Pourquoi vous devriez toujours commencer par le dessert

Chère lectrice, cher lecteur,

En Europe, on a l’habitude de prendre le dessert à la fin du repas.

Ça peut sembler logique :

Vous commencez par manger des aliments sains et nutritifs (soupe, salade, lentilles…). Vous espérez alors être rassasié et ne pas trop vous lâcher ensuite sur le dessert.

Vous profitez simplement d’une petite touche sucrée pour la fin, juste pour le plaisir.

D’abord les aliments sains, et l’instant « plaisir » pour la fin.

Et pourtant, vous devriez peut-être faire exactement le contraire… et commencer par le dessert.

Des étudiants « forcés » de choisir leur dessert avant le repas (le résultat est stupéfiant)

Des chercheurs de l’Université de l’Arizona, à Tucson, viennent de remettre en cause notre façon de structurer nos repas[1].

Ils ont voulu voir ce qu’il se passait « si une option séduisante était placée au début, au lieu de la fin d’une séquence alimentaire ».

En langage non scientifique, ça veut simplement dire : « si vous mangez le dessert avant le repas, au lieu de le garder pour la fin. »

L’équipe a mené quatre expériences.

La première s’est déroulée dans une cafétéria d’université et les trois autres concernaient un site Internet de distribution de repas préparés.

Dans la cafétéria, les chercheurs ont inversé l’ordre du service : les étudiants devaient d’abord choisir un dessert avant de se servir d’aliments salés (salade, viande, féculents…).

Sur le site de distribution, ils ont également mis les desserts en premier. Les personnes qui passaient commande en ligne devaient donc commencer par réserver leur dessert avant de choisir leur repas.

Ils ont ensuite répété l’expérience, mais en mettant cette fois-ci les desserts à la fin, comme nous en avons l’habitude en Europe.

Qu’est-ce qui a changé ?

Étonnamment, les personnes qui ont choisi un dessert gourmand (gras et sucré) en premier ont ensuite mangé des plats moins caloriques. Sur l’ensemble du repas, ils consommaient en moyenne 161 calories en moins par rapport à ceux qui terminaient par un dessert.

Mais cela n’a fonctionné qu’avec le dessert gourmand. Les personnes qui ont commencé par un dessert sain ont fini par consommer plus de calories que celles qui en ont mangé un en fin de repas. Et même davantage que les personnes qui ont pris un dessert gourmand !

Le Pr Martin Reimann, auteur principal de l’étude, propose une explication à cet étrange phénomène : « Nous pensons que les clients qui ont choisi le dessert gourmand ont pris ensuite des plats principaux et des accompagnements plus sains pour compenser leur dessert hypercalorique. »

Des fruits en entrée

De plus en plus de naturopathes estiment que les fruits aussi devraient être consommés avant les repas, et non après. En fait, le fructose n’est pas digéré dans l’estomac, mais dans l’intestin grêle. C’est là que les sucres sont libérés dans l’organisme.

Pour cela, il ont besoin d’un milieu alcalin.

Quand vous mangez des aliments riches en protéines (oeufs, viande, légumineuses…), votre estomac va sécréter des acides pour digérer ces protéines.

Si vous prenez une pomme après le repas, elle va donc baigner dans un milieu acide et sa digestion sera donc retardée.

Le risque, c’est qu’elle fermente dans l’intestin et se transforme en alcool.

Cette fermentation peut alors affecter votre digestion et causer des problèmes au niveau de l’estomac (ballonnements, flatulences, brûlures d’estomac…)[2].

Même si cela n’a pas été prouvé par des études, de nombreux naturopathes conseillent de ne pas manger de fruits après le repas, mais plutôt 15 à 20 minutes avant celui-ci.

Faites comme les Asiatiques

C’est peut-être une évidence pour nous Européens de manger le dessert à la fin du repas. Mais sachez que ce n’est pas le cas partout dans le monde.

En Asie par exemple, il est très rare de terminer un repas par un plat sucré. On préfère généralement prendre une boisson chaude, thé ou tisane, bien meilleure pour la digestion.

Vous auriez ainsi plus de chance de limiter l’apport calorique total de votre repas et d’éviter les troubles digestifs.

Bien sûr, c’est encore mieux de ne pas manger de dessert du tout, ou de les réserver pour les occasions particulières.

Mais le sucre a un fort pouvoir addictif et ce n’est pas toujours facile de résister à la tentation d’en consommer.

À ce propos, si vous souhaitez diminuer votre consommation de sucre, mais que vos envies pulsionnelles sont trop fortes, sachez que j’ai écrit une petite série de lettres sur le sujet.

Je parle de la dépendance au sucre et je donne des techniques pour tenter de s’en libérer sans faire d’efforts particuliers.

Si vous le souhaitez, je peux vous envoyer cette série de lettres. Vous pouvez me les demander en cliquant ici (je vous les envoie gratuitement).

Amicalement,

Florent Cavaler





[1] Flores, D., Reimann, M., Castaño, R., & Lopez, A. (2019, February 7). If I Indulge First, I Will Eat Less Overall: The Unexpected Interaction Effect of Indulgence and Presentation Order on Consumption. Journal of Experimental Psychology: Applied. Advance online publication.

[2] Maylis Choné, Pourquoi manger un fruit avant le repas est bon pour la santé ?, PasseportSanté, 05.06.2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *