Vaccin antigrippe : c’est la queue du Mickey !

Le vaccin contre la grippe, pour les laboratoires pharmaceutiques, c’est un peu comme la queue du Mickey dans les manèges : un « tour offert » tous les ans à Big Pharma, qui gagne à tous les coups.

2017, de ce point de vue, ne fait pas exception à la règle puisqu’on nous refait le coup de la vaccination « indispensable » contre la grippe.

En grande pompe, s’il vous plaît, puisque c’est Madame la ministre de la Santé en personne qui joue les mannequins cobayes, en se faisant prendre en photo en pleine vaccination [1] :

 

 

Simple, élégante et décontractée, Agnès Buzyn a le vaccin tranquille. C’est un peu la Miss Sourire de la seringue.

Et quand on la voit comme ça, on se dit : mais pourquoi ne pas faire comme elle ?

Notez bien que c’est le but recherché. Les autorités ont sorti la grosse artillerie médiatique pour achever de nous convaincre : une campagne lancée sur sept chaînes de télévision, via des dépliants, des affiches, une vidéo de sensibilisation dans les caisses d’assurance maladie, sans parler des réseaux sociaux, avec « une page Facebook dédiée » [2].

En 2017, on ne sonne plus le tocsin, on sonne le vaccin !

Évidemment, il y a encore des esprits chagrins pour venir mettre leur petit grain de sable dans cette mécanique si bien huilée.

Ces « mal pensants » posent une question pourtant toute simple, et frappée au coin du bon sens : le vaccin contre la grippe est-il efficace, oui ou m… non ?

Et c’est là que, malgré le plan de communication à plusieurs millions, ça se complique franchement…

Zéro pour cent d’efficacité (zéro, vous avez bien lu)

Il y a quelques années, mon collègue Jean-Marc Dupuis avait déjà souligné certains éléments nettement moins enthousiasmants au sujet du vaccin contre la grippe :

« Les autorités de santé canadiennes ont officiellement reconnu en 2015 un taux d’efficacité de 0 % pour le vaccin contre la grippe [3].

« Les huit millions de personnes qui se sont fait vacciner l’ont donc fait en pure perte. Leur argent est gaspillé. Elles ont couru le risque d’effets indésirables de la vaccination pour rien. »

« On ne connaîtra pas le nombre d’accidents liés à la vaccination. Il ne sera jamais communiqué pour la bonne raison que les autorités ne cherchent surtout pas à le connaître. »

 

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a donné en mars 2014 la composition du vaccin contre la grippe pour l’hiver 2014-2015.

Dès le mois de mai 2014, c’est-à-dire à peine huit semaines plus tard, il s’avérait déjà que l’OMS s’était trompée. Le virus de la grippe H3N2 avait muté et tous les experts haut placés savaient que le vaccin contre cette souche allait être inefficace.

Une méta-analyse publiée en mars 2014 par la revue Cochrane, portant sur une centaine d’essais, a estimé qu’il fallait injecter le vaccin à 71 personnes au moins pour empêcher 1 cas de grippe.

Ils ont conclu à une efficacité « très faible » y compris chez les femmes enceintes, et attesté que la vaccination ne réduit ni le nombre d’hospitalisations, ni le nombre de complications !!

L’hiver 2014, l’efficacité du vaccin contre la grippe fut très faible : 23 % selon l’OMS et seulement 18 % selon le Centre américain des maladies d’Atlanta [4].

Pour les personnes les plus vulnérables (personnes âgées notamment), le Pr Daniel Floret du Haut conseil de santé publique explique qu’il existe une « impossibilité statistique à prouver les bénéfices du vaccin ». « Le système immunitaire ayant tendance à se dégrader avec le temps, ce public réagit moins bien aux vaccins en général et à celui contre la grippe en particulier. »

Je me suis replongé dans un dossier complet que le Dr Jean-Paul Curtay – pas franchement un « excité antivaccin » – a consacré à la grippe [5].

Lui aussi fait un bilan sévère :

« En juillet 2012, une collaboration indépendante entre des chercheurs italiens et américains a analysé l’ensemble des études existantes et a conclu de manière similaire à de précédents groupes de chercheurs : « Le vaccin contre la grippe saisonnière est modestement efficace chez les adultes », mais « son efficacité est très incertaine chez les jeunes enfants et les personnes âgées », alors même que ce sont les personnes qui bénéficieraient le plus de la vaccination [6] ! »
Mais alors, pourquoi d’aussi mauvais résultats ?

Bon sang, mais ce n’est PAS une grippe !

La première raison, c’est qu’en hiver on a tendance à voir la grippe un peu partout… où elle n’est pas.

Il existe en effet plus de 200 virus autres que la grippe qui provoquent les mêmes symptômes (mal à la tête, courbatures, fièvre et grande fatigue) : picornavirus, métapneumovirus, coronavirus, virus respiratoire syncytial, rhinovirus, etc.

Autant de virus contre lesquels le vaccin n’a aucune utilité.

Pendant la grippe saisonnière de l’hiver 2008-2009, les chercheurs de l’Institut national pour la santé (NIH) des États-Unis ont effectué 183 000 prises de sang sur des personnes présentant un état grippal. Ils sont aperçus que le virus de la grippe n’était en cause que dans 14,1 % des cas [7] !

Autre problème : comme le virus de la grippe mute rapidement et qu’il faut plusieurs mois avant de mettre un vaccin sur le marché, les laboratoires sont obligés d’anticiper les mutations du virus.

Ce travail est délégué aux experts de l’Organisation mondiale de la santé qui collectent des données en provenance de 94 pays. Ils donnent leur avis sur ce que sera le prochain virus de la grippe en février, soit un an avant la disposition du vaccin.

Il est ainsi fréquent que la grippe qui sévira en hiver ne soit pas exactement la même que celle qui a été utilisée pour le vaccin, réduisant alors considérablement son efficacité…

Petit rappel au sujet des vaccins

Alors finalement, qui doit se faire vacciner ?

D’abord, il faut rappeler que le vaccin n’est pas obligatoire et que vous avez (encore) le droit d’avoir votre avis.

Pour le Pr Henri Joyeux, seules les personnes fragiles doivent réellement considérer l’option vaccinale [8] :

  • Celles qui doivent subir une greffe d’organe
  • Les patients traités pour cancer ou même guéris car ils restent fragiles
  • Les porteurs de maladies de civilisation : diabète, obésité, maladies auto-immunes graves…
  • Les insuffisants respiratoires chroniques
  • Les fumeurs qui consomment ou ont consommé plus de 10 cigarettes par jour pendant plus de 5 années au total
  • Celles et ceux, âgés, fatigués, dépendants…

Au total, ajoute-t-il, cela représente « 2 millions de personnes maximum ».

Et il ne faut pas être devin pour comprendre que les industriels du vaccin trouvent ce chiffre « beaucoup trop bas ». Et c’est dans un souci de santé publique, bien sûr, qu’on nous refait le coup chaque année du vaccin indispensable, malgré des résultats qui sont chaque année aussi mauvais.

La queue du Mickey, on vous dit.

Vaccination naturelle contre la grippe

Je ne voudrais pas conclure cette lettre sans évoquer certaines mesures naturelles efficaces contre la grippe. Un kit de première nécessité qu’il est toujours bon d’avoir en tête.

Parce qu’il faut aussi redire qu’il s’agit d’une maladie particulièrement violente, exténuante, contre laquelle notre système immunitaire est le premier rempart.

D’abord, on peut limiter la transmission de la grippe par des mesures « toutes bêtes » :

  • Réduire et même éviter les contacts entre les personnes grippées et son entourage.
  • Se couvrir la bouche ou le nez à chaque toux ou éternuement.
  • Se moucher dans des mouchoirs en papier à usage unique jetés dans une poubelle recouverte d’un couvercle.
  • Chez soi, se déchausser : nos semelles sont de vrais nids à microbes.
  • Désinfecter régulièrement son frigo, les poignées de portes et vos surfaces de travail, en cuisine ou au bureau.
  • Nettoyer à la vapeur vos moquettes et tissus.
  • Changer régulièrement les filtres des systèmes de ventilation, à la maison, en voiture et au bureau.

Rôle insoupçonné de l’humidité

Les chercheurs ont découvert un autre paramètre qui explique à quel moment précis de l’hiver la grippe fait son apparition.

Ce paramètre c’est l’humidité absolue dans l’air.

Chaque année, dans les 20 à 10 jours qui précèdent l’apparition de la grippe, l’humidité dans l’air chute fortement.

D’après le Dr Curtay, ces conditions de faible humidité seraient propices à la survie et à la propagation massive du virus [9] :

Quand l’humidité chute, les particules d’eau sont plus fines, ce qui permet au virus de rester vivant en suspension pendant plus longtemps.

La contamination étant facilitée ensuite par le manque de vitamine D, chronique en hiver, qui affaiblit les défenses immunitaires.

Agir contre la grippe 

  • La première mesure est donc se supplémenter en vitamine D.
La vitamine D permet la fabrication d’antibiotiques naturels appelés AMP (peptides antimicrobiens).
Elle est également indispensable pour que les globules blancs se multiplient et se différencient de façon efficace.
Pendant plusieurs années, des chercheurs new-yorkais ont donné un complément alimentaire de vitamine D (dose de 800 UI par jour) pendant deux ans à 104 femmes. La troisième année ils ont augmenté la dose à 2000 UI par jour. Dans le même temps, 104 autres femmes ont reçu un placebo. Résultat : dans le groupe placebo 26 femmes ont été touchées par la grippe pendant la période de trois ans. Dans le groupe « vitamine D », seules 8 d’entre elles ont été touchées. Mais la dernière année, avec une supplémentation de 2000 UI par jour, 1 femme seulement a attrapé la grippe !

 

  • Prenez aussi de la vitamine C, qui favorise la fabrication de lymphocytes T (soldats d’élite contre un grand nombre d’agents pathogènes).
  • Un nombre impressionnant d’études montre les effets bénéfiques des probiotiques pour le système immunitaire, via leur effet favorable sur la flore intestinale, premier siège de l’immunité. Une étude clinique a notamment démontré qu’un supplément de probiotiques réduit de 2 jours la durée de la grippe et du rhume.
  • Buvez du thé vert. Une étude japonaise de 2009 a montré une forte réduction du nombre de grippes dans un groupe d’adultes prenant des compléments alimentaires de thé vert par rapport à un groupe placebo [10]. Par ailleurs, les catéchines du thé vert sont puissamment anti-inflammatoires, ce qui protège à la fois les globules blancs et les tissus infectés.

Lorsque la grippe est déclarée

En cas d’infection, il faut tout faire pour soutenir vos combattants naturels, les globules blancs.

Un des moyens qu’ils utilisent pour combattre les virus est de les bombarder de substances oxydantes.

Pour cela, les globules blancs produisent du peroxyde d’hydrogène, une substance particulièrement corrosive, qu’ils projettent sur leurs ennemis.

Une fois celui-ci « neutralisé », attention, il ne faut pas se reposer sur ses lauriers.

Il faut stopper les dégâts pour que l’oxydation ne gagne pas les tissus sains. Pour cela nous utilisons des défenses antioxydantes qui vont capter les oxydants et les désactiver. Parmi toutes ces défenses, le glutathion joue un rôle essentiel.

Pour faire remonter son niveau de glutathion, il suffit d’augmenter nos apports en cystéine, l’acide aminé précurseur du gluthathion [11].

Dans une étude italienne, 262 adultes ont reçu soit un placebo soit 1200 mg de cystéine par jour pendant plusieurs mois. Résultat : la prise de cystéine n’a eu aucun effet sur le risque d’infection, mais en cas de contamination l’intensité des symptômes était si faible que seules 25 % des personnes contaminées se sont rendu compte qu’elles avaient attrapé la grippe, contre 79 % dans le groupe ayant reçu le placebo [12].

Le Dr Curtay recommande la prise de 200 mg de N-acétylcystéine par jour, sauf dans les cas les plus sévères.


Un dernier duo avant de partir 

Enfin, avant de vous quitter, je voudrais faire un petit détour du côté des plantes, dont plusieurs sont traditionnellement utilisées pour lutter contre les infections.

Parmi elles, le duo ginseng sibérien (Eleutherococcus senticosus) et chirette verte (Andrographis paniculata) semble le plus prometteur, rapporte le Dr Curtay :

En 2003, des chercheurs russes ont testé l’efficacité du mélange face aux traitements classiques prescrits par les médecins : sur 540 adultes touchés par la grippe, 469 ont reçu le traitement classique (il s’agissait la plupart du temps de l’amantadine, un traitement antiviral de première génération) et 71 ont reçu un mélange de ginseng sibérien (60 mg) et d’andrographis (533 mg en extrait standardisé).

Résultat : 67,8 % de ceux qui ont reçu le traitement médical classique ont eu des complications contre seulement 30,1 % pour ceux qui ont pris le mélange de plantes.

 

La durée des symptômes de la grippe fut limitée à 6 à 7 jours contre 9 à 10 jours avec le traitement classique [13].

Dans ce mélange, c’est Andrographis qui est responsable de l’effet antiviral. Le ginseng n’est ajouté que pour son action stimulante. On peut donc se contenter d’Andrographis.

Vous pouvez retrouver l’intégralité des conseils en micronutrition du Dr Curtay en cliquant ici, et n’hésitez surtout pas à nous dire en commentaire de cette lettre si vous avez de votre côté un remède favori pour prévenir la grippe.

Ah ! une dernière chose : cet hiver, surveillons l’agenda de Madame la ministre de la Santé, histoire de voir si elle se fait porter pâle… pour cause de grippe !

Amicalement,

Florent Cavaler





[1]https://www.lequotidiendumedecin.fr/actualites/article/2017/10/05/vaccination-antigrippale-agnes-buzyn-montre-lexemple-aux-entretiens-de-bichat_851072
[2] https://jeanyvesnau.com/2017/10/06/vaccin-anti-grippe-agnes-buzyn-osera-t-elle-limposer-a-lensemble-des-soignants/
[3] http://www.lapresse.ca/actualites/sante/201501/30/01-4839815-vaccination-contre-la-grippe-un-taux-defficacite-de-0.php
[4] https://professeur-joyeux.com/a-propos-du-vaccin-contre-la-grippe/
[5] Les Dossiers de Santé & Nutrition, février 2015.
[6] Manzoli L1, Ioannidis JP, Flacco ME, De Vito C, Villari P. Effectiveness and harms of seasonal and pandemic influenza vaccines in children, adults and elderly: a critical review and re-analysis of 15 meta-analyses. Hum Vaccin Immunother. 2012 Jul;8(7):851-62.
[7] « 2008–2009 Influenza Season Week 15 ending April 18, 2009 ». FluView: A Weekly Influenza Surveillance Report Prepared by the Influenza Division (Centers for Disease Control and Prevention). 24 April 2009.
[8] https://professeur-joyeux.com/a-propos-du-vaccin-contre-la-grippe/
[9] Shaman J, Pitzer VE, Viboud C, Grenfell BT, Lipsitch M. Absolute humidity and the seasonal onset of influenza in the continental United States. PLoS Biol. 2010 Feb 23;8(2):e1000316.
[10] Matsumoto K, Yamada H, Takuma N, Niino H, Sagesaka YM. Effects of green tea catechins and theanine on preventing influenza infection among healthcare workers: a randomized controlled trial. BMC Complement Altern Med. 2011 Feb 21;11:15.
[11]
[12] De Flora S, Grassi C, Carati L. Attenuation of influenza-like symptomatology and improvement of cell-mediated immunity with long-term N-acetylcysteine treatment. Eur Respir J. 1997 Jul;10(7):1535-41.
[13] Kulichenko LL, Kireyeva LV, Malyshkina EN, Wikman G. A randomized, controlled study of Kan Jang versus amantadine in the treatment of influenza in Volgograd. J Herb Pharmacother. 2003;3(1):77-93.

19 réponses à “Vaccin antigrippe : c’est la queue du Mickey !”

  1. Emmanuel dit :

    Les êtres vivants et la nature ne font que Un. Alors, comme vous l’avez très bien saisi, lorsque l’être humain y fouille pour pour y trouver des remèdes, il ne peut qu’être épaté et émerveillé devant tant de puissantes beautés qui peuvent apporter d’innombrables bien la nôtre vie.. Cela fait quelques temps que je m’intéresse à la médecine douce et là , l’occasion se présente pour que je puisse savourer. Je tiens à vous remercier pour votre partage,

  2. BOUTARD Pierre dit :

    Personnellement j’utilise un vieux médicament qui n’existe plus aujourd’hui mais dont j’avais conservé l’emballage et que je fais refaire par un pharmacien. il s’agit du PULVEOL à usage externe en poudre pour inhalation très efficace contre la grippe et maux de gorge rhinites trachéites etc. MAIS il ne coute pas cher.(Laboratoires LALEUF siège Argenteuil bureaux Paris) mais existent il encore ?

  3. Avan dit :

    Moi mon truc ce sont les huiles essentielles à chaque début infection virale : 6 Gttes ou 12 + 2 gouttes de Palmarosa ou 4 + 2 gouttes de Laurier noble ou 4 ; max 40 gouttes en tout du mélange ; 4 à 6 f/j max 3 jours … mais en 2 jours je suis guérie ( pour enfant il faut diluer)

  4. DHORNE dit :

    J’ai 86 ans et je n’ai plus jamais eu la grippe depuis que je suis vacciné. Et cela DEOUIS PLUS DE 20 ANS

  5. Claudia Plante-Jourdain dit :

    Bonjour,
    Nous avons plus de 60 ans. Depuis 2 ans nous prenons de la vitamine D et du ginseng rouge (bio) du 1er octobre jusqu’en mars. Je ne me fais pas vacciner contre la grippe, je prends un traitement homéopathique classique. En cas de refroidissement 2 gouttes d’HE de niaouli sur un cachet neutre 3 fois par jour et du jus de citron bio en gouttes pour le nez. Mon mari qui avait des complications jusqu’alors traitées par antibiotiques puis cortisone (sinusite aigüe) a été guéri en 5 à 6 jours. Tisanes de thym du jardin, de romarin et citronnades chaudes au miel.

  6. marie dit :

    en prévention : lavage régulier des sinus à l’eau salée avec un rhino horn (taper ce mot sur internet) ou avec rhino laveur et eau soufrée chez laboratoire de Luchon ; également séances de climamask avec huiles essentielles d’eucalyptus ou de pin ,appareil recommandé par Michel Dogna (vendu chez vivre mieux)

  7. bertrand dit :

    Impossible d’avoir accès au dossier du Dr Curtay sur les conseils en micronutrition en cliquant sur le lien.
    ???

  8. OVEJERO dit :

    ATTITUDE CIVIQUE PRÉVENTIVE

    !# LE MASQUE: ARME PUISSANTE CONTRE LES VIRUS

    RESPIRATOIRES

    Signez cette pétition car nous sommes tous concernés ainsi que nos familles: personnes âgées, bébés, fragiles, porteurs de pathologies, ceux qui vont subir une intervention chirurgicale….

    Il y a eu encore 14000 morts de la grippe cet hiver en France. Le rhume en fait autant toute l’année par les surinfection bactériennes qu’il occasionne. Chaque année il y a 460.000 bronchiolites chez le nourrisson dont 7000, graves et certaines mortelles. Mais ce n’est pas une fatalité. C’EST PARCE QUE L’INFORMATION N’EST PAS FAITE. Les personnes contagieuses postillonnent tout autour d’elles et contaminent les autres.

    Je demande le port du masque pour les personnes contagieuses !!!

    Mais, SEULEMENT pendant la période contagieuse: 4 jours pour la grippe et 3 pour le rhume. Et, SEULEMENT en présence d’autres personnes, un temps très réduit et acceptable). Voila, une attitude civique préventive qui éviterait beaucoup de morts.

    ATTENTION le vaccin est utile mais il a ses limites:

    Le temps de la fabrication du vaccin, est au moins de 3 mois,
    pendant ce temps, les virus traversent des populations
    non vaccinées…
    Les virus sont aussi transportés en avion
    et arrivent avant que le vaccin soit prêt…
    Il se peut aussi que le virus présumé, se tarisse et
    que, un autre auquel le vaccin n’était pas destiné se développe
    à sa place….
    Chaque année la grippe est provoquée par un ou plusieurs
    virus différents et, peut-être, différents aussi de celui pour
    lequel le vaccin a été fabriqué…
    En plus ce vaccin ne s’adresse pas au virus du rhume qui,
    comme vous le savez, fait mourir autant que la grippe ou les
    grippes réunies par les surinfections BACTÉRIENNES qu’il provoque.
    Comme la grippe qui, tue de la même manière.
    Alors « Une Attitude Civique Préventive ». est nécessaire.
    les virus respiratoires se transmettent par les postillons et nous pouvons et nous devons leur barrer la route au lieu de les propager.

    ATTENTION, Le lavage des mains, c’est une très bonne mesure d’hygiène mais, insuffisante. Réfléchissez 2 minutes: on vous postillonne les virus au visage, vous les respirez, vous les inhalez, ils sont dans vos voies respiratoires. Alors, vous pouvez vous laver les mains, les pieds et… le reste. Franchement!!! Ce n’est pas sérieux!!!

    ATTENTION, toux, éternuement viennent de manière intempestive: pas le temps de sortir le mouchoir et pas de poubelle pour le jeter… « tousser sur sa main ou son bras » (???) absurde!! Après on va se frotter aux autres leur serrer la main, s’accrocher aux poignées, servir le pain ou les objets…

    Pour être vraiment efficaces, ces mesures doivent être complétées par par le port du masque. Alors:

    MASQUE OBLIGATOIRE POUR LES PERSONNES CONTAGIEUSES!!!

    Et, vente du masque dans les grandes surfaces!!!

    Situations concrètes pour le port du masque:

    *>Dites aux mamans de mettre un masque pour s’occuper de
    leurs bébés si elles sont enrhumées ou grippées.
    *>Dites aux parents de faire mettre un masque au membre
    de la famille qui revient à la maison enrhumé ou grippé
    pour protéger les autres.
    *>Dites aux nourrices, aux infirmières à domicile,
    aux aides soignantes, aux aides à la personne de mettre
    un masque lorsqu’elles sont porteuses des ces virus et
    qu’elles s’occupent des enfants ou des patients.
    *>Dites aux professeurs et aux directeurs des écoles
    d’avoir des masques à disposition et de les faire mettre aux
    élèves porteurs du virus. De mettre une table à part, à la
    cantine, pour les enrhumés.
    *>Dites aussi aux médecins, infirmières et autres personnels
    soignants de mettre impérativement le masque s’ils sont
    porteurs de ces virus pour s’approcher des patients…
    (Hélas, non! même en milieux hospitalier, la prévention
    laisse à désirer. J’en suis témoin)
    *>Dites au personnes responsables des voyages longs, avions,
    trains, bus, de demander aux voyageurs porteurs du virus de
    mettre un masque pour protéger les personnes saines.
    *>Dites à tous les employeurs dont le personnel est en contacte
    avec le public de mettre un masque s’il sont porteurs de ces
    virus: serveurs des restaurants, vendeurs etc..;
    *>Dites au gouvernement qu’il faut faire cette éducation, chose
    très facile par les médias, que les masques doivent être vendus
    dans les grandes surfaces comme les mouchoirs.
    Et, surtout, ne me dites pas que les français ne sont pas prêts
    pour le port du masque: Les français nous sommes intelligents et
    si on nous donne la bonne explication nous comprendront vite
    nos propres intérêts. Les masques ne sont pas plus gênants
    ni plus ridicules que les lunettes ou les préservatifs. Et ils sont très efficaces.

    Alors, port du masque OBLIGATOIRE : 3 jours pour les enrhumés et 4 jours pour les grippés. Ce n’est pas la mer à boire!!!

    « masques chirurgicaux » à élastiques qui s’accrochent facilement aux oreilles et sont faciles à porter.

    (Le prix approximatif: 60 E. le carton de 12 boîtes de 50 masques. Ce n’est pas excessif!) (50X12=600 unités, 60: 600=0,1 centime le masque)

    Merci

    Leoncia

  9. ETIENNE Marie-Thérèse dit :

    J’ai 85 ans je n’ai jamais pris le vaccin contre la grippe.
    J’ai eu une forte grippe en 1956.
    A ce moment mon médecin m’a dit: il faut modifier le terrain. J’ai donc suivi ses conseils soit un traitement par oligoéléments: 1 ampoule  » Oligosol Cu par jour pendant 20 jours au début de l’automne. Ce produit a disparu des pharmacies. Peut-on le remplacer par une plante?

  10. ABEL-MORVAN dit :

    mes remèdes hivernaux : vitamine D, bien sûr, mais aussi boissons miel-citron, acérola vitamine C, cure de pollen, gelée royale, propolis pure… et quand le virus est là : toujours miel-citron ou tisane de thym, ou décoction de buis (anti-viral puissant) et huile essentielle d’origan (2 gouttes dans un cachet neutre) – préparé en pharmacie. 3 capsules 3 x jour pendant 6 jours (il ne faut pas avoir de contre indication d’ulcère d’estomac)

    Et bien sûr, repos, alimentation allégée et utilisation de l’argile en cataplasme, si besoin, en cas de mal de gorge ou de nez bouché.. et aussi gargarisme à bas de propolis pure en cas de mal de gorge.A votre bonne santé !..

  11. Hubert dit :

    Pourquoi ne parlez vous jamais davantage d’homéopathie?
    Et dans le cas de la grippe, il existe un excellent vaccin avec alternances de dose qui sont très efficaces non seulement contre la grippe mais également sur tous les symptômes grippaux que vous évoquez?

  12. Garance dit :

    Bonjour,
    Est-ce que la cysteine présente dans les compléments pour fortifier les cheveux a la même action sur la production de glutathion ? On pourrait alors faire d’une pierre 2 coups.
    D’avance merci.

  13. DILLARD dit :

    Bonjour,
    Le virus de la grippe ne résiste pas à une température supérieure à 40°C . Si malheureusement on l’a attrappée, il est très efficace de rester au lit très au chaud quitte à se rajouter pull, autre couverture, etc… et ne surtout pas faire baisser la fièvre avec un antalgique. J’en parle en connaissance de cause, l’ayant expérimenté sur moi il y a quelques années .

  14. Grandjean dit :

    Bonjour, où peut on voir les références citées et numérotées dans votre article ? Merci

    • Adrien Magnenat dit :

      Bonjour, les références citées se trouvent en bas de nos emails sous le titre « Sources ».
      Pour les articles qui sont sur notre site internet, vous pouvez cliquer sur « Cliquez ici pour consulter les sources » juste en dessus des commentaires. En espérant que cela vous est utile ! L’équipe PureSanté

  15. Marie V dit :

    Merci pour votre article concernant le vaccin contre la grippe. Je suis cependant étonnée que vous n’ayez pas mentionné l’homéopathie qui a aussi son remède « vaccin anti-grippe » et qui fonctionne très bien pour tout le monde y compris les personnes fragiles, dans mon entourage cela concerne aussi bien les fumeurs que les personnes âgées (ma mère 88 ans le prend tous les ans ) . Mon médecin homéopathe me le prescrit ainsi : une dose de Influenzinum 9CH une fois par semaine alternée avec une dose de Sérum de Yercin une fois par semaine, en général d’octobre/novembre à mars/avril. C’est remboursé avec une ordonnance, sinon le coût est peu élévé (environ 4 € par mois).

  16. Violetta Muth dit :

    Merci pour cette lettre mais pardon, je ne suis pas. Le vaccin étant 0-14% (max) efficace ayant des effets secondaires pas recherché ou publié, pourquoi est-il quand même recommandé à certaines personnes ?

    • Martis dit :

      Relisez la lettre, c’est pour le profit de Big-Pharma, les copains des gens élus et bien placés pour décider qui a droit au jackpot, peu importe la santé publique.

  17. Boutinaud dit :

    Bonjour
    Contre la grippe :
    De l’Automne jusqu’au Printemps je diffuse des Huiles Essentielles.
    Je prends des unidoses de Propolis de grille (pollenergie) sans oublier une bonne alimentation toute l’année.
    Lorsque la grippe est déclarée : la diète et sous la couette. Je prépare dans une thermos une tisane de thym, j’y ajoute du chlorure de magnésium, du miel et des Huiles Essentielles. Guérison en deux jours (2 jours).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *