Voulez-vous gagner quatre fois plus (réfléchissez bien) ?

Et aussi : (mauvaises) Nouvelles des statines, Manquez-vous de choline ?, À votre avis, faut-il répondre à l’avocat ?

Chère lectrice, cher lecteur,

Voulez-vous gagner quatre fois plus ?

  • Réponse 1 : Un peu mon neveu !
  • Réponse 2 : Non merci, ça va très bien. Je suis content comme je suis.

Si vous avez choisi la réponse 2, vous pouvez passer au sujet suivant.

Si vous avez choisi la réponse 1, je vous conseille de poursuivre la lecture.

Je vous préviens, je n’ai aucune idée de comment gagner plus, mais vous allez quand même apprendre quelque chose de très déstabilisant.

Et cela commence avec une étonnante expérience :

Les psychologues Van Boven et Gilovitch ont demandé à des personnes de se rappeler une occasion lors de laquelle ils ont dépensé plus de cent dollars pour augmenter leur bonheur ou leur plaisir [1].

La moitié de ces personnes devaient choisir l’achat d’un bien matériel, et l’autre, une activité.

Question : quelles dépenses avaient procuré le plus de bonheur ?

Ceux qui avaient décrit une expérience ou une activité (voyage au bord de la mer, concert, dîner entre amis) étaient plus heureux que ceux qui ayant décrit l’achat d’un bien (téléphone, bijou etc.).

L’explication des psychologues : les activités qui coûtent plus de 100 dollars sont souvent réalisées avec d’autres personnes, alors que les dépenses matérielles sont en partie effectuées pour impressionner les autres (acheter une montre, un sac, un costume, etc.).

Conclusion : les activités nous lient aux autres, les achats matériels nous en éloignent.

Ce que confirme d’ailleurs une autre étude publiée par l’Université anglaise d’Oxford [2].

D’après les chercheurs, la moyenne des adultes en Grande-Bretagne situent leur niveau de bonheur à 62,2 sur une échelle variant de 0 à 100.

Les scientifiques ont remarqué qu’une augmentation de 50 % du revenu financier ne se traduisait que par une augmentation du niveau de satisfaction de… 0,5 points.

Ainsi, passer de 15 000 euros de revenu annuel à 60 000 euros (multiplication par 4) n’augmente le bonheur que de… 2 points !!

En revanche, les personnes qui dorment le mieux se situent 15 points au-dessus de celles qui dorment le plus mal.

Et les personnes qui aiment leur conjoint et qui ont grand plaisir à entretenir avec lui une vie amoureuse fleurie sont en moyenne 7 points au-dessus de celles qui sont insatisfaites.

En d’autres termes, le sommeil et l’amour sont, de très loin, les plus puissants facteurs pour être heureux.

Viennent ensuite le fait d’être bien entouré (famille, amis, voisins, collègues), d’avoir un emploi sûr et que l’entourage soit en bonne santé.

J’ajouterai aussi l’importance d’avoir un but dans la vie.

Il s’agit là en effet d’un « prédicteur très fiable d’une bonne santé et du bien-être chez les personnes âgées », d’après Patricia Boyle, neuropsychologue au Centre Rush pour la Maladie d’Alzheimer de Chicago (Etats-Unis) [3].

Dans une étude conduite sur plus de 1200 personnes, cette chercheuse a observé que celles qui avaient un objectif de vie ont été 2 fois moins nombreuses à mourir pendant la durée de l’étude (5 ans) que les autres [4].

Elles étaient moins à risque de développer Alzheimer et de souffrir d’infirmités…

Ainsi, tous ces facteurs (sommeil, amour, entourage, but dans la vie) sont plus importants que l’argent, la consommation, les vacances de luxe, etc.

Ce que Lao Tseu, avec son sens inimitable de la formule, avait résumé ainsi :

«Courir et chasser exaspère l’esprit,
Les choses précieuses nous égarent.

Le sage est guidé par ce qu’il ressent, non par ce qu’il voit.
Il ne se laisse pas influencer et choisit sa voie ».

Ce qui peut se résumer en disant : chérissons ce qui compte et non pas ce qu’on compte.

Également dans l’actualité aujourd’hui :

Encore eux ! Les médicaments anticholestérol donnent… le diabète

Je vous ai raconté dans une précédente lettre comment les statines avaient été imposées aux malades pour faire baisser leur cholestérol, en dépit de très nombreuses preuves de l’inefficacité de cette stratégie (retrouver ma lettre sur le cholestérol en cliquant ici).

En attendant rien ne change, ce qui est d’autant plus scandaleux que la nocivité des statines continue d’être mise au jour, étude après étude.

Récemment, des chercheurs italiens ont publié une méta-analyse qui montre que la prise de statines augmente globalement le risque de diabète de 44 %.

Le risque est le plus faible avec la Simvastatine (+38 %) et le plus élevé avec la Rosuvastatine (+64 %) [5].

Si vous voulez en finir avec le mythe du cholestérol, je vous rappelle que le sujet fait l’objet d’un chapitre entier dans la dernière édition de mon Guide Secrets des Remèdes Naturels qui vient de franchir, au moment où je vous écris, les 100 000 exemplaires ! (cliquez ici pour le recevoir gratuitement le BEST-SELLER de la santé naturelle).

Flash

++ L’ashwaganda améliore la mémoire. Très utilisée en médecine ayurvédique, l’ashwagandha ne cesse de démontrer de nouveaux bienfaits sur la santé. Dans une étude menée sur 50 adultes de plus de 35 ans souffrant de déficience cognitive légère, seulement 8 semaines d’une supplémentation à raison de 300 mg matin et soir d’un extrait de racine d’ashwagandha ont permis d’améliorer la mémoire immédiate et générale, la fonction exécutive, l’attention soutenue et la vitesse de traitement de l’information [6]. ++ Découverte d’un nouvel effet bénéfique de la choline. La choline, nutriment apparenté à une vitamine, est indispensable pour produire deux substances : l’acétylcholine qui joue un rôle important aussi bien dans l’apprentissage, la mémoire et le fonctionnement musculaire, et la phosphatidylcholine, une molécule entrant dans la composition des membranes de nos neurones et des autres cellules. Or, 90 % des gens manquent de choline ! C’est d’autant plus dommage qu’une nouvelle étude (sur 4632 personnes) a montré que de bons apports en choline seraient garants d’une bonne densité minérale osseuse [7]. Donc : mangez des œufs (jusqu’à 3 par jour) – la choline y est abondante. On en trouve aussi un peu dans le foie animal et le poisson. Pour les végétariens, la meilleure source est représentée par le germe de blé.

++ À méditer. Lors d’un procès où il défendait un phytothérapeute accusé d’être un «guérisseur » et d’exercer illégalement la médecine, l’avocat René Floriot fit cette réponse : « On reproche à mon client de ne pas être médecin. Moi, je reproche aux médecins de ne pas tous être des guérisseurs ».

Santé !

Gabriel Combris




Sur le même thème, vous aimerez sans-doute ...


Êtes-vous naturopathe sans le savoir ? Qui n’est pas naturopathe ?! Lorsque je regarde autour de moi, je vois un naturopathe par ci, une naturopathe par là,...
Fait exploser de joie une petite fille de trois ans Saviez-vous qu’avant de devenir un mets de luxe prisé par les bouches les plus fines et les plus fortunées de la planète...
Un pari fou Je voudrais faire avec vous un petit pari, peut-être un pari un peu fou, au sujet de l’hôpital du futur. Contrairemen...

[1] Cités dans Jonathan Haidt, L’hypothèse du Bonheur.
[2] The Telegraph : Forget getting rich – sex and sleep are the real keys to happiness
[3] The New Old Age : Living on Purpose
[4] Psychosomatic Medicine : Purpose in Life Is Associated With Mortality Among Community-Dwelling Older Persons
[5] HYPERLINK « javascript:void(0); » M. Casula , F. Mozzanica, L. Scotti et al. Statin use and risk of new-onset diabetes: A meta-analysis of observational studies. NMCD, May 2017. Volume 27, Issue 5, Pages 396–406.
[6] Dnyanraj Choudary et al. Efficacy and Safety of Ashwagandha (Withania somnifera (L.) Dunal) Root Extract in Improving Memory and Cognitive Functions, Journal of Dietary Supplements. Volume 14, 2017 – HYPERLINK « http://www.tandfonline.com/toc/ijds20/14/6 » N° 6
[7] HYPERLINK « http://jn.nutrition.org/search?author1=Jannike+%C3%98yen&sortspec=date&submit=Submit » Jannike Øyen, Clara Gram Gjesdal, Therese Karlsson, Gard FT Svingen et al. Dietary Choline Intake Is Directly Associated with Bone Mineral Density in the Hordaland Health Study. J. Nutr. April 1, 2017 vol. 147 no. 4 572-578

3 réponses à “Voulez-vous gagner quatre fois plus (réfléchissez bien) ?”

  1. 44océane dit :

    Bonsoir,
    « Vous avez oublié »…Accusation sans appel, celui qui lit peut se sentir pris en défaut, voire agressé. Il répond par un jugement « Il suffit de » qui montre en quelle estime il tient celui qui vient de s’adresser à lui.

    J’aimerais trouver de la bienveillance sur ce site.

    Le lien indiqué pour les sources ne fonctionne pas, il redonne la lettre et « vous aimerez sans doute… » Pouvez-vous y remédier? Je vous en remercie.

  2. An Onyme dit :

    Vous avez oublié de mettre les sources

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *