Avoir de bonnes oreilles après 60 ans (grâce à l’alimentation)

Chère lectrice, cher lecteur,

Avec l’âge, l’ouïe diminue peu à peu.

Et cela peut vite devenir gênant au quotidien… surtout pour votre entourage.

Quand votre petit-fils vous raconte sa journée, il doit répéter plusieurs fois pour que vous compreniez.

À table, vous êtes un peu perdu quand tout le monde se met à parler en même temps.

Votre fille insiste pour que vous portiez un appareil auditif…

Heureusement, avant d’en arriver là, vous pouvez prendre soin de vos oreilles et ralentir la baisse naturelle de votre ouïe, notamment grâce à l’alimentation.

Sur Internet, on ne trouve que des conseils alimentaires très basiques pour préserver ses oreilles, par exemple :

  • Privilégier les fruits et les légumes de saison
  • Bannir les produits raffinés et industriels
  • Limiter votre consommation de sucre
  • Opter pour de bonnes graisses (huile d’olive, de colza, de lin, petits poissons gras…)
  • Manger moins de viande
  • Supprimer le gluten et le lactose

Tous ces conseils sont pertinents, c’est déjà un bon début pour avoir une bonne ouïe.

Mais il est possible d’aller encore plus loin : grâce à quelques conseils supplémentaires, la nutrition peut être une véritable arme de précision pour garder des oreilles performantes, même quand vous prenez de l’âge…

Cette substance cachée dans vos légumes peut provoquer des acouphènes

Pour commencer, il est important de limiter la consommation d’aliments qui contiennent des salicylates[1].

Certaines personnes sont intolérantes à ces substances naturelles chimiquement actives sur l’organisme. Chez ces personnes, les salicylates peuvent alors provoquer des problèmes auditifs (des acouphènes par exemple).

On trouve cette substance dans différents types d’aliments :

  • Légumes : chicorée, endives, poivrons, radis, tomates
  • Fruits : abricots, mûres, myrtilles, cerises, cranberries
  • Fruits secs : amandes, arachides
  • Épices : cannelle, curry
  • Boissons : vin, champagne.

Notez qu’il y a aussi des salicylates dans certains médicaments comme l’aspirine.

Si vous avez des acouphènes, le plus simple est d’éviter de consommer les aliments de la liste ci-dessus pendant trois mois et de voir si votre état s’améliore.

Si ces aliments ne provoquent aucun problème auditif, vous pouvez continuer à en manger.

Mais ce n’est pas tout.

Certains minéraux et vitamines peuvent être très intéressants pour préserver une bonne ouïe.

On les trouve tous sous forme de compléments en parapharmacie ou en magasin bio. Et si vous ne souhaitez pas vous supplémenter, je vous donne aussi les meilleures sources alimentaires.

Ces 4 micronutriments protègent vos oreilles contre le vieillissement

  1. Zinc

Le zinc est en grande concentration dans l’oreille interne et les déficits sont fréquents.

En France, environ 30 % des personnes âgées sont carencées[2]. Or le zinc est primordial pour le bon fonctionnement des parties du corps liées à l’audition.

Des études conseillent par exemple de se supplémenter en zinc lorsqu’on prend de l’âge (car les capacités d’absorption diminuent avec le temps)[3].

On trouve du zinc principalement dans les protéines animales comme les poissons, les coquillages et les viandes. Il existe également du zinc végétal, mais il est très mal absorbé par l’organisme.

  1. Vitamine B12

La vitamine B12 optimise l’activité neuronale de la partie du cerveau responsable de l’audition.

Une carence en vitamine B12 a notamment été retrouvée chez la moitié des personnes souffrant d’acouphènes[4] [5].

On trouve des vitamines B12 dans les abats et surtout le foie (volaille, veau), et plus généralement dans les protéines animales.

  1. Magnésium

Le magnésium serait également important pour la santé auditive, notamment si vous avez des acouphènes[6]. En interaction avec le zinc, il contribue à réduire l’activité d’un récepteur qui mène à la destruction des neurones (le NMDA).

Selon l’étude Suvimax, 77 % des femmes et 72 % des hommes seraient carencés en magnésium[7].

Pour vous assurer de bons apports en magnésium, privilégiez les oléagineux, le sarrasin ou encore le chocolat noir.

  1. Cystéine

Certains antioxydants, comme la N Acétyl Cystéine (le précurseur du gluthation), ont des effets protecteurs pour les oreilles, en particulier après un traumatisme sonore[8].

L’organisme est généralement capable de créer lui-même la cystéine. Mais il vaut mieux compléter avec des aliments qui en contiennent, comme l’ail, les oignons, les brocolis, les choux de Bruxelles, les graines, les germes de blé, la levure de bière, le poisson, les produits laitiers, les œufs ou encore la viande.

Attention, la cystéine est déconseillée en cas d’allergie à cette substance, de grossesse, d’allaitement, de choc septique et de cystinurie (problème de transport des acides aminés).

Les personnes sous carbamazépine (médicament contre l’épilepsie) ou inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine devraient s’abstenir également.

Et vous, que faites-vous pour préserver vos oreilles ? Si vous avez d’autres conseils à partager, n’hésitez pas à me laisser un commentaire ci-dessous.

Amicalement,

Florent Cavaler





[1] Swain AR. Salycylates in foods. J Am Diet Assoc 1985.

[2] Juliette Pouyat, Le manque de zinc favorise l’inflammation chronique et le stress oxydant, La Nutrition, mars 2015.

[3] Coelho CB. Zinc as a possible Treatment for tinnitus. Orog Brain Res 2007

[4] Shemesh Z. Vitamin B12 defficiency in patients with chronic tinnitus. Am J Otolaryngol. 1993.

[5] Singh C. Therapeutic role of vitamine B12 in patients with chronic tinnitus. Noise Health 2016.

[6] Cevette MJ. Phase 2 study examining magnesium dependent tinnitus. Int Tinnitus J. 2011

[7] Juliette Pouyat, Le déficit en magnésium a été sous-estimé, La Nutrition, décembre 2016.

[8] Lin CY. N-acetyl cysteine against noise induced temporary threshold shift in male workers. Hear Res. 2010.

10 réponses à “Avoir de bonnes oreilles après 60 ans (grâce à l’alimentation)”

  1. Brigitte Laurent dit :

    Comme dit Daniel Gilbert, la logique n’est pas toujours au rendez-vous. Surtout que tous ces aliments sont bourrés d’antioxydants importants pour tellement de choses : allongement de la vie en diminuant le vieillissement, augmente les défenses de l’organisme contre les infections.
    A choisir je préfère garder les antioxydants qui sont bien utiles!

  2. carole cote dit :

    beaucoup de choses que je ne savais pas ,bien utile,merci beaucoup votre rubrique est bien utile

  3. Simonet dit :

    En réflexologie se masser pieds et mains à la jonction des doigts et de la paume régulièrement chaque jour. En appuyant fort à l endroit la pliure et juste en dessous Pour les oreilles l annulaire et l auriculaire. À bon entendeur Ds

  4. Darsonville James dit :

    Suite de mon message. Œnologue -conseil en Champagne durant 42 ans je n’ai jamais été confronté à la présence de salicylates dans les vins de la région. J’ai contacté un ami responsable du laboratoire du Comité Champagne qui a confirmé mes dires. Merci de publier le texte source de cette info.
    Avec mes courtoises salutations. J.D.

  5. Darsonville James dit :

    Bonjour,
    Je lis avec intérêt vos articles qui sont toujours bien documentés. Dans l’article, ci-dessus, vous citez parmi les produits contenant du salicylate, le vin et le champagne. Tout d’abord sachez que le champagne est un vin. Pour ne pas jeter l’opprobre sur un seul type de vin, il serait bon d’écrire les vins effervescents .

  6. Loubes. Jean. dit :

    Je conseille à ceux qui le peuvent de prendre un de Toe par jour

  7. reneuve dit :

    Bonjour,
    On me propose une formule macromoléculaire qui régénèrerait les blocs auditifs.
    Pour plus de renseignements, il y a un site : galhit.com/fr2008he

    Je ne sais quoi en penser… est-ce une arnaque ou pas ?
    Il y a des blogs à propos de ce produit « miracle » mais qui ne permettent pas de se faire une opinion concrète.
    Au plaisir de vous lire peut-être
    Olivier RENEUVE

  8. GRIMAUD dit :

    Merci de ces précieux conseils – je suis juste déstabilisée de constater que ce qui est déconseillé pour les acouphènes est par contre excellent pour la vue !!! alors je choisis la vue en ce qui me concerne !! n’ayant pas d’acouphènes ou très atténués. merci encore.
    merci pour vos lettres.

  9. DANIEL GIBERT dit :

    Voilà des conseils dont la logique m’échappe un peu :
    Pour préserver ses oreilles, il faut manger moins de viandes et supprimer le lactose.
    Pour protéger les oreilles du vieillissement il faut de la cystéine que l’on trouve dans…. les produits laitiers et…la viande !
    Comprenne qui pourra…

  10. Marie Louise dit :

    Eviter aussi et surtout les vacarmes et bruits assourdissants….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *