« J’ai guéri mes allergies en jetant mes médicaments à la poubelle ! »

Chère lectrice, cher lecteur,

Avec l’arrivée du printemps, j’ai commencé à vous écrire une lettre sur les allergies et la meilleure façon de les traiter naturellement.

Et puis un jour, Josué, un collègue qui m’aide à monter les vidéos que je vous envoie parfois, est passé derrière mon ordinateur.

Il m’a alors raconté comment lui-même avait réussi à vaincre les allergies qui lui pourrissaient la vie.

C’est son histoire que j’aimerais vous raconter aujourd’hui.

Des yeux comme des œufs mollets

« Un jour, vers l’âge de 8 ans, mes yeux étaient comme des œufs à moitié cuits, je n’arrivais plus à cligner, je ne faisais que pleurer, je n’arrêtais pas de les gratter. »

Conclusion du médecin : « Rhume des foins carabiné, graminées au max ! » En termes scientifiques, on dira que son système immunitaire réagit excessivement (c’est le cas de le dire) à une substance normalement inoffensive.

Clarityne, Telfast, Xyzall… Josué est alors passé par toute l’artillerie lourde de la médication antiallergique. Des médicaments qui, au mieux, étouffaient les symptômes et, au pire, le rendaient totalement amorphe : « À l’école on m’appelait même le toxico. »

Ne devenez pas le toxico de service

Il n’a donc pas hésité longtemps lorsqu’on lui a proposé une « solution miracle » pour en finir avec les allergies : la désensibilisation, une thérapie qui consiste à habituer son organisme aux allergènes en s’en injectant régulièrement de faibles doses pendant plusieurs années.

« À la fin de ma désensibilisation, le médecin n’avait jamais vu une telle amélioration. J’étais considéré comme guéri. Cette année-là, j’ai passé un excellent printemps et un excellent été. J’étais bien. »

Fin de l’histoire ? Pas vraiment.

Inutilité des traitements conventionnels

« Mais l’année suivante, j’ai senti les allergies revenir. J’étais très en colère, après trois ans de traitement je n’étais pas guéri. » Trois ans à devoir se rendre chez son médecin tous les mois.

Surprenant, pour un traitement considéré comme le nec plus ultra des soins antiallergiques ?

Pas tant que ça, en fait : des études ont montré qu’après ce traitement à la fois coûteux et long (3 à 5 ans), seule la moitié des patients[1] voit ses symptômes réduits, et l’amélioration des symptômes (écoulement nasal, éternuements, asthme, irritation des yeux et de la gorge…) n’est en moyenne que de 27 %[2]!!

« J’ai jeté l’ordonnance à la poubelle. Et c’est là que j’ai commencé à me sentir mieux »

Avec la désensibilisation, le problème n’est souvent pas réglé, seulement déplacé. Ainsi, Josué n’a plus souffert de démangeaisons aux yeux, mais au nez, à la gorge et sur la peau. Pire encore, il a commencé à avoir de graves crises d’asthme. « Tous les matins, je me levais et je toussais pendant une demi-heure. Je suis donc allé voir un pneumologue qui m’a prescrit une sorte de Ventoline. »

Et quand il demande au médecin quand il pourra se passer du médicament, quand il sera enfin guéri… c’est le grand silence.

« Je ne sais pas pourquoi, en rentrant à la maison, j’ai jeté l’ordonnance à la poubelle et j’ai arrêté définitivement de prendre des médicaments. Et c’est là que j’ai commencé à me sentir mieux. »

C’était en 2013. Depuis, Josué a pris toute une série de mesures qui ont bouleversé sa vie.

Les 5 mesures qui ont soulagé les allergies de Josué

  1. Des risques diminués de 79 % si vous faites ceci

« Je me suis renseigné, j’ai lu des livres et j’ai pris conscience que le problème venait peut-être de moi. J’ai donc changé petit à petit mon mode de vie. Ma première décision a été de laisser tomber le sucre : j’ai arrêté définitivement les sodas et les sucreries. »

Bien vu de la part de Josué : le fructose présent en grande quantité dans les sodas favoriserait l’inflammation, et en particulier celle des allergies et de l’asthme.

En suivant les habitudes alimentaires de 16 907 adolescents durant 2 ans, des chercheurs australiens ont découvert que le risque d’asthme serait accru de 25 à 79 % chez les personnes qui boivent au moins un demi-litre de soda par jour par rapport à celles qui n’en consomment pas[3].

  1. Oubliez E220 & Cie

« Je n’ai plus acheté aucun produit transformé ou qui contenait des additifs alimentaires. »

Ici encore, Josué a vu juste : de nombreux produits industriels contiennent des sulfites, utilisés pour prolonger leur durée de vie.

Or les sulfites, lorsqu’ils entrent au contact de l’acide chlorhydrique de l’estomac, dégagent des gaz sulfureux qui peuvent agresser les bronches. Sur les étiquettes, les additifs compris entre E220 et E228 sont tous des sulfites.

Pensez aussi à éviter les aliments tels que les poissons surgelés et la charcuterie emballée, riches en histamine, la substance responsable de la constriction des bronches à l’origine de l’asthme.

  1. Pas de lait, pas de problème

« J’étais aussi accro au lait, je buvais à peu près un litre de lait par jour, à la bouteille. C’est en arrêtant d’en consommer que je me suis rendu compte que je ne le supportais pas. »

Le lien entre asthme et lait avait déjà été soulevé par le Dr Seignalet. En testant son régime sans lait et sans gluten chez 51 asthmatiques, il a noté une amélioration chez 49 d’entre eux, dont 46 en rémission complète ou semi-complète après quelques mois.

Le gluten augmenterait la perméabilité de l’intestin, laissant passer des antigènes tels que les protéines de lait qui provoqueraient alors les crises d’asthme.

  1. Respirez grâce aux fruits et légumes

Josué a également pris l’habitude de préparer tous les jours des jus de légumes et de fruits frais. De nombreux essais cliniques confirment l’importance d’une alimentation riche en végétaux pour prévenir les allergies.

Grâce à leurs nombreux antioxydants (vitamine C, E, caroténoïdes, polyphénols…), ils contribueraient à réduire les risques d’inflammation. Ainsi, une méta-analyse portant sur 30 études a trouvé que le risque d’avoir de l’asthme diminuait de 24 % chez les enfants et de 46 % chez les adultes qui consomment beaucoup de fruits et de légumes.

  1. Les vertus du jeûne

« En 2014, j’ai aussi essayé pour la première fois le jeûne, je ne mangeais que le soir pendant une semaine. En 2016, j’ai fait un vrai jeûne sur un mois complet. La journée, je ne buvais que des jus de légumes, et le week-end je mangeais normalement. Je pense que ça m’a beaucoup aidé dans mes allergies. »

Pas besoin de suivre un jeûne aussi long et contraignant que celui de Josué pour améliorer votre état de santé. Le jeûne intermittent, qui consiste à sauter régulièrement des repas (par exemple un repas chaque jour, ou un jour entier par semaine…) a donné d’excellents résultats dans le traitement de l’asthme. Un groupe de recherche américain a proposé à des asthmatiques de suivre un jeûne intermittent durant 8 semaines. À la fin de cette cure, les scientifiques ont noté une diminution de l’inflammation et une amélioration des symptômes liés à l’asthme[4].

Guéri !

Après avoir souffert pendant des années, jour après jour, été comme hiver, Josué a déjà fêté trois printemps sans allergies. « C’est vrai qu’il m’arrive encore parfois d’éternuer, mais il fallait voir dans quel état j’étais avant, avec mes yeux rouges et gonflés. On aurait dit que je m’étais fait battre. »

Si ces mesures ont marché pour Josué, c’est qu’il a été à l’écoute de son corps, de ce qui lui convenait et de ce qu’il devait changer. Son histoire nous montre que guérir des allergies est plus complexe que de se gaver de pilules. Cela demande un changement de fond.

En guise de conclusion, j’aimerais terminer sur ces paroles de mon collègue Josué :

« On ne soigne pas les allergies en essayant de supprimer les symptômes. On nous dit qu’il faut nous désensibiliser, mais je crois qu’il faut faire exactement l’inverse. Être sensible à la nature, c’est bien. Le symptôme est là pour nous mettre garde, il faut l’écouter, pas le combattre. Aujourd’hui, je me dis que la meilleure chose que j’ai pu faire pour mes allergies est d’avoir jeté à la poubelle toutes ces pilules. »

Et si vous aussi, vous avez soigné vos allergies de façon naturelle, je serais curieux de découvrir vous témoignages. Vous pouvez me laisser un commentaire en cliquant ici.

J’ai hâte de vous lire.

Amicalement,

Florent Cavaler





[1] Ross RN, Nelson HS, Finegold I. “Effectiveness of specific immunotherapy in the treatment of allergic rhinitis: an analysis of randomized, prospective, single- or double-blind, placebo-controlled studies”. Clin Ther. 2000 Mar;22(3):342-50.

[2] Calderon MA, Alves B, Jacobson M, Hurwitz B, Sheikh A, Durham S. “Allergen injection immunotherapy for seasonal allergic rhinitis”. Cochrane Database Syst Rev. 2007 Jan 24;(1).

[3] Zumin Shi, Eleonora Dal Grande, Anne W. Taylor, Tiff any K. Gill, Robert Adams, Gary A. Wittert. Association between soft drink consumption and asthma and chronic obstructive pulmonary disease among adults in Australia. Respirology, 2012; 17 (2): 363.

[4] Johnson JB, Summer W, Cutler RG, Martin B, Hyun DH, Dixit VD, Pearson M, Nassar M, Telljohann R, Maudsley S, Carlson O, John S, Laub DR, Mattson MP. “Alternate day calorie restriction improves clinical findings and reduces markers of oxidative stress and inflammation in overweight adults with moderate asthma”. Free Radic Biol Med. 2007 Mar 1;42(5):665-74.

35 réponses à “« J’ai guéri mes allergies en jetant mes médicaments à la poubelle ! »”

  1. Fanta dit :

    bonjour,
    j’ai lu vos mots cela m’a beaucoup plus parce que j’ai fait l’expérience. mon enfant est asthmatique mais j’ai essayé de faire le régime ( sans lait, sans chocolat, sans produits gras le soir, ni cacahuètes etc ) donc j’ai vu il y a beaucoup d’amélioration.

  2. Vivien dit :

    Je vois que je ne suis pas la seule. Je souffre d’allergie au pollens et principalement les graminées depuis l’âge de 8 ans environ. (j’ai 40 ans) J’ai eu également des médicaments que je ne prends plus. J’ai fait le lien avec l’alimentation lorsque j’ai rencontré un autre problème et j’ai arrêté les produis laitiers (donc pour d’autres raisons et c’était totalement volontaire de ma part, aucun médecin ne m’a conseillé)Je fais aussi un jeûne intermitant. (je mange le soir, mais ensuite je ne mange pas avant 10-11h le lendemain)
    Le résultat est fantastique. Cela fait deux ans que je n’ai plus pris de médicaments et je me porte bien.
    Malheureusement mon entourage ( famille et amis) ne me crois pas quand je dis que c’est à cause des produits laitiers et la limitation du sucre (j’ai réglé plein de soucis avec ça!)
    Je ne peux que conseiller d’essayer au moins!

  3. comte dit :

    bonjour
    votre article est intéressant …
    voici mon expérience d’y il a maintenant plusieurs années.
    Après avoir fait toute une batterie de tests à cette époque, sans résultats (et d’après ces résultats, je résultais allergique aux acariens, aux métaux, aux bois, etc etc bref à tout!!), finalement un jour j’ai pu consulter un allergologue qui travaillait dans une clinique de la région parisienne.
    Cet allergologue m’a dit très honnetement:: écoutez, il existe tant de raisons d’allergies, ne faites pas comme une patiente qui est venue me disant etre soignée depuis plus de 10 ANS par son docteur… sans résultats.
    Il m’a simplement prescrit de prendre 1 ou 1/2 pillule de zirtec… + un spray nasal quand je sentais le nez encombré. … Après seulement très peu de temps, et en prenant 1/2 Pillule…. petit à petit mon allergie a disparu.
    Vous voyez, dans ce cas, ce médicament a fonctionné .. pour moi. Il est vrai qu’à l’époque on ne parlait pas tant des plantes… Mais disons que j’ai eu la chance de rencontrer un allergologue très très honnete.
    Cordialement

  4. Fadila dit :

    Bonjour ! Pour ma part je suis un traitement de désensibilisation depuis 5 ans. C’est ma dernière année. Le traitement fonctionne bien sur moi, étant donné qu’en période d’allergie (mars à mai) je ne ressens quasiment plus rien ! Alors qu’avant j’avais toujours les yeux rouges, gonflés et larmoyants, la gorge qui gratte, le nez qui coule, je dormais très mal et même un retard dans mon cycle menstruelle (probablement dû à la piqure que je faisais les 1ères années, qui contient de la cortisone). A voir si l’efficacité perdurera après l’arrêt du traitement. Cdlt

  5. Nathalie Batelli dit :

    Bonjour,
    Je peux témoigner aussi sur ce.sujet :
    Il y a bientôt 30 ans je suis allée dîner chez des amis fin mai, ils habitaient près de marécages, ce soir la j’ai reçu plus de 30 piqûres de moustiques qui m’ont rendu terriblement malade ( comme une grosse grippe ) de ce jour à commencé mon parcours d’allergique, après les piqures d’insectes, ce fut les graminée, la poussière, certains aliments industriels, voire des médicaments…
    J’ai pendant 25 ans consommé les médicaments cités dans votre article avec la croyance forte que je ne pouvais plus m’en passer….
    Il y a 4 ans j’ai repris des études pour être hypnotherapeute, Maître PNL, pendant le cursus nous sommes avec mes collègues nos.propres cobayes et je ne sais pas pourquoi j’ai travaillé sur ma force mentale pour décider que je n’avais plus besoin de médicaments ( je prenais aussi à l’année des IPP ) du jour au landemain j’ai tout arrêté et je ne consomme plus de chimie.
    Depuis je suis en meilleure forme, si je suis enrhumée j’attends que ça passe ou j’utilise principalement des huiles essentielles…
    en réalité je ne mets plus en marche les mécanismes mentaux et les filtres qui anticipent et annoncent l’allergie, mon cerveau sait que je n’en ai plus besoin.
    Par ailleurs je pratique depuis plus de 15 ans la mini-diéte.
    Cela veut dire que je ne prends pas de petit-déjeuner, et je prends un repas de midi ( ou pas si je n’ai pas faim ) uniquement 16 heures minimum après mon dernier repas, je ne consomme que du thé ou de l’eau, je mange le soir ce qui me plait car c’est mon repas préféré, celui de la convivialité.
    Je fais relativement attention à ce que je mange mais sans plus je reste une trop grande consommatrice de sucre je le sais mais je ne veux pas me frustrer tant que je suis en bonne santé et avec le même poids depuis l’age De 15 ans, grâce à des activités sportives que j’aime pratiquer.
    Voilà ma contribution
    Nathalie

  6. Gaudry dit :

    Par acuponcture

  7. Michelle Verniquet dit :

    Bonjour,
    J’ai 70 ans et je me porte bien, mais il y a 25 ans, j’avais des crises d’asthme, allergies aux pollens, yeux rouges et toux constante d’avril à septembre, c’était l’horreur. J’ai alors fait une désensibilisation pendant 2 ans, je crois, et ça s’est amélioré. Mais, quelques années plus tard, les allergies sont revenues, pas l’asthme, mais yeux larmoyants et toux. J’ai alors changé de régime alimentaire, car un marché bio venait de s’ouvrir à Paris, près de la Place Clichy.
    Je consommais beaucoup de fruits et légumes et peu de viandes (bio essentiellement). Ma santé s’est améliorée, et j’ai cessé d’y penser. Maintenant, j’ai coupé pratiquement tous les sucres et desserts, je n’ai plus aucun problème. C’est drôle, mais je n’ai rien lu sur la façon naturelle de me soigner, c’est mon corps qui m’a guidée.

  8. Stephane F. dit :

    Je souhaite aller dans le sens de ce témoignage car j’ai guéri aussi de mes problèmes affreux d’allergies (et pas seulement) depuis l’enfance …le printemps signifiait avant pour moi un cauchemar… MAIS GRACE A un regime sans gluten …dommage que cet aspect ne figure pas dans votre article car c’est selon moi un des plus important… sans produits laitiers …ou alors tres peu et juste du fromage de chèvre bio (Feta)… évidemment une base de fruits et legumes et tres peu de cereales (meme riz ou alors riz sauvage ou Basmati) et bcp de noix (dont la noix de coco) et un peu de fruits secs (dattes/abricots), des algues et des micro-algues (Spiruline, Chlorella mais seulement bio et certifié sans métaux lourds) du OptiMSM + Camu-Camu a bonne dose tous les jours, des semi jeunes+ jeune court réguliers voir diete a la Spiruline pendant plusieurs jours …bcp d’épices (gingembre/curcuma/cannelle/clou de girofle/cardamome comme dans la cuisine Indou) et condiments varies voir fermentes (choux pimenté genre Kim-Chi fait maison), bcp d’ail cru et oignon rouge cru dans les salades Raw vegan style avec avocat, olives noires, pomme, voir pamplemousse et toutes les crudites possibles ou imaginables sous nos latitudes …du Yoga/Tai-Chi/Muscu douce/Marche + des auto massages quotidiens avec diverses huiles (dont Coco, Ricin) et huiles essentielles (j’en ai une énorme collection chez moi) …N of course de l’Argile en interne et de la Zeolite pour absorber plus spécifiquement les ML // Résultat les allergies je ne sais meme plus ce que cela veut dire a 44 ans apres 5 années quand meme de Réforme intensive du mode de vie moderne censé nous apporter le Bien Etre Absolu (vaste farce et escroquerie)

  9. Viéra dit :

    Bonjour,

    Merci pour cet article. Lorsque j’ai lu votre newsletter, cela m’a touché au cœur! car c’est exactement les 5 points que j’ai suivi les 5 dernières années et je me suis complètement débarrassée des 800 mg de symbicort que je prenais depuis 10 ans pour calmer mes crises d’asthme. J’étais arrivée à un point où je ne pouvais plus respirer sans corticoïdes !
    J’avais pris 20kg, je gonflais de partout et pas encore 30 ans. Je ne pouvais plus monter les marches d’escalier sans être essoufflée. J’ai évoqué ces points à mon docteur qui n’a fait qu’augmenter les doses de corticoïdes alors que je voulais m’en débarrasser!

    C’est en faisant mes recherches personnelles et changeant radicalement d’alimentation que je n’ai plus de crises d’asthme. Je ne prends plus de corticoïdes depuis 2 ans :
    – Plus de produits laitiers
    – Plus de gâteaux industriels
    -Juicing au quotidien
    -Plus de sucres raffinés
    -Jeûne intermittent 2 à 3 fois par semaine
    – Très peu de viande : je ne la consomme que pendant les périodes de fêtes. J’ai un régime majoritairement végétal aujourd’hui.

    Et surtout, je revis !!! Merci pour ce témoignage qui me confortent dans mes choix de vie 🙂

  10. Christiane FORLEN dit :

    Je me suis débarrassée de mes allergies en prenant chaque jour à jeun un peu de jus d’aloe vera et cela fonctionne depuis 12 ans. Pourtant une prise de sang est toujours positive pour les allergies aux graminées entre autres.

  11. Jihane Valla dit :

    Naturopathe et Thérapeute des méthodes NAET/TRM qui permettent à l’organisme d’établir un RESET des « intolérables », je ne peux que vous encourager à regarder aussi dans cette direction. D’autant plus que ça ne soigne « pas seulement » les allergies et intolérances mais aussi les inflammations diverses de l’organisme en recherchant et travaillant sur les causes. thérapie pour tous les âges et dont les résultats en quelques séances sont vraiment surprenants.

  12. Fifi dit :

    Je suis devenue allergique aux pollens du jour au lendemain et pendant plusieurs années, j’ai limité les symptômes avec des traitements homéopathiques; Et un jour, j’ai fait une séance de kinésiologie sans trop y croire. Cela m’a bien calmée et j’ai passé un printemps tranquille. L’année suivante, lorsque j’ai senti revenir quelques symptômes d’allergie, je n’ai pas hésité à refaire une séance de kinésiologie. Je n’ai rien fait l’année dernière et n’ai pas été embêtée, ni cette année. Comme quoi, le corps est suffisamment intelligent pour gérer ce genre de crise….

  13. Lieka dit :

    Bonjour,
    C’est à la suite de la lecture d’un livre sur les  » antibiotiques naturels  » que j’ai remplacé mes anti-histaminiques contre le rhume des foins par du miel de romarin. Et là, pas de risque de surdosage ! Si je sens que mes yeux ou mon palais me démangent trop, je reprends une cuillère de miel et ça passe.  » Placebo  » m’a dit mon médecin, mais je m’en fiche, ça marche pour moi. Mais c’est uniquement contre le rhume des foins, par pour d’autres allergies. Je pense que cela doit fonctionner un peu comme l’homéopathie : une des substances présente à très petites doses dans ce miel particulier doit agir sur les symptômes.
    Bon courage à tous,

  14. Sigrid Cossenet dit :

    Pendant près de 20 ans j’ai souffert d’éruptions cutanées très pénibles car démangeaisons sans cesse sur le tronc de mon corps dues aux allergies alimentaires au point que j’étais allergique à pratiquement tous les aliments. (Je vous passe mon parcours pour y remédier). Un jours, dans le cadre d’un cancer au sein, il s’est avéré que j’avais une carence sévère en vitamine D. On m’a prescrit de l’Uvedose. Après la 1ère prise les éruptions ont doucement disparu et d’autres ne sont apparue qu’après 3 semaines. J’avais une 2° dose à prendre dans 3 mois. Mais je n’ai pas attendu 3 mois, je l’ai prise tout de suite. Même phénomène : plus d’éruptions du tout. J’ai demandé au médecin une nouvelle ordonnance qui était plus que sceptique par ce que je lui racontais. Mais j’ai continué à insister d’avoir des ordonnances pour prendre régulièrement de l’Uvedose et cela maintenant depuis 10 ans. Je peux tout manger et je n’ai plus d’éruptions cutanées. J’adapte maintenant les prises aux besoins de mon corps qui me signale lorsqu’il est temps d’une nouvelle prise et cela par des petites démangeaisons.
    Voilà en résumé mon histoire. Mon conseil : vérifier par analyse le niveau de la vitamine D dans le corps dans les cas similaires. ON NE SAIT JAMAIS ….

  15. Louise Morin dit :

    Je n’y croyais pas DU TOUT!! Mon Chiropraticien a travaillé au niveau du cou au printemps, avant l’apparition des bourgeons d’arbres. Plus aucune médication de l’été (comprimés 24 heures et petites crises ici et là sont disparus). Je ne tolérais pas la tonte du gazon: mon mari passe la tondeuse, je me range dans la méplate-bande et recommence mon désherbage comme si de rien n’était.

  16. benoite vidali dit :

    Plus que des allergies, j’avais des problèmes d’histamine (insomnies, douleurs articulaires, diarrhées…) pendant toute l’année. J’ai adopté sur conseil d’un (bon) médecin un « régime »: beaucoup des légumes riches en vitamines et en antioxydants mais sans histamine ou libérateurs d’histamine, pas de lait ni de gluten. Bref, un « régime » anti-inflammatoire. Cela m’a énormément aidée. Au printemps, avec les pollens, j’ai encore quelques difficultés. Mais il existe une plante fantastique qui pousse partout dans les champs et les terrains vagues et qui contient un anti-histaminique naturel: il s’agit du plantain. Elle est considérée comme une mauvaise herbe, mais contre les allergies, elle est efficace! Benoite vidali

  17. MORANA dit :

    merci VICKI, je prend note de votre expérience. Allergique depuis la naissance de mon fils (50 ans) j’ai fais de la désensibilisation pendant 6 ans, rien n’y a fait au contraire c’était pire, puis des antihistaminiques, la corvée quoi ! ensuite la fameuse piqure annuelle kénacorte, qui me déclenchait des crises terribles qui duraient 2 mois, et j’ai trouvé un homéopathe super, traitement journalier et annuel, depuis plus de 20 ans, mais il est parti en retraite voila 1 an, et là, ça recommence avec le pollen en masse de cette année. Il n’y a plus d’homéopathe sur la région, soit ils sont surchargés et ne reprennent plus de patients, soit ils partent en retraite. Donc je vais essayer votre cure d’EPS de bourgeons de cassis, avec plein d’espérance. Merci

  18. Mouna dit :

    J’ai eu le même parcours, avec le même terrain au départ : asthme, allergies en tous genres, eczéma, foie fragile, acné…. et puis après une grosse prise de conscience qui s’est étalée sur plusieurs années et des changements progressifs au quotidien tous mes problèmes ont disparu.
    Aujourd’hui je mange le plus cru possible, zéro viande, zéro produit transformé donc zéro additifs. Cette hygiène alimentaire est difficile à suivre l’hiver mais tellement bénéfique qu’il faudrait être fou pour revenir en arrière. D’ailleurs les problèmes réapparaissent au bout de quelques temps quand on redonne au corps des aliments qui ne lui conviennent pas !

  19. marie sylvaine rochefeuille dit :

    Et cela marche vraiment ? À l’arrêt des traitements. On n’a plus besoin de les prendre. Même pour les oedèmes de Quick. Et les crises d’asthme aiguë.

  20. Dorisse Kristelle dit :

    Bonjour, pour ma part, j’ai essayé toutes ces techniques et aucune n’a fonctionné pour moi. Pour mon bébé, je l’allaite et je continue d’appliquer cette hygiène alimentaire et pourtant, elle démontre tous les symptômes de l’allergie. Seule l’homéopathie la calme.
    Parfois, même avec une bonne hygiène de vie, rien ne fonctionne.

  21. Mary dit :

    Une methode qui fait un bon travail pour en venir à bout c’est NAET ou Reset , informez vous sur le net .

  22. Jean-Claude dit :

    Pour moi, cela a été particulier. Je l’ai fait cette année et pas de soucis malgré une forte quantité de pollen de bouleau. J’ai utilisé un mandala et l’audio associé Digital C-60 de Subtle Energy Sciences. Surprenant et efficace.

  23. Aurélie dit :

    Bonjour
    Et bien j’ai eu le même parcours que Josué : allergique au pollen, à la poussière, aux chats… Et puis un jour je me retrouve à l’hôpital avec un œdème de Quinck à cause d’une pomme! Là mon médecin me dit que les gens comme moi devraient être sous anti histaminique toute l’année, je lui demande si on ne pourrait pas traiter la cause plutôt que les symptômes, il me dit qu’on ne sait pas quelle est la cause. Je suis sortie de son cabinet avec la ferme intention de trouver cette cause (et de ne plus mettre les pieds chez un médecin!)
    Voilà maintenant 6 ans que je suis le mode de vie paléo (sans céréales, sans produits laitiers et sans sucre), j’ai également reconstitué ma flore intestinale… Je n’ai jamais depuis déclenché de nouvelle allergie et je ne prends plus aucun médicament depuis… Et je vis beaucoup mieux!
    Merci donc de continuer à informer les gens qu’il existe tellement d’alternatives aux médicaments!
    Bonne continuation

  24. alaoui mustapha dit :

    oui vas y sans retard
    surtout le jeune qui est un médicament universel
    et les autres 4 points
    finalement ce plan de 5 point est le vrai plan santé pour tout le monde .

  25. MIREILLE ESMIEU dit :

    Un vrai jeûne ce n’est pas de boire des jus de fruits et de légumes ! Un vrai jeûne commence par un nettoyage total des intestins (purge et lavements )
    Et il se continue en ne buvant que de l’eau et en étant suivi par 1 médecin.
    J’ai fait 21j de jeûne et j’ai ainsi éviter 1 opération des intestins .
    Pour 1 nettoyage du corps faire chaque année 1 cure de raisins (voir le livre  » la curé de raisins de johanna Brandt .)

  26. Chargé dit :

    Bonjour
    J’étais aussi tres allergique depuis mes 7/8 ans (j’en ai 36 auj) mes yeux me brûlaient jeternuais chaque seconde et jai aussi eu tous les soirs au coucher des crises d’asthme, j’etouffais et la je me suis dit quil fallait que je fasse qchose… J’ai exactement fait comme vous depuis 1 an et demi et jai reduit considérablement mes allergies. Je revis, peux resortir et profiter du printemps . J’ai un chat que je peux biser. Et j’ai totalement arrêté tous les médicaments. Quelques gouttes pour le nez de temps .
    Merci pour votre article !

  27. Ménard Christiane dit :

    Bonjour, j ai fait la même chose je me sens beaucoup mieux étant allergique aux s’il dites.
    Supprimer surtout le lait, et les produits transformés, il faut être courageuse et faire sa cuisine, savoir acheter ses aliments.
    Ça vaut le coup de faire attention à son corps et à sa vie.
    Christiane bien à vous cordialement

  28. Hadassah BORREMAN dit :

    Bonjour Florent,
    En lisant votre article, je me sens confortée dans mon idée de laisser tomber mon aérosol contre l’asthme, mais mon médecin de famille qui est de votre mouvance ne conseille pas de le faire. c’est après un test que la pneumologue m’a déclarée asthmatique (ma mère l’était). Un court temps parès, j’ai fait une fameuse crise de rhume de foin, le ttt consiste à prendre « 2LALERG » pendant un mois. C’est vrai que je ne tousse plus depuis ce traitement (Inuvair), mais parfois je me demande pourquoi le prendre. La pneumologue dit que ce ttt est à vie. J’ai aussi perdu du poids après une diverticulite à la suite de laquelle mon médecin m’a prescrit un régime sans lactose ni gluten, pas de kiwi, oranges, noix, et de prendre une gélule de Probactiol Plus. Il dit que les intestins et les poumons sont liés. Devrais-je faire comme Josué ?

  29. Vicki dit :

    Un jour j ai trouvé par hasard sur Pinterest le remède miracle contre le rhume des foins : EPS de bourgeons de cassis qui s achete partout en pharmacie. Ça a changé ma vie, pour moi pas besoin d autre traitement.

  30. Christelle G. dit :

    Je consommais énormément de produits laitiers quand j’étais adolescente et j’ai commencé à avoir des allergies vraiment handicapantes : je ne sortais quasiment plus pendant plusieurs mois ! Un homéopathe précurseur (c’était il y a plus de 30 ans) m’a fait arrêter tous les produits laitiers et j’ai fait en parallèle quelques séances de sympathicothérapie. Je n’ai plus jamais eu d’allergies et ma vie a réellement changé !

  31. Michel DUPONT dit :

    Bonjour,
    mon rhume des foins apparu à 16 ans, traité par cortisone et anti histaminiques, a disparu après 2 saisons de cure d’oeufs de cailles crus (en mai juin).
    En réalité il est toujours présent mais ne me gène plus, je peux traverser un champ de foins mûrs sans éternuer.
    Si jamais mon nez coule avec éternuements, une goutte d’HE d’Agastache arrête les symptômes du rhume (saisonnier ou d’hiver) en 5 mn.
    Cordialement

  32. Nans-Johann Moreau dit :

    Bonjour, quel beau témoignage !
    Pour ma part, j’ai également été très déçu de mon passage chez l’allergologue quand j’étais petit. L’amélioration n’a pas durée, un printemps plus tard et c’était reparti comme en l’an quarante…
    Ayant supprimé les laitages et limité le sucre depuis quelques années il ne me restait plus qu’une cartouche, Vous l’avez deviné, c’est bien le gluten !
    Depuis que je mange paléo, je revis.
    Mes intestins sont assez fragiles et lorsque je fais un écart, mon corps se charge de me le faire comprendre par des éternuements, démangeaisons au niveau des sinus, écoulement nasal, irritations au niveau des yeux lors de période estivale.
    Bref, il faut sans cesse faire attention, mais je préfère mille fois faire des concessions et me priver de certains aliments plutôt que de m’interdire certaines activités d’extérieur ou bien souffrir ou même pire, être amorphe suite à la prise d’antihistaminiques.

  33. Beuerle dit :

    merci je suis aussi allergique et je vais essayer votre traitement en ce moment c’est infernal le nez qui coule les yeux et les éternuements c’est tellement fatigant alors je vais essayer le jeune et oublier( cetirizine ) y a t-il un autre traitement cool avec !? A PLUS MIREILLE B

  34. Ingrid De Glas dit :

    Bonjour, en effect je me suis fait desensibiliser pendant 20 ans! Entre-temps j’avais des crises d’asthme. Le jour ou je suis allee consulteren un specialiste en pneumologie, il m’a dit d’arreter toute de suite d’arreter la desensibilation! Sans pour autant parler d’un changement de mode de vie. Mais a l’epoque j’avais deja change pas mal,de choses dans mon alimentation. J’ai 65 ans maintenant, et je ne souffre plus d’allergies. D’ailleurs je vis a la campagne, et j’ai beaucoup d’arbres dans mon jardinière, a. Ma plus grande joie. Je ne prends plus de medicaments du tout. Je me soigne avec des huilen essentielles et des supplements alimentaties. La vie est belle et surtout sans souffrance.

  35. ANNE CUCHET dit :

    Mes allergies me laissent tranquille depuis le printemps 2013 après 20 années de printemps, été et débuts d’automne pourris. J’ai trouvé une micronutrition qui comble les manques de mon organisme et remet d’aplomb tous mes déséquilibres physiologiques….
    Je peux même aujourd’hui remanger du céleri sans avoir à subir des douleurs abdominales terribles ! Je REVIS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *