Et le méchant riz est… (c’est incroyable)

Chère lectrice, cher lecteur,

Plus de 4000 lecteurs ont essayé de retrouver l’identité des trois bols de riz.

Un grand merci pour votre participation !

Les avis étaient très partagés. Peut-être parce que les photos étaient de mauvaise qualité.

Mais quand on a ouvert les trois bocaux, on n’a eu aucun doute sur l’identité du bocal « méchant ».

D’ailleurs tous nos collègues et ceux qui ont eu « la chance » de voir nos bols de riz de près étaient unanimes.

Le bocal N°2, celui que nous avons insulté pendant deux semaines, était le plus pourri des trois.

Ce n’est peut-être pas très visible sur les photos. Mais la différence était flagrante : c’est le seul qui a développé de grosses moisissures blanches sur le côté.

Une partie du riz est même devenue noire et franchement repoussante.

Et vous avez de la chance, vous avez été épargnés par les odeurs : les effluves nauséabondes du N°2 étaient de loin les plus difficiles à supporter.

Honnêtement, je n’aurais jamais cru qu’il puisse y avoir une différence aussi nette entre le bocal insulté et les autres.

C’est vraiment incroyable !

En revanche, nous n’avons pas constaté de différence flagrante entre le bocal neutre et le bocal gentil (le bocal ignoré avait même l’air en meilleur état que le gentil).

L’expérience n’a donc réussi qu’à moitié.

Vos expériences confirment le pouvoir de nos émotions

Mais, le plus intéressant, c’est que la majorité d’entre vous a aussi obtenu des résultats positifs.

Vous aussi, chez vous, vous avez pu vous rendre compte que le riz a réagi à vos paroles.

En tout, sur les 24 personnes qui m’ont fait un retour de leur expérience avec des photos à l’appui, 19 ont eu des résultats concluants, et seulement 5 ont eu des conclusions négatives.

Voici quelques-uns de vos commentaires :

« Résultat convaincant !! Mes amis et ma famille en sont très étonnés. Mais, je m’y attendais… »

« Le bol de riz méchant a salement ramassé ! Il est le seul avec du moisi dessus. »

« J’étais sceptique en commençant, mais ça a dépassé ce que j’aurais pu imaginer. Ça fait réfléchir ! Merci de m’avoir donné l’occasion de faire cette expérience édifiante. »

Des conclusions troublantes…

Malheureusement, ces résultats ne suffisent pas pour tirer des conclusions.

Il faudrait reproduire cette expérience en laboratoire sur des milliers de bocaux pour qu’elle ait une vraie valeur scientifique.

Mais avouez que c’est tout de même troublant…

Notre état d’esprit pourrait-il influencer les choses qui nous entourent ?

La haine et les insultes feraient alors plus de dégâts qu’on ne le croit, y compris sur les choses inanimées.

Et l’inverse serait vrai aussi : la bienveillance serait alors une force extraordinaire !

Vos pensées positives auraient un impact sur tout ce qui vous entoure, et sur tout ce qui vous arrive dans votre vie.

Ce que je réponds aux personnes fermées d’esprit

Ce serait trop facile de tout nier en bloc sous prétexte qu’on ne peut pas l’expliquer scientifiquement.

C’est ce que font malheureusement la plupart des chercheurs quand on leur parle de pouvoirs de l’esprit, de soins énergétiques, de karma, de médiumnité, ou encore de magnétisme, etc.

Nos connaissances scientifiques sont peut-être simplement insuffisantes pour expliquer tous les phénomènes de la nature.

Il reste encore tant de choses à découvrir.

L’expérience des 3 bols de riz n’était qu’un exercice amusant.

Mais dans ma prochaine lettre, je vous montrerai que votre esprit est capable de faire des choses beaucoup plus étranges… et en particulier pour accélérer la guérison de graves maladies.

Alors surveillez bien votre boîte de messagerie !

Amicalement,

Florent Cavaler

PS. Si vous n’avez pas suivi le début de l’expérience, vous pouvez retrouver les 4 précédents articles en cliquant sur les liens suivants dans l’ordre :





11 réponses à “Et le méchant riz est… (c’est incroyable)”

  1. Dominique A dit :

    Je n’ai pas fait l’expérience directement mais j’y crois.
    Ça m’a fait pensé que les pâtissiers doivent rester positif lorsqu’il veulent réussir leurs gâteau. Ça doit être pareil pour les cuisiniers. C l’esprit qui contrôle les choses, le corps et l’environnement.

  2. Maire Francis dit :

    J ai plante des courges spaghetti qui ne poussent pas tres bien ici. Je vais donc les visiter tous les jours et leur parler gentiment. On verra en septembre

  3. Lucas dit :

    Bonjour,
    Expérience intéressante.
    Loin de moi l’idée de discréditer le pouvoir des émotions mais comment vous y êtes vous pris pour insulter ou dire des mots doux aux 2 pots en question ?
    Si c’était pot ouvert, ne se peut-il pas que les postillons soient à l’origine d’un taux d’humidité et donc d’une propension plus forte à la moisissure ?
    Sachant qu’on postillonne certainement plus en parlant d’un ton agressif…
    Pardonnez mon scepticisme maladif. Je me bat tous les jours pour que les gens soient plus aimables de manière générale, ce qui je trouve facilite la vie de tous, je serai ravi que ces émotions positives aient un avantage pour nos amis de la flore !

  4. Natacha dit :

    Je n’ai pas réalisé ce test mais je trouve les résultats épatants ! Je ne suis pas contre l’idée que les paroles influencent beaucoup notre environnement. Toutefois ici je suis sceptique car le riz n’est pas une espèce vivante. La moisissure ne proviendrait elle pas simplement du dioxyde de carbone dégagé de votre bouche ? On a tendance à s’approcher près de sa victime lorqu’on l’insulte.. cette hypothèse serait cohérente avec le 2 autres bocaux dit neutre et gentil. Qu’en pensez-vous?

  5. Jacques dit :

    j`aimerais bien me procurer ce livre…mais merci pour la publication é.lectronique…….je voudrais une publication conventionnel.. c`est à dire une vraie livre papier avec des pages .. que l`on peut emporter avec soi….

  6. Autant dit :

    J’ai suivi l’expérience sans la mettre en pratique, car je connais le POUVOIR de la pensée et de la parole quand elle est prononcée négativement .C’est pour cela qu’il est IMPORTANT de toujours mesurer le sens donné à nos paroles avant de les prononcer.
    Dans ce cas ci, le support est le riz, mais il peut être tout autre.
    Je vais vous raconter une histoire vraie vécue à Tahiti.
    Une personne dans sa grande souffrance négative s’en est pris à  » Dieu  » en l’injuriant. de tous les mots.
    Devinez qui a pris le négatif de ses mots? ses plantes qui se trouvaient dans la véranda… Le matin à son réveil, elle a eu la surprise et la plus belle leçon de vie de constater que toutes ses plantes étaient mortes, Elles avaient capté toute sa négativité et sa douleur. Peut – être pour la protéger…
    Geneviève

  7. Jean Michel dit :

    A ma connaissance nous pouvons influencer le monde qui nous entoure en bien ou en mal. J’ai déjà expérimenté cela sur la météo, fait se calmer un torrent ou  » pousser » un molosse furieux et dangereux a presque mourir. Même la nourriture ou l’eau peuvent être influencé. J’ai vu ce reportage sur le riz qu’un japonais avait faites et celà ne m’avait pas trop surpris, mais j’étais heureux de voir que ce message passait en TV. Bonne continuation.

  8. Madeleine ARGOUD dit :

    Je n’ai pas fait l’expérience car pour moi cela était évident. J’ai toujours parlé avec mes plantes et même quand je n’avais pas de « vitamines » à leur donner, j’avais de très belles plantes. Un jour, nous avions un poirier qui après bien des années ne nous donnait pas de fruit. Excédée,, je lui ai dit si l’année prochaine tu ne me fais pas des fruits je te mets la bêche au « cul ». Croyez le ou pas mais l’année suivante a été la première année ou il a donné des fruits et il en donne toujours.
    Bonne journée. Cordialement

  9. Dominique dit :

    Je suis etonnee qu’il n’y ait pas de difference entre le riz “gentil” et le riz “neutre”. Pourtant, il semble aussi y avoir une grande difference entre les photos 1 et 3!

  10. Perin dit :

    Bonjour,
    Suite à votre invitation de faire l’expérience des trois bols de riz en voici le résultat:
    riz mauvais: apparence très légèrement grisâtre par rapport au riz témoin (je suis incapable de penser dans l’idée de faire du tort); bon riz: changement total d’aspect,
    devenu compact légèrement doré, buée dans le bocal;
    il y aurait eu dissociation de l’eau d’avec les grains;
    aucune trace de moisissure dans les trois bocaux, j’avais pris de grosses précautions de stérilisation.
    Qu’en pensez-vous? Cordialement. Jacques Perin

  11. Mélanie De Giacometti dit :

    Et si, plutôt que d’avoir une attente sur les résultats, on prenait les résultats pour ce qu’ils sont?

    Se pourrait-il que le bocal qui a reçu l’indifférence se porte mieux? Se peut-il que nos intentions de bienveillance soient toujours teintées de quelque chose de plus que nous ne savons percevoir et identifier? Que ce quelque chose de plus ne soit en fin de compte pas exclusivement positif? (Teinté de nos mémoires ? Autres? Etc.).

    Je trouve que toute réponse est une réponse en soi, même si ce n’est pas celle qui était attendue 🙂

    Le résultat de ce test me laisse penser que le travail énergétique existe mais que, tant que nous ne sommes pas experts en la matière, il est essentiel de rester prudent. Les expériences sur les bocaux de riz, ça va. Qu’en est-il du magnétisme sur les humains? À réfléchir…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *