Depuis quelques jours, vous êtes très nombreux à contacter notre service clients, et nous rencontrons des délais dans les réponses à vos questions envoyées par email et par téléphone. Nous vous remercions pour votre patience, et vous invitons à visiter votre Espace perso où vous trouverez de nombreuses réponses à vos questions.

Le confinement nous rend plus vieux

Chère lectrice, cher lecteur,

Les mesures sanitaires de ces derniers mois ont fortement aggravé nos conditions de vie… avec des répercussions graves sur notre forme physique et mentale.

Début mars, le Dr Yoram Maaravi, directeur du Service de rééducation gériatrique du CHU Hadassah à Jérusalem, a lancé l’alerte auprès des autorités.

Il a constaté un vieillissement accéléré inquiétant chez ses patients, causé par les mesures prises contre le covid : « Le confinement a en fait réduit le fonctionnement physique et cognitif de nombreuses personnes âgées, accélérant le processus de déclin d’une manière inhabituelle et inquiétante », a-t-il expliqué au journal Times of Israel[1].

Depuis le printemps dernier, le Dr Maaravi s’inquiète de voir des patients sains et indépendants perdre rapidement leurs capacités mentales, leur mobilité et leur autonomie.

Nous ne savons pas quand cette crise finira. Mais ce qui est sûr, c’est que nous ne pouvons pas attendre un retour à la normale pour agir.

Stress, isolement, confinement, manque d’interactions sociales…

Chaque jour que nous passons à subir cette crise nous rend moins vif de corps et d’esprit.

Pourtant, même en cette période, nous avons les moyens d’agir sur notre santé et notre longévité.

Comment agir sur le vieillissement prématuré

Beaucoup de personnes pensent que la durée de vie et l’état de santé dépendent principalement de notre génétique.

Mais c’est faux.

On sait depuis longtemps que nos gènes ont une très faible influence sur notre capacité à vivre longtemps.

Cela avait été démontré dans les années 1990 par des chercheurs danois, après avoir examiné plusieurs milliers de paires de jumeaux durant plus de 30 ans[2].

En fait, vos gênes détermineraient à peine 10 % de votre longévité.

Votre capacité à vivre longtemps en bonne santé dépendrait à 90 % de… votre hygiène de vie.

La grande révolution de ces dix dernières années en biologie a été de montrer que notre mode de vie et notre environnement avaient une action directe sur notre longévité.

Cela signifie que vous avez tout en main pour freiner le vieillissement sans vous laisser affecter par la crise et les mesures sanitaires.

Pourquoi nous vieillissons (5 facteurs à surveiller)

Un peu partout dans le monde, des scientifiques cherchent à percer le mystère de la vie « éternelle ». Les multinationales de la Silicon Valley investissent chaque année des milliards de dollars pour mettre fin au vieillissement[3].

Mais ce serait trop simpliste de croire que le vieillissement aurait une origine unique que nous pourrions supprimer d’un coup de « baguette technologique ».

Les chercheurs ont découvert que le vieillissement était lié à un ensemble de facteurs, dont les 5 principaux seraient :

  • La longueur de vos télomères : Carol Greider, lauréate du prix Nobel de médecine 2009, a observé que le raccourcissement des télomères était directement lié au vieillissement prématuré[4]. Ainsi, des télomères courts pourraient favoriser de nombreux problèmes de santé : athérosclérose, hypertension artérielle, maladies dégénératives, maladies chroniques[5]
  • La glycation est une réaction qui se fait entre des sucres, comme le glucose, et certaines protéines et acides aminés. Celle-ci produit des composés que nos cellules ne savent pas éliminer, et qui tuent nos cellules à petit feu. Au fil des années, certains tissus perdent alors leur souplesse, causant rides, durcissement des artères, problèmes oculaires, etc[6].
  • L’état de vos mitochondries : ces centrales énergétiques joueraient un rôle crucial dans la longévité, car elles produisent l’énergie dont dépendent la vie, la réparation et la guérison de nos tissus. En vieillissant, celles-ci ont tendance à produire davantage de radicaux libres, qui peuvent alors endommager notre ADN[7].
  • Le stress oxydatif : le vieillissement cellulaire est étroitement lié à un déséquilibre dans le rapport pro/anti-oxydants qui augmente avec l’âge et augmenterait notamment le risque de cancers, maladies cardiovasculaires et neurodégénératives[8].
  • La qualité de votre microbiote : récemment, une étude a démontré que la qualité de votre microbiote intestinal influençait votre capacité à vieillir en bonne santé. En suivant plus de 9 000 personnes, les chercheurs ont trouvé que la diversité du microbiote diminuait après 50 ans. Il semblerait que vos bactéries produisent certains métabolites qui amélioreraient la longévité[9].

Cette liste vous paraîtra peut-être démoralisante.

Mais rassurez-vous, il existe des dizaines de techniques pour agir sur ces différents facteurs de vieillissement.

Quelques conseils pour augmenter votre longévité

Rien qu’avec l’alimentation, vous pouvez déjà agir sur tous les facteurs que j’ai mentionnés plus haut.

Par exemple, on sait aujourd’hui qu’une alimentation pro-inflammatoire favoriserait le raccourcissement des télomères et un excès oxydatif[10].

Ainsi, limiter les aliments pro-inflammatoires (comme les oméga-6 en excès), ou à l’inverse, privilégier ceux qui sont anti-inflammatoires, comme les oméga-3, le thé vert ou le curcuma, cela permettrait déjà de freiner le vieillissement cellulaire[11].

Des chercheurs américains ont d’ailleurs trouvé que les personnes qui ont plus d’oméga-6 dans le sang que d’oméga-3 ont des télomères plus courts. Il semble que les oméga-3 aient le pouvoir non seulement de préserver les télomères mais aussi de les augmenter[12].

Si vous me lisez depuis plusieurs mois (ou années), vous savez aussi que les aliments fermentés, comme le miso, la choucroute ou le kéfir sont des probiotiques naturels qui enrichissent la diversité de votre microbiote intestinal.

Une étude publiée dans la prestigieuse revue scientifique Plos One a d’ailleurs démontré que certains probiotiques, comme Bifidobacterium animalis subsp. Lactis LKM512, ralentirait le vieillissement de la flore intestinale[13].

Vous pouvez également éviter tous les produits issus de la glycation ou qui les favorisent. D’une manière générale, il s’agit de tous les aliments trop cuits et qui prennent un aspect roussi ou caramélisé comme le pain grillé, les frites, les beignets…

Pour limiter la glycation, privilégiez des cuissons douces comme la vapeur plutôt que la friture, ou le gril.

Amicalement,

Florent Cavaler





[1]  Nathan Jeffay, Le confinement accélère le vieillissement, selon un gériatre israélien, The Times of Israel, 5 novembre 2020.

[2] Herskind AM, McGue M, Holm NV, Sørensen TI, Harvald B, Vaupel JW, The heritability of human longevity: a population-based study of 2872 Danish twin pairs born 1870-1900, Hum Genet. 1996 Mar;97(3):319-23.

[3] François-Régis de Guenyveau, TRANSHUMANISME : LES ENTREPRISES ONT UN RÔLE À JOUER, Le Monde, septembre 2017.

[4] Site NCBI : Telomere dysfunction triggers developmentally regulated germ cell apoptosis

[5] FEBS J. 2013 Jul;280(14):3180-93. doi: 10.1111/febs.12326. Epub 2013 Jun 24. Telomere shortening in human diseases. Kong CM1, Lee XW, Wang X.

[6] Dr Jean-Luc Morel, Glycation : sucres et cuisson font vieillir plus vite, Anti-Age intégral, juillet 2014.

[7] Les mitochondries au coeur du vieillissement, RTFlash, juin 2004.

[8] AM Roussel M Ferry, Stress oxydant et vieillissementOxidative stress, nutrition and aging, Nutrition Clinique et Métabolisme Volume 16, Issue 4, December 2002, Pages 285-291.

[9] Dr Jean-Luc Morel, Le microbiote intestinal est lié à la longévité, Anti-Age Intégral, février 2021.

[10] Correia-Melo et al., Telomeres, oxidative stress and inflammatory factors: partners in cellular senescence?, Longevity & Healthspan 2014, 3:1

[11] Dr Jean-Luc Morel, L’inflammation chronique fait vieillir plus vite, Anti-age intégral, juillet 2019.

[12] Kiecolt-Glaser JK. Omega-3 fatty acids, oxidative stress, and leukocyte telomere length: A randomized controlled trial. Brain Behav Immun. 2013 Feb;28:16-24

[13] M Matsumoto, S Kurihara, & al., and Yoshimi Benno, Longevity in Mice Is Promoted by Probiotic-Induced Suppression of Colonic Senescence Dependent on Upregulation of Gut Bacterial Polyamine Production, PLoS One. 2011; 6(8): e23652.

2 réponses à “Le confinement nous rend plus vieux”

  1. Gimeno dit :

    oui je suis très intéressé par toutes vos conférences mais je ne peux y assister car je n’entends presque plus malgré des appareils donc impossible pour moi et c’est très regrettable!!!
    cordialement

  2. Danner dit :

    Bonsoir, j’ai 70 ans en parfaite santé non le confinement ne me dérange pas, et ne me fait pas vieillir, je suis un survivalisme aguerri heureux et joyeux depuis plusieurs dizaine d’années que j’observe la vie sauvage des animaux de la forêt je ne suis non plus stressé, le covid 19 ne me dérange pas et sa me concerne pas, ce n’est qu’une grosse mascarade, je porte un masque comme tous le monde pour ne pas offrir 135 euros à une bande de racketteur qui ne sert à rien mais que pour enrichir la mafia, je sais vivre naturellement de mes propres récoltes, je ne mange non plus la nourriture des industries empoisonné, ni dans les restaurant depuis 1/ 4 de siècle ni de radio, pas de télé ni de journal, mensonges des média, je suis fin près pour survivre à un effondrement générale de la civilisation et économique ou à une guerre civile

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *