Veulent-ils nous interdire de faire du bruit ?

Chère lectrice, cher lecteur,

Si vous roulez le long de la rue d’Avron, dans le 20ème arrondissement de Paris, vous verrez peut-être deux boîtes grises fixées à un lampadaire, à plus de 4 mètres de haut.

Il ne s’agit pas d’un nouveau radar pour contrôler la vitesse des voitures, et encore moins d’un nichoir pour les oiseaux…

…mais d’un appareil capable d’identifier les véhicules les plus bruyants, et de les verbaliser.

Le nouveau joujou de la police parisienne a été installé il y a une dizaine de jours.

Le principe est le même que pour les radars classiques, sauf que cet appareil ne mesure pas la vitesse de votre voiture, mais le nombre de décibels qu’elle produit.

Pour cela, le dispositif est constitué de huit micros qui mesurent le bruit, et de trois caméras qui relient celui-ci au véhicule responsable et photographient sa plaque d’immatriculation.

Pour le moment, ce « radar à bruit » est encore en phase de test. Mais d’ici l’année prochaine, il pourrait envoyer automatiquement des contraventions (entre 90 et 135 euros) aux conducteurs trop bruyants.

Si le test est concluant, ces dispositifs, autorisés par décret depuis janvier 2022, seront probablement installés dans toutes les villes de France.

Les autorités justifient cette mesure en évoquant les problèmes pour la santé que peut causer la pollution sonore : insomnie, stress, troubles cardiovasculaires et dégâts sur le cerveau…

Stress et insomnie : ce qu’il se passe dans votre corps quand il y a du bruit

Le bruit stimule la production d’hormones « excitantes » comme le cortisol ou l’adrénaline.

Une exposition prolongée augmente alors votre niveau de stress, avec toutes les conséquences que cela implique (baisse de l’immunité, troubles cardiovasculaires, dépression…).

À l’inverse, le silence agit sur la détente.

Pas besoin de vous faire un dessin : vous vous détendez plus facilement chez vous au calme plutôt que dans un supermarché bondé.

D’ailleurs quand vous êtes stressé, vous sentez que vous avez besoin de calme. Ce n’est pas un hasard si les moines font vœu de silence dans les monastères.

La pollution sonore détruit vos neurones

Quand votre cerveau fonctionne, il consomme du glucose. Ce processus produit de grandes quantités de déchets, notamment des protéines.

En 2012, on a trouvé que le cerveau évacue ces toxines grâce aux cellules gliales, par le biais du liquide céphalo-rachidien. C’est une découverte très importante, je vous en reparlerai dans une prochaine lettre.

Mais ce qu’on sait aujourd’hui, c’est que ce nettoyage se fait plus efficacement quand le cerveau se repose, et donc dans les moments de sommeil, de calme et de silence.

C’est d’ailleurs une des pistes étudiées pour la maladie d’Alzheimer, qui est liée à l’accumulation de protéines dans le cerveau : des « séances de calme » pourraient aider à mieux évacuer ces protéines chez les malades.

En 2013, des chercheurs ont aussi découvert que des souris adultes exposées à deux heures de silence par jour développaient de nouveaux neurones, en particulier dans l’hippocampe, la zone de la mémoire et des nouveaux apprentissages.

Pourquoi votre cœur a besoin de calme

De nombreuses études ont montré qu’il existait un lien entre une exposition au bruit et l’augmentation des maladies cardiovasculaires (en particulier l’hypertension).

Mais d’autres travaux ont aussi prouvé qu’à l’inverse, le silence était bénéfique pour la santé cardiaque.

Le calme aiderait à diminuer la tension artérielle et fluidifierait la circulation sanguine. Il contribuerait aussi à prévenir la formation de plaques dans nos artères.

Et surtout, il agirait sur notre rythme cardiaque : en 2006, un article publié dans la revue scientifique Heart a découvert que deux minutes de silence par jour suffiraient à ralentir nos battements de cœur.

Selon Michel Le Van Quyen, chercheur à l’Inserm spécialisé dans les effets du silence sur la santé, ces deux minutes de silence permettraient d’activer le système parasympathique.

Or le système parasympathique est justement en charge de ralentir notre rythme cardiaque et l’activité respiratoire. Il agit aussi sur la régénération de notre système vital, la digestion, la détente ou encore le sommeil…

Mais surtout, le calme a un impact crucial sur le bien-être général.

2020 : les citadins découvrent le silence

Rappelez-vous au printemps 2020.

Emmanuel Macron avait confiné toute la France pendant plusieurs semaines, avec les conséquences désastreuses que l’on connaît aujourd’hui, notamment sur la santé mentale.

Mais le confinement aura au moins permis le retour au calme.

L’organisation Acoucité a mesuré les niveaux sonores avant et pendant le confinement : ils ont relevé une réduction globale de 4 à 6 décibels. Dit comme ça, cela peut paraître peu…

En réalité, c’est énorme ! Cela représente entre 60 et 75 % de l’énergie sonore totale.

Les quelques 185 capteurs sismiques répartis aux quatre coins du monde auraient même capté le plus long et le plus profond silence jamais enregistré. Les sismologues ont ainsi réussi à « entendre » des microséismes d’habitude imperceptibles.

Je me souviens que le changement était flagrant là où j’habite : moins de circulation sur la route devant chez moi, moins d’avions dans le ciel, moins de chantiers bruyants…

Quand on vit au quotidien avec du bruit autour de soi, on a tendance à ne plus y faire attention. Mais quand ça se calme, on redécouvre la vraie valeur du silence.

Faut-il forcément punir pour être tranquille ?

Vous le voyez, il y a beaucoup de bonnes raisons de vouloir un peu de calme dans nos villes.

Mais faut-il forcément passer par la répression pour en arriver là ?

Le gouvernement français a une vieille « manie ». Dès que quelque chose ne va pas, il faut à tout prix trouver les coupables et les punir. Avec la gestion de la crise sanitaire, ces deux dernières années en sont le meilleur exemple.

Mais ce n’est pas nouveau. Dès l’école, on apprend aux enfants le respect en punissant ceux qui perturbent la classe, au lieu de les responsabiliser.

Ce qui me dérange avec ces nouveaux radars sonores, c’est qu’on ajoute une nouvelle couche de flicage et de surveillance, dans une société déjà « ultra-fliquée » : caméras, applications de géolocalisation, accès aux données personnelles, pass vaccinal… et maintenant des « boîtes qui nous écoutent » dans les rues.

Jusqu’où iront-ils ?

Avant de vouloir donner des amendes à tous les conducteurs de voitures de sport ou de grosses motos, ne pourrait-on pas commencer par sensibiliser la population à la valeur du silence ?

Pourquoi ne donnerait-on pas par exemple des « cours de silence » dans les écoles ?

Amicalement,

Florent Cavaler

P.S. Si vous vivez dans un quartier bruyant, voici un petit « exercice de silence » qui pourrait vous faire du bien.

Une fois par jour, trouvez un endroit, posez-vous quelques instants… et prenez le temps de vous recentrer.

Respirez tranquillement, sans forcer, en suivant votre rythme naturel :

  • À l’inspiration, visualisez l’air qui chatouille vos narines, qui monte à la hauteur du troisième œil et qui redescend le long de votre colonne vertébrale jusque dans votre bas-ventre, un peu en dessous de votre nombril.
  • À l’expiration, l’air remonte paisiblement. Vous l’imaginez s’en aller très loin devant vous. En même temps que vous expirez, vous chassez toutes les mauvaises choses à l’extérieur de vous, et vous vous purifiez.
  • Maintenez votre attention sur votre respiration pendant deux ou trois minutes, et même plus longtemps si vous en ressentez le besoin.

C’est ce que je fais quand j’ai besoin de retrouver un peu de silence à l’intérieur de moi… et je peux vous dire que l’effet est immédiat !

J’espère que ça vous aidera, vous aussi, à vous sentir apaisé après une journée dans le bruit et l’agitation.





[1] Denis Cosnard, Pollution sonore : les premiers radars antibruit testés à Paris, Le Monde, 14 février 2022.
[2] Sudo, A., Nguyen, AL, Jonai, H., Matsuda, S., Villanueva, MB., Sotoyama, M., Nguyen, TC., Le, VT, Hoang, MH, Nguyen, DT, et al. (1996). Effects of earplugs on catecholamine and cortisol excretion in noise-exposed textile workers. Industrial health, 34, p. 279-286.
[3] Pourquoi notre cerveau a besoin de silence ?, France Inter, mars 2019.
[4] Kirste, Imke et al. « Is Silence Golden? Effects of Auditory Stimuli and Their Absence on Adult Hippocampal Neurogenesis. » Brain Structure & Function 220.2 (2015): 1221–1228. PMC. Web. 17 Jan. 2013.
[5] Pollution de l’air et pollution sonore : des facteurs d’hypertension ?, Ouest France, octobre 2016.
[6] Bernardi L, Porta C, Sleight P. Cardiovascular, cerebrovascular, and respiratory changes induced by different types of music in musicians and non-musicians: the importance of silence. Heart. 2006;92(4):445-452. doi:10.1136/hrt.2005.064600
[7] Nathalie Mayer, Les 4 bénéfices du silence pour votre santé : les connaissez-vous ?, Futura Santé, novembre 2020.
[8] Les bienfaits du silence, Printemps, octobre 2020.
[9] Michel Le Van Quyen, interview dans « 2 minutes de silence permettent de régénérer nos fonctions vitales », MMJ, novembre 2019.
[10] Confinement suite à la pandémie Covid-19, Conséquences sur l’environnement sonore, Acoutié. 8 juin 2020.
[11] Idem.
[12] Nathalie Mayer, Le silence, la bonne nouvelle du reconfinement ?, Futura Santé, novembre 2020.

53 réponses à “Veulent-ils nous interdire de faire du bruit ?”

  1. AMR dit :

    Et commencer à rappeler aux services de police que la sirène ne doit être utilisée qu’en cas d’absolue nécessité. J’habite dans une rue d’Ile de France où une sirène retentit toutes les 5 mn. Commissariat central à 150m; caserne de pompiers à 100m et trajets des Samu et autres ambulances.
    Mais le pire c’est bien la police qui tient à montrer sa présence, y compris quand ils rentrent à la fin de leur service ou pour déjeuner.

  2. Paloemon dit :

    Nous avons souffert pendant 14 ans de nuisances sonores de voisinage (impacts au sol, coups contre le mur, etc) sans que la plupart des services publics (police, gendarmerie, mairie, médiateur, etc) n’interviennent. Le plupart du temps on nous disait que nous exagerions. Pourtant on subissait jusqu’à plus de 85db de bruit !

  3. Villemagne dit :

    Je crois savoir qu’il y a déjà une réglementation concernant notamment les deux roues trafiqués…visiblement elle est inconnue des services de polices.
    Je vis dans une petite ville au sud de l’Ardèche. Depuis que je suis arrivée en debut d’année 2022, je subit quotidiennement le vacarme des autos, camions,trails, deux roues trafiqués, quads.
    Le stress est permanent et visible.
    Irritée, impatiente, troubles du sommeil mais surtout la perte de mes cheveux par poignées. Rien ne justifie l’état mes cheveux après un bilan sanguin complet.
    Alors, je souffre terriblement de cette nuisance et malheureusement je n’ai pas les moyens de quitter cet environment hyper toxique pour moi…

  4. GALINIER dit :

    En premier il faudrait s’opposer aux lobbies automobiles et motos en obligeant à baisser au moins de 10 décibels tous les véhicules à moteur…

  5. DANIEL ELIAS dit :

    Bonjour,
    je suis pour la repression au niveau du bruit car vous avez beau faire de la pédagogie, il y en aura toujours qui s’en foutent royalement et il n’y a que par le porte – monnaie qu’ils comprennent.
    D’ailleurs, il ne faut pas beaucoup d’incivilités pour perturber tout un quartier, il suffit d’un jeune qui a supprimé le silencieux de sa moto pour em… tout le monde.

  6. Georges PURAVET dit :

    ,OUI,OUI et OUI!!!
    Finalement une mesure gouvernementale contre le bruit des véhicules qui devrait être très vite être généralisé sur toute la France. J’ai travaillé comme ingénieur dans l’aéronautique pour atténuer le bruit des réacteurs des aéronefs au décollage et à l’atterrissage, ce qui a couté des sommes très importantes et éventuellement la fin du Concorde dont les coûts d’étude et de fabrication ont été astronomiques Alors pourquoi laisser de jeunes abrutis empoisonner sans réserve le voisinage avec leur pétoire trafiquée pour assumer leur identité !!!

  7. Beatrice Chailloul dit :

    Tres belle invention. Il y a trop de jeunes frimeurs idiots qui se délectent et fo.nt des concours pour savoir qui fera le plus de bruits. Mes oreilles souffrent trop pour supporter. J evite de sortir a cause de cest imbéciles. Je reve aux voitures et moto silencieux

  8. Marie-Christine dit :

    Ce sont les motos à petites roues les plus odieusement bruyantes. J’en ignore la marque mais, à mon avis, ce sont elles à sanctionner en priorité.

  9. Garnier dit :

    Je fais des exercices de respirations,et ça fait un bien fou. Je fais aussi de la méditation, ça apporte un recentrage sur soi en plus de la détente et être plus zen, c’est important dans ce monde où il y a de plus en plus de bruit et de stress. M

  10. MILLOT Yveline dit :

    bravo pour les radars anti bruit

  11. Yvart dit :

    C’est mignon mais c’est très bisounours… il ne s’agit pas seulement de grosses motos. Dans notre quartier on est réveillés toutes les nuits par des gens qui klaxonnent parce qu’un livreur fait son travail ou que qqn met un peu trop de temps à se garer. Les gens sont fous et pas seulement les riches à grosses voitures. On n’en peut plus de nos nuits hachées. Je plains ceux qui ont des enfants en bas âge…
    Je ne sais pas dans quel coin vous êtes mais dans notre rue c’est encore pire la journée : je plains ceux qui travaillent dans les commerces et qui doivent supporter cela tout le jour.
    Frappons au porte-monnaie pour calmer tout le monde !

  12. Lanson Gabory dit :

    le bruit…. à commencer par la police qui, à 4 heures du matin, toute sirène dehors, remonte l’avenue Daumesnil alors qu’il n’y a personne c’est insupportable. Est-ce que l’on pourrait les verbaliser ceux là ? Personne n’est épargner. J’ai pris une photo… Cette nuit il y avait un pigeon qui roucoulait de toute évidence il est lui aussi perturbé
    J’ai pris la décision de partir..J’ai passé 15 jours a Rennes… les gens se sourient encore dans la rue et se disent « pardon »…. Cela fait du bien .

  13. LETERRIER dit :

    Bonjour , il est évident que nous sommes de plus en plus fiiques, mais pour éviter cela il faudrait que le»Français» soit un peu plus respectueux de la réglementation.
    En effet, Je demeure sur une rue passagère et le bruit des des échappements trafiqués des petites et grosses motos devient insupportable.
    Je suis donc tout à fait pour sanctionner les contrevenants.
    Salutations

  14. Eliane Wennert dit :

    Bonjour ! Il se trouve que j’habite le 20e, heureusement au fond d’une impasse… Mais je plains de tout mon coeur les autres habitants proches : depuis l’installation d’un magasin vendant et réparant des motos rue de Belleville, les clients n’ont rien de plus pressé que s’essayer les bécanes en faisant plusieurs fois le tour du quartier, moteur rugissant… Mais ils ne seront sans doute jamais verbalisés !

  15. Trache dit :

    Merci à pureSanté pour les thèmes de notre vie quotidienne

  16. Caroline dit :

    Que faire d’autre quand la bienveillance n’est que dans le camp des respectueux des règles de savoir vivre, du « vivre ensemble » ? Oui, on est dans un pays où le bâton marche mieux que la carotte.
    Perso, je valide cette mesure parce que trop de TPMG* (cf. Feat) sévissent dans les quartiers nuits comme jours !
    Et pas seulement en ville : à la campagne, il y a les mêmes incivilités qu’en milieu urbain ! Donc, la solution n’est pas de déménager pour trouver du respect…

  17. Malque yvette dit :

    nous vivons dans un monde très agité,plus le temps de ce poser d’écouter le silence qui nous fait un bien fou.Pour certain la télé c’est vital le bruit la musique a tue tète au quotidien.Aprés ils ce plaignent….

  18. Némésis dit :

    Le bruit rend fou et agressif. Tout le monde a besoin de calme et de silence pour se régénérer même les excités doivent avoir leur moment de repos. Alors, oui, je comprends cette démarche quand l’intelligence est absente de certains cerveaux.

  19. couty daniel dit :

    Au jeu de la carotte et du bâton il n’y a que les naïfs pour distribuer des carottes!
    Le problème n’est pas la présence des « FLICS » mais pourquoi ils sont là et que se passerait il sans eux?

  20. CHAREYRE MEJAN Nicole dit :

    DAans un article suivant sur le sommeil, vous expliquez comment produire de la mélatonine. Or on sait qu’elle est fort contestée et susceptible de ne plus etre bientôt en vente libre. Que penser ?

  21. Desnoe Jean louis dit :

    Bj vous avez raison c est une très bonne idée que j utilise depuis très longtemps que j ai abordé lors de ma pratique
    Cr que je ne comprends pas g est les autorités médicales qui font abstraction de cela
    Mais c est vrai cela ne coûte pas cher et permet de se prémunir de bien de soucis de santé même si cela n est pas la panacée mais est une approche spychique

  22. MICHEL HILPERT dit :

    Oui, ik faut expliquer mais quand même !
    Les dissertations de 50 pages pour expliquer l’évidence meme que faire du bruit en communauté pose des problemes aux riverains. Le respect de base doit suffire à prendre en compte la réglementation sur les engins et à maintenir l’état d’origine. En Frane, on a l’impression que s’il n’y a pas de sanction, les faits sont autorises! Mais non. La réglementation ne suffit pas mais les irrespectueux ne comprennent que la sanction. C’est dommage j’en conviens, mais quand, ni lez parents, ni l’école jouent leur rôle, et que dans notre société, on passe son temps à dénigrer les parents et l’école, faut pas s’étonner davoir des derapages réguliers bruillant. Au passage , j’ai voyagé régulièrement dans les villes aux USA, et jetais frappé du peu de bruit. Les voitures automatiques font beaucoup moins de bruit, c’est même tres agréable. Bien sûr, cela ne regle pas tous les problèmes et les gens qui poussent la première pour aller d’un feu à un autre sont assez rares. Prevention repression vont de paire mais en France on definit ses propres règles alors les recadrages sont necessaires. A + Michel

  23. Michelle dit :

    Bonjour,je trouve dommage que l’on pense que le bruit se trouve uniquement en ville .Je vies à la campagne et les agriculteur ne respectent plus les voisins. été comme hiver ils font du bruit,le dimanche toute la journée en commençant à 6 heure du matin l’été ou 7 heure ,l’hiver. Aucun radar ne va les controler car on croit qu’ils ont tous les droits . IL faut le vivre pour pouvoir s’en rendre compte mais la campagne est de plus en plus bruyante car les citadins qui viennent y habiter croyent qu’il n’y a plus de règle comme la ville et ils font aussi n’importe quoi.Voilà mon ressenti. Merci

  24. Tremblais Christine dit :

    Je suis tout à fait d’accord avec ce qui est dit et nous n’avons pas besoin d’études scientifiques pour montrer que le silence agit sur le bien-être, on le ressent spontanément et intuitivement.
    Avec mon mari, nous « écoutons » le silence qui fait un bien immense.
    D’accord pour des contraventions pour les véhicules bryants qui dérangent tout le monde, même si ça doit passer par des enregistreurs, les gens ne comprennent pas et se fichent des autres.

  25. Feat dit :

    Merci pour votre démonstration sur les bienfaits du calme et l’effet réparateur du silence …. Moi même j’en fait l’expérience régulièrement comme toute personne qui apprécie les ballades en forêts, au bord de la mer ou sur les bords d’1 cours d’eau…. la méditation…. Mais il est incontestable que nous sommes agressés gratuitement par les vrombissements intempestifs des motards qui eux, adorent leurs moteurs et le bruit qu’ils font, symbols de leur toute puissance du moment : ça gêne, que dis-je, ça agresse les autres …. Mais ils n’en ont rien à f… eux ils sont dans le FUN !!! Ils VIVENT eux et ils aiment le sentir et surtout le faire savoir …
    Alors la répression pourquoi pas .et si tout comme pour les points que l’on perd sur son permis cette infraction donnait lieu à 1 stage sur les effets néfastes démontrés sur le cerveau et sur la Cochlée ( organe interne de l’audition) ce pourrait être informatif et éducatif … mais surtout les constructeurs devraient volontairement, légalement, limiter les décibels … mais que faire de tous les trafiqueurs de moteurs qui savent exactement quelles pièces enlever ou ajouter pour démontrer à touS leur toute puissance : je fais ce que je veux au nez et à la barbe de touS dont les autorités qui ne font rien à chacun de leur passage vrombissant … Dans notre société cohabitent bien 2 catégories de citoyens ceux qui sont respectueux des lois qui règlent notre vie en communauté ( pour le bien de touS ) et ceux qui n’en ont rien à f … mon mari les appelle les TPMG tout pour ma gueule …. Alors les cours de silence dans les écoles… pourquoi pas … des cours de bonnes consciences qui rejoint les nombreuses activités que l’ont fait dans les écoles contre le gaspillage, l’écologie , la pollution, la gestion des déchets … et dans les aires de jeux proches de certaines écoles : papiers gras, emballages, seringues … jonchent le sol …
    Et des cours “ d’attention à l’autre “ de vie en société …. Mais tant que les enfants verront que les adultes se comportent en bafouant nos lois en toute impunité ils seront tentés de reproduire ces comportements tellement Fun et fédérateurs de leur immense communauté !!!
    Et à nous les bienfaits réparateurs de la méditation en pleine conscience!!!

  26. Marie-Thérèse dit :

    Tout à fait d’accord, il faut chercher les moyens de responsabiliser, de rendre les gens plus conscients au lieu de fliquer, de réprimer ! Merci.

  27. Clara Castro dit :

    Buen ejercicio de meditacion.

    Tiene alguna meditacion para conciliar el sueño sin ruido?

    Graacias

  28. Eric Jaumotte dit :

    Heureusement que les voitures electriques arrivent.

  29. Jacqueline dit :

    Que dire des écouteurs qui font tellement de bruit qu’on les entend même quand on est (dans le métro) à 2 metres du malheureux qui les porte et que personne n’a obligé à se massacrer les oreilles ! Du coup beaucoup de jeunes sont durs d’oreille et la sono des films est toujours mal réglée !
    Donc, #Jean-Yves : oui, commençons à la maternelle, même s’il est trop tard pour les parents..

  30. Catherine dit :

    C est facile de toujours critiquer lorsque l’on ne vit pas avec le bruit car être assourdi jour et nuit par des pétrolettes ou voitures ronflantes c est absolument invivable pour l environnement.
    Le français est indiscipliné et contestataire, je me réjouis de savoir qu’enfin quelque chose sera fait pour lutter contre ces personnes qui roulent plein pot pour justement se faire remarquer sans se soucier des autres.
    Malheureusement l éducation je n’y crois pas et ce ne sera pas instantané et suis pour les contraventions.

  31. fabienne pratali dit :

    Monsieur,
    Je suis résolument favorable à ce radar à bruit. Ce qui n’empêche pas l’éducation au silence aussi. Votre point de vue n’est pas celui de quelqu’un qui vit le bruit quotidiennement : voitures avec radio à fond sous les fenêtres a toute heure, quad, et j’en passe.. face à des individus égoïstes qui ne tolèrent d’autres comportements que le leur.,seule la sanction est efficace. Tant pis pour eux. Venez vivre 24h dans un centreville , et vos beaux discours seront balayes par le seul besoin vital que les choses changent…

    • Florent dit :

      Bonjour Fabienne,
      J’habite et je travaille en ville. Je sais bien ce que c’est que de vivre dans un environnement bruyant. Et comme vous avez pu le lire dans ma lettre, je suis favorable à des centre-villes plus calmes. Je trouve juste dommage qu’il faille passer, une fois de plus, par la sanction.
      Amicalement,
      Florent

  32. A8bry dit :

    Désolé de me répéter mais « vous êtes un y-qu’a- faut qu’on » un peu bizounours😉. Moi je rêve d’une social-démocratie comme ds les pays nordiques MAIS ds ces pays les citoyens ne sont pas des citoyens Francais râleurs et encore faudrait il que vous acceptiez les principes de vie de ces peuples imprégnés de protestantisme rigoureux mais au vu de vos commentaires  » ce serait non » . Maintenant, vous devriez vous transformer en enseignant pour aller au charbon et appliquer ce que vous proposez « L’APPRENTISSAGE DU SILENCE DANS UNE CLASSE(Wje suis pour) » seulement si.vous faites cela peut-être gagnerez vous moins que ce que vous gagnez actuellement… pour vivre parfois un enfer ! Vous devriez davantage proposer des solutions pour aider les parents à éduquer intelligemment les enfants … car l’école ne peut pas tout
    Cordialement
    Regis Aubry

    • Florent dit :

      Bonjour Régis,
      Je n’ai pas dit que c’était facile. Mais ce n’est pas une raison pour ne rien faire. Il se trouve que j’ai été remplaçant dans l’enseignement pendant plusieurs années et que cela m’a permis de me rendre compte que la répression n’était de loin pas la meilleure solution pour obtenir le respect et le silence dans une classe.
      Amicalement,
      Florent

  33. Chtem ERD dit :

    La verbalisation des décibels excessifs des véhicules ou autres n’est pas nouvelle !!! Il y a plus de 50 ans j’assistais à cela contre un des nombreux jeunes s’amusant, au mépris d’autrui, de faire pétarader leur mobylette sans pot d’échappement pour le bruit et quelques km/h supplémentaires, son engin avait même été immobilisé par les forces de l’ordre !!!…

  34. Jean Yves dit :

    Quand on a un rodéo de motos à une heure du matin sous ses fenêtres, on devient assez vite moins compréhensif. Quant à sensibiliser certaines catégories de personnes sur la valeur du silence me semble plutôt utopique, à moins de commencer à la maternelle!

  35. jack lebrun dit :

    C’est vrai que nos gouvernements, depuis toujours, n’ont que trois mots en bouche : interdiction, obligation, répression !

  36. JEAN PAUL GAUTHIER dit :

    Quelle est la solution pour faire comprendre à certains automobilistes irréductibles qu’ils gênent les autres.
    La liberté des uns s’arrête quand elle entrave celle des autres. Et le bruit j’en sais quelque chose habitant une rue très fréquentée par conséquent très bruyante. D’autant que certains abrutis prennent un malin plaisir
    à faire vrombir leurs bagnoles. Et que dire des motos !
    En toute cordialité JP Gauthier

  37. DANIEL RUSTAN dit :

    TOUT A FAIT CONTRE CE MODE DE REPRESSION ..

    • DANIEL RUSTAN dit :

      PAS DU DU TOUT EN ACCORD AVEC TOUS CES COMMENTAIRES . LOUER OU ACHETER A LA CAMPAGNE EN EVITANT LTS PETITES VILLES OU LES BOURGADES EN TENANT COMPTE ,DE L »ELOIGNEMENT DE SON LIEU DE TRAVAIL , DES COMMERCES ET DES DESERTS MEDICAUX .

  38. DANIEL RUSTAN dit :

    LORSQUE L’ON HABITE DANS UNE VILLE FAUT ACCEPTER LES BRUITS DE CELLE CI . PLUTOT DE CAUTIONNER CE GENRE DE REPRESSION . QUE LES PERSONNES REFLECHISSENT AVANT DE LOUER OU D’ACHETER UN APPARTEMENT EN BORDURE DE ROUTE ! CHOISISSEZ LA CAMPAGNE EN EVITANT LES PETITES VILLES OU BOURGS QUI SONT AUSSI BRUYANTES . UNE SOLUTION S’ISOLER LOIN DE TOUT ‘ENTENANT COMPTE DE L’ELOIGNEMENT DE LEUR LIEU DE TRAVAIL ,DES COMEMERCES, DES DESERTS MEDICAUX ;;;;;;;ECT

  39. Emeric dit :

    J’habite à côté de cette fameuse rue d’Avron, il y a plein de 2-roues ignobles qui font un bruit d’enfer avec leur pot d’échappement trafiqué, il est temps que ces gens méprisables et stupides reçoivent des amendes

  40. gilbert delpech dit :

    Vous savez comme moi que l’homme est un être qui apprend par répétition…
    Combien de temp faudra t-il attendre pour qu’il apprenne enfin ce qui est évident
    Pour moi, le radar « son » ne me flique pas plus que mon téléphone portable que je choisis en toute liberté.
    Alors agissons pour gagner du temps et un niveau de bruit raisonnable.
    Gidel

  41. Haran dit :

    Le bruit est une vraie nuisance…
    Se destresser en faisant de la cohérence cardiaque est un moyen simple
    Mais quand sera-il question des «nuisances des ondes électromagnétiques » ? qui nous enveloppent 24 h/24h
    Merci pour vos messages

  42. HAINAUX dit :

    C’est mieux quand cela va de soit, spontanément. Hélas c’est de moins en moins le ca et, population en augmentation, désordres en aggravation. Il faut donc se faire comprendre. je suis favorableà ces contraventions, ces bruits de pétoires sont une calamité.

  43. Clémence dit :

    Merci pour toutes ces informations ainsi que vos excellentes suggestions de respirations en conscience!

  44. A Marie dit :

    Comment faites vous alors avec ceux qui modifient les pots d’échappement et nous cassent les oreilles surtout la nuit ?

  45. Raymond Stéphane dit :

    Cher Monsieur,j’adore les mails que vous m’envoyez pour une raison toute simple:vous n’avez pas la langue dans votre poche et vous avez raison.En fait,ce radar sonore n’a qu’un seul but:faire grossir le compte en banque de l’état.Merci pour votre franchise et votre sincérité.

  46. Lemire dit :

    Je suis ravie que l’on s’inquiète enfin de la pollution sonore des motos scooter et autre véhicules ! J’ai vécu 40 dans une ville ou les motos et mobylettes nous vrillaient les oreilles à longueur de journée sans que la police n’intervienne !

  47. trevi dit :

    bonjour!
    je constate au fil des ans que les nuisances sonres augmentent; moto,voiture au pot trafiqué pour faire rallye,les engins d’entretien,les hélicoptères,etc
    malheureusement l’éducation n’est plus efficace(exemple des mégots) alors a moins d’avoir une autre méthode,la verbalisation devrait etre efficace!

  48. Yahiaoui dit :

    Merci pour votre article très intéressant

  49. Paul dit :

    Quand j’étais prof d’anglais, avant chaque début de cours, pour mettre les élèves en condition, je leur disais (en anglais) quand vous entendez un oiseau, vous pouvez vous asseoir. Bien qu’étant à côté d’un parc, l’hiver, cela pouvait prendre plus d’une minute.
    Ceux qui avait l’ouie fine s’asseyaient en premier.
    ça marchait très bien car il n’y avait pas de sensation d’ordre autoritaire. Mais une collègue qui en avaot eu vent a essayé mais n’y croyant pas vraiment, ça n’avait pas marché.

  50. Baehler Nelly dit :

    Pauvre France!! Où va-t-on?

Laisser un commentaire