Cataplasme : mon médecin est un orang-outan

Chère lectrice, cher lecteur,

Si je vous dis que mon médecin est un singe… vous allez penser que je me moque de lui.

Mais pas du tout.

Pour se soigner, on peut vraiment prendre exemple sur les singes.

C’est la découverte qu’a faite la Fondation de la Nature de Bornéo[1] : les orangs-outans fabriquent leurs propres cataplasmes à base de plantes !

Grâce à plus de 20 000 heures d’enregistrement vidéo, les scientifiques ont constaté que ces singes appliquent une pâte composée d’une plante appelée Dracaena cantleyi pour soigner leurs douleurs de hanche.

Et le plus surprenant, c’est que cette plante est justement réputée pour avoir un effet calmant sur ce type de douleurs

Un singe vous explique comment soigner votre hanche

Si vous demandez à un orang-outan comment soigner vos douleurs à la hanche, il vous répondra probablement ceci (en admettant qu’il sache parler) :

  • Marchez dans la forêt de Bornéo jusqu’à découvrir une Dracaena cantleyi (vous ne pouvez pas vous tromper, ses feuilles ressemblent à s’y méprendre à de la peau de pastèque).
  • Mâchez les feuilles jusqu’à obtenir une mousse onctueuse, mélange de votre salive et du suc de la plante.
  • Frottez la préparation entre vos mains (ou vos pieds) pendant 15 à 45 minutes.
  • Appliquez le mélange sur votre hanche douloureuse.

Mais si vous n’avez pas les moyens d’aller à Bornéo ou que vous trouvez la méthode peu hygiénique, lisez la suite de ma lettre.

Vous apprendrez à réaliser vos cataplasmes facilement et avec des ingrédients locaux. 

De la boue verte contre l’arthrose

Un cataplasme est une préparation pâteuse qu’on applique sur la peau pour différentes raisons : apaiser une douleur, assainir une plaie, consolider une fracture, soulager une entorse ou encore arrêter un saignement.

On le laisse entre 10 minutes et toute une nuit, selon les cas.

Vous connaissez peut-être le plus célèbre des cataplasmes : le cataplasme d’argile. On peut appliquer cette boue verte (froide ou tiède) sur les plaies, les boutons ou les articulations douloureuses en cas d’arthrose.

Mais ce n’est pas le seul.

Vous allez voir que vous pouvez utiliser de nombreuses plantes sous forme de cataplasme, selon le problème à traiter (je vous donne quelques exemples à la fin de ma lettre).

Comment le cataplasme peut-il agir sur votre organisme ?

Le cataplasme fonctionne grâce à deux principes simples :

  1. L’effet thermique : la température (froid, tiède ou chaud) dépend de la douleur que l’on veut soulager et du sentiment de bien-être de chacun. Ainsi, le chaud favorise la circulation sanguine et est recommandé pour apaiser les spasmes et les tensions. Il est particulièrement conseillé pour les parties du corps qui n’aiment pas le froid, comme la colonne vertébrale, le foie ou le ventre. Le tiède est plutôt employé pour les douleurs chroniques non inflammatoires. Quant au froidil est recommandé pour apaiser les congestions ou les contusions. Il calme les douleurs de l’arthrite ou les inflammations.
  2. L’effet des actifs naturels : en tant que matière perméable, la peau absorbe les différents actifs enfermés dans les plantes : antiseptiques, analgésiques, adaptogènes, adoucissantes, rafraîchissantes, etc. 

De quoi avez-vous besoin pour le fabriquer ?

Avant de vous lancer dans la fabrication de cataplasmes, commencez par vérifier si vous possédez bien le matériel nécessaire :

  • Bandes de gaze, tissu en coton ou, si vous n’avez pas mieux, de l’essuie-tout.
  • Bandes de contention élastiques pour tenir en place la préparation.
  • Film plastique, dans le cas où l’emplâtre est tiède ou froid, pour qu’il reste humide plus longtemps. 
  • Pilon, casserole, cuillère, etc. en fonction du type de cataplasme.

Comment réussir votre cataplasme à tous les coups 

Vous avez deux possibilités : 

Utiliser des plantes fraîches ou des plantes sèches.

L’utilisation de plantes fraîches est un peu plus compliquée, car vous devrez trouver la plante et en extraire les éléments actifs.

Bien sûr, vous pouvez employer la méthode de l’orang-outan et la mâcher, sans en avaler le jus.

Mais si vous n’êtes pas perdu au milieu de la jungle, je vous conseille plutôt d’utiliser un mortier.

Une fois vos plantes réduites en bouillie, déposez-les sur une bandelette de gaze et appliquez le mélange à l’endroit voulu.

Il ne vous reste plus qu’à maintenir la préparation en place à l’aide d’une bande de contention ou d’un film plastique.

Quant aux plantes sèches, vous les trouverez prêtes à l’emploi en herboristerie. Il vous suffit de couper la plante en morceaux et de diluer la préparation dans un fond d’eau bouillante. Une fois la pâte terminée, appliquez-la de la même façon que les plantes fraîches.

Voilà, vous savez tout.

Ah et j’oubliais… il vous reste encore à choisir la bonne plante. Voici mes conseils :

Si vous ne deviez choisir qu’une seule plante…

Si vous ne deviez choisir qu’une seule plante pour réaliser votre cataplasme, ce serait sans aucun doute l’oignon.

L’oignon soulage le mal de gorge, les hémorroïdes, les congestions hépatiques, les douleurs articulaires, les otites, les plaies, les blessures et les douleurs menstruelles. Eh oui ! l’oignon n’est pas seulement réputé pour sa mauvaise odeur, mais aussi pour ses vertus antiseptiques, décongestionnantes et antalgiques. 

  • Hachez l’oignon finement, de façon à créer une couche de 1 cm d’épaisseur.
  • Faites-le cuire dans une poêle et étalez-le sur la gaze, puis refermez le tout. 
  • Appliquez le mélange encore chaud sur la zone concernée.
  • Entourez le tout de film plastique et d’un linge.

Et sinon, voici encore quelques plantes qui pourraient vous être utiles sous forme de cataplasme :

  • Les feuilles d’achillée pour les plaies. Elles diminuent les saignements.
  • Les feuilles de bardane pour l’eczéma, la peau grasse, les plaies infectées.
  • Les feuilles ou les racines de consoude pour apaiser les contusions et les fractures
  • Les racines de gingembre fraîches pour les douleurs articulaires ou musculaires.
  • Les feuilles de plantain pour les conjonctivites, le rhume et les piqûres d’insectes.

Si vous en connaissez d’autres, ou si vous souhaitez simplement commenter cet article, pensez à me laisser un petit message en cliquant ici.

Merci d’avance !

Amicalement,

Florent Cavaler





16 réponses à “Cataplasme : mon médecin est un orang-outan”

  1. Jeanjean dit :

    Bonjour
    Pour information le consoude àpplique sur un eczéma est parti en qqn jours.

  2. Monique Boropert dit :

    Merci. Super intéressant
    J ai des douleur dans le mollet. Puis je faire de l argile
    Ou autre? J ai des varices et je fais beaucoup de jardin. J ai 74 ans.
    Merci de tous vos conseils. Cordialement

  3. Sarah dit :

    Bonjour, j’ai adoré votre article! Si vous avez plus de conseil, je suis preneuse.☺ Je vous remercie. Bonne journée.
    Sarah.

  4. Brigitte dit :

    Ce que moi j’emploi et qui est très efficace, ce sont des cataplasmes d’argile verte.
    Merci pour tous vos enseignements très intéressants.

  5. Mathis dit :

    MERCI pour cette belle lmettre pleine de bon sens et de qualité

  6. Clémence Boussirat dit :

    Bonjour, tout d’abord un grand Merci pour votre article et tous vos bons conseils. Pourquoi cuire l’oignon ? Ne peut-on le laisser cru ? Oignon rouge, oignon jaune, oignon blanc ? Merci de m’apporter vos éclaircissements sur ces questions.

  7. michel lavoie dit :

    bonjour j,aurais une question lorsque nous avons un doit de la main qui ne se plie pas comme les autres Quel cataplasme faut il employé merci

  8. Noëlle Peressoni dit :

    Je suis tout à fait intéressée par cet article et les vôtres en général, mais je m’interroge sur une publicité qui apparaît souvent pour le laboratoire Cellaire et un prétendu produit miracle antirides que je ne trouve sur aucun autre sites. Pas de Forum pas d’avis, pas de notes. L’adresse du laboratoire à Nancy semble être une fausse adresse. Ce serait une arnaque? Merci de me renseigner pour que votre crédibilité n’en soit pas mise en doute

  9. Cutivel dit :

    Bonjour,
    Merci pour les infos, il y a plusieurs plantons le commun feuilles larges le lancéolé ,il me semble que ce soit le lancéolé pour les piqures d’insectes.
    Merci de me confirmer.

  10. audrey simler dit :

    Dans kes hauts de france on trouve en pharmacie des cataplasmes de moutarde pour les problèmes respiratoires.. cela se présente en carré que l’on mouille et que l’on pose sur le haut de la poitrine et on le recouvre d’un linge.. ça chauffe.. mais attention il ne faut pas le laisser trop longtemps sinon gare aux brulures.. moi j’en utilise depuis mon enfance.. par contre ke n’en trouve que dans le ñord. J’ai démenagé dans l’est et eux ne connaissent pad..

  11. Arlette SIMON dit :

    Bonjour; merci pour vos précieux conseils car je me soigne, ainsi que mes proches et les animaux , avec des plantes , des huiles essentielles , de l’argile. le cataplasme de feuilles de choux est un puissant anti- inflammatoire plus encore combiné à l’argile ! et pour le lumbago ou la sciatique , je prépare un mélange de piment de Cayenne et d’huile d’olive et je pose cette pâte sur une compresse à l’endroit exacte du point douloureux .

    • Lena dit :

      Merci pour vos précieux conseils Arlette
      Âgée de 82 ans, ils risquent de me servir très prochainement car j’ai souvent des crampes dans les jambes la nuit et de sérieuses douleurs dans ma cheville droite
      Les médicaments ne sont pas mes amis pour l’instant. Belle journee et amitiés de Léna

  12. Paul Mary dit :

    pour les cataplasmes :
    après une chute grava, un genou enflé, bleu et douloureux, ma grand-mère m’a fait un cataplasme avec une feuille de chou vert. Feuille extérieure, très verte foncé. Pendant 4 jours, tout autour du genou, même dans la partie intérieure protégée lors de la chute. Les douleurs ont très fortement régressé.
    Une de mes cousines, tombée à l’endroit du marché aux chevaux et n’ayant pas suffisamment désinfecté les plaies a attrapé beaucoup de pus dans ce genou. Pour faire murir et sortir cette infection : cataplasme avec de la mauve sauvage. (Pas la mauve de jardin : elle donne des fleurs plus grosses ou de couleurs variées, mais elle est moins efficace). Prendre la plante fraîche tous les jours, feuilles, tiges et fleurs. Protéger les plaies par un linge fin qui se chargera bien vite du pus sortant des premières. Pas nécessaire de prendre des antibiotiques, le nettoyage est parfait.

  13. Annette Womf dit :

    Je souffre du syndrome des jambes sans repos avec des brûlures neurologiques terribles. Je suis sous Pregabaline. Auriez-vous une méthode plus naturelle ? Annette Wolf.

  14. DEKEYZER dit :

    Je suis une adepte des cataplasmes d’argile, mais pas seulement.
    J’utilise des cataplasmes de chélidoine sur le foie.
    Faire une poche en coton (un gant de toilette peut faire l’affaire) et la remplir de chélidoine sèche. Mettre dans l’eau frémissante et l’y laisser une dizaine de minutes. Retirer du feu et laisser refroidir. Dès que la température est supportable, mettre sur le foie et laisser une dizaine de minutes.
    Mettre le cataplasme et le liquide au frais.
    Le lendemain, porter le tout à ébullition, laisser refroidir… et idem précédemment. Peut être réutilisé pendant une semaine.
    Efficace pour désengorger le foie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *