Tisane « Ferrari » pour les matins… durs, durs

Et aussi : La plante qui fait peur aux poètes, Ayurvéda 1 graisse 0

Se réveiller, se lever, s’animer… Il y a des jours où quand ça ne veut pas, ça veut pas. Voici donc une tisane façon moteur de Ferrari, pour vous aider à faire l’ascension des petits matins durailles.

Mélangez à parts égales les plantes suivantes : thym, romarin, basilic, sauge (cette dernière à éviter en cas d’antécédent de cancer hormonodépendant). Placez 1 cuillerée à café par tasse d’eau bouillante et laissez infuser une dizaine de minutes. Filtrez et buvez 2 tasses par jour, au petit-déjeuner ou dans la matinée. À boire régulièrement. Garanti stimulant, sans effet excitant !

La plante qui fait peur aux poètes

Son surnom ? L’herbe aux coliques… Pas vraiment le genre de plante qu’on croise dans les poèmes ou les chansons d’amour. Mais pour solidifier les selles, il n’y a pas mieux que la salicaire.

Ses tanins particuliers, des ellagitanins C-glycoside, « resserrent les mailles » cellulaires de la muqueuse intestinale. Cela permet de stopper les saignements (quand il y en a) mais aussi de réguler l’excès de mucus sécrété par les cellules de l’intestin et ainsi de solidifier plus facilement les selles.

La plante contient des mucilages qui adoucissent la muqueuse intestinale et retiennent l’eau, ce qui contribue à l’effet antidiarrhéique.

En pratique :

On peut consommer la salicaire en infusion classique, à raison de 30 à 60 g par litre d’eau. Faire bouillir 2 à 3 minutes puis infuser une vingtaine de minutes. Boire 3 tasses par jour entre les repas.

En extrait hydroalcoolique, on le consomme à raison de 30 à 60 gouttes 2 à 3 fois par jour pour un adulte.

Par précaution, la salicaire est déconseillée aux femmes enceintes. On peut la donner aux enfants à partir d’un an mais mieux vaut consulter un médecin en cas de diarrhée.

La salicaire peut remplacer avantageusement les médicaments habituellement prescrits dont la plupart peuvent présenter des effets indésirables tels que vertiges, nausées, douleurs abdominales, bouche sèche ou somnolence.

Ayurvéda 1 graisse 0

L’ayurveda est un fascinant système de soins traditionnels apparu en Inde il y a 2500 ans (ayurvéda veut dire « science de la vie »).

Cette médecine ancestrale avait notamment pour but de minimiser les dangers des infections et des intoxications alimentaires.

Elle a pour cela répertorié plus de 700 plantes : le curcuma, bien sûr, reine des épices [1], le bacopa, recommandé pour des problèmes liés au cerveau et l’intellect : anxiété, troubles cognitifs, problèmes d’attention, dépression, épilepsie etc.

Mais les dernières recherches scientifiques sur cette médecine s’intéressent de très près à son « troisième trésor », la plante qui attaque la graisse : la boswellia.

Cette plante, déjà reconnue comme un formidable antidouleur naturel, pousse dans les montagnes d’Asie, en particulier dans les régions subtropicales. Son principe actif est la forskoline. Elle est considérée comme le plus puissant activateur de la lipolyse (destruction des graisses).

Utilisée cliniquement, elle augmente la masse maigre et diminue la masse grasse, d’où son intérêt en complément d’un régime amincissant.

Santé !

Gabriel Combris




Sur le même thème, vous aimerez sans-doute ...


Épidémie d’obésité : ce n’est que le début Si vous voulez mon avis, les personnes qui ont établi les recommandations nutritionnelles officielles destinées au grand...
Les « alimenteurs » démasqués ! Chère lectrice, cher lecteur, Février, c’est le carnaval de Rio, tout le monde se déguise… Samba !   En...
Festival de Cannes : risque sur la santé mentale Festival de Cannes : risque sur la santé mentale Savez-vous que les jurés du Festival de Cannes prennent, sans le savoi...

[1] De nombreuses études ont montré les effets inhibiteurs du curcuma sur le développement de nombreux cancers : côlon, foie, sein, estomac etc.

4 réponses à “Tisane « Ferrari » pour les matins… durs, durs”

  1. Samira dit :

    Bonsoir,
    J’adore vous lire! Vous êtes toujours de bons conseils. Merci pour toutes ces informations riches qui tombent à pic!!!
    Voulez vous me dire où acheter la Boswellia et la Bacopa ?
    Merci

  2. Nicole GENTY dit :

    Bonjour
    Très fidèles à vos newlettres, celle d’aujourd’hui concernant la plante BOSWELLIA , m’intéresse particulièrement. ayant quelques kilos à perdre, je souhaiterais savoir où m’en procurer ?
    Merci pour vos conseils judicieux et instructifs
    Cordialement
    Nicole Genty

  3. Sylvianne Honorez dit :

    Bonjour,
    Je tiens à attirer votre attention sur une erreur que j’ia relevée dans votre mail de ce matin, concernant la forskoline. Elle ne vient pas de la boswellia (également utilisée en médecine ayurvédique). la boswellia contient l’acide boswellique utilisé principalemnt pour ‘arthrose et les tendinites (c’est un puissant anti-inflammatoire). La forskoline, elle provient de coleus forskholii. Exemple ici : forskoline. Il serait bon de rectifier, je pense 😉

  4. Gord dit :

    Cher Gabriel (permettez cet adjectif, car par vos chroniques, vous êtes un peu devenu l’un des Miens!)

    pour une fois je crois que vous faites une erreur, car la forskoline dont vous parlez si bien et en décrivant ses propriétés connues, est un principe actif abondant dans le Coléus et non dans le Boswellia (encens pour les intimes!).
    Mais ce n’était peut-être de votre part qu’un « glissement de plume » (ou de clavier!) et on vous pardonnera cela un dimanche matin, jour de repos pour la plupart de nos concitoyens…

    Bien à vous.

    Joël Gord

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *