Je suis le seigneur du rocher

Cher lectrice, cher lecteur,

Aujourd’hui, c’est vendredi Noir.

« Black Friday » en anglais.

LA grande journée annuelle des promotions et des soldes qui « tabassent », LE jour qui « explose les prix », celui du « grand massacre des étiquettes », etc.

Cette année pour la première fois, cette journée de « surconsommation » assumée, qui existe depuis les années 1960 aux Etats-Unis et qui s’est exportée récemment en Chine (17 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 16 heures pour le seul site internet alibaba .com le 11 novembre dernier…), débarque en France.

Tadam, yahou, wahou…préparez-vous à un concerto de tambours et trompettes…

Ca va dégommer ! Les consommateurs vont pouvoir se gaver à prix réduits de produits dont ils n’ont, la plupart du temps, pas besoin. Les spécialistes s’attendent à des records absolus d’achat.

Bon, il faut croire que c’est ainsi que fonctionne la société de consommation. Et ce n’est pas à moi de vous dire ce qu’il faut en penser.

Je voudrais simplement proposer une alternative au vacarme de ce « vendredi noir ».

Si elle est utile à quelques-uns des lecteurs de PureSanté, alors ce sera déjà une réussite.

Je voudrais vous proposer d’entrer un instant…dans cette photo :

Fermez les yeux, et imaginez que vous êtes là-haut, le gardien du phare qui se tient face à l’immensité de la mer, avec le vent et les embruns qui vous fouettent le visage.

Des dizaines de mètres sous vos pieds, c’est une bataille monstrueuse qui se déroule : des vagues immenses se jettent à l’assaut de la roche dans un fracas phénoménal.

Un temps d’accalmie succède à une saillie…Un leurre. Car bientôt la mer redouble de fureur contre la pierre. Les vagues sont les dents d’un ogre qui veut tout dévorer sur sa route.

Vous, là-haut, vous n’avez de prise sur rien.

Qu’une vague plus forte que les autres entaille le rocher…et que se passerait-il ?

Vous êtes au bord de l’abîme, dans un abandon complet à ces forces qui vous dépassent, et pourtant vous n’avez pas peur.

Vous ne risquez rien. Il y a en vous une immense énergie, une confiance tranquille que vous sentez circuler en vous.

Le rocher tiendra bon. Rien ne pourra vous atteindre.

Le temps de ce petit voyage, vous êtes le seigneur du rocher.

Restez dans votre royaume le temps de retrouver le calme intérieur.

Ensuite, vous pourrez redescendre parmi les hommes…Il paraît que c’est « vendredi noir ».

Santé !

Gabriel Combris




Sur le même thème, vous aimerez sans-doute ...


Une citation qui remonte le moral Chère lectrice, cher lecteur, Aujourd’hui, je serai bref. Pas de long message ni de grand discours. Je voulais seulem...
Alimentation : la liste des 12 salopards Chère lectrice, cher lecteur, Il existe un proverbe allemand qui dit : « Quand la colombe fréquente le corbeau, ses p...
Santé : excellent poisson d’avril Chère lectrice, cher lecteur, À moins d’avoir vécu les dernières décennies dans une grotte sans wifi, il est difficil...

13 réponses à “Je suis le seigneur du rocher”

  1. Jacobs-Mazillier Claire dit :

    Dommage qu’il soit impossible de commander ces livres très intéressants sans en PLUS être obligé de signer pour un abonnement… Pas donné à tout le monde !!
    Désolée mais je reste sur « ma faim ».

  2. I. Bouillet dit :

    Monsieur Combris,
    Je suis tout à fait d’accord avec vous concernant tous ces abus de la société de consommation, mais ne trouvez vous pas que vos propos sont déplacés alors que juste après sous ce même article vous incitez vos lecteurs à quoi ??? consommer. Vous êtes aussi là pour faire quoi : du profit. Désolée

  3. Madeleine Lauri dit :

    Merci pour ce beau message!

  4. Bouillaguet Viviane dit :

    Bonjour, J ai commandé il y a 3 ou 4 mois la méthode de rajeunissement mais mon ordinateur et tombé en panne et je n ai jamais pu lire le dossier5vous pouvez vérifier car j avais payé en ligne); Pourriez vous de nouveau me le télécharger s i vous plait et en contrepartie je prends l engagement de m abonner à votre belle revue!
    Cordialement.

  5. Turcan Isabelle dit :

    Merci pour cette magnifique photo et votre commentaire. « Homme libre toujours tu chériras la mer » a écrit Baudelaire. La liberté intérieure est celle qui nous fait aimer la fureur et l’immensité des flots…
    Heureuse de ce partage, je vous remercie de vos lettres.
    Isabelle

  6. Grace dit :

    J’adore……

  7. Brisson Fanny dit :

    je ne supporte pas le « rester séduisante à 50 ans »
    Et « séduisant »..non ? c’est juste pour les femmes ? vous avez des choses plus importantes en tête ? ou vous êtes naturellement séduisant à 50 ans vous les hommes ?
    Être séduisante à 50 ans semble être une gageure …il faut en passer par les mains de chercheurs, américains qui plus est…

  8. De Roeck Dominique dit :

    Je reçois déjà révélation santé. Le livre sur la mémoire m’intéresse, est-il prévu que l’on se le procure à un moment donné ?

  9. ANNIE dit :

    Personnellement, je suis comme ce rocher, j ai 66ans, je resiste encore aux follies des soldes et autres attractions du meme genre, je ne suis jamais allee faire les soldes de ma vie. Rien que les bousculades, la foule, et le bruit qui va avec, suffisent a me tenir a bonnes distances…. et je dois dire que je survis a merveille a ces ouragans….. merci pour vos lettres pleines de bons conseils et non denuees d humour! Sante a tous

  10. mado77 dit :

    « temps » et non « tant »

  11. mado77 dit :

    Les soldes…

    En tant de soldes « normales », je reste déjà très loin des magasins.

    Là, je vais m’en éloigner encore plus.

    Les soldes… Le jour des achats compulsifs et dans la très grande majorité, inutiles.

    Je ne suis pas matérialiste et je n’ai que ce dont j’ai besoin.

  12. Michèle Soukin dit :

    Merciiiii pour cette comparaison géniale ! Oufff tout le monde ne succombe pas et s’en trouve ‘fort aise’ ….
    Toujours ravie de ressentir les effets positifs de vos informations ….

  13. PUIG CREYSSE Renée dit :

    j’aurais aimé découvrir la méthode que vous proposez
    je reçois déjà « révélations santé bien être »
    que proposez vous?hormis s’abonner constamment à une revue différente

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *