Depuis quelques jours, vous êtes très nombreux à contacter notre service clients, et nous rencontrons des délais dans les réponses à vos questions envoyées par email et par téléphone. Nous vous remercions pour votre patience, et vous invitons à visiter votre Espace perso où vous trouverez de nombreuses réponses à vos questions.

Petite gastro en famille

Chère lectrice, cher lecteur,

La semaine dernière, nous avons accueilli un « invité surprise » dans notre famille : la gastro-entérite (ou gastro pour les intimes).

Si vous avez des enfants ou des petits-enfants, vous savez que c’est un « grand classique » des maladies qui se partagent en famille.

Tout a commencé par la plus jeune de mes deux filles, qui l’a rapportée de la crèche.

Elle a souffert de vomissements toute la nuit. Avec les draps à changer et la petite à débarbouiller toutes les heures, je peux vous dire que nous n’avons pas beaucoup dormi, ma femme et moi…

Et rebelote le lendemain avec sa grande sœur : diarrhées, vomissements et autres réjouissances. Ma femme aussi commençait à se sentir fébrile.

Vous le savez, avec ce type de maladie, mieux vaut ne pas trop attendre avant d’agir. Sinon, tout le monde y passe et on traîne ça pendant une bonne semaine.

Alors j’ai utilisé ma stratégie « choc », comme je l’appelle.

1 gastro par année en moyenne

La gastro-entérite est une maladie que tout le monde connaît bien.

Au début des années 2000, des recherches canadiennes ont montré que nous faisions en moyenne 1,3 gastro-entérite chaque année[1-2].

Elle peut avoir une origine[3] :

  • Virale : deux tiers des cas seraient causés par des virus, notamment norovirus ou rotavirus, en particulier en hiver
  • Bactérienne : salmonelle, E. ColiClostridium difficile… de nombreuses bactéries peuvent être responsables de gastro-entérites. C’est généralement le cas des « tourista » (diarrhée du voyageur) qu’on attrape en Afrique ou en Asie.
  • Parasite : il s’agit plus rarement de parasites tels que les amibes, le cryptosporidium ou encore la giarda.

Même si elles ne sont pas très agréables, ces infections sont généralement sans gravité et passent d’elles-mêmes après quelques jours.

En revanche, il est important de bien s’hydrater. Les principales complications concernent les personnes très âgées ou les nourrissons déshydratés par les vomissements et les diarrhées[4].

Le gros problème de la gastro, c’est qu’elle est contagieuse, même très contagieuse.

On peut tomber malade en mangeant un aliment contaminé (par exemple des huîtres). Mais de nombreux cas proviennent aussi de transmission, par simple contact avec des personnes, surfaces ou aliments contaminés.

C’est pour cette raison que ces maladies circulent souvent dans les crèches, les écoles et au sein des familles.

Difficile d’y échapper donc…

Votre corps connaît son job

La première chose à faire quand vous tombez malade, c’est de boire régulièrement de l’eau. Cela ne va pas vous soigner, mais vous éviterez de vous déshydrater.

Ensuite, respectez votre corps. Je l’ai expliqué dans une précédente lettre : la fièvre, les vomissements et la diarrhée sont des réactions saines. Ce sont des techniques d’auto-défense de notre organisme pour se débarrasser de l’agresseur.

À moins que votre corps réagisse trop fort ou trop longtemps au point de vous mettre en danger, il est généralement préférable de le laisser travailler.

Faites-lui confiance.

Ensuite, rien ne vous empêche de lui donner un coup de pouce, en particulier avant de tomber malade. Il existe plusieurs solutions qui fonctionnent bien, même pour les enfants en bas âge.

Avec trois remèdes simples, les symptômes ont disparu chez mes filles et ma femme en un seul jour.

Quant à moi, j’ai agi avant de me sentir mal, et je ne suis pas tombé malade du tout.

Le remède le plus simple pour résister à la gastro

Pour commencer, j’ai utilisé une solution très simple, facile d’emploi, y compris pour les enfants… et pourtant terriblement efficace.

C’est l’argile verte.

L’argile est composée de couches superposées très fines et très serrées de silicates d’alumine, qui lui permettraient d’absorber et d’adsorber les microbes et les impuretés[5].

Pour l’avoir testée de nombreuses fois, je n’ai aucun doute qu’elle peut stopper net une gastro.

C’est d’ailleurs aussi l’avis de Jade Allègre, la référence mondiale sur les bienfaits de l’argile. Jade recommande de prendre une cuillérée d’argile verte en poudre diluée dans un verre d’eau 3 fois par jour.

L’idéal est de verser l’argile sur l’eau, laisser décanter l’argile quelques heures et de mélanger avec une cuillère en bois juste avant de boire (il vaut mieux éviter tout contact entre l’argile et du métal).

Si les vertus de l’argile vous intéressent, je vous recommande de suivre la seule formation vidéo officielle de Jade Allègre, que vous pouvez découvrir ici.

Vous trouverez une mine de conseils pour maîtriser les usages internes et externes de l’argile contre un grand nombre de problèmes de santé.

À la maison, nous avons tous eu droit à notre cure d’argile, même les enfants. L’aînée avait un verre d’argile à disposition. Elle en buvait selon son envie.

Il a fallu un peu insister au début, mais quand elle a goûté, c’est elle qui demandait pour en reprendre. Les enfants savent généralement assez bien ce qui est bon pour eux.

Pour sa petite sœur, j’avais mis un peu d’argile dans sa timbale.

Le lendemain, la gastro avait disparu de chez nous.

Quant à moi, même si je n’avais pas de symptôme, j’ai pris de l’argile en prévention, trois fois par jour pendant le week-end.

Je ne peux pas vous garantir que c’est grâce à cela que je suis passé entre les gouttes, mais ça m’a sans doute beaucoup aidé.

Un petit comprimé à avoir sur soi en voyage

Avec ma femme, nous avons aussi pris des carbolevures.

Il s’agit d’un petit comprimé qui ne contient que deux ingrédients : du charbon actif et des levures.

Le charbon agit à peu près de la même manière que l’argile, en piégeant les microbes. Les levures favorisent l’équilibre de la flore intestinale, souvent mis à rude épreuve pendant une gastro-entérite[6] (en particulier si celle-ci est causée par une bactérie).

À chaque fois que j’ai utilisé des carbolevures, le résultat a été très rapide, si bien que j’en prends toujours avec moi quand je pars en voyage dans les pays exotiques.

Technique choc pour les plus courageux

J’utilise aussi beaucoup les huiles essentielles dans mon quotidien.

Parmi celles-ci, l’une des plus puissantes que je connaisse contre les infections intestinales, c’est la cannelle de Ceylan.

Elle m’a sauvé à plusieurs reprises, notamment lors d’un trek dans le désert.

Elle est indiquée pour tous les types d’infections, qu’elles soient virales, bactériennes ou causées par un parasite.

Mais attention, l’huile essentielle de cannelle est dermo-caustique. Elle est très irritante pour la peau. Il faut donc l’utiliser avec beaucoup de précaution.

Quand je n’avais pas le choix, cela m’est arrivé d’avaler une ou deux gouttes pures, je peux vous dire que c’est fort !

En général, je dilue une goutte dans une cuillérée à soupe d’huile d’olive, matin et soir, pendant quelques jours.

Mais si vous n’avez pas l’habitude des huiles essentielles, je vous recommande de demander conseil à un spécialiste avant de l’utiliser… ou de vous en tenir à l’argile verte.

Amicalement,

Florent Cavaler





[1] Population distribution and burden of acute gastrointestinal illness in British Columbia, Canada. Thomas MK, Majowicz SE, et al. BMC Public Health. 2006 Dec 19;6:307.

[2] Magnitude and distribution of acute, self-reported gastrointestinal illness in a Canadian community. Majowicz SE, Doré K, et al. Epidemiol Infect. 2004 Aug;132(4):607-17.

[3] La gastro-entérite, Passeport Santé, août 2014.

[4] Toxi-infections alimentaires collectives suspectées d’être liées à la consommation d’huîtres contaminées par norovirus, Santé Publique France, 5 mars 2021.

[5] Dr Brigitte Blond, Se soigner avec l’argile, Santé Magazine, 28 mai 2017.

[6] GAMME DE MÉDICAMENTS CARBOLEVURE, Vidal, 22 juin 2021.

[7] Céline Hilpipre, Huile essentielle de Cannelle de Ceylan (écorce), Passeport Santé, octobre 2018.

6 réponses à “Petite gastro en famille”

  1. Michèle dit :

    Pour les gastro, je connais l’HE de cannelle que j’ai déjà pratiquée et qui est formidablement efficace même si c’est très fort au goût. Par contre je n’avais pas pensé à l’argile. Merci encore pour vos bons conseils.

  2. Sophie dit :

    Je bois du thé noir ça marche bien aussi

  3. Dany BARTHOUIL dit :

    Bonjour,
    Vous oubliez de dire que ces gastro entérites sont en grande majorité dues à l’abattage halal , par égorgement , qui fait que le contenu gastrique se répand dans toute la viande , la contamine en E.Coli .
    C’est connu depuis longtemps , et j’ai eu la chance d’entendre les explications du Dr De Peretti , schémas à l’appui.. Respectueusement

  4. Josiane Sasson dit :

    :Merci pour votre article.
    On peut prendre de l’huile essentielle de cannelle 1 goutte dans une cuillerée à café de miel, en plus c’est délicieux. le dosage en cas de diahrrée est d’il goutte 3 fois par jour pendant 3 jours. L’huile essentiellede menthe et celle de citron purifient aussi les intestins. Le citron est beaucoup plus doux que la cannelle on peut l’avaler, 1 goutte ou deux, directement. La menthe dans de l’eau, 1 goutte toujours. Etre certain que l’on n’a pas l’estomac fragile.

  5. Ah-son dit :

    Bonjour toujours très interessant ce que vous nous envoyer comme remede pour nous sortir de certaines situations , on ne le pense pas toujours. Merci.

  6. Ghanem dit :

    Excellents conseils merci de nous en faire part !
    J’ai découvert il n’y a pas longtemps les conférences sur l’Argile et j’adore, ça aide vraiment !
    Je ne connaissais pas le Carbolevure et c’est facile à transporter en voyage .
    L’huile essentielle de Cannelle de Ceylan aussi à ne pas oublier en voyage merci de me le rappeler !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *