Voici le top 5 des remèdes naturels anti-hypertension

Ce que je m’apprête à vous dire vous concerne peut-être, alors je vous conseille d’y être très attentif. Et comme à tout problème, j’apporte, à la fin de cette lettre, une solution naturelle pour le combattre !

On connaît bien l’effet « blouse blanche » de l’hypertension, quand notre pression sanguine s’élève anormalement devant notre médecin. Mais des chercheurs ont découvert quelque chose de plus pernicieux.

Il s’agit de l’effet strictement inverse : votre médecin mesure votre tension, elle est normale. Vous rentrez chez vous rassuré. Sauf qu’une fois sorti du cabinet médical, à la maison, parfois même pendant votre sommeil, votre pression redevient alors trop élevée.

On l’appelle hypertension masquée car elle est très difficile à détecter.

Quant à savoir comment ça marche, c’est encore un grand mystère. Mais les cas sont loin d’être isolés.

Récemment, une étude parue dans la revue scientifique Circulation [1] a trouvé que plus de 15 % des patients testés négativement seraient concernés par ce phénomène.

Le meilleur moyen d’échapper à cette insidieuse maladie est d’adopter dès maintenant une alimentation qui permettra autant d’éliminer l’hypertension que de la prévenir.

Sodium : ce n’est pas ce que vous croyez

Que ce soit dans les médias ou chez votre médecin, c’est toujours le même discours : le sel est présenté comme le grand méchant qui provoque l’hypertension. On pense alors qu’il suffit de supprimer sa salière pour retrouver une pression normale.

En fait, ce n’est pas aussi simple.

Quand les autorités de santé vous disent de manger moins de sel, elles veulent dire en fait qu’il faut réduire votre apport en sodium (le sel de table est du chlorure de sodium).

C’est vrai que le sodium, en excès, élève notre pression artérielle.

Et alors que nos besoins quotidiens se situeraient autour de 3,8 g, les Français avalent en moyenne… 9 g par jour ! À ce niveau-là, ce n’est plus un excès, c’est carrément une overdose !

Il faut cependant savoir que 80 à 90 % du sel que nous mangeons est en réalité caché dans les aliments transformés : charcuterie, bouillons, sauces, condiments, pain, fromage, produits industriels (pizzas, quiches…), etc. Ce sont donc eux qu’il faudrait avant tout bannir de nos assiettes.

Mais surtout, en diabolisant le sel, on passe à côté d’un danger bien plus grave pour notre santé cardiovasculaire.

Il y a pire que le sel

Le vrai problème, ce n’est pas tellement le sel de cuisine, mais plutôt le déséquilibre du rapport sodium-potassium. Car ces deux minéraux travaillent en binôme :

Le sodium est une sorte de taxi pour les nutriments : son « job » est de les conduire à l’intérieur des différentes cellules de notre organisme.

Sauf qu’ensuite, pour quitter la cellule, le sodium a besoin d’un coup de main du potassium, qui, à son tour, va entrer dans la cellule et prendre sa place.

Sans lui, le sodium se retrouverait coincé dans la cellule, et celle-ci ne pourrait plus fonctionner correctement.

C’est pour cette raison que plus votre alimentation est riche en sel, et plus vous devrez compenser en mangeant beaucoup de produits contenant du potassium.

Plusieurs études se sont d’ailleurs aperçues qu’une consommation élevée en potassium était associée à une diminution de la tension artérielle [2]  [3]  [4].

L’idéal, bien sûr, consiste à réduire votre consommation de sel tout en privilégiant les fruits et les légumes, qui sont les meilleures sources de potassium [5] : épinards, melon, amande, chou de Bruxelles, champignon, banane, orange, poire, kiwi, pamplemousse, patate douce…

Attention, le coupable n’est pas toujours salé

À force d’accuser le sel, on a tendance à oublier que le sucre augmente aussi la pression artérielle, en particulier saccharose et glucose [6].

Des médecins de l‘École de santé publique du Collège impérial de Londres ont analysé l’alimentation de 2696 personnes âgées de 40 à 59 ans. Ils ont découvert que chaque verre quotidien de boisson sucrée entraînait une augmentation de 1,1 mm de mercure (mmHg) de la pression systolique et de 0,4 mmHg de la pression diastolique.

À vrai dire, ce qui est mauvais pour notre tension ce n’est pas tellement le sucre, mais plutôt l’élévation excessive de notre glycémie.

Il est donc essentiel de réduire sa consommation de produits à index glycémique élevé (pain, pomme de terre, pâtes, sodas, sucreries…) et de privilégier ceux dont l’index est le plus bas (patate douce, riz basmati…).

Un régime aussi efficace que les médicaments

En se basant sur toutes ces connaissances, l’étude américaine DASH (Dietary Approaches to Stop Hypertension) a mis en place un régime très efficace contre l’hypertension.

Étrangement, ce régime très réputé aux Etats-Unis est encore trop peu répandu en France. Pourtant, ses bienfaits ont été scientifiquement prouvés :

Les chercheurs ont demandé à 459 personnes de suivre 3 types d’alimentation avec des quantités quotidiennes de légumes variables (4, 8 ½ et 10 fruits et légumes par jour) et une consommation de sel toujours identique (3 g/j).

Il s’est avéré que, par rapport aux autres participants, ceux qui suivaient un régime de type DASH avaient diminué leur tension… aussi efficacement que s’ils avaient pris des médicaments [7]  [8] !

Voici ses principes fondamentaux :

  • Beaucoup de fruits et de légumes
  • Céréales complètes, poisson, volaille, légumineuses, graines, noix, huiles végétales…
  • Des produits laitiers essentiellement à faible teneur en matières grasses
  • Peu de sel, de sucre et de viande rouge.

Alcool : combien de verres, docteur ?

Cela ne vous étonnera sans doute pas : alcool et hypertension ne font pas (toujours) bon ménage. Mais ce qu’on aimerait surtout savoir, c’est à partir de combien de verres d’alcool le risque augmente vraiment.

Pour répondre à cette question, des chercheurs américains ont recensé la consommation d’alcool de 28 848 femmes et de 13 455 hommes sur une durée allant de 10 à 21 ans.

Et les résultats, parus dans la revue Hypertension, sont très étonnants.

Chez les hommes, le risque d’avoir une pression artérielle trop élevée augmente déjà avec un verre par jour. Mais chez les femmes, il ne s’accroit qu’à partir du quatrième verre quotidien [9] !

Restons toutefois prudent avec ces données dans la mesure où les questionnaires n’étaient pas identiques entre les deux sexes et ne faisaient pas toujours la distinction entre les différentes boissons plus ou moins alcoolisées.

D’une manière générale, on retiendra que les personnes hypertendues devraient éviter de boire plus de 2 verres de vin par jour. D’autres études ont aussi montré qu’il était préférable de consommer de l’alcool pendant les repas plutôt qu’en dehors [10].

Top 5 des remèdes naturels anti-hypertension

  • La vitamine C : une méta-analyse portant sur 29 essais cliniques a conclu qu’une supplémentation de 500 mg par jour permettait de baisser la pression artérielle après quelques semaines. Ça tombe bien puisque la vitamine C, tout comme le potassium, se trouve à profusion dans les fruits et légumes .
  • La vitamine D : Les personnes dont le taux en vitamines D est bas auraient 66 % de risques en plus d’avoir de l’hypertension relativement à celles dont le taux est élevé, selon une étude américaine. Pour faire le plein de cette vitamine, profitez du soleil pendant une vingtaine de minutes par jour durant la belle saison.
  • Les graines de lin : en plus d’être riches en oméga-3, elles ont un surprenant pouvoir contre l’hypertension. Elles s’adapteraient à la tension de la personne : l’effet serait moindre chez quelqu’un avec une pression modérée que chez un hypertendu sévère.
  • La feuille d’olivier : c’est le traitement de choix en cas d’hypertension légère. Elle est aussi excellente pour régulariser le rythme cardiaque et augmenter le débit coronarien. Posologie : 2 gélules le matin ou en infusion (30 g dans 1 l d’eau par jour), 5 jours par semaine .
  • L’aubier de tilleul : en décoction, il possède des propriétés hypotensives et antispasmodiques. Posologie : 1 l à 4 % à boire tout au long de la journée (en conservant la décoction dans un thermos ou au frais).

Si vous aussi vous connaissez des remèdes pour combattre l’hypertension, n’hésitez pas à les partager avec nous en cliquant ici. S’il y en a assez, je pourrais même en faire une lettre spéciale qui vous sera dédiée.

Amicalement,

Florent Cavaler




Sur le même thème, vous aimerez sans-doute ...


Alzheimer : une nouvelle étude fascine les grands médias (à tort) Chère lectrice, cher lecteur, L’étude est parue lundi. Mais les grands médias se sont déjà rués sur le sujet : ...
Le secret qu’on ne voit que du ciel Il y a quelques années, je suis tombé par hasard sur cette histoire, publiée dans une revue disparue. Si vous êtes tr...
Cholestérol : lettre à ceux qui n’y comprennent rien Sur le cholestérol, vous avez probablement entendu tout et son contraire. On nous dit qu’il y a le bon et le mauvais ...

[1] Joseph E. Schwartz, Matthew M. Burg, Daichi Shimbo, Joan E. Broderick, Arthur A. Stone, Joji Ishikawa, Richard Sloan, Tyla Yurgel, Steven Grossman, Thomas G. Pickering. Clinic Blood Pressure Underestimates Ambulatory Blood Pressure in an Untreated Employer-Based US PopulationClinical Perspective. Circulation, 2016
[2] D Gu, J He, X Wu, X Duan, P K Whelton, Effect of potassium supplementation on blood pressure in Chinese: a randomized, placebo-controlled trial, J Hypertens, 2001 Jul;19(7):1325-31.
[3] F L Brancati, L J Appel, A J Seidler, P K Whelton, Effect of potassium supplementation on blood pressure in African Americans on a low-potassium diet. A randomized, double-blind, placebo-controlled trial, Arch Intern Med. 1996 Jan 8;156(1):61-7.
[4] Arrigo F G Cicero, Alessandro Colletti, Nutraceuticals and Blood Pressure Control: Results from Clinical Trials and Meta-Analyses, High Blood Press Cardiovasc Prev. 2015 Mar 19. Epub 2015 Mar 19.
[5] Cook NR, Cutler JA, Obarzanek E, et al. Long term effects of dietary sodium reduction on cardiovascular disease outcomes: Observational follow-up of the trials of hypertension prevention (TOHP). BMJ. 2007; 334:885.
[6] Rebello T, Hodges RE, Smith JL. Short-term effects of various sugars on antinatriuresis and blood pressure changes in normotensive young men. Am J Clin Nutr. 1983;38:84–94.
[7] Appel LJ, Moore TJ, Obarzanek E, et coll. A clinical trial of the effects of dietary patterns on blood pressure. N Engl J Med 1997;336:1117-1124.
[8] Vollmer WM, Sacks FM, Ard J, et al. Effects of diet and sodium intake on blood pressure: subgroup analysis of the DASH-sodium trial. Annals of Internal Medicine, Dec. 18, 2001;135:1019-1028.
[9] Sesso HD, Cook NR, Buring JE, Manson JE, Gaziano JM. Alcohol consumption and the risk of hypertension in women and men. Hypertension. 2008 Apr;51(4):1080-7.
[10] Klatsky AL. Alcohol-associated hypertension: when one drinks makes a difference. Hypertension. 2004; 44: 805–806

11 réponses à “Voici le top 5 des remèdes naturels anti-hypertension”

  1. Anne Christine dit :

    Bonjour je fais de l hypertension et un leger diabète. J ai une bonne alimentation ainsi qu une activité physique régulière. J ai réglés les problèmes avecdes baies de gogy. Vraiment très efficace.

  2. Madeleine ARGOUD dit :

    Mo, mari consomme beaucoup d’ail frais. Pour ma part j’en consomme moins mais je suis hypotendue, l’inverse de mon mari. L’ail est très bon dans les deux cas. Il ne prend plus de médicaments depuis qu’il mange beaucoup d’ail

  3. goujon dit :

    il y a également un facteur important qui joue dans l’hypertension c’est le stress ,l’énervement l’anxiété, il n’y a pas que la nourriture !

  4. Carla Martin dit :

    Bonjour
    Pour régulariser la TA il y a le Gui (plante parasite) qu’on va chercher sur les arbres. et en faire de la TM…celui des droguerie vient souvent des pays de l’Est et ne fonctionne pas bien….peut être un peu vieux….
    Bonnes salutations

  5. BOURBAN Véronique dit :

    Ces conseils sont très efficaces pour une personne dans ma famille mais une seule ! Je ne trouve aucune documentation équivalente sur les personnes qui souffre d’hypotension ce qui est le cas chez nous. Le médecin de la médecine dite conventionnelle ne font fi de cette hypotension, c’est psy, vous ne bougez pas assez (hypotendue de toujours j’ai été une grande sportive de montagne), et toute sorte d’autres réponses, quand il y en a, que je qualifie de réponse autistique. Quelle plante, hormis le réglisse peuvent nous aider ? Ce n’est pas parce que nous sommes minoritaire dans les pays occidentaux que nous n’en souffrons pas.

  6. Lucie A dit :

    l’extrait d’ail vieilli est aussi très efficace pour l’hypertension. La marque Kyolic au Canada fonctionne très bien.

  7. fortin daniel dit :

    quelqun pourrez me dire si on peut prendre du millepertuis (anti deprime leger ) avec une prise quotidienne d’ 1 cachet d’IEC (COVERSYL 10mg- inhibiteur de l’enzime de conversion) preconisé par mon medecin pour le traitement de mon hypertension
    je signale que mon hypertension est plutot due a de l’anxieté, car mes analyses sanguines sont tres bonnes
    et que lorsque je suis zen j’oscile entre 11/7&13/7 mais si je suis angoissé je peux monté à 18/10
    merci pour la reponse

    • didier paris dit :

      Je n’ai jamais fait d’hypertension sauf après avoir pris du millepertuis (après 15 jours de traitement). 15 minute après la prise du cachet je monte à 16 alors que j’avais 12 et mal de tête. J’ai arrête d’en prendre et fini l’hypertension.

  8. Julian dit :

    Bonjour,

    Je suis abonné à votr lettre depuis longtemps et en tire bien des informations utiles pour la santé. En ce qui concerne l’hypertension, l’un des meilleures remèdes conciste en une consommation quotidienne et sans modération d’ail. Il existe d’ailleurs un ail traité spécialement en Extrême-Orient pour devenir de l’ail noir qui est encore plus puissant que l’ail ordinaire et qui est le meilleur allié du système circulatoire. Enfin, parmi les épices, il faut signaler le safran, le fennugrec et la cannelle qui ont tous des effets bénéfiques à la fois pour lutter contre l’hypertension et prévenir le diabète de type 2.
    Bien à vous.
    Julian

  9. Toific dit :

    Bonjour,
    Votre article est très bien fait il y a vraiment beaucoup de substances contre l’hypertension par contre deux ont été oubliées l’ail noir en particulier ainsi que l’aubépine. Je suis d’une famille qui souffre de l’hypertension aussi bien du côté de mon père que celui de ma mère. En effet plusieurs personnes ont eu des avc. Je consomme tous les matins 2 gousses d’ail noir le matin et l’hypertension a pratiquement disparue. Ma mère consomme aussi de l’ail noir, c’est la seule qui n’a pas eu un avc parmi ses sœurs qui sont encore en vie.

  10. Freyne dit :

    Merci pour cette lettre, N’oublions pas l’activité physique régulière…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *