Comment survivre au stress professionnel ?

Chère lectrice, cher lecteur,

Si vous êtes employé dans une grande entreprise, peut-être rêvez-vous d’avoir un jour un bureau pour vous tout seul.

Finis les « open space » bruyants, le collègue qui mange son sandwich au thon en face de vous, ceux qui passent leur temps au téléphone, ou qui discutent à haute voix devant la machine à café…

Un bureau rien que pour vous, avec votre nom sur la porte… le rêve, non ?

Et pourtant, ce n’est pas forcément la meilleure option… pour votre santé.

Les promotions peuvent être mauvaises pour la santé

Des chercheurs de l’université d’Arizona ont observé 231 employés du gouvernement pendant trois jours et deux nuits : certains en open space, d’autres dans des boxes avec de petites cloisons et les derniers avaient leur propre bureau. Chacun d’entre eux portait des capteurs cardiaques et des moniteurs d’activité, permettant de mesurer le stress et l’intensité de leurs mouvements.

L’étude[1] révèle que les employés travaillant en open space bougent 20 % de plus que ceux dans les « boxes » et qu’ils sont 32 % plus actifs que les employés ayant leur propre bureau.

Mais ce n’est pas tout : le stress de ces employés est bien moindre que celui des personnes qui travaillent seules dans leur bureau. Ces dernières étaient les plus stressées, non seulement au travail, mais même une fois rentrées chez elles.

À choisir, il vaut donc mieux travailler en compagnie de vos collègues plutôt que seul dans votre bureau.

En fait, le plus important pour vous sentir moins stressé, c’est de ne pas rester toute la journée assis devant votre ordinateur.

Ne faites pas comme à l’école

À l’école, on vous apprend à rester sagement à votre place, en silence. Eh bien faites le contraire ! N’hésitez pas à vous lever pour demander quelque chose, plutôt que de téléphoner ou d’envoyer un mail.

Le simple fait de vous lever de votre chaise permettra de détendre vos muscles et de quitter votre écran des yeux pendant quelques minutes.

Ne voyez pas cela comme une perte de temps, mais plutôt comme une occasion d’être plus efficace ensuite. Plus vous restez assis et tendu dans la même position, moins vous serez efficace sur votre tâche.

C’est aussi l’occasion d’offrir cinq minutes de pause à votre corps et à votre tête. Vous évacuerez ainsi petit à petit vos tensions tout au long de la journée, et vous vous sentirez moins fatigué le soir en rentrant chez vous.

Passez du temps avec vos collègues

Pour se sentir plus détendu au travail, il est aussi essentiel d’entretenir de bons rapports sociaux avec vos collègues.

L’avantage d’être en open space, c’est que vous pouvez plus facilement demander de l’aide autour de vous.

J’ai par exemple la chance de partager un bureau avec ma petite équipe. Nous pouvons ainsi facilement échanger nos idées sur la santé naturelle, le choix du prochain dossier médical, nos découvertes sur les plantes, etc.

Si vous êtes seul dans votre bureau, vous pouvez laisser la porte ouverte pour participer aux conversations de vos collègues, ou aller les voir directement dans leur bureau si vous avez une question à leur poser.

L’autre point important, basique mais essentiel, c’est d’être OR-GA-NI-SÉ. Cela vous permettra de vous ménager des pauses et d’aller prendre un café ou un thé… avec vos collègues bien sûr.

Finalement, la réduction du stress quotidien au travail pourrait se résumer en deux mots : interactions et organisation.

Un exercice d’acupression pour calmer votre stress instantanément

Si vous vivez une situation de stress intense, si vous sentez que vous être sur le point de « perdre les pédales », je vous recommande cet exercice d’acupression très simple (mais très puissant) pour relâcher les tensions.
L’acupuncture et l’acupression agissent sur des points situés sur les méridiens pour effectuer un rééquilibrage énergétique de votre corps.Parmi ces points, le « hoku » est le point antistress par excellence. Il se situe entre le pouce et l’index, sur la partie charnue (voir image ci-contre).Appuyez 30 secondes sur ce point pour sentir immédiatement un relâchement, notamment sur le haut du corps.Vous verrez, les effets sont vraiment surprenants.Et si vous connaissez d’autres techniques utiles en cas de stress, n’hésitez pas à les partager en commentaire (en cliquant ici).Amicalement,

Florent Cavaler





[1] Effects of office workstation type on physical activity and stress, Occupational & Environmental Medicine, BMJ Publishing Group Ltd., Jul. 27, 2018. Sternberg

13 réponses à “Comment survivre au stress professionnel ?”

  1. dominique besnier dit :

    vous avez aussi 7coeur ,6 maitre du cœur, 8maitre du cœur, 26dou mai, 20dou mai, 3 foie dont les localisations sur le corps se trouvent facilement sur le net ou n’importe quel ouvrage de médecine chinoise.cdlt

  2. Plée Dominique dit :

    Moi, je veux bien mais ceux qui ont un bureau personnel sont aussi ceux qui occupent des postes à plus grande responsabilité, ce qui peut expliquer un stress accru. Ce facteur ne semble pas avoir été pris en compte dans ce texte

  3. Sylvie dit :

    Bonjour,
    nous possédons tous un anti-stress naturel en nous même si nous ne le savons pas encore : c’est le chakra du cœur, cet organe dans nos corps subtils qui permet de ressentir l’Amour mais d’où vient aussi toute sensation de bien-être, sérénité, paix intérieure, harmonie, plénitude, etc….alors que le stress démarre toujours dans l’espace du ventre (à observer en soi).
    Les exercices de respiration aident à gérer le stress.
    En apprenant à éveiller le chakra du cœur, on peut GUERIR de toute forme de stress, qu’il soit professionnel ou autre.
    Pour apprendre à éveiller le chakra du cœur, aller voir si intérêt le site yogaducoeur.com et les vidéos sur Youtube auquel il renvoie.
    Dans la Joie de partager cette connaissance de soi et de nos ressources fantastiques.

  4. Bonjour dit :

    Le travail en open space à 12 sur un même îlot n’est pas des facile, collègues qui éternue très fort qui rit très fort, qui râle sans arrêt,et j’en passe…les communications difficiles augmente notre attention et notre fatigabilité avec la politique du chiffre…
    Ça déclenche de grave problèmes de santé , et de long et gravés arrêt maladie chez nous avec un turn-over important.
    Les moyens pour limiter les dégâts;
    L’activité physique modérée
    La cohérence cardiaque
    La sophrologie
    Le yoga
    Le Pilate….

  5. Bonjour dit :

    L’activité physique modérée
    La cohérence cardiaque
    La sophrologie
    Le yoga

  6. Christine dit :

    De nombreuses techniques basées sur la pleine conscience de la respiration aident à faire baisser le niveau de stress, par exemple:
    – mettre les mains sur le ventre et sentir l’air qui rentre par le nez (le visualiser) et le mouvement de gonflement du ventre associé à l’inspiration et le « retrait » du ventre à l’expiration et l’air rejeté: pendant 2 mn
    – « offrir » son stress ou sa contrariété en les expirant dans l’air environnant. Depuis la nuit des temps l’atmosphère qui nous entoure régénère ce qu’on lui envoie (photosynthèse …)
    – déposer à chaque pas sa contrariété ou son stress dans le sol en marchant. Notre terre-mère accueille nos charges et nous permet de les transmuter. Quand on lui dépose une charge, elle nous retourne l’énergie sous forme de « rebond »

  7. eve dit :

    Bonjour,
    Je ne suis pas d’accord du tout !
    J’ai travaillé en open space : va-et-vient, collègues qui rient, qui parlent fort, téléphone, qui se plaignent tout le temps d’avoir mal ici ou là, qui parlent de leur vie privée, de leurs mômes, de leur chien, de leur vacances, etc. Impossible de se concentrer ! j’ai détesté ! On peut être « isolé » dans un bureau sans toutefois l’être totalement ! J’ai fait une grosse dépression. Conclusion : c’est peut être valable pour certains jobs (et encore !) mais certaines tâches requièrent du silence, un maximum de concentration. Se lever de temps à autre, pour aller aux toilettes, à la machine à café, discuter de travail, oui ! mais le bruit : NON !

  8. Coralie dit :

    Bonjour,
    Merci pour cette article, je réalise pour ma part des exercices de respirations abdominales pour me détendre en respirant quelques gouttes d’huile essentielle de lavande fine de provence que j’ai posé sur l’intérieur des poignets.

  9. lou dit :

    Une solution comme un autre appris en relaxation:le relâchement des épaules, reflex que les enfants petits ont:respirez remonter les épaules retenir et ensuite relâcher en soufflant. A essayer.

  10. Gabillot dit :

    Je suis Réflexothérapeute et il y a des points de stimulation réflexes très simples qui sont en fait des points de stress,

    – Appuyer 30 secondes sur la partie charnue du majeur de votre main gauche (pulpe du doigt) sans éveiller la curiosité de vos collègues de travail,
    aidez vous pour cela du pouce et de l’index de votre main droite. Et ensuite la même chose dans le majeur de la main droite de la même façon.
    – un autre point de stress se situe sur le visage au centre du front (en médecine chinoise on l’appelle le 3e œil) effectuer une pression appuyée avec votre pouce durant 30 secondes. Voilà et là vous vois sentirez bien mieux 👌🏼

  11. Daniel GNANA dit :

    autre technique : la respiration saccadée du chien ( expirations brusques et rapides par retrait de l’abdomen)

  12. FRANCOIS dit :

    Inspirer profondément en soulevant les épaules, expirer complètement en laissant retomber d un coup les épaules …. quatre fois de suite.

  13. Martin dit :

    Le point conseillé dans cette lettre à savoir le 4 GI ne me semble pas être le meilleur ,conseillez plutôt le 6MC situé à l’emplace du bracelet de la montre,face interne de l’av.bras
    Cdt

Répondre à Coralie Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *