La plante du prophète Ézéchiel

Chère lectrice, cher lecteur,

Dans l’Ancien Testament, le prophète Ézéchiel vante les bienfaits thérapeutiques d’un arbre fruitier qui ne flétrit jamais :

« Leurs fruits serviront de nourriture, et leurs feuilles de remède. » (Ézéchiel 47:12)

Le prophète ne donne pas le nom de cet arbre extraordinaire.

Mais je ne serais pas étonné que ce soit l’olivier.

De l’olivier, on connaît surtout ses fruits : ils servent à faire la fameuse huile des peuples méditerranéens, riche en oméga-9. Ses bienfaits pour notre santé cardiovasculaire ne sont d’ailleurs plus à démontrer[1],[2],[3].

Mais aujourd’hui, j’aimerais vous parler de ses feuilles.

L’histoire des trois guérisseurs

L’utilisation médicinale de la feuille d’olivier (Olea europaea) remonte à des milliers d’années. Les anciennes cultures méditerranéennes la vénéraient pour ses propriétés médicinales.

Et cela a été confirmé par la recherche. En étudiant la composition de sa feuille, les scientifiques ont découvert trois substances très intéressantes d’un point de vue médical.

Ces trois guérisseurs s’appellent oleuropéoside, flavonoïdes et triterpènes.

Je sais que leurs noms sont un peu compliqués, mais vous n’avez pas besoin de les connaître par cœur.

En revanche, je vous conseille de bien mémoriser leurs bienfaits, surtout si vous souffrez de problèmes cardiovasculaires.

Comment tout a commencé

Une impressionnante étude a été faite sur des paires de vrais jumeaux, chaque jumeau étant assigné à un groupe différent.

Comme les jumeaux ont un patrimoine génétique semblable, cela permet de minimiser les différences de réponses dues à la génétique.

Deux expériences ont été menées sur ces participants.

Lors du premier test, qui a duré huit semaines, un groupe a reçu quotidiennement 500 mg d’extrait de feuilles d’olivier purifié, tandis que l’autre groupe n’a reçu que des conseils pour abaisser la tension artérielle et modifier son mode de vie.

Après seulement sept jours, des diminutions de la tension artérielle systolique et diastolique[4] ont alors été observées dans le groupe recevant la feuille d’olivier, alors que le groupe témoin a vu de légères augmentations.

Dans le deuxième test, les chercheurs ont comparé les effets d’un dosage quotidien de 500 mg de feuilles d’olivier à un dosage de 1000 mg. Et les résultats sont stupéfiants.

Les participants prenant 1000 mg d’extrait de feuilles d’olivier ont vu une forte réduction de leur tension artérielle, ainsi que des réductions modestes mais statistiquement significatives du cholestérol total et des triglycérides[5].

Pas seulement utile en cas d’hypertension

En 2015, un groupe de chercheurs[6] a passé en revue 38 études publiées entre 2000 et 2014 qui confirmaient l’intérêt de la feuille d’olivier en tant que coronarodilatateur, antioxydant, antihypertenseur, hypoglycémiant, hypocholestérolémiant et anti-inflammatoire.

La feuille d’olivier ne serait donc pas seulement utile en cas d’hypertension.

Elle pourrait aussi aider les personnes qui ont un risque élevé d’infarctus ou simplement pour prévenir l’artériosclérose.

Trois façons d’utiliser la feuille d’olivier

  • En extrait : 2 gélules à prendre le matin ou 2 cuillerées-mesure en EPS ou SIPF d’olivier diluées.
  • En infusion : 20 g d’olivier pour 500 ml d’eau en 2 prises dans la journée, 5 jours par semaine.
  • En gemmothérapie : macérat glycériné de jeunes pousses d’olivier (à la première décimale, 1DH), à la posologie de 2 gouttes par kilo et par jour (pendant 3 mois minimum) diluées dans une tisane tiède.

Toujours la même rengaine ?

Je profite de cette lettre pour rappeler encore trois vérités essentielles sur l’hypertension.

J’espère que vous ne m’en voudrez pas de ces « redites ». Vous savez ce que dit l’adage : « répétez, répétez, il finira bien par en rester quelque chose » !

  1. Faites de l’exercice : le minimum est de vous exercer 30 minutes par jour et d’en faire suffisamment pour arriver à transpirer un peu.
  2. Optimisez votre niveau de vitamine D : une étude a montré que les personnes qui manquent de vitamine D ont un risque plus élevé de maladie coronarienne. À l’inverse, une supplémentation en vitamine D pourrait réduire ce risque chez les personnes atteintes d’hypertension[7].
  3. Soignez votre alimentation : le régime DASH est sans doute le plus approprié[8],[9]Privilégiez les légumes, fruits, produits sans graisse et produits laitiers à faible teneur en matière grasse ; consommez régulièrement des céréales complètes, poisson, volaille, légumineuses, graines, noix, huiles végétales ; évitez le sodium (moins de 2,3 g par jour), sucre, boissons sucrées et viande rouge.

Le sel, le tabac et l’alcool ont peu d’effets sur votre tension, mais…

Le médecin conseille généralement aux personnes hypertendues de limiter le sel, le tabac et l’alcool.

Eh bien je préfère vous prévenir : il y a peu de chances pour que ces mesures fassent baisser votre pression artérielle.

Mais attention, cela ne veut pas dire que fumer, boire ou manger du sel est bon pour la santé.

En fait, les chercheurs ont constaté qu’une très forte augmentation de la consommation de sel entraîne une légère hausse de la pression sanguine, sans plus.

En revanche, on sait que baisser la consommation de sel réduira effectivement votre risque cardiaque.

De même, arrêter le tabac ne fera pas chuter votre pression sanguine. Et pourtant, arrêter de fumer diminuera énormément votre risque d’accident cardiaque, en plus bien sûr de votre risque de cancer et de bien d’autres maladies.

Même chose pour l’alcool : sans avoir aucun effet spectaculaire sur votre hypertension, votre risque cardiaque diminuera en consommant de l’alcool de façon modérée (1 à 2 verres de vin par jour).

J’espère que ces conseils vous aideront.

Si vous avez utilisé d’autres remèdes naturels pour soigner votre hypertension, n’hésitez pas à les partager en cliquant ici.

Amicalement,

Florent Cavaler




Sur le même thème, vous aimerez sans-doute ...


Cholestérol : lettre à ceux qui n’y comprennent rien Sur le cholestérol, vous avez probablement entendu tout et son contraire. On nous dit qu’il y a le bon et le mauvais ...
Retrouver l’énergie perdue Certains matins, sortir de son lit ressemble à un défi plus audacieux que l’ascension du Mont Blanc. Poser le pied pa...
Le petit bois aglagla Chère lectrice, cher lecteur, Quand on était petits, on l’appelait « le petit bois aglagla ». Non pas qu’il y fais...

[1] M Piroddi, A Albini, R Fabiani, L Giovannelli, C Luceri, FNatella, P Rosignoli, T Rossi, A Taticchi, M Servili, F Galli, Nutrigenomics of extra-virgin olive oil: A review, Biofactors. 2016 Sep 1.

[2] Rufus Turner, Nicolas Etienne, Maria Garcia Alonso, Sonia de Pascual-Teresa, Anne Marie Minihane, Peter D Weinberg, Gerald Rimbach, Antioxidant and anti-atherogenic activities of olive oil phenolics Int J Vitam Nutr Res. 2005 Jan;75(1):61-70.

[3] C Samieri, C Féart, C Proust-Lima, E Peuchant, C Tzourio, C Stapf, C Berr, P Barberger-Gateau, Olive oil consumption, plasma oleic acid, and stroke incidence: the Three-City Study, Neurology. 2011 Aug 2 ;77(5):418-25.

[4] La pression systolique est la pression au moment où le cœur propulse le sang dans les artères et la pression diastolique est la pression entre deux battements.

[5] Nwankwo T, et al. Hypertension among adults in the US: National Health and Nutrition Examination Survey, 2011-2012. NCHS Data Brief, No. 133. Hyattsville, MD: National Center for Health Statistics, Centers for Disease Control and Prevention, US Dept of Health and Human Services, 2013.

[6] Vogel P, Kasper Machado I, Garavaglia J, Zani VT, de Souza D, Morelo Dal Bosco S. Polyphenols benefits of olive leaf (Olea europaea L) to human health. Nutr Hosp. 2014 Dec 17;31(3):1427-33. doi: 10.3305/ nh.2015.31.3.8400

[7] Nargesi AA, et al., Contribution of vitamin D deficiency to the risk of coronary heart disease in subjects with essential hypertension, Atherosclerosis. 2016.

[8] Appel LJ, Moore TJ, Obarzanek E, et coll. A clinical trial of the effects of dietary patterns on blood pressure. N Engl J Med 1997;336:1117-1124.

[9] Vollmer WM, Sacks FM, Ard J, et al. Effects of diet and sodium intake on blood pressure: subgroup analysis of the DASH-sodium trial. Annals of Internal Medicine, Dec. 18, 2001;135:1019-1028.

Une réponse à “La plante du prophète Ézéchiel”

  1. Flavie Dode dit :

    Bonjour,
    Cela peut paraître banal, mais boire plus d’eau aide aussi en cas d’hypertension. La plupart des personnes en hypertension ne boit même pas 1 verre par jour !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *