de Noël, l’encens et la myrrhe ne sont non plus là par hasard.

La symbolique qui leur est associée, nous dit la revue Plantes & Bien-Être, révèle elle aussi de troublantes surprises.

« Les deux espèces appartiennent à la famille des Burseracées : Boswellia carterii (l’encens ou l’oliban) et Commiphora molmol (la myrrhe amère), poussent dans des conditions climatiques extrêmes, dans les régions les plus arides d’Afrique du Nord et d’Arabie, où les arbres se font rares.»

Encens et myrrhe soulignent ainsi le courage que l’être humain doit dégager pour continuer à s’élever, quels que soient les détours que prennent leurs racines et leurs branches dans la lutte pour la vie…

Un chemin qui sera fait de difficultés, de chutes, de blessures parfois.

« L’encens, comme la myrrhe, provient de la substance résineuse « cicatrisant » naturellement la plante quand elle est blessée

« Pour récolter la précieuse résine, on fait des incisions dans le bois, mais il arrive également que le bois se fende naturellement comme conséquence de la croissance. La résine suinte au niveau de la « plaie » dans l’écorce pour la colmater afin d’éviter une perte excessive d’eau.»

« Ainsi les deux substances portent la « Signature » de la cicatrisation, de la réparation d’une lésion.»

Et le plus étonnant est qu’on retrouve cette idée dans les vertus thérapeutiques recensées pour l’huile essentielle de Boswellia carteri ainsi que pour celle de Commiphora molmol : la purification, la détente, les défenses immunitaires, le renouvellement de la peau, la cicatrisation de blessures de tout ordre…

Et la journaliste de conclure :

« Pour élever notre être en cette période de fêtes, je conseille d’appliquer une goutte de chacune de ces deux huiles essentielles précieuses sur le plexus solaire le soir du réveillon.» 

« C’est un moyen de libérer le cœur de l’oppression, de trancher avec les expériences parfois vécues avec amertume et d’aspirer vers une nouvelle année remplie de promesses…» 

Une re-naissance ?

Voilà une façon originale de voir Noël, que je vous souhaite joyeux, ainsi qu’à tous ceux qui vous entourent et que vous aimez.

Il y a des nuits, comme celle de Noël, où le ciel paraît plus haut.

Santé !

Gabriel Combris

P.S : Vous pouvez commenter cette lettre en bas de cette page.




Sur le même thème, vous aimerez sans-doute ...


Un système d’alarme stupéfiant pour votre corps Les maisons d’aujourd’hui sont protégées des cambrioleurs par des systèmes vidéo, caméras de surveillance et autres bip-...
Allergies : plan de bataille complet Je pense que des milliers de mères de famille, héroïnes admirables qui luttent au quotidien pour obtenir que leurs enfan...
L’histoire du baiser le plus fou au monde Chère lectrice, cher lecteur, La lettre d’aujourd’hui est un peu spéciale. Elle raconte l’histoire d’un baiser. Al...

26 réponses à “La révolution de Noël”

  1. de Josnières dit :

    MJ de Josnières dit: 21 janvier à minuit Belle présentation de Noël pas trop affirmée afin de ne pas choquer ou agacer les autres religions, c’est subtil et très clair tout en nous amenant à ce qui nous attire dans la lecture de vos revues : tenir la route en bonne santé.

  2. Shirley Gauthier dit :

    V

  3. Gérard Montagne dit :

    Enfin une bonne analyse de la fête de la naissance de JESUS.
    Le Verbe la 2 éme personne de la Sainte Trinité se fait chair dans le sein de la Vierge MARIE.
    Evénement le plus beau, le plus réconfortant, nous voilà sauvés.
    Jésus vient pour payer notre addition, nos péchés seront effacés par son acte d’Amour volontaire.
    Il a pris un corps pour pouvoir souffrir et donner sa vie pour nous sur la croix.
    Afin de nous faire partager sa propre Gloire dans le Ciel « éternellement », un bonheur sans ombre;
    Comme on ne peut imaginer.

  4. litman dit :

    simplement superbe

  5. HOUARD Nathalie dit :

    Merci pour cette analyse si intéressante. J’ignorais les vertus de l’encens et de la myrrhe. Il est bien vrai que la prise de conscience de notre faiblesse conduit à cet être exceptionnel qu’est Jésus. Lui « faible parmi les faibles, pauvre parmi les pauvres », qui a pourtant révolutionné la façon de percevoir Dieu, le dévoilant comme l’Amour suprême, capable de changer profondément la nature humaine et de ramener l’Homme à Lui. Il nous donne au quotidien la force que nous n’avons pas ; pour peu que nous le Lui demandions. Dans l’espérance de son proche retour, bien cordialement.

  6. cointe dit :

    Je vous félicite pour ce bel article ,principalement l’analyse approfondie que vous faite sur l’encens et la mire . La nuit de Noël est un signe de réconciliation de toute l’humanité, pour toutes les personnes qui espérent que l’homme avancera doucement vers la sagesse et la liberté .
    Joyeuses fetes de nouvel an ,à vous et toute votre équipe .

  7. Comte martine dit :

    Cette lettre est un bonheur de lecture et participe pleinement, magistralement à la magie du temps de Noël! Merci de tout cœur et joyeuses fêtes à tous

  8. Delon dit :

    SUPERBE MESSAGE DE NOÊL !

  9. Baudin sylvie dit :

    Merci infiniment de ce bel article ..je regrette de ne pas avoir lu plus tôt et m’être ainsi enquerris des 2 HÉ. .pour la nuit de Noël …pour vous et les vôtres infiniment d’amour et de joies diverses …merci pour vos articles pour enrichir nos connaissances …ou nous rappeler à l’ordre

  10. SANDRE dit :

    Très belle lettre. De nos jours, ceux qui s’inclinent devant la fragilité et la totale innocence d’un enfant qui vient de naître sont encore nombreux, heureusement.

  11. sourbet marie jeanne dit :

    merci pour ce message apaisant plein de sagesse.
    qu il soit entendu et qu,il résonne ou nous raisonne.

  12. Makabrou dit :

    Bonjour,touts vos paroles sont bien,Mais désolée,Je ne pourrai pas fêter Noël,car je ne peux pas reconnaître Jésus comme fils du Dieu,il est un simple prophète de Dieu comme Moïs,Abraham,David,Salomon etc..,le Dieu n’a pas de femme ,il n’a pas engendré,nous,on est monothéiste.

  13. LECOT dit :

    Bonjour,
    Pouvez-vous me dire SVP si BOSWELLIA CARTERI est le même produit qui est dans le mélange du CARTIMOTIL de chez PILEJE (je suis très contente de ce produit !) ?
    Et peut-on quand même utilisé l’huile essentielle de BOSWELLIA CARTERI en même temps que le CARTIMOTIL ?
    D’avance je vous remercie beaucoup pour tous vos précieux conseils.

  14. MATZ Marithé dit :

    Merci pour tout ce que vous nous apportez, que ce soit au niveau physique ou spirituel… Vous êtes génial. Bonnes fêtes de fin d’année à toute votre équipe.

  15. RAGEUL dit :

    Merci de nous redonner de la santé au moral. Belle fête de Noël. C’est déjà une grande dose de vitamines que de se savoir sauvé par un Nouveau né qui est Emmanuel.
    Cordialement
    Christine Rageul

  16. RAUX Alain dit :

    C’est très vivifiant de lire ce discours Christique faisant part belle à la Nature. Le krestos naturopathe c’est plus dans la tradition païenne qui enfanta le Dyonisisme et ensuite l’homme en croix et je veux bien y croire.
    Votre texte est très beau , Bravo!

  17. Anne-Marie dit :

    MERCI pour ce beau texte qui replace Noël dans le contexte de la Nativité.
    Joyeux Noël

  18. Evelyn Groynne dit :

    Merci ã vous pour ce beau partage.
    Doux et chaleureux Noël ã toute l’équipe.

  19. BENOIT dit :

    Merci pour ce beau message.
    C’est indispensable de redonner du sens dans nos sociétes humaines frénétiques. Que nous soyons croyants ou non et quelles que soient nos croyances, nous partageons l’essentiel. Je souhaite à tous, un Noël de paix et d’authenticité.

  20. Delqueyroux dit :

    Merci pour cette jolie lettre et son explication
    en cette veille de Noël
    Bonne journée et bonne fête à vous et à ceux qui vous entourent..
    Coeurdialement
    C. D.

  21. kieffer. dit :

    merci pour cette belle lettre.
    A chacun ses croyances,…et il nous appartient , å chacun de les respecter.
    Celà fait partie de notre devoir de tolerance, sans lequel il ne peut pas y avoir de partage ni d’enrichissement de chacun
    Bonnes fetes de fin d’année.

  22. Geneviève Roy dit :

    Merci de ce très beau texte sur la signification symbolique de Noël. Il correspond tout à fait à ce que je pense et c’est pourquoi je m’étonne toujours de la tournure consumériste que cette fête a pris. Heureusement, on trouve aussi des perles sur son chemin, comme votre email.

  23. Michel Meyer dit :

    Merci.

    • Le Bihan dit :

      Cette interprétation de Noël que je partage amplement me satisfait au plus niveau !
      Encore fallait il et faudrait il sûrement le rabâcher et le répéter à mainte reprise pour qu’enfin toute l’humanité commence en prenne conscience pour en finir avec toutes ses vanités !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *