Diabète : 27 plantes plus efficaces que les médicaments

Il existe une plante dont beaucoup de grands laboratoires pharmaceutiques préféreraient qu’on taise le nom : la berbérine.

Couramment utilisée en médecine chinoise et ayurvédique, cet alcaloïde végétal est reconnu pour ses propriétés immunostimulantes, antifongiques, antibactériennes, et ses facultés à réguler les troubles intestinaux.

Mais depuis quelque temps, les recherches scientifiques ont rajouté une nouvelle corde à son arc traditionnel : le traitement du diabète de type 2 (90 % des diabètes !) Avec un succès qui dépasse celui du principal médicament antidiabétique (la metformine).

Vous comprenez pourquoi certains fabricants de médicaments ont tout intérêt à ce que cette nouvelle reste très discrète.

Comment dire… C’est raté !

Et c’est une excellente nouvelle quand on connaît l’ensemble des complications que peut engendrer un diabète trop longtemps déséquilibré.

La clé ne marche plus

Le diabète provient toujours d’un défaut de fonctionnement d’une hormone : l’insuline.

Cette protéine sécrétée par notre pancréas a un peu le rôle d’une clé qui ouvre la porte de nos cellules afin d’y permettre l’entrée des sucres ingérés, véritables carburants, avec l’oxygène, pour notre métabolisme.

Physiologiquement, le taux du sucre sanguin (glycémie), qui en principe s’élève doucement après un repas contenant des glucides, revient quelques heures après à son taux normal grâce à l’insuline.

En cas de défaut de production de l’insuline par le pancréas (diabète de type 1) ou quand toute cellule devient résistante à son signal (diabète de type 2), le taux de sucre ne redescend pas suffisamment dans le sang, restant alors durablement trop élevé.

Touillez, vous allez comprendre

Voilà pour la théorie. Maintenant, faisons une petite expérience.

Prenez un verre d’eau et mettez-y une bonne cuillerée de sucre. Touillez ce mélange avec votre doigt pendant quelques secondes. Résultat : ça colle !

Imaginez l’état du réseau artériel soumis à un mélange saturé de sucre pendant des années et vous comprendrez l’ensemble des complications que peut engendrer un diabète trop longtemps déséquilibré :

  • Les personnes atteintes de diabète de type 2 ont en moyenne des accidents cardiovasculaires (infarctus, AVC) 15 ans avant les autres
  • Leur risque de mourir d’un problème cardiaque est 2 à 4 fois plus élevé que chez les autres
  • Le diabète est la principale cause de cécité (être aveugle) chez les personnes de 20 à 74 ans
  • Le diabète est la principale cause d’insuffisance rénale
  • 60 à 70 % des diabétiques ont des problèmes nerveux comme : perte de sensibilité dans les mains et les pieds, mauvaise digestion, syndrome du canal carpien, impuissance.
  • Amputation : chaque année, 8000 amputations de membres sont pratiquées en France en conséquence du diabète
  • Hygiène buccale : presque un tiers des personnes diabétiques ont de graves problèmes de gencives.

Aujourd’hui, le diabète est généralement traité soit par une insuline de substitution (injections, pompes), soit avec des médicaments hypoglycémiants (ceux qui font baisser le taux de sucre dans le sang).

Ces médicaments ont parfois des effets secondaires très lourds.


Arrêtez le test, tout le monde meurt !

Une grande étude [1] sur les effets des médicaments contre le diabète a dû être interrompue brutalement parce qu’on s’est aperçu que les patients diabétiques qui prenaient le plus de médicaments avaient le plus fort risque d’infarctus, d’accident cardiovasculaire et de mort par maladie cardiaque !

Mais ce qu’on évite soigneusement de dire, c’est que le diabète n’est pas une fatalité vouée aux seuls traitements par les médicaments.

Des changements du mode de vie ainsi que l’emploi de plantes médicinales bien sélectionnées permettent d’améliorer considérablement le contrôle glycémique et de prévenir les complications du diabète.

Dans des études récentes, des plantes ont montré pour le diabète de type 1 que le défaut de sécrétion d’insuline par le pancréas (phénomène supposé irréversible) peut faire l’objet d’une réactivation !

C’est le cas de la berbérine [2], du ginseng américain, du melon amer pour ne parler que d’eux.

D’autres épices, qui sont certainement déjà sur les étagères de votre cuisine, préviennent également le diabète.

  • La cannelle améliore la glycémie

Dans les études, la cannelle améliore la glycémie à jeun et après les repas, augmente la sensibilité à l’insuline, et protège les reins des lésions vasculaires diabétiques.

Attention, pour des raisons de composition optimale, il faut préférer la vraie cannelle de Ceylan (jaune) et éviter l’emploi de la cannelle de Chine, d’Indonésie ou du Vietnam (rouge).

La cannelle de Ceylan se prend à raison de ½ cuillerée à café de poudre répartie en 2 à 3 prises quotidiennes.

L’écorce, ou sa poudre, peut être utilisée pour relever vos plats sucrés et salés ou pour aromatiser vos boissons chaudes avec ses notes caractéristiques : tonique, chaude et vanillée.

Point particulier : l’huile essentielle de cannelle, très concentrée en principes aromatiques, ne présente ni la même composition ni les mêmes effets que la poudre d’écorce et ne sera donc pas indiquée pour la prise en charge du diabète.

  • Le curcuma pour stimuler l’insuline

Cette épice est employée en Inde depuis longtemps pour lutter contre le diabète et de récentes études accréditent son emploi dans le diabète de type 1 pour stimuler la sécrétion d’insuline dans le pancréas, et même pour prévenir très efficacement le diabète de type 2 chez des individus prédisposés (état de surpoids et d’obésité par exemple).

Le curcuma se prend en poudre de rhizome séché : soit ½  à 1 cuillerée à café par jour (environ 60 mg à 200 mg de curcuminoïdes).

En cas de résistance, les doses peuvent être majorées par l’emploi d’extrait normalisé de curcuminoïdes : soit 200 mg à 400 mg de curcuminoïdes, 3 fois par jour (extraits normalisés à 95 %).

Le poivre noir augmente considérablement l’absorption intestinale de curcuminoïdes. N’hésitez pas à l’associer au curcuma.

  • Le gingembre salué par la meilleure revue sur le diabète

Considéré comme une véritable panacée en médecine indo-asiatique, le gingembre est une plante condimentaire et médicinale utilisée depuis plus de 3000 ans.

Le gingembre permet une amélioration significative, qu’il s’agisse de la glycémie à jeun ou après les repas, du taux de fructosamine, de la résistance à l’insuline,

Des études publiées récemment dans la revue de référence « Diabetes care », estiment que le curcuma et le gingembre viennent de prouver leur efficacité à 100 % dans la prévention chez les prédiabétiques et pour les complications du diabète.

Les doses de gingembre préconisées en prise quotidienne sont de 1,6 à 3 g de poudre de rhizome.

  • Le ginseng : la plante qui ressemble à un homme

C’est une plante qui ressemble un peu à un homme avec des jambes et de longs cheveux.

C’est le plus grand mythe de l’histoire de la médecine. Et c’est aujourd’hui la plante médicinale la plus utilisée dans le monde. Il faut sept ans au ginseng pour pousser et révéler l’étendue de son pouvoir de soin, en particulier contre le stress.

Des études récentes montrent que le ginseng américain augmente la production d’insuline et réduit la destruction des cellules bêta du pancréas, ce qui est remarquable en cas de diabète de type 1.

En cas de diabète de type 2, le ginseng a révélé dans plusieurs études cliniques sa capacité à améliorer la glycémie postprandiale, c’est-à-dire le taux de sucre dans le sang après avoir mangé.

La dose de 3 g semble être la dose maximale à utiliser car au-delà les résultats ne sont pas meilleurs [3]. À prendre le matin en raison de l’effet stimulant.


Fruits et les légumes « antidiabète » 

La prévention du diabète commence bien sûr à table, en invitant les végétaux qui aident à diminuer le taux de glucose dans le sang.

Alors, usez et abusez des carottes, des haricots, des asperges, des aubergines, du brocoli, du céleri en branches, des champignons, de la chicorée, des choux en général, du concombre, des courgettes, du cresson, des endives, des épinards, des navets, du radis et même des topinambours.




Sur le même thème, vous aimerez sans-doute ...


Obésité et diabète : la ruse de Coca-Cola De plus en plus de consommateurs dans le monde commencent à se détourner des sodas produits par Coca-Cola, aussi bien le...
Diminue votre espérance de vie de 33 ans Attila, chef des Huns, vous voyez le genre ? Il fut à la civilisation européenne naissante du Ve siècle un fléau si p...
L’exercice du petit centimètre L’exercice du petit centimètre Mesurez un centimètre avec vos doigts. Puis regardez-le un instant, ce petit centimètre ...

Sources :

[1] ACCORD (Action to Control Cardiovascular Risk in Diabetes), 10 251 patients, février 2008

[2] Par précaution, elle ne doit pas être utilisée sans suivi de la glycémie. Contre-indication : femmes enceintes, enfants. Posologie : 500 mg 2 à 3 fois par jour avant les repas.

[3] Concernant les précautions d’usage, le ginseng reste contre-indiqué chez l’enfant, la femme enceinte, la femme allaitante, et chez la personne souffrant d’un cancer hormonodépendant du fait de l’action hormonale de type œstrogénique possible du ginseng. De même, on évitera le ginseng en cas de diarrhées, d’hypertension artérielle, de dépression, ou d’état nerveux avec insomnie.

38 réponses à “Diabète : 27 plantes plus efficaces que les médicaments”

  1. FORTUNAL dit :

    j’aimerais savoir où trouver et où acheter le livre « le guide secret des remèdes naturels » de Combris sans abonnement.
    Merci d’avance de votre réponse.

  2. beaugendre jules dit :

    j a i 1 44gl a jeun 7/99mmol/l pouvez vous me dire si c est trop merci j ai 68 ans

  3. Dallery dit :

    Milles mercis pour cet article, aujourd’hui pour être bien soigné pour le diabète de type 1 ou autres maladies il vaut mieux vivre en inde qu’en France. Mon médecin traitant ne fait que des copier coller pour renouveller mon ordonnance. Les endocrinologues, diabetologues, privé ou en hopotaux public, ne servent à rien, ils ne font qu’une simple figuration pour faire croire que la france sait soigner outre vous faire perdre votre temps. Par contre heureusement que nous sommes pris en charge à 100% pour des soins d’une qualité aussi médiocres.

  4. danycloon dit :

    bonjour,

    on m’a découvert un diabète de type 2 3,16 g avec hbac1 égal à 12 en décembre 2014;

    l’ophtalmo du CHB en juillet 2015 me dit sans ménagement que j’allais être aveugle. Ca m’a foutu un coup au moral. Je n’en ai pas parlé tout de suite à mes enfants.

    J’ai donc décidé que j’allais essayé de repousser la maladie le plus loin possible et j’ai recherché des informations sur INTERNET concernant des plantes bonnes pour la vision.

    J’ai découvert la lutéine que je prends chaque matin avec la metformine 1000 gr et daonil 5 mg (3 fois par jour) ainsi que de l’oméga 3 marin pour l’équilibre cardio-vasculaire.

    J’ai supprimé la simvastatine contre le cholestérol car j’ai vu à la télé un éminent médecin qui a dit que ça ne servait à rien, confirmation de mon acupuncteur qui est aussi médecin.

    Puis, j’ai également découvert l’acupuncture et ses bienfaits.

    L’ophtalmo du CHB n’en revient pas car la rétinopathie recule à chaque fois que j’y vais (tous les 6 mois), mais il ne sait pas pour la lutéine ni pour mes séances d’acupuncture.

    Mon problème actuel est que je suis en surpoids et si j’ai bien compris Béatrice son mari faisant son régime sans gluten etc… a perdu 10 kilos sans fatigue.

    Voici ma question : vous avez parlé de viande rouge, mais il peut donc manger toute sorte de viande blanche.

    Je vais essayer de suivre vos conseils et vous en reparle dans quelques mois. Merci

  5. tayeb lamlih dit :

    en septembre 2013 je suis diagnostiqué diabète type 2 avec une glycémie à jeun 4.0g/l et un Hb1ac de 8.7% .
    j’ai pris le glucophage(850mg) trois fois par jour l’époque je fait 90 kg, ensuite j’ai décide de changer ma vie
    – faire baisser mon poids
    -hygiène de vie (choix des aliments+ répartition des repas)
    – prendre des tisanes à base d’armoise de gingembre+citron)
    -activité physique (marche+sport 02 fois par semaine)
    – jeûner deux fois par semaine.
    au bout d’un mois j’ai arrête le traitement médical, mon poids actuel environ 75 kg (taille 1.76) ma glycémie actuel environ 1.05 et mon hb1ac=5.7% et je sens en bonne santé

  6. BALLION dit :

    Je suis sous insuline j’ai un diabète sz type 1 . Puis je prendre de la berberine ?

  7. Kahlaoui dit :

    Le 15 mars je me suis rendu compte que j ai un diabète de tupe 2 3,33 g dans le sang après 15 jours sans médicaments il a desandu a 1.80 je mange 2 ognion pars jour j espère que après une semaine ou 2 desndra a la normal avant d oublier je marche ou moin 45 munite par jour

  8. mohammed dit :

    l’expérience du mari de BEATRICE parait plus sérieuse en ce qui concerne la prise d’eau chaude . on octroit beaucoup de vertus à l’eau chaude dans certains problèmes de santé .

  9. ANNY dit :

    Bonjour à tous,
    fin Mai j’ai découvert que j’avais un diabète type 2. La diabétologue ma prescrit de la Metformine 3 / j. J’ai commencé mon « régime maison ». J’ai supprimé tous les sucres : pain, pâtes, féculents, céréales, laitages. Je n’ai gardé que les sucres des légumes et des fruits. Comme je mange beaucoup de légumes, je n’ai jamais faim. En accord avec le médecin, j’ai remplacé la Metformine par de la Berberine. Je mets de la cannelle pour « sucrer » mes yaourts soja. Le matin citron pressé, curcuma, gingembre et eau chaude. Je rajoute des épices dans tous mes plats. Quelquefois je fait du pain au levain pour le petit déj. J’ai trouvé un blog génial qui ne donne que des recettes à IG bas: « megalowfood », je me fais des super desserts sans sucre. En Janvier mes analyses étaient presque normales et j’avais perdu 20 kg. Je marche 1h ou 2 presque tous les jours. Je ne revois la diabétologue qu’en Mai (ça fera 1 an). J’espère que tout sera revenu à la normale. Voilà un exemple de ce qu’on peut faire pour vaincre ce sacré diabète.
    Bon courage à tous.
    Anny

    • Kouchka dit :

      Bonjour,
      Où as-tu trouvé la berberine ? Sous quelle forme ???
      Et le curcuma du matin, c’est de la poudre ? Quelle dose ?
      Merci de me répondre. J’en ai assez de m’intoxiquer avec de la Metformine.

  10. Fojntalirant dit :

    De la part d’un diabétique de type 2 soigné comme un type 1 et doté d’une pompe à insuline . Cet article est un pure escroquerie intellectuelle . D’affirmations en affirmations vraies vous parvenez à inverser les conclusions . Ce pourrait être à la rigueur un conseil judicieux de prévention en enlevant certains « à priori » . Toute les solutions préconisées dans votre article sont jouables dans certaines conditions, avant le basculement de l’organisme- et en particulier des Îlots de Langerhans – dans le vide intersidéral absolu . Pendant 5 ans je me suis traité uniquement au « Carica Papaya » ( 20 gouttes avant chaque repas, très efficace) . Mais point de curcuma et autre gadgets ; quand les fameux îlots sont atteints leurs limites c’est trop tard …et se soigner avant, ça consiste à se nourrir sainement (Lipides, glucides, protides en quantité suffisante) déterminées par un nombre de calories /jours, qui lui-même est fonction de l’âge, du poids, du sexe, de l’activité physique . Mais cela, il faut encore que cela soit possible : travailler en 3×8 pendant 25 ans ne donne pas le bon tempo . Jusqu’au jour ou on s’est aperçu qu’il fallait passer à l’insuline . Et là, que ça vous plaise ou non : il n’y pas le choix : c’est çà ou la mort . Bien entendu que les conséquences sur l’organisme sont terribles (et l’énumération que vous en faite me parait juste) . La réalité peut être beaucoup plus sombre que vous ne le pensez ; on s’est rendu compte, dans mon cas, qu’il s’agissait en fait d’une réaction auto-immune : mon organisme ne reconnais pas sa propre insuline mais pas de façon continue ( ce type de réaction est à « éclipses ») . Je ne me vois pas trop revenir en arrière . Par contre les découvertes de la sciences permettent de croire à une solution de guérison prochaine . . .Si on ne réduit pas le budget de la recherche une fois de plus Surtout ne pas tenter de résoudre l’énigme, en faisant des grimaces . Votre exemple de diabétique qui se « promène avec une IMC à 20, me fait de la peine . La bonne dose c’est 25, en dessous c’est le maigreur morbide, (sa photo le prouve !) au dessus on parvient rapidement à l’obésité morbide .
    Mais oui bien sûr, je reste preneur de médecines douces…quand c’est possible .

    • DELEPINE SYLVIE dit :

      Bonjour
      et merci pour cet amas pseudo scientifique. Je suis atterrée. Occupez vous de votre diabète 1+2, et laissez les personnes inquiètes tranquilles. Bravo pour les ilots, cela prouve votre base scientifique confirmée.
      Cette démarche est inutile, chaque cas est différent. Arrêtez de faire peur aux autres.
      Je vous souhaite une bonne santé, la meilleure possible.

  11. MB dit :

    J’ai réussi à maîtriser un diabète 2 révélé il y a deux ans (2,3 g/L et HbA1C de 11). J’ai essayé d’abord de diminuer la glycémie en consommant de la cannelle et d’autres remèdes naturels, mais ça n’a pas marché.. J’ai réussi à diminuer ma glycémieà 1,1 g/L sans médocs en perdant 15 kilos après avoir suivi un régime Montignac. Ce régime consiste à bannir de l’alimentation des produits qui ont un index glycémique élevé (frites, certaines pates, baguette, friandises). Consommer de la poudre de cannelle avant de manger un steak frites suivi d’une glace garnie d’une bonne crème chantilly ne sert à rien. En revanche, j’ai constaté que la consommation régulière de jus de citron et de gingembre (dans de l’eau chaude) le matin et avant certains repas a un effet positif sur la glycémie et peut atténuer les effets des écarts dans l’alimentation, si ces écarts sont ponctuels et pas systématiques.

  12. Alexandra dit :

    Bonsoir,je suis Alexandra. Diabétique depuis 2009(sous glucophage(850mg) et sous insuline depuis décembre 2016 suite à une hausse de glycémie ayant entraîné des abcès à certains endroits de mon corps. Ce n’est que ce soir que je découvre ce site et j’en suis heureuse. J’essaie avec mon époux d’avoir un enfant mais c’est compliqué( peut-être à cause du diabète) je veux plus que tout au monde en guérir pour enfanter alors je remercie Mme Béatrice pour son traitement intéressant. Je vais l’essayer dès demain et voir ce que ça donne!! Excellente soirée à toutes et à tous! Cordialement

  13. BILOIRE dit :

    Est-ce que le lait et les aliments qui contiennent du lait sont à proscrire lorsque l’on est diabétique ?

  14. BILOIRE dit :

    dans quel genre de magasins on peut trouver du curcuma , du gingembre en poudre , du ginseng ?

  15. CAVORET dit :

    je suis abonnée à la newsletter pure santé et je reste chaque fois sur ma faim aucun remède n’est proposé par exemple le régime de 8 semaines qui guéri complètement du diabète ou vas t on le chercher ??

    • sylvie dit :

      bonjour cavoret
      pour guérir du diabète (pour moi de type 2 ),
      il faut manger cru. Tu pourras voir des films sur you tube pour voir des exemples de personnes de type 1 et 2.
      J’ai moi même essayé et ça marche vraiment (visible sur la courbe d’examen de labo )
      voilà
      peut être ai je répondu à ta question

  16. benoit dit :

    depuis 2 ans , mon mari a été diagnostiqué diabétique avec un traitement, un régime sans sucre et un peu d’exercice ont un peu amélioré son état. mais ce qui a vraiment baissé son diabète , c’est un masque . Il avait des apnées de sommeil et la mise en place d’un appareillage ,depuis 6 mois a fortement joué sur son taux de glycémie .si ce commentaire peut aider d’autres personnes !

  17. pur sante dit :

    j’ai un probleme (la bouche toujours seche mais j’ai pas soif!!!!!!!!!!

  18. MEISTER dit :

    Quand allez-vous nous donner des VRAIS informations sur les dosages, le moment opportain pour prendre ces succulentes épices et autres plantes ?????????

  19. HAGEN Henri dit :

    Bonjour,
    Je suis diabétique depuis plusieurs années et sous metformine. Lors des analyses et selon mon médecin mon diabète varie entre 1.10 & 1..40 ce qui semble le satisfaire. Je vais avoir 87 ans en 2017 et si l’on se fie à mon physique je donne l’impression d’un homme en parfaite santé or, ce n’est tout de même pas le cas.
    En 2014 j’ai eu une alerte d’un AVC qui s’est résorbé sans traitement mais qui a laissé d d’un début de péritonite. d’une légères traces de son passage. En juin 2015 on ma posé un stent sans trop d’incidence et fin mai 2016 on m’a opéré en urgence d’un début de péritonite aigu….maintenant pour en revenir au diabète, la question serait: ou peut on trouver tout vos produits miracles, ginseng américain, berbèrine cucurma Etsi vous avez tout lu, merci de votre patience auitres ??? Si vous avez tout lu, merci de votre patience…..HH

  20. NORTIER C dit :

    Bonjour, Je rejoins certains de vos lecteurs pour vous demander plus de précisions et un protocole de consommation de ces plantes. Vous en remerciant.
    Cordialement. C.NORTIER

  21. MEISTER dit :

    Bonjour je voudrais savoir si on prend toutes les épices dans la journée ou faut-il répartir les épices par catégorie, par jour, mais mois ?
    Merci, car enfin un peu plus de renseignements concernant les produits bons pour lutter contre le diabète.
    Perso je prends des gélules de « chrome » 3X par jour
    Salutations MR

  22. TASSIN dit :

    VOS articles sont très encourageants, mais très succins, nous restons à chaque fois sur notre faim.

    rien de précis en terme de dosage, et c’est dommage et à la fois dangereux

  23. Béatrice dit :

    Mon mari a été diagnostiqué diabétique il y a 13 ans. Après un prise de conscience suite à des hypoglycémies sévères et répétées, il a commencé à se poser des questions sur son traitement et fait des recherches poussées sur le diabète. Après avoir visionné des vidéos sur You Tube d’une expérience menée après Dr Gabriel Cousens qui a soigné et guéri des diabétique de type 1 et 2, mon mari a tenté l’expérience seul puisque le corps médical lui a toujours affirmé que le diabète ne se guérissait pas, il vient de leur prouver que si !!! Après 6 mois il ne prend plus aucun médicament et aux dernières analyses, glycémie 1,07 hémoglobine glyquée 5,9 même sa diabétologue n’en revient pas, elle n’a jamais vu cela de sa carrière.
    Son régime : l’eau chaude, 2 grands verres le matin au levé et 1 verre 2 heures après les repas (en 10 minutes la glycémie baisse mieux qu’avec les médocs et sans risque d’hypoglycémie !), il ne consomme plus de sucre sauf du miel en quantité raisonnable, très peu de glucides, et même s’il n’est pas intolérant il a arrêté les céréales contenant du gluten, sauf le quinoa, le sarrasin, le riz complet, pas de viande rouge, pas de laitage, mais des fruits et des légumes à volonté à 50% crus, le reste cuit à la vapeur, des poissons sauvages, beaucoup d’oléagineux, beaucoup d’épices cannelle, curcuma, gingembre, des légumes secs (pois chiches, haricots blancs , fèves, lentilles) pré-germés et cuits à la vapeur, juste assaisonné avec du sel, de l’huile d’olive, du persil, de la menthe ou du cumin. Il est devenu adepte d’une cuisine bio, simple et savoureuse sans aucun privation il perdu sans fatigue 10 kilos.
    Voilà le diabète n’est pas une fatalité on peut s’en sortir et se débarrasser des médicaments.

    • Alain dit :

      Merci Béatrice pour votre témoignage. Je vais également suivre le régime que vous décrivez. CORDIALEMENT.

    • Marika .: dit :

      Je découvre votre traitement ..et vais l essayer ..Enfin quelques chose de positif ..Merci Béatrice .

    • Artandor dit :

      Bonjour 🙂

      Je suis diabétique de type 1 depuis 5 ans maintenant. Lorsque je lis votre publication je crois comprendre que votre mari suit un régime majoritairement sans glucides, probablement juste ce qu’il faut pour compenser son activité dans la journée, et vous dites qu’il se ne prive pas. Je ne comprend pas où est la solution miracle, un diabétique qui suit un régime sans glucide ne peut (selon mes connaissances) pas avoir de problèmes puisque la problématique même du diabète est l’assimilation des glucides par les cellules, via l’insuline.

    • Sébastien dit :

      Merci Béatrice, c’est exactement le témoignage dont j’avais besoin depuis des années.
      Soyez bénis.

    • Lamezec mary dit :

      Bonjour Béatrice
      Je suis mary en sept 2016 on m a trouve un diabète glycémie 1,93 hba1c 11 moi aussi j ai refuse les médicaments j ai fait mes propres recherches moi aussi j ai acheté le livre de de Gabrie cousens m a glycémie à chutee mais je me suis beaucoup inspirée des vidéos de Thierry Casanova je me suis achetée un extracteur
      Et ma prise de sang au niveau foie c est considérablement améliorée j ai aussi acheté des plantes medicinales pour nettoyer le pancrea chez abc de la nature mon médecin est resté très étonné je tenais à vous dire tout cela par contre je suis très fatiguée mon hba1c est de 6,5
      Je suis étonnée que votre mari mange beaucoup de fruits moi j hesite
      A bientôt
      Mary

    • cath dit :

      sérieux ! on en guérit

  24. ely10 dit :

    Bonjour,
    Je suis nouvel abonné.
    Il y a un gros problème dans vos articles, et presque tous sont concernés.
    Vous posez des renvois dans les articles mais qui ne renvoient à rien.
    Vous ne donnez quasiment aucune référence au allégations que vous avancez. On arrive donc à la fin de l’article avec une seule sensation : je vient de lire un article mais je n’ai aucune indication sur sa valeur réelle et aucun moyen de la vérifier.
    J’ai donc l’impression d’être aussi avancé qu’après la lecture d’une pub de danone ou nestlé.
    Dommage.

    • Claire dreher dit :

      c’est imprécs, les doses, la durée, les référrences des études faites, qu’en est il??? on sait que ces plantes sont bénéfiques, mais sont elles curatives au point de faire baisser l’hémoglobine glyquée?

  25. jean pierre le yaouanc dit :

    c est vraiment « scandaleux » que notre médecin de famille ne nous en parle pas c est inadmissible

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *