Diminue votre espérance de vie de 33 ans

Attila, chef des Huns, vous voyez le genre ?

Il fut à la civilisation européenne naissante du Ve siècle un fléau si puissant que sa légende noire allait se perpétuer jusque dans les livres scolaires.

Pendant des siècles, on y raconterait l’histoire d’un homme « amené par sa monture favorite, Balamer, guidé par le vent jusqu’à l’épée de Tengri » et dont on dirait que, là où il passe, « l’herbe ne repousse jamais » (pareil qu’avec le Roundup de Monsanto !).

Eh bien, pour moi, l’équivalent moderne d’Attila… c’est le stress ! Oui, oui ! Et vous allez voir qu’il fait même bien plus de dégâts que le petit barbare des plaines en son temps.

Entre deux astuces « pour séduire un mec »

Des chercheurs des universités de Stanford et Harvard affirment que face à des conditions stressantes au travail, notre espérance de vie peut diminuer de 33 ans (vous avez bien lu : trente-trois ans !!!).

On sait aussi que le stress est à l’origine de nombreuses maladies chroniques ou aiguës. Le stress peut impacter tous les systèmes : la digestion, la glycémie, l’équilibre du cholestérol ou la vitalité générale etc.

  • Il accélère la progression du cancer de la prostate [1]
  • Il augmente le risque de maladies coronaires et peut agir comme déclencheur d’un événement cardiaque majeur [2]
  • D’une manière générale, le stress diminue l’efficacité du système immunitaire [3], nous empêchant de combattre convenablement les maladies passagères (grippe, bronchites, etc.) et les dégénérescences liées à l’âge ou à l’environnement, le redouté cancer en particulier.

Le stress est un immense problème de santé publique.

Et pourtant on continue de le traiter comme si c’était une maladie banale, « neutre ». Un petit truc à régler avant les vacances… Le genre qu’on retrouve à la une de tous les magazines féminins entre un sujet sur la perte de poids « pour un maillot d’été » et un autre sur « les 10 trucs qui marchent pour séduire un mec ».

Seulement le stress, c’est beaucoup plus grave.

La « gestion du stress » est un véritable mode de vie, un marathon plutôt qu’un sprint. Si vous ne vous êtes pas encore intéressé à l’impact du stress chronique sur votre santé, considérez cette lettre comme une entrée en matière, l’initiation d’un programme que vous ne cesserez d’améliorer dans les mois et les années à venir. Et qui repose sur cinq piliers essentiels :

  • La méditation
  • Une activité physique
  • Une alimentation équilibrée
  • Un sommeil de qualité
  • Un protocole à base de plantes antistress

Dix minutes tous les matins

Il est très facile de commencer la méditation même si vous n’en avez jamais fait.

Vous trouverez sur Internet de nombreux guides gratuits et très bien faits. Je vous propose celui-ci : https://www.youtube.com/watch?v=X30YOkC2ZvY, mais une simple recherche sur votre navigateur vous en proposera beaucoup d’autres.

Dix minutes tous les matins est un excellent démarrage et peut faire une énorme différence sur votre capacité à encaisser le stress de votre journée.

Choisissez un endroit calme, ressourçant, pour stimuler votre inspiration avant de fermer les yeux.

L’un des styles les plus étudiés et pratiqués aujourd’hui est la méditation de pleine conscience, qui propose un travail sur la respiration et l’attention [4].

Voici la définition qu’en donne Wikipédia :

La méditation de pleine conscience ne consiste pas à ne penser à rien, mais plutôt à réorienter son attention, soit de façon ciblée, vers un ou plusieurs éléments du présent (ses sensations, sa respiration ou tout autre phénomène psychologique tel que la douleur, ou le bien-être), soit de façon non ciblée, en ouvrant sa vigilance et ses sens à tous les éléments de l’instant présent, au fur et à mesure de leur entrée en scène (bruits, pensées, souvenirs, température ambiante, projets, sentiments, position du corps…).

La science est claire sur ce sujet : la méditation de pleine conscience est extrêmement bénéfique d’un point de vue physique et mental et réduit les états de stress et d’anxiété [5].

J’invite d’ailleurs les lecteurs de PureSanté qui ont une expérience dans le domaine de la méditation (débutants ou experts) à nous la faire partager en laissant un commentaire au bas de cette lettre.

L’activité physique est pour sa part un moyen de laisser sortir la pression et de réguler les hormones de stress.

Il suffit de faire une marche rythmée afin de se sentir plus posé, plus ancré dans les heures qui suivent. Le programme doit inclure une activité à intensité modérée, une marche journalière pendant votre pause déjeuner par exemple, et une activité plus intense deux fois par semaine : course, natation, vélo, danse etc.

Le fuel du stress

D’un point de vue alimentaire, considérez les sucres comme une sorte de fuel qui contribue à alimenter le processus physiologique du stress.

Une alimentation trop riche en sucres et féculents fait augmenter la glycémie sanguine d’une manière rapide.

Le pancréas surcompense en créant un pic d’insuline qui fait souvent redescendre la glycémie à un niveau trop bas. Cette hypoglycémie réactionnelle place votre corps en situation de stress – elle est suivie d’une relâche d’adrénaline et de cortisol. Ceci provoque une fringale sucrée qui, si vous y cédez, relance ce cercle vicieux.

Il faut, au contraire, privilégier une alimentation fournissant une énergie stable tout au long de la journée.

Dès le petit-déjeuner, remplacez pain blanc, céréales, confitures etc. par des aliments riches en nutriments : fruits frais de saison, fruits à coque, œufs à la coque, pain complet ou au sarrasin, purées d’amandes ou de noisettes.

Pour les repas, préparez de vraies portions de légumes de saison et une petite portion de protéines, parfois accompagnées d’un peu de féculents (un quart de l’assiette, pas plus).

Mangez tôt et léger le soir afin d’éviter une situation de surcharge digestive lorsque vous vous couchez.

De nouvelles habitudes

Ce qui nous amène au sommeil : ceux qui dorment mal montrent des réactions de stress, d’anxiété et de colère disproportionnées par rapport à ceux qui dorment bien, et cela pour des situations peu stressantes [6].

De plus, le manque de sommeil est un déclencheur d’agressions et de violences [7].

Recalez-vous tout doucement sur des habitudes plus saines : toutes lumières baissées vers 21 h 30, au lit vers 22 h 30, suivi d’un nombre d’heures de sommeil adapté à vos besoins. Le meilleur moyen de forcer ce recalage est de mettre le réveil plus tôt pendant quelques jours. S’il vous faut 8 heures de sommeil et que vous vous couchez aujourd’hui à minuit pour un réveil à 8 h, mettez le réveil à 6 h 30, le sommeil sera au rendez-vous à 22 h 30 au bout de quelques jours.

Si vous avez besoin d’une aide pour favoriser un sommeil plus réparateur, prenez une cuillerée à café d’un extrait liquide de pavot de Californie (Eschscholtzia californica) 30 minutes avant d’aller au lit, dans un peu d’eau.

Les plantes qui calment

L’équilibre du système nerveux repose en grande partie sur la disponibilité de minéraux qui permettent une bonne conduction du signal nerveux.

Or les études réalisées à grande échelle montrent qu’une majorité de la population dans les pays industrialisés est carencée en minéraux, en magnésium en particulier [8].

Plutôt que de vous diriger vers un comprimé, voici une infusion minéralisante :

Dans un bocal de 1,5 litre ou une grande casserole, placez 30 g de feuilles d’ortie sèches. Versez 1 litre d’eau bouillante par dessus, couvrez et laissez infuser 30 minutes.

Filtrez et buvez dans les heures qui suivent, chaud ou froid.

Cette infusion journalière vous apportera environ 960 mg de calcium, 280 mg de magnésium et 580 mg de potassium [9], un excellent apport très assimilable car ces minéraux sont relâchés dans l’eau chaude sous forme ionisée et pénètrent donc directement au travers de la paroi intestinale sans digestion nécessaire.

L’infusion a un goût très vert, mais vous pouvez rajouter un peu de miel si nécessaire, ou une cuillerée à café de racine de réglisse ratissée si vous n’avez pas de problèmes d’hypertension. Faites une cure de 2 semaines début septembre.

Vous ne pouvez pas vous tromper

Les plantes dites adaptogènes calment l’hyperactivité des glandes surrénales afin de diminuer petit à petit les sécrétions d’hormones de stress (adrénaline et cortisol).

Les adaptogènes commencent à s’exprimer pleinement au bout de 2 à 3 semaines.

Dans cette vaste famille on trouve notamment le ginseng, l’éleuthérocoque, le schisandra, le basilic sacré, la rhodiola etc.

Si vous ne savez pas laquelle choisir, vous ne pouvez pas vous tromper en commençant par l’éleuthérocoque.

Vous la trouverez sous forme liquide dans certaines herboristeries ou sur Internet.

Prenez 60 à 80 gouttes par jour, le matin dans un peu d’eau. Si vous sentez un effet un peu trop énergisant (irritabilité, difficultés pour s’endormir), diminuez les doses.

Equipe naturelle antistress

Certaines plantes à l’action plus ponctuelle peuvent vous aider à passer un épisode stressant, soit en complément avec une plante adaptogène, soit en prise seule.

  • La mélisse est utile si votre stress est accompagné d’anxiété et d’angoisse, avec une impression d’approcher la crise de panique. Prenez ½ à 1 cuillerée à café d’une forme liquide dans un peu d’eau 3 fois par jour. Bien couvrir la tasse pendant le temps d’infusion (5 minutes) afin de ne pas perdre les précieuses huiles essentielles.
  • La matricaire est bénéfique si votre stress est accompagné de problèmes digestifs et/ou provoque des explosions de colère. Elle est particulièrement indiquée chez les enfants qui peuvent appréhender certains événements, comme la rentrée à l’école par exemple. Prenez ½ à 1 cuillerée à café d’une forme liquide dans un peu d’eau, 3 fois par jour. Préférez les formes préparées à partir de la plante fraîche.
  • La valériane est particulièrement indiquée si votre stress entraîne des problèmes de sommeil. Prenez 30 à 60 gouttes 3 fois par jour dans un peu d’eau, si possible d’un extrait préparé à partir de racine fraîche.
  • L’agripaume peut être utilisée si votre stress est accompagné de crises d’angoisse et de peur avec parfois des palpitations cardiaques sous stress. Prenez 30 à 50 gouttes 3 fois par jour dans un peu d’eau.
  • Le millepertuis est indiqué si votre état de stress est accompagné d’un état dépressif. Notez bien que le millepertuis interagit avec de nombreux médicaments et avec la pilule contraceptive. Si vous prenez des médicaments, demandez conseil à votre pharmacien. Prenez 30 gouttes 3 fois par jour dans un peu d’eau.

Avant de conclure, retenez bien l’essentiel : même s’il est devenu un sujet banal, le stress est un problème absolument crucial. Si vous avez eu des épisodes de stress, intense ou modéré, vous avez peut-être trouvé des solutions naturelles efficaces dans votre cas.

Partagez-les dans les commentaires de cette lettre en cliquant ici; (Lien qui redirige sur l’article sur le site)

elles seront toujours préférables à essayer avant de prendre des anxiolytiques (Valium, Xanax, Lexomil, Lysanxia).

En effet, alors que les Français on consommé 134 millions de boîtes d’anxiolytiques en 2010, une étude publiée dans le British Medical Journal a montré qu’une consommation de ces molécules pendant plus de 3 mois augmente de 51 % le risque de développer une maladie d’Alzheimer chez les plus de 66 ans [10].

Et quelle est la durée moyenne de ces traitements en France ? 7 mois [11].

CQFD.

Santé !




Sur le même thème, vous aimerez sans-doute ...


On a tous dit « merci » à une plante Le journal Plantes & Bien-Être a récemment demandé à ses lecteurs de raconter leur plus belle expérience ou leur sou...
Jeter son spray d’huile essentielle ? Avez-vous remarqué combien les journalistes aiment jouer à nous faire peur ? Avec la crise, la guerre, l’Etat islamique,...
Vaccins : le cauchemar recommence Chère lectrice, cher lecteur, Le cauchemar continue !!! En décembre dernier, je vous ai envoyé un message pour vou...

[1] Nagaraja AS, Armaiz-Pena GN, Lutgendorf SK, Sood AK. Why stress is BAD for cancer patients. J Clin Invest. 2013 Feb 1;123(2):558-60.

[2] Steptoe A, Kivimäki M. Stress and cardiovascular disease: an update on current knowledge. Annu Rev Public Health. 2013;34:337-54

[3] Mahbub-E-Sobhani, Haque N, Salma U, Ahmed A. Immune modulation in response to stress and relaxation. Pak J Biol Sci. 2011 Mar 15;14(6):363-74.

[4] exercice pratique d’ initiation à la méditation mindfulness, pleine conscience.

[5] Ngô TL. Review of the effects of mindfulness meditation on mental and physical health and its mechanisms of action. Sante Ment Que. 2013 Autumn;38(2):19-34. Review..

[6] Minkel JD, Banks S, Htaik O, Moreta MC, Jones CW, McGlinchey EL, Simpson NS, Dinges DF. “Sleep deprivation and stressors: Evidence for elevated negative affect in response to mild stressors when sleep deprived”. Emotion. 2012 Feb 6.

[7] Kamphuis J, Meerlo P, Koolhaas JM, Lancel M. “Poor sleep as a potential causal factor in aggression and violence”. Sleep Med. 2012Apr;13(4):327-34.

[8] Voir le résumé de recherches publié sur LaNutrition.fr : http://www.lanutrition.fr/bien-comprendre/les-complements-alimentaires/avez-vous-besoin-de-complements-alimentaires/les-francais-manquent-ils-de-vitamines-et-de-mineraux.html

[9] Medical Herbalism 07-31-97 9(2) : 6-8

[10] Sophie Billioti, et al., Benzodiazepine use and risk of Alzheimer’s disease: case-control study, BMJ, September 2014.

[11] ANSM, Etat des lieux de la consommation des benzodiazepines en France, Janvier 2012

51 réponses à “Diminue votre espérance de vie de 33 ans”

  1. Yvonne P dit :

    vous indiquez; »La mélisse est utile si votre stress est accompagné d’anxiété et d’angoisse, avec une impression d’approcher la crise de panique. Prenez ½ à 1 cuillerée à café d’une forme liquide dans un peu d’eau 3 fois par jour. Bien couvrir la tasse pendant le temps d’infusion (5 minutes) afin de ne pas perdre les précieuses huiles essentielles. Si il s’agit d’une forme liquide, ce n’est pas une infusion. Je pense qu’il faut utiliser des feuilles de mélisse, que préconisez-vous, sous forme fraîche ou sèche?

  2. Ericq dit :

    La méditation n’est pas toujours possible dans un premier temps, il y a de cela plusieurs dizaines d’année, je ne restais pas deux secondes assis.
    La solution a été de pratiquer une activité physique intense au minimum pendant 30 mn à 1h et ensuite je pouvais commencer à méditer.
    Je garde toujours ce principe, mais sous un aspect beaucoup plus calme puisque ma pratique est statique. Bien que je puisse faire de longues méditations en étant assis, il est nécessaire que chacun trouve ce qui lui correspond le mieux.
    Ma pratique est celle de la posture de l’arbre que l’on retrouve dans différentes écoles taoïstes ( existe aussi en yoga sous une autre forme) dont vous trouverez une des présentations de base ci-dessous.
    http://algosdrc.free.fr/QI_GONG_de_l_ARBRE.pdf
    Bonne continuation dans vos recherches.

  3. marie-andrée dit :

    Pour moi la méditation consiste à contracter le périnée et avec l’inspiration on laisse monter l’énergie lentement. Ensuite on expire lentement. Au début on ne ressent pas tellement l’énergie mais pour s’aider on met les mains sur les cuisses, les paumes sur le dessus (voir Eckhart Tolle). Je pratique cette méditation depuis 25 ans et ça fait deux fois que je me guéris d’un cancer du sein. Merci beaucoup pour toutes vos informations.

  4. gilot dit :

    je suis émerveillé par vos commentaires que je colporte depuis longtemps…tous ces anti(MACHIN) de la médecine dite (moderne) ne sont que des anesthésiants dangereux pour la race humaine et animale…seul compte le renforcement du système immunitaire sans (CHIMIE)…
    SVP permettez que l’on puisse vous régler par (CHEQUE)
    je ne donnerai plus jamais mon N° IBAN…
    CONTINUEZ à éclairer la race humaine en espérant que nos amis médecins retrouvent leur liberté d’agir enfin seuls, sans contraintes…avec l’Esprit d’Hyppocrate qu’ils ne doivent pas renier. Bien à Vous

  5. BENTOLILA dit :

    Pas de stress ressenti, Pas d’anxiété . Pour la méditation, j’ai plus de résultat avec la fixation d’une bougie allumée.
    Je m’installe à 60 cm et je fixe la flamme . Dix minutes
    Au début , c’est un peu difficile car les pensées viennent contrarier et envahissent l’esprit . Mais les bons résultats arrivent très vite .

  6. BENTOLILA dit :

    Bonjour, Personnellement, c’est un conseil que je demande. J’ai une hypertension sévère depuis plus de trente ans !! Traitée sans effets réels par des bétabloquants. « Sectral 500 ». Un nouveau Cardiologue a ajouté de l’Approvel. Ma tension est revenue à « la normale ». Mais depuis juin, le diastolique reste au dessus de 10 (et jusqu’à 13), même si le Systolique est à 13/14 .
    J’ai pensé à un stress responsable de ce chiffre diastolique élevé mais les médecins rejettent et veulent ajouter deux médicaments ! Avez-vous une solution? Je rejette cette possibilité d’autant que je suis « médecine naturelle » . La prise de mon traitement actuel n’est dû qu’à la crainte d’un AVC !!! A votre avis est-ce le stress qui augmente de cette façon la diastole? Je ne me sens pourtant pas stressée.
    Merci de votre réponse

  7. KEMPF dit :

    bonjour, quand j’ai une periode de grand stress avec un debut de crise d’angoisse je prend « Rescue » fleurs de bach en spray ou en gomme.

  8. M. Jean-Claude DESHAYES dit :

    Bonjour,
    Je voudrais juste faire partager ma modeste expérience que j’ai connue voici quelques années. J’ai fait un stage de méditation de 5 jours au temple Wat Doï Suthep à Chiangmai (Thaïlande). Nous étions un petit groupe de 8 ou 9 personnes européennes en vie interne complète dans ce temple. Lever 5h00 le matin; petit-déjeuner; puis méditation pendant 30 à 40 mn; temps libre; enseignement des règles de vie par un moine de 8h00 à 9h30 environ; temps libre, puis méditation jusqu’à midi. Déjeuner, puis enseignement de 13h à 14h; méditation; enseignement; méditation; temps libre (où nous pouvions continuer à méditer par nous-mêmes soit dans le temple, soit dans les jardins. Les règles étaient assez strictes; nous mangions en petites tables individuelles avec interdiction de se parler. Bien sûr, pas de radio, ou téléphone, ou jeux, tout ce qui pouvait nous éloigner du but de la méditation. Je ne regrette pas ce stage. La méditation m’a permis de me ressourcer et d’apprendre à me détacher des soucis que l’on peut ressentir au quotidien. C’est une bonne approche pour cette activité. Mais je reconnais que mon tempérament plutôt dynamique et entreprenant a eu du mal à s’adapter. Cela m’a ouvert l’esprit à décider de méditer par moi-même quand les circonstances m’y orientent.

  9. el hedri marie-claude dit :

    j’ ai commencé la pratique de la méditation dans un dojo il y a plus de six ans de façon trés assidue et avec une vraie conviction intérieure. je la poursuis aujourd’hui seule par une pratique quotidienne. attention la pratique est là pour rayonner sur tout le reste de la journée: ce n’est pas une parenthèse schizophrénique. je ne peux dire qu’une seule chose: cela A CHANGE MA VIE.

  10. lima, severino benjamm dit :

    Article très bien écrit et très utile. Il rèvèle une connaissance bien approfondi de la médecine naturelle.

  11. Belle Lurette dit :

    Bonjour,
    je n’aurais jamais imaginé souffrir de stress. Je n’ avais même pas la moindre idée du concept. Ce n’était pour moi qu’un mot, un peu ridicule et à la mode qui ne me concernait pas. Et puis, de gros traumatismes sont arrivés dans ma vie. Qu’à cela ne tienne, je gère ! En attendant que ça passe. Ça n’est jamais passé et d’autres encore sont arrivés. J’ai géré. Les premiers emmerdements ont grandis, les autres aussi. J’ai fait face en attendant leur résolution. A l’heure où je vous parle, Les circonstances sont terribles. Il y a de quoi se mettre en colère. Et à force de lutter contre l’adversité, un BEAU jour mon corps à dit stop. La seule idée de faire m’arrêtait net. Le mot « faire » n’avait plus de réalité. Je ne pouvais plus bouger, ni marcher, ni manger, ni parler, j’avais du mal à respirer, mon cœur cognait. Je me croyais en train de mourir et je suis encore sûre que j’aurais pu mourir de…. stress. J’ai appelé au secours mon médecin et lui ait interdit de me prescrire des médicaments. Il m’a envoyé, à ma demande dans une clinique spécialisé où mon vœux de ne pas prendre de médicaments a été respecté. Je prenais des plantes : Rodhiola rosae le matin, griffonia le soir, quelques tisanes de mélisse de mon jardin et du magnésium. Je me suis mise très sérieusement à la sophrologie, j’ai beaucoup écrit pour faire mon introspection. Je continue la sophro et l’écriture. Je suis restée 1 mois et demi dans cette merveilleuse clinique, comme entre parenthèses, entourée de gens qui m’écoutaient et comprenaient. Bref, enfin on s’occupait de moi et je n’avais plus à m’occuper de personne. Je crois qu’en cas d’angoisse, le meilleur chemin pour guérir, c’est de faire le premier pas et essayant. Au fur et à mesure, on découvre des petites méthodes qui semblent dérisoires, des molécules naturelles qu’on croit inactives, mais tout cela est puissant et mène à la guérison. Je n’ai pas terminé mon parcours, mais je considère cette chute comme une belle occasion de vivre une aventure formidable. Et mes expériences, j’en fais profiter bien d’autres personnes.

  12. PICOT dit :

    Bonjour

    Bravo pour vos conseils pour absorber le magnésium en utilisant l ortie sèche car en Vendée ou je les sols manque de ce produit car aucun agriculteur n en ajoute dans leurs terres. par contre vous n avez pas donné la quantité à mettre dans 1 litre 5 merci
    Très cordialement Michel Picot

  13. Viviani dit :

    Bonjour, j’utilise la méditation, il y en a trois qui sont très efficaces, la première, c’est la crise de calme(utilisée par les pilotes de l’us air force, videz tous l’air de vos poumons, ensuite prenez une petite inspiration et faites une rétention de souffle pendant quelque secondes, puis videz l’air, et concentrez sur l’air qui entre et sort par vos narine en respirant calmement pendant une minutes, puis recommencez, plus vous allez la faire et plus votre respiration va s’apaiser et votre stress diminuer, la deuxième, c’est la respiration au hara, 3 doigts sous le nombril qui est puissante, la dernière, c’est la respiration embryonnaire(qi gong), il suffit de respirer avec un attention légère au niveau de votre nombril(sans crispation), et enfin vous pouvez utiliser la relaxation, vous trouverez facilement des CD de relaxation dans le commerce, merci a vous pour vos informations, très belle journée a vous.

  14. Verne dit :

    Bonjour,
    Plutôt en accord avec vos propositions, cependant l’exemple de la pause « déjeûner » me semble inadapté. La plupart des gens ont une pause de 20 à 30 minutes, parfois sans pouvoir sortir de leur lieu de travail et réservée exclusivement à prendre leur repas le plus posément possible. Et que dire des gens qui travaillent 3 journées de 12h consécutives suivies de trois repos pendant lesquels ils rattrapent ce qu’ils n’ont pas fait pendant leurs 3 jours de travail ! Personnels de santé, les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés !

  15. Melody dit :

    Bonjour,
    Il faut savoir que nos minéraux et oligo éléments de notre corps ne sont que de 1 ou 2 % dans notre sang. Le reste sont dans les cellules donc ne vous fiez pas au analyse de sang qui sont souvent très peu parlante. Le stress qui se transforme en crise d’angoisse et même en spamofilie doit être stoppé car les dégâts sont très long à réparer. Une cure d’argile verte (ultra ventilé illite) permet d’aller se fixer sur les cellules defaillantes et de les remineraliser, elle purifie le sang…etc
    Rien que une cure de 21 jrs chaque saison vous permettra de vous sentir mieux.
    Bien cordialement

  16. véronique dit :

    une cuiller à café d’extrait d’Eschscholzia Californica, est-ce la même chose que de la teinture mère ?
    Où cela s’achète-t-il ?

  17. Aude-Sarah BOURDET dit :

    En ce qui me concerne, j’ai expérimenté à diverses reprises une « cure » d’un mélange de plantes à infuser qui a remarquablement fonctionné, pour l »anxiété et l’angoisse. Je l’ai acheté auprès de Forma-Thé à Royat dans le Puy-de-Dôme en Auvergne (06.08.60.81.56). Je n’en étais pas au stade de la prise d’anxiolitiques et ou autres mais je connais des personnes qui ont pu arrêter la prise médicamenteuse et remplacer par cela !
    Belle journée à toutes et à tous.

  18. ronchy dit :

    Bonjour,
    Pour ma part je conseille Centella asiatica qui est un excellent équilibrant nerveux, qui apaise l’esprit, augmente la vivacité d’esprit et la mémoire. De part son action sur les vaisseaux sanguins, elle purifie l’organisme des pensées toxiques est excellente contre les douleurs articulaires et la peau en plus et convient à ttes les constitutions! on dit que c’est une plante sattvique qui éveille l’esprit ! pas pour les fermmes enceintes ni à hautes doses !

  19. CUENIN dit :

    pourriez vous confirmer par essais que la tisane d’ortie a les même composants si on la prend a l’aide de capsule Nespresso .mixée dans un petit blender .il existe de capsules de la marque vegeplast bio dégradable a base de matières type céréale. cela pourrait inciter les gens a utiliser les plantes car plus rapide a faire une fois les capsules preparees.merci d’une éventuelle réponse

  20. Sylvain dit :

    J’ai arrêté la méditation parce que ça me provoquait un comportement insouciant qui me faisait négliger mes responsabilités.
    Je me demande où se trouvait la « pleine conscience ».

  21. Deschamps dit :

    C’est très intéressant !
    Merci beaucoup .

  22. Magnin M. dit :

    Au retour de mon travail, entre 2 métros, je pratique une méthode qui me détend en 15 minutes, après j’ai l’impression d’avoir changé de jour ! Elle est simple : ce sont des chants (vous émettrez facilement du son) alternés par des espaces de silence. C’est gratuit à 17h45 à Notre-Dame de Paris- 75002. Nuls ne vous demandera ce que vous faites, essayez.

  23. Corine PORTIN dit :

    Je suis à l’essai. Càd, je cherche. Dans ma vie, j’ai fumé, j’ai bu, j’ai pris des antidépresseurs et des anxiolitiques. Aujourd’hui je me suis débarrassée de tout ça (mis à part une bière ou un verre de vin le weekend). Depuis, je cherche auprès des méthodes naturelles. Mon gros problème, c’est le sommeil. Je dors par palier d’une à deux heures toutes les nuits, je me réveille en moyenne 4 fois par nuit, avec souvent des périodes de 2 à 4 heures d’insomnie dans le pire des cas. Épuisement qui mène à : stress, angoisse, agressivité, colères à tout va… Je teste tout : natation, marche, yoga, cd relaxation, plantes : rhodiola, ginkgo biloba, valeriane et houblon, et j’en passe. Cela m’aide en journée, mais les nuits restent mauvaises.
    C’est un appel à qui pourra m’aider peut être…

    • annie Lacoud dit :

      Un peu les mêmes problèmes de sommeil j’ai récement eu recours à l’ostéopathie pour mon dos douloureux (lumbago) et cela a amélioré mes nuits alors que j’avais omis de signaler ce souci au thérapeute!
      C’est une piste que vous pouvez peut être tester.
      En vous souhaitant bonne chance dans votre recherche.
      Annie

    • Verne dit :

      Bonjour Corine,

      Mélatonine me semble adapté, en vente libre dans les parapharmacie, produit mimétique de la mélatonine normalement fabriquée par l’organisme, mais qui peut être défaillante, assurée sans accoutumance, ou bien des plantes, mélange de passiflore et valériane, personnellement j’ai retrouvé une bonne qualité de sommeil en associant les deux. Et si je loupe un soir, aucun problème. Je dors quand même.

    • arlette schoenbeck dit :

      Bonjour vous avez un parcours de vie similaire au mien et je me retrouve dans vos propos , Pour moi le sommeil est très perturbé depuis que je suis en sevrage de psychotrope ,, et bien sur c est très compliqué de gérer le stress qui l accompagne , J aimerai beaucoup discuter de tout cela avec vous si ça ne vous dérange pas , Je suis aussi une personne avec un handicap et faire du sport est pratiquement impossible a par un peu de marche ( avec une canne ), Merci de me laissez un message cela me ferait bien plaisir,, bonne journée a vous ,,Arlette !!

    • Belle Lurette dit :

      Bonjour,
      l’idée est toute simple. J’ai longtemps souffert comme vous de me réveiller plusieurs fois par nuit. Un jour, j’ai pris conscience que ce n’était pas grave. Il est même naturel de se réveiller 3 ou 4 fois dans la nuit. C’est le rythme normal du sommeil. Pour tout le monde. On se réveille et…. on se rendort. Quand on le sait, à chaque fois qu’on s’éveille, il n’y a qu’à se dire que tout est normal et se rendormir tranquillement. Si on sait que tout est normal, on ne se focalise plus sur ses petits réveils naturels. On évacue ainsi le souvenir de ses réveils qui viennent hanter nos journées. Il suffit de le savoir et on se repose bien mieux… Enfin pour se qui me concerne, ça a marché. Bonnes nuits

  24. Corinne dit :

    Pour ma part je pratique l’EFT. Dès que j’ai un pb physique : sommeil, constipation, stress … je tapote . Et c’est très efficace pour lever les blocages énergétiques . Je suis à l’écoute des ressentis psychologiques et l’EFT trvaille à la fois sur les 2 plans. Allez voir sur YouTube tube pour quelques vidéos iniatrices.

  25. ZERBIB dit :

    Je confirme je pratique maintenant depuis quelques années la méditation en pleine conscience . Je me sens plus sereine, plus calme, je dirai même que j’en ai besoin.

  26. PORTE dit :

    Essayez et adoptez au quotidien la respiration carré :
    3 secondes à l’inspire /3 secondes de rétention (poumons pleins) /3 secondes à l’expire / 3 secondes de rétention (poumons vides). Respirez par le ventre, puis vous pouvez passer à 4 puis 5 secondes ect…
    Le plus important est de ne pas forcer et de prendre du plaisir. Vous pouvez pratiquer cette respiration 3 fois/jour
    EFFET GARANTIE

  27. vales dit :

    Dès que j’ai arrété de consommer des aliments à gluten les effets du stress ont diminués en 8 jours, et se sont « consolidés »: plus de palpitations, nette amélioration du sommeil, disparition des vertiges et des malaises….et un tas d’améliorations générales!!! Je peux vous garantir que je tiens à ma nouvelle alimentation, même si ce n’est pas toujours facile!

  28. restelli dit :

    Ok pour les plantes anti-stress, voilà de précieux conseils. La timidité est un stress important aussi. Dans une de vos précédentes lettres vous évoquez une plante qui aide les timides. Laquelle c’est ? Je suis abonné à plantes et bien être ou santé, je ne sais plus, mais je n’ai toujours rien vu à ce propos. Pouvez vous m’éclairer, ce serait très aimable et je vous en remercie d’avance.

  29. Liliane VISHNURAM dit :

    Méditer, bien sûr, cependant durant l’assise en silence, difficile souvent d’empêcher le mental de vagabonder… Pour le relaxer et afin de se recentrer, il est utile de mettre en couleurs un dessin centré (mandala), en veillant à ce qu’il y ait un centre bien visible (un point ou un petit cercle central sans dessin à l’intérieur) et une périphérie bien fermée, Ainsi on dépose les perturbations mentales et cela nous met dans de meilleures dispositions pour méditer. Liliane V.

  30. Anne-Marie G dit :

    Pour ma part, après avoir passé une vie de stress permanent à cause d’un trouble d’anxiété généralisée accompagnée d’une phobie sociale exacerbée, je n’ai trouvé mon salut qu’avec des séances individuelles de sophrologie, à raison d’une séance tous les 15 jours et ce depuis maintenant un peu plus de 3 ans. Non seulement j’ai acquis des techniques pour apaiser mon anxiété permanente mais en plus petit à petit grâce à ce calme recouvré, je découvre les causes sous-jacentes de mon TAG (trouble d’anxiété généralisée) qu’un psychiatre de la vieille école avait identifié comme une névrose d’angoisse.
    Evidemment il faut accepter de payer le prix de la consultation, 55 euros en ce qui me concerne mais pour 1H30. Il faut trouver aussi un(e) sophrologue compétent et surtout qui ne se positionne pas implicitement en « sachant » par rapport à son client mais en partenaire à part entière avec le respect et la confiance que cela implique.
    Cet élément relationnel est très important et même il fait la différence avec les psychologues et les psychiatres qui se croient fondés à vous considérer comme un être plus ou moins subordonné en raison de la supériorité de leur savoir théorique. Or en réalité, toute thérapie « psy » ne peut marcher que si le patient est valorisé en tant que partenaire et principal artisan de sa guérison.

  31. OSTIZ dit :

    je suis en dépression assez importante depuis 2 ans et demi passé et je ne sais pas comment arrêter ces médicaments que l’on me donne car peur d’être encore plus mal après.
    Que prendre en médecine alternative ?
    Merci pour une réponse

    • gabriel dit :

      Voir notre lettre sur la dépression, en espérant qu’elle vous donnera des pistes intéressantes :
      http://www.pure-sante.info/depression-plantes-plus-efficaces-quun-psy/

    • Liliane VISHNURAM dit :

      La mise en couleurs d’un dessin centré ou mandala, en étant accompagné par un praticien agréé et confirmé, est une bonne alternative dans les états dépressifs. Les bienfaits ressentis peuvent vous permettre, par la suite, de réduire peu à peu, les doses de médicaments avec l’avis de votre médecin, Cette pratique entre dans le cadre des thérapies dites « intégratives » en art-thérapie, elle permet un travail sur soi en douceur en évitant, quand c’est possible, les effets indésirables des médicaments qui ne soignent que les symptômes…..

    • Belle Lurette dit :

      Je suis toujours choquée de lire « les médicaments que l’on me donne »…. Avez-vous pensé que si l’on vous donne des médicaments, c’est vous et vous seul(e) qui les absorbez. De façon volontaire et active. Décidez d’arrêter de façon tout aussi volontaire et active. Exprimez votre volonté ne pas en prendre. Et que vous souhaitez qu’on ne vous en « donne » plus jamais. Surtout si le fait de prendre un anxiolytique vous …. angoisse !

  32. Marion dit :

    Le sommeil est le nerf de la guerre, si je puis dire, c’est bien vrai. Le problème est quand on ne peut pas maîtriser la cause du manque de sommeil, en l’occurrence quand on a de jeunes enfants qui vous réveillent plusieurs fois par nuit et très tôt le matin ne se rendorment pas… je devient folle, réagis hyper violemment au moindre sujet, mais comment faire? Je vais me tourner vers les plantes indiquées, si ça peut m’aider à réagir moins fort, ce serait déjà ça. Et aussi j’ai lu il y a longtemps que les croyants qui passent du temps à prier et lire les Écritures saintes sont mieux protégées du stress et des maladies cardio-vasculaires… comme pour la méditation finalement.
    Merci pour vos lettres qui donnent des solutions pratiques assez simples à mettre en oeuvre souvent.

  33. Nathalie dit :

    La sophrologie caycedienne est également intéressant. Elle inclut techniques de yoga, médiation et programmation mentale pour développer nos capacités face au stress, diminuer la consommation de pharmacopée et améliorer notre qualité de vie.

  34. MASSON Bruno dit :

    pour moi , le QI GONG fut très utile … conséquence je me suis formé pour l’enseigner … et maintenant une cinquantaine de personnes le partagent avec moi … IL y a beaucoup de QG différents . Si l’un ne convient pas chercher dans un autre. C’est « le yoga des chinois » en première approximation. A chacun d’y faire sa sélection, un composé d’exercice physique de méditation avec quelques éléments de diététique et de philosophie … pour moi et d’autres un excellent cocktail

  35. Saggiovitz dit :

    J’écoute de la musique. Je choisis le genre musical selon l’état d’esprit. Je m’autorise aussi de prendre un de mes instruments et de jouer ce qui me plaît. Bien entendu, chanter reste ce qui me procure un effet immédiat.
    Plus rarement maintenant: un peu de marche et contemplation face au Tagliamento.
    J’ai commencé quelques séances en piscine (pas de cours ni de collectif). Avec mon ami, une heure si possible par semaine, aux heures calmes: tentatives de nager, de flotter, recherche du plaisir de l’eau.
    Chaque jour, tisane: herbe Louise (erba Luisa) ou verveine cotronnée? Mauve et sirop de graines de fenouil sauvage pour une meilleure digestion

  36. Le Bomin dit :

    Ayant fait une hépatite virale au mois d’avril 2015, depuis j’ai un sommeil très perturbé, jusqu’à faire des nuits blanches pendant plusieurs jours, j’ai fais une cure de chrysantellum, pris du magnésium mais rien ni fait, donc oui le stresse est un cercle vicieux en effet, trouble de l’humeur, trouble de la vision, corps fatigué et j’en passe et a ce jour je n’ai trouvé aucune solution pour m’en sortir donc oui j’ai très peur que ce maudit stresse déclare une maladie grave:(((

    • Rose dit :

      Vos signes sont ceux d’un foie fatigué, faites une cure de pissenlit, d’artichaut etc en tisanes. pendant un mois.
      Surveillez votre alimentation. Pas de produits laitiers c’est trop gras etdes fruits naturels, pas de jus de fruits du commerce etc..
      buvez des tisanes de romarin et de mélisse dans la journée.
      Bon courage

  37. Christijack dit :

    A chaque fois que j ai pris du pavot de Californie, j ai fait des cauchemars, alors que je n en fais pratiquement jamais, qqu un a t il une explication ?
    J ai par contre un très bon résultat avec le millepertuis à très petite dose le soir mais il est vrai qu il ne faut pas prendre de médicaments. Il a un effet calmant et anti depresseur bien utilisé en Allemagne.

  38. michel angelosanto dit :

    je confirme les méfaits du stresse. Je me suis fait escroquer par mon employeur une grande banque ou je travaillais depuis plus de 40 ans. Je savais bien qu’ils n’étaient pas si clean que je l’imaginais quand j’y suis entre mais a ce point et voyant que Euronext était de mèche avec eux j’en ai été très stresse a n’en pas dormir pendant plusieurs mois. Le résultat sur ma sante fut deux glaucomes irréversibles, une surdité accélérée et une tumeur au poumon de la taille d’un ballon de rugby tout cela en 3 ou 4 mois! Vous allez me dire qu’est ce qui prouve que tout cela n’avait pas commence avant? Et bien mon ophtalmo m’a dit que c’était impossible d’avoir des glaucomes aussi avances en 3 mois. Alors on a vérifié avec mes examens qui dataient de quelques mois ou tout était parfaitement normal y compris la tension oculaire,
    Ma solution a été de quitter mon employeur et bien sur je ne confie plus mon argent a une banque…

  39. Bayle Joëlle dit :

    En ce qui me concerne, le plus puissant anti-stress avec effet immédiat, c’est une série de 50 oscillations oculaires latérales.

  40. Anais dit :

    Tous les matins, je passe en velo devant un cimetiere pour aller travailler. Ca m’aide a remttre les petits et grands soucis du quotidien en perspective… C’est une strategie que j’ai trouve tres recemment (en changeant de trajet).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *