Des escrocs au marché de la nature

Chère lectrice, cher lecteur,

La forêt est un immense marché à ciel ouvert, dans lequel se cachent des commerçants pas toujours honnêtes

C’est ce qu’a découvert le biologiste Stefano Mancuso, l’un des premiers à avoir découvert chez les plantes une forme d’intelligence et des échanges sociaux.

Il l’explique très bien dans son livre L’intelligence des plantes, paru en 2013 aux éditions Albin Michel, que je vous recommande vivement de lire.

Dans ce marché de la nature, insectes et plantes utilisent une monnaie unique : le nectar, un aliment sucré produit par les fleurs et dont raffolent les insectes.

À la base, le principe est simple : les fleurs offrent un peu de nectar aux insectes. En échange, ceux-ci se couvrent de pollen qu’ils transportent jusqu’à une autre fleur de la même espèce. C’est ce qui permet à la plante de se reproduire.

Du nectar contre une livraison de pollen, l’arrangement est plutôt honnête.

Mais voilà, certaines fleurs ont mis au point des pratiques déloyales pour ne pas avoir à payer le service de l’insecte.

C’est le cas de certaines orchidées par exemple.

Comment cette fleur émoustille les abeilles mâles

L’Orphys apifera imite parfaitement la femelle de certaines abeilles : son corps duveteux, ses couleurs, son odeur particulière… Le mâle n’y voit que du feu et se rue sur la fleur.

Pendant qu’il est occupé à copuler avec sa fausse partenaire, un mécanisme se déclenche et des poches de pollen se collent sur sa tête.

L’orchidée n’aura pas besoin de payer la livraison du pollen.

La malheureuse abeille le transportera malgré elle, et n’aura, en retour, que l’illusion d’un moment intime avec sa dulcinée.

D’autres plantes sont encore plus « vicieuses » : l’Arum palestinum attire les petits moucherons grâce à une puissante odeur de fruit pourri (ils en raffolent !).

Le moucheron pénètre dans la fleur, qui se referme aussitôt derrière lui. L’insecte reste enfermé toute une nuit et, en se débattant, se couvrira de pollen.

Quand la fleur le libère le lendemain, le moucheron s’empressera de se rendre sur une autre fleur de la même famille, qui lui prendra son pollen.

C’est donc très justement que Stefano Mancuso conclut : « Dans une telle relation, il est aisé de savoir qui, de la plante ou de l’insecte, occupe une position dominante par rapport à l’autre. »

Et les hommes aussi se font avoir…

Cette plante vous a-t-elle manipulé ?

Les êtres humains pensent avoir domestiqué le maïs, le blé ou encore le riz.

Mais, du point de vue de la plante, on pourrait dire le contraire : c’est le blé, le maïs et le riz qui ont domestiqué l’homme.

Je m’explique.

Quand nos ancêtres ont découvert les céréales, ils se sont rendu compte qu’ils pouvaient les cultiver pour se nourrir au lieu d’aller cueillir des plantes sauvages.

De siècle en siècle, ils ont délaissé la cueillette pour se consacrer essentiellement à la culture de quelques céréales.

Aujourd’hui, la grande majorité de notre nourriture est tirée de seulement six végétaux : le blé, le maïs, le riz, la pomme de terre, la canne à sucre et le soja[1].

C’est la base de l’alimentation de pratiquement tous les hommes de la planète. La plupart des gens en consomment tous les jours, du matin au soir.

Ces plantes se sont rendues tellement indispensables aux hommes que nous leur assurons survie et reproduction.

Grâce à nous, elles ont envahi tous les continents. Nous prenons soin d’elles, faisons des croisements pour les rendre plus résistantes aux insectes, aux maladies, etc.

On peut dire que ces plantes « domestiques » ont réussi leur coup.

Et nous, qu’avons-nous vraiment gagné dans cette histoire ?

Un complot mondial mené par les plantes ?!

Le blé, le maïs, le riz ou encore la pomme de terre… toutes ces plantes sont connues pour leurs effets négatifs sur la santé.

Nos ancêtres chasseurs-cueilleurs ne mangeaient pas de féculents. Et de nombreux chercheurs estiment que notre métabolisme a peu évolué depuis cette époque.

Ainsi nous ne serions pas adaptés à manger ces aliments.

Au fil des siècles, ces espèces ont subi de nombreuses manipulations humaines pour devenir toujours plus riches en glucides.

Aujourd’hui, elles ont toutes un indice glycémique très élevé.

Et on commence tout juste à se rendre compte des conséquences de tels aliments sur notre santé.

Ils pourraient même être l’une des causes principales à l’explosion des maladies de civilisation : pas seulement le diabète, mais aussi Alzheimer, les maladies cardio-vasculaires ou auto-immunes…

Mais notre civilisation est devenue dépendante de ces six plantes. On peut presque dire qu’elles dominent l’humanité, tant il est difficile de se libérer de leur joug.

Pourtant, les alternatives existent.

Je l’ai déjà répété souvent dans mes lettres, mais il vaut mieux privilégier les aliments à IG bas ou modéré : céréales complètes, lentilles, quinoa, courge, châtaigne, patates douces, sarrasin…

Quoi qu’il en soit, cette histoire relativise la place de l’homme sur Terre. Il n’est peut-être pas le « maître du monde » comme beaucoup le pensent.

À méditer…

Amicalement,

Florent Cavaler

PS. J’ai toujours beaucoup de plaisir à lire vos commentaires. Alors n’hésitez pas à me laisser un message en cliquant ici. Merci !





[1] Stefano Mancuso et Alessandra Viola, L’intelligences des plantes, Albin Michel, 2013. 

41 réponses à “Des escrocs au marché de la nature”

  1. Paiva dit :

    He oui qui l’eut cru !? Certaines plantes sont aussi carnivores et l’insecte ne peut même plus aller polliniser car il est suculeusement digéré.

    Et avec la symbiose, en permaculture notamment, c’est le vivant qui domine le mourant, ou notre Terre et ses habitants avec leurs biotopes maltraités.
    Cordialement,
    Vp

  2. Anne Dellisse, Luminous Doe (Centre de Sagesse Amérindienne) dit :

    Je pense que la nature ne complote rien contre l’humain, c’est plutôt l’inconscience de certains d’entre-eux qui, essayant de la dominer pour plus de profit ou par peur, s’expose à leur peu de sagesse….car je vous rejoins tout à fait sur le fait que notre système digestif est définitivement créé par la Source pour fonctionner de façon optimale en restant herbivores et fructivores, comme les singes, nos frères physiques, la preuve est une santé et vitalité au top quand on respecte notre vraie nature !

  3. Bernard le Pote Àgé dit :

    Je me régale à lire tous ces commentaires, souvent empreints de philosophie et d’humour ! À 88 ans bientôt, je m’interroge parfois : qu’ai-je fait pour arriver jusque là ? Je ne sais pas, mais plus j’avance plus je gagne en sagesse : peut-être suffit-il d’éviter les excès en tout, prendre le meilleur de tout, avec respect, voire même délectation ! Il vaut mieux consommer peu avec plaisir que souffrir des règles draconiennes censées calmer ou éviter des bobos passagers, acceptables et prévisibles .
    Beaucoup de gens vantent LA nourriture miracle et fustigent les poisons à fuir. À faire le total des modes et de tous ces conseils souvent contradictoires, que reste-t-il dans notre assiette? Rien ou presque ! Ou alors la pub, Monsanto, le « Progrès », l' »Intelligence Artificielle », bref l’illusion dans l’idolâtrie, le fanatisme, la soumission et l’abrutissement ? Alors, doit-on se réfugier dans l’instinctothérapie, ou la nourriture prahnique? On se réfère à Okinawa, la Crête ou le Thibet,… ou nos lointains ancêtres … qui auraient détenu les secrets de la Santé et de la longévité ! Pourtant … ils sont morts !!! Gardons le sourire et la confiance dans la Nature qui, elle, détient le secret de l’ INTELLIGENCE primordiale qui a peut-être précédé l’apparition de la Vie sur notre planète ?

  4. Elisabeth dit :

    Vous parlez de privilégier les céréales complètes, mais c’est bien du blé, du maïs et le sarrasin est bien dans la catégorie du blé ?
    Personnellement je mange rarement de féculent, car depuis le jour où j’ai eu la paresse de préparer un « vrai repas » et avais eu plus d’énergie sans féculent je n’en mange que rarement, malheureusement mes enfants en mange beaucoup

  5. geneviève Coupeau dit :

    Vos messages sont passionnants…
    Merci à vous…
    Pourriez-vous nous faire un bon résumé sur les bonnes et mauvaises associations dans l’alimentation… ?

  6. Marthe Gentet dit :

    Toujours intéressant vos thèmes!
    Merci beaucoup!

  7. Sophay dit :

    Donc finalement on peut rien manger à force de voir que du feu !!!!! ???? Ni boire cas l’eau est polluée et enfin ni respirer cas l’air aussi pollué ?? Je reçois tous les jours une 50 taines de mails de la part de l’édition SNI pour annoncer des mauvaises nouvelles sur ceci cela puis proposer l’abonnement ??? le mieux c’est d’aller vivre sur la lune bientôt ! pour recommencer à zéro !!! çà fait 10 ans que j’ai essayé de manger sainement (BIO) MAIS !!!! bio aussi j’ai des doutes ????

  8. Luisella Pugliatti dit :

    Oui c’est très intéressant! Effectivement il y a des nutritionnistes qui conseillent d’éviter les céréales dans la nourriture.

    Je profite de vous envoyer un commentaire que je n’ai pas réussi à le faire auparavant:
    Bonjour!
    Intéressant votre lettre sur le romarin. Mais je ne suis pas d’accord que le bain au romarin soit relaxant. Moi même j’ai fait cette expérience. puisque j’aime beaucoup cette erbe un jour en passant devant une erboristerie à Milan j’ai vue l’huile essentielle au romarin et je la’i acheté.
    Puis j’ai versé quelques goutte dans le bain. Et bien je n’ai pas presque dormi cette nuit là vue comment j’étais dynamisée!
    Je ne pouvais pensé que c’était à cause du romarin.
    Puis je suis venue à Genève, ma résidence habituelle et j’ai répété l’expérience, cette nuit non plus je n’ai pu dormir!
    Meilleures salutations,
    Luisella Pugliatti

  9. Baudrand dit :

    Parler nous de la manipulation de nos agriculteurs 50 ans : avoir plus de lait on vous payeras moins avec une baisse de qualité,les fromagers le reconnaissent, le blé paille moins haute épis plus lourd avec des glucides plus gros non reconnu par l’intestin donc des celiacs.. Les maipulation des fruits moitié moins de vitamines qu’il y a 50 ans . Les instituts travaillent pour la rentabilité supprimer la pourriture fruits plus gros bon pour la vente., voir les péches plates qui n’existais pas dans la nature gain de place dans les cartons..On a pousser les agriculteurs a planter ramasser replanter maintenant ils sont piéger s’il laisse la terre se reposer ils en crèves.
    Mais sygenta bayer monsanto s’engraisse eux.

  10. Salva dit :

    Merci pour ces articles si riches et si intéressants qu’on découvre avec beaucoup de plaisir.

  11. Patricia CLEUET dit :

    Merci beaucoup pour cet article. Je viens en prendre beaucoup de « graine ». Très utile pour mon alimentation de demain. Merci

  12. Sorribes Patricia dit :

    J’ai beaucoup aimé votre article, l’homme veut croire qu’il est le maître mais il s’aperçoit de plus en plus qu’il ne fait que subir : le climat déjà et s’il ignore les plantes il a du mal à guérir de ses maladies avec la chimie, il se tourne à nouveau vers ce qu’il avait abandonné. Est ce que le 21 ème siècle sera un retour à l’essentiel ? à la nature, aux plantes, au respect des hommes et du vivant ?

  13. Philippe Errembault dit :

    Oui, enfin, ces plantes sont peut-être mauvaises pour notre santé individuelle, mais elles ont malgré tout permis une explosion démographique monstrueuse et catastrophique à la fois.

  14. Boily gaston dit :

    Bonjour Monsieur Florent….
    Merci d être là avec nous…..je suis depuis plusieurs mois vos messages que j apprécie grandement, plus particulièrement sur le sujet de la curcumine et le reportage de Carole Lebrun et Nicolas Wirth à ce sujet….je suis très intéressé d’ en acheter avec la formule LIBERTÉ ….avant de le faire j ai 2 questions importantes car je vis au Québec….es ce possible d en avoir et l autre question …si je veux arrêter les commandes automatiques…je procede comment en t écrivant un courriel comme je le fais présentement ……..ou?
    J ai une question pour Nicolas Wirth….ici au Canada il y a une compagnie (( AOR ))qui fabrique la CURCUMINE ULTRA avec ´´ Cur Q FEn et Turmacin…une curcumine bioactive de forme libre……voir le site AOR description du produit très intéressante…..j aimerais avoir son avis sur les ingredients non médicamenteux………merci d’avance de votre réponse….Gaston et bravo.

  15. Chazot Eric dit :

    J’aime l’idée de l’intelligence des plantes, mais selon le raisonnement de votre dernière lettre, on pourrait dire que nous croyons créer des avions pour nous déplacer mais en fait c’est le fer qui se sert de nous pour s’échapper de la croûte terrestre et voyager dans le ciel ! Je plaisante bien sûr, merci pour vos informations toujours intéressantes, pertinentes et utiles.

  16. marion kaplan dit :

    Florent, cela aurait été sympa de citer vos sources, notamment le livre Sapiens dont est issu cette histoire que c’est le blé et les céréales qui nous ont domestiqués… A bon entendeur! quand je fais des articles je cite toujours les livres d’où j’ai tiré les informations…

    • Dan dit :

      Peut-on savoir de qui est ce livre Sapiens ?
      Merci

    • Florent dit :

      Bonjour Marion,
      Effectivement, Yuval Noah Harari en parle dans son livre Sapiens. Mais pour écrire cette lettre, je me suis uniquement intéressé au livre de Stefano Mancuso (que je cite) et qui parle lui aussi de ce tour de force réussi par le blé.
      Bien cordialement,
      Florent

  17. David Assayag dit :

    Bonjour;
    Le terme sarasin est suivi d’un point de suspension.
    N’aurait il pas été plus judicieux de la faire suivre des noms des plantes qu’il y a lieu de cultiver ?
    Merci

  18. Cricri dit :

    Peut on aussi exclure les féculents de l alimentation des enfants ? N y aura t il pas des carences par la suite ? Merci

  19. lola dit :

    je mange plus ni mais ni blé ni riz blanc que du riz noir de l’empereur de temps en temps et bio évidemment . Si vous ne voulez pas être malades déjà éliminez le gluten et la caséine ainsi que le sucre (sauf le miel ou le sucre de coco )

  20. Alba dit :

    d’accord avec vous !

  21. durafourg dit :

    Bonjour, J’ai 85 ans et j’ai vécu mon enfance pendant la guerre.. Mes parents, mon frère et moi avions la chance de pouvoir cultiver un grand jardin ce qui nous a permis de manger des pommes de terre 6 jours par semaine pendant 5 ans (et encore quelques années après la guerre). Nous aurions tous du être fin gras : Mon Père a MAIGRI de 30 kilos pendant la guerre. A cette époque les pommes de terre étaient-elles moins sucrées que maintenant ? Bien cordialement. .

  22. Steeve Gusman dit :

    Peut-etre qu’en fait derriere la culture de ces plantes céréalieres se cachent la domination silencieuse de certains micro organismes (les fungi) qui prospèrent dans le système digestif (dans un premier temps) lorsque l’humain se nourrit exclusivement (ce qui est le cas de bcp d’individus) de ces aliments qui sont en fait des glucides vides a indice glycémique tres élévé

  23. dambraingilberte dit :

    Tellement intéressant …MERCI !!!!!

  24. monreal dit :

    MERCI A VOUS FLORENT VOUS AVEZ REUSSI A PERCER A JOUR LES PROBLEMES « CURCUMINE » AUSSI JE N HESITE PAS AVEC DES FIBRES DE FENUGREC; C EST UN PLAISIR DE VOUS LIRE D.M.

  25. Maflor dit :

    J’apprécie beaucoup votre réflexion-comparaison fort subtile.

  26. Renee Gallas dit :

    On croyait l’être humain le plus grand prédateur de la planète, mais à vous lire ce n’est pas le cas, hèlas, il y a donc pire que nous,……..

  27. Hervé dit :

    Un autre point de vue que le nôtre est toujours intéressant. L’humain n’est pas aussi malin qu’il le pense XD

  28. Nicole Colonna dit :

    Bonjour,

    j’ai eu beaucoup de plaisir à lire votre lettre. Merci d’alimenter ma réflexion. Bonne journée

  29. Denis Coutet dit :

    Et quand on ne peut que manger des pommes de terre ne supportant AUCUNE céréales même pas celles qui n’en sont pas comme le sarrazin, est-on destiné à crever de toutes les maladies que vous annoncez à longueur de lettres !?

  30. Toma dit :

    Il faudrait aussi parler des pesticides chimiques que l’on projette sur les récoltes pour produire plus.
    Les pommes de terre en sont imprégnées parfois…
    Le riz non bio aussi…etc
    Les tomates sont insipides…

    En tout cas votre article est fort intéressant.
    Merci !

  31. Francoise dit :

    Génial je suis sidérée. Finalement tel est pris qui croyait prendre. Etl’homme qui se croit tout-puissant fait ce genre de bêtise dans tant de domaines comme par exemple celui de l’intelligence artificielle ou des communications (téléphone, réseaux sociaux jeuxvideo) dont il devient le prisonnier accro.
    Merci

  32. Christine dit :

    Bonjour Florent Cavaler
    Ce matin galette à la farine de sarrasin et châtaignes un peu de fromage de brebis une grosse poignée de graines germées une tisane d’orties et achillé millefeuille sans oublier aromates et épices, à midi ce sera carottes oeufs et compote 17h oléagineux et fruits puis ce soir purée de patates douces lentilles corail accompagnée de sésame.
    Oui il est possible de se passer presque entièrement de féculents une ou deux fois par mois des pommes de terre du riz ou un autre féculents je pense ne portera pas de conséquence. Je pourrais faire un livre de menu et leurs recettes depuis le nombre d’année de pratique.
    Et vous monsieur Cavaler comment vous nourissez vous?
    Bonne journée
    Christine

  33. Hadassah BORREMAN dit :

    A côté du mot soja, il y a un 1, mais il n’y a pas de note s’y rapportant.

    • Florent dit :

      Bonjour Hadassah,
      Les sources sont disponibles juste avant les commentaires. Il vous suffit de cliquer sur l’onglet: « Cliquez ici pour consulter les sources ».
      Cordialement,
      Florent

  34. Hadassah BORREMAN dit :

    C’est effectivement à méditer ce comportement de l’homme vis-à-vis de la nature (les fleurs, les insectes) et la nature vis-à-vis de l’homme.
    Le riz n’est pas une céréale comme le blé, en quoi ne serait-il plus bon ? Je me permets de temps en temps un peu de riz complet on de galette de riz, car à cause du gluten, je ne prends pas de céréales (qui eux auraient subi des transformation depuis le temps de Joseph en Egypte ou le blé et l’orge nourrissaient), même l’épeautre durant toute la semaine, seulement aux repas de Shabboth (Sabbat). D’autres parts, même des professionnels de la santé naturelle encouragent les féculents, probablement par rapport aux sucres rapides. En tout cas, mon époux ne serait pas content, s’il ne recevait pas de pain le matin et des pommes de terre ou autres féculents le soir ! Il m’admire comment je survis avec uniquement des légumes et fruits, naturellement avec poisson, œuf, viande.

  35. Louberssac dit :

    Merci pour vos infos instructives.

  36. boully dit :

    je pense que vous avez raison pour les plantes et,on peut dire pour que l’animal est une bête intelligente tandis que l’homme est un intelligent bête

  37. Michel dit :

    Très beau billet . Alliant humour et sagesse. Mélange détonnant.
    J ai toujours pensé que l ethnocentrisme complaisant nous ruine en nous collant des œillères.
    Comment des gens qui se targuent d avoir une approche holistique de la santé, par exemple, ne la développent pas dans des domaines plus vastes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *