À quand un vaccin contre la bêtise humaine ?

Chère lectrice, Cher lecteur,

En lisant un article paru dans Top Santé il y a quelques jours, j’ai failli tomber de ma chaise.

Les laboratoires pharmaceutiques pourraient bientôt mettre au point un médicament contre… la solitude ! Si si, je vous assure que c’est vrai.

Des chercheurs viennent de tester la prégnénolone, un stéroïde neuroactif, sur 96 personnes qui se sentaient isolées.

Cette substance agit sur le stress et faciliterait l’hypervigilance du cerveau chez une personne qui se sent en danger face à une menace sociale. Elle pourrait donc, en théorie, l’aider à aller plus facilement vers les autres.

Les résultats n’ont pas encore été publiés, mais l’objectif est clair : trouver un remède à la solitude.

« S’il existe des traitements pour d’autres troubles sociaux, comme la dépression ou l’anxiété, pourquoi n’en existerait-il pas pour le sentiment d’isolement ? », s’est enthousiasmée la journaliste de Top Santé[1].

Elle oublie de préciser que les antidépresseurs, pas plus que les anxiolytiques, ne permettent de soigner les troubles sociaux. Dans le meilleur des cas, ils aident le malade à se sentir moins déprimé.

Et dans le pire des cas, c’est l’avalanche d’effets secondaires (rechute[2], dommages au cerveau[3], augmentation du risque de cancer[4] et d’AVC[5], voire décès[6]…).

Mais voilà, pour les laboratoires, il faut absolument trouver une pilule à vendre, quelle que soit l’origine du problème.

Et cette « pilule contre la solitude » n’est pas un cas isolé. Elle fait suite à une série de projets médicamenteux soi-disant « prometteurs » (mais que je qualifierais plutôt de complètement loufoques).

Où s’arrêtera la folie des laboratoires ?

Ces dernières années, les scientifiques travaillent par exemple sur des vaccins contre les caries[7], l’acné[8], l’obésité[9] et la dépendance au tabac[10] !!!

Les grands médias sont enthousiastes. Moi, je ne peux pas m’empêcher de me dire : à quand un vaccin contre la bêtise humaine ?

Les vaccins ont été conçus pour endiguer de graves maladies contagieuses et éviter les épidémies. Mais là, on vous fait croire que vous pouvez rester en bonne santé sans changer vos habitudes. Que vous pouvez régler des problèmes liés au mode de vie grâce à une simple injection.

Aujourd’hui, la médication se décline comme une gamme de cosmétiques. Elle est banalisée et pratiquée à outrance.

Alors avant qu’on invente une pilule contre les cheveux gris, la mauvaise haleine ou les poils aux jambes, si l’on commençait par s’interroger sur la réelle nécessité de ces substances ?

Le médicament ne permettra jamais d’aller au fond du problème, de comprendre pourquoi une personne souffre et s’isole, les raisons qui l’empêchent d’aller vers les autres, de rencontrer de nouvelles personnes et de créer des liens…

Le médicament ne pose pas de questions. Il se contente de faire des modifications chimiques dans le cerveau. C’est tout.

Que faire quand on se sent seul ?

La première chose que vous pouvez faire est de reprendre contact avec les proches que vous ne voyez plus :

  • Téléphonez à vos enfants ou à vos parents si vous ne leur parlez plus,
  • Reprenez contact avec d’anciens camarades de lycée,
  • Proposez à vos collègues d’aller boire un verre après le travail,
  • Invitez votre voisin du dessus à dîner chez vous,
  • Etc.

Ensuite, vous pouvez vous lancer dans des activités collectives. Cela permet souvent de faire de nouvelles connaissances. Partager ses centres d’intérêt avec d’autres personnes est un bon moyen pour créer des liens forts.

Inscrivez-vous à un club de voile ou d’échecs, faites partie d’une association caritative, un groupe de randonnée, une troupe de théâtre, une amicale de pétanque…

Ce qui est bien dans notre société, c’est qu’il existe des associations pour presque toutes les activités possibles et imaginables. Il est très facile de trouver des gens avec qui partager sa passion, qu’il s’agisse des timbres, du modélisme ou du tricot.

Ce qui compte, ce n’est pas d’avoir beaucoup d’amis mais d’être bien entouré.

C’est la qualité de la relation avec les autres qui importe.

Créer et entretenir des relations sincères suppose d’accepter le doute, la difficulté, l’échec. Cela demande du temps, c’est le projet d’une vie et cela ne finit jamais.

Passer la porte d’un club vous paraîtra peut-être difficile, voire insurmontable. C’est peut-être plus compliqué que de compter sur une aide extérieure, une béquille comme un médicament, mais c’est aussi beaucoup plus efficace et tellement plus gratifiant !

Amicalement,

Florent Cavaler





[1] https://www.topsante.com/forme-bien-etre/bien-avec-les-autres/amitie/vers-une-pilule-pour-lutter-contre-la-solitude-630332

[2] Paul W. Andrews, Susan G. Kornstein, Lisa J. Halberstadt, Charles O. Gardner and Michael C. Neale, Blue again: perturbational effects of antidepressants suggest monoaminergic homeostasis in major depression, Front. Psychol., 07 July 2011.

[3] S Govoni, M Racchi, E Masoero, M Zamboni & L Ferini-Strambi, Mechanisms of Drug Action | Published: 16 February 2001 Extrapyramidal symptoms and antidepressant drugs: neuropharmacological aspects of a frequent interaction in the elderly, Molecular Psychiatry volume 6, pages 134–142 (2001).

[4] Lisa Cosgrove, Ling Shi, David E. Creasey, Maria Anaya-McKivergan, Jessica A. Myers, Krista F. Huybrechts, Antidepressants and Breast and Ovarian Cancer Risk: A Review of the Literature and Researchers’ Financial Associations with Industry, PlosOne, April 6, 2011.

[5] Renoux C, Vahey S, Dell’Aniello S, et al. Association of selective serotonin reuptake inhibitors with risk for spontaneous intracranial hemorrhage. JAMA Neurol. 2016.

[6] Carol Coupland, Paula Dhiman, Richard Morriss, Antony Arthur, Garry Barton, Julia Hippisley-Cox, Antidepressant use and risk of adverse outcomes in older people: population based cohort study, BMJ 2011; 343.

[7] https://www.lexpress.fr/actualite/sciences/des-chercheurs-developpent-un-vaccin-anti-caries_1945680.html

[8] https://www.lexpress.fr/actualite/societe/sante/bientot-un-vaccin-contre-l-acne_1034029.html

[9] https://www.lexpress.fr/actualite/societe/sante/bientot-un-vaccin-contre-l-obesite_1138200.html

[10] https://www.lexpress.fr/actualite/societe/sante/bientot-un-vaccin-anti-tabac_1132332.html

9 réponses à “À quand un vaccin contre la bêtise humaine ?”

  1. myriam delplanque. dit :

    je viens de lire les commentaires , tous ont du bon sens. . à la retraite depuis 2 ans je me suis investie dans une maison de retraite. 2 après-midi par semaine . du porte à porte au début, puis ai réussi à interesser certaines personnes aux jeux. Quand j’y rentre, j’oublie les soucis car les gens ont besoin d’un sourire et si on en veut pas pas grave car il y a beaucoup de monde . Et ceci ne coûte rien sauf la marche à pieds mais ca maintiens en forme « sourire ». . Ce qu’il faut cest sortir de son chez soi. bon dimanche

  2. fraternel dit :

    pas besoin d’aller dans un club il y a tellement d associations caritatives qui ont besoin de soutien humain pour ma part depuis ma retraite je suis bénévole aux restos du coeur une fois par semaine et croyez moi celà tisse des liens et apporte joie et bonheur aussi bien aux bénéficiares qu’aux bénévoles celà ne coute rien et une impression de bien etre vous envahi mais il faut rester humble simple et pas de fierté mal plaçée la solidarité n’est pas un vain mot et combat l’isolement

  3. pascal27 dit :

    Bonjour, je voulais partager ces quelques lignes avec vous ! Merci pour vos lettres qui interpellent ! A quand le retour du bon sens autour de nous ??
    @ Quand je suis allé à l’école ils m’ont demandé ce que je voulais être quand je serai grand ? J’ai répondu : heureux ! Ils m’ont dit que ne n’avais pas compris la question ! je leur ai répondu qu’ils n’avaient pas compris la vie ! (Jon LENNON)
    @ Nous aurons le destin que nous aurons mérité ! (Freud)
    @ Quelle époque terrible où les idiots dirigent des aveugles (William sHAKESPEARE)
    @ Un vieil Indien explique à son petit fils que chacun d’entre nous a en lui deux loups qui se livrent bataille ! le premier loup représente la sérénité, l’amour et la gentillesse ! Le second loup représente la peur, l’avidité et la haine ! Lequel des deux loups gagne demande l’enfant ? Celui qu’on nourrit répond le grand père (sagesse Amérindienne)

  4. Geneviève dit :

    Bravo pour votre article. Je suis tout à fait d accord avec vous.
    Merci. Geneviève

  5. ROBERT LAVABRE dit :

    Je crois qu’il ne faut pas confondre isolement et solitude…
    Il y a quelques années, je me suis retrouvé seul dans une foule de voyageurs en pleine effervescence à la gare du Nord. Personne ne faisait attention à son voisin, pressé de partir de ce lieu. Dans cette foule, je me suis senti isolé de toutes ces personnes..
    Quelques années plus tard, seul chez moi, ne faisant rien, je me sentais seul et pourtant pleinement relié à tous les habitants de cette planète. Ce n’était pas de la solitude mais de la plénitude de soi ; un pur bonheur… Et j’ai compris qu’il fallait d’abord se sentir bien avec soi-même avant de sentir bien avec les autres.
    Alors, vos médocs, si vous saviez….

  6. Métatronido dit :

    Bonjour,
    contrairement à votre habitude, vous n’êtes pas non plus, allé au fond du problème.
    vos solutions se justifient dans certains cas, mais elles peuvent tout aussi bien être contre-productives.
    la reprise de contact avec des proches, dans de nombreux cas ne change pas grand chose car la source du problème est à l’intérieur; (certains sont allés jusque sur une île déserte pour fuir leurs problèmes & se sont finalement rendu compte qu’ils les avaient emportés avec eux) il n’est même pas rare que tout ou partie de cet entourage soit « toxique » & potentiellement, à l’origine du problème.
    votre remarque sur la qualité de la relation est la plus importante de votre texte, mais la solitude n’est, en fait, qu’une illusion. l’univers grouille de vie, & à partir du moment où l’on est parvenu à sentir cette vie, on ne peut plus se sentir seul.

  7. ROCHER dit :

    Un médicament contre la solitude, bravo !
    Qu’est ce qu’on va nous inventer d’autre pour faire du profit ?
    Avant d’inventer de nouveaux médicaments ou vaccins dont nous n’avons rien à cirer, faites en sorte que ceux existants soient déjà opérationnels..
    Un vaccin contre les cons, ça n’existe pas ? Si on devait mettre tous les cons dans un placard, il n’y aurai plus grand monde pour fermer les portes, peut-être moi avec ? Enfin c’est totalement hors de sens car bon nombre de chercheurs travaillent pour les cancers, Alzheimer, sida, et bon nombre de maladie. On vient nous pondre une connerie pareille. C’est du foutage de Gueule ! Si on ne veut pas voir des commentaires comme celui-ci alors ne demandez pas notre avis.

  8. ANNE-MARIE dit :

    Il y a longtemps que je dis  » quand un vaccin contre la c…….ie humaine? En réfléchissant, ils ne peuvent pas le trouver car ils devraient le tester sur eux et leurs dirigeants en premier.

  9. Madeleine ARGOUD dit :

    Je suis parfaitement d’accord pour aller dans un club, mais qui paiera la cotisation même minime elle n’est pas toujours à la portée de tout le monde. Quand vous êtes malentendant, que faire dans un club ? Quand vous habitez la campagne (il y en a encore), il faut compter les déplacements en plus. Et ce ne sont que les premières questions qui viennent après avoir lu votre article. Par contre je suis d’accord avec vous : Quand fera-t-on un vaccin contre la bêtise humaine ? Merci de vos lettres. Madeleine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *