Mes conseils au Père Noël (partie 2)

Chère lectrice, cher lecteur,

J’espère que vous avez passé de belles fêtes de Noël.

Il y a quelques jours, je vous avais envoyé une lettre sur les problèmes de santé du Père Noël.

Et je vous avais dit que je vous enverrais la suite dans un prochain message.

Choses promise, chose due…

Voici encore quelques conseils utiles pour aider notre bon Papa Noël à tenir le coup lors de ses prochaines tournées de cadeaux.

Et si vous avez d’autres idées, n’hésitez pas à les partager en cliquant ici.

Soulever les cadeaux sans se faire mal au dos

Avec tous les cadeaux qu’il doit charger sur son traîneau et déposer sous le sapin, le Père Noël doit faire attention de ne pas se blesser le dos.

La robe de princesse et la boîte de crayons de couleur ne devraient pas être trop difficiles à porter.

Mais pour les enfants les plus gâtés qui ont demandé un téléviseur géant ou un panier de basket, c’est une autre affaire…

Dans la revue de santé Alternatif Bien-Être, le coach sportif Thomas Mahieu explique comment soulever un objet lourd sans se faire mal au dos[1] :

  • Commencez par vous placer debout devant l’objet, les pieds parallèles l’un à l’autre et écartés de la largeur de vos hanches.
  • Fléchissez vos genoux et descendez vos fesses en prenant bien soin de garder le dos droit.
  • Saisissez l’objet en maintenant la colonne vertébrale droite, et serrez vos abdo.
  • Redressez-vous en poussant sur vos talons et en restant bien droit de la tête au bassin.


J’espère que ces conseils aideront le Père Noël à préserver son dos.

Pourquoi le Père Noël porte des lunettes (et ce qu’il devrait faire pour préserver ses yeux)

Vous avez peut-être remarqué que le Père Noël porte souvent des lunettes. Et c’est bien compréhensible :

Il doit lire les milliers de lettres qu’on lui envoie, parfois jusqu’à tard le soir, et avec une simple bougie en guise d’éclairage.

Il lui faut déchiffrer les mots maladroitement écrits par les petits enfants, pour être bien sûr de ne pas se tromper de cadeau.

À la longue, ses yeux s’épuisent et sa vision de loin diminue.

Pour freiner sa myopie, je lui recommande la méthode 10-10-10 : regarder pendant 10 secondes à plus de 10 mètres toutes les 10 minutes.

Comment garder une belle et longue barbe soyeuse

La longue barbe blanche du Père Noël, c’est tout un symbole : c’est à ça qu’on le reconnaît en premier, avec son manteau rouge.

Aussi, ce serait dommage de ne pas en prendre soin.

Le problème, c’est que la barbe est souvent un véritable nid à bactéries.

Dans une de ses lettres, mon confrère Eric Müller affirme même qu’elle serait « plus sale que la cuvette des toilettes. »

Il ajoute encore que ce manque d’hygiène peut causer des irritations et même de l’eczéma.

À chaque fois que le Père Noël se lave les cheveux, il faut donc qu’il pense aussi à bien shampooiner sa barbe, en moyenne une à deux fois par semaine.

Je lui conseillerais encore d’être particulièrement attentif durant les repas, pour ne pas laisser des miettes de pain ou des gouttes de soupes entre ses poils.

Son traîneau n’est pas aux normes

Des chercheurs canadiens ont aussi remarqué que le traîneau du Père Noël ne respectait pas les normes de sécurité[2].

Un accident de traîneau est vite arrivé, surtout après une longue nuit de travail…

Le Père Noël ne devrait donc pas trop attendre avant de remplacer son vieux modèle par un traîneau plus moderne avec des ceintures de sécurité, un airbag et une radio pour communiquer avec les contrôleurs aériens des régions qu’il survole.

Cela limiterait ainsi le risque de percuter un avion.

Pour plus de sûreté, il devrait également avoir un lutin copilote à ses côtés, au cas où il venait à s’assoupir durant le voyage.

Des vacances pour le Père Noël ?

Il faut admettre que le Père Noël n’a pas la vie facile et que son métier comporte de nombreux risques pour sa santé.

Maintenant que Noël est passé, on lui recommandera de prendre de longues vacances. Et de partir loin, très loin, sous les tropiques, au bord de la mer, sur une île déserte…

On espère qu’il pourra bientôt du soleil, de la chaleur, d’un peu de tranquillité, et qu’il pourra reprendre des forces avant sa tournée 2019.

Et à vous, chère lectrice, cher lecteur, je vous souhaite d’avoir vous aussi un peu de repos avant d’entamer une nouvelle année !

Amicalement,

Florent Cavaler





[1] Thomas Mahieu, Porter des cartons : enfin la bonne technique, Alternatif Bien-Être N°125, février 2017.

[2] Straube S, Fan X.J. The occupational health of Santa Claus. Occup Med Toxicol. 2015 Dec 10;10:44. doi: 10.1186/s12995-015-0086-1.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *