Vos yeux aussi veulent faire du sport

Et aussi : 3 techniques pour soulager la douleur (sans médicaments) et Anti-âge : connaissez-vous ce « ium »

Chère lectrice, cher lecteur,

Pour motiver nos amis à faire du sport, on utilise tous à peu près les mêmes arguments :

« Viens courir avec moi… Tu verras, on se sent plein d’énergie après… C’est bon pour le cœur, pour l’endurance… Ça t’aidera à perdre tes kilos en trop… »

Et vous avez sûrement remarqué que, la plupart du temps, ça ne sert strictement à rien : ils n’ont pas le temps, ils sont fatigués, ou ils verront peut-être la semaine prochaine…

La prochaine fois, essayez de leur dire que « le sport, c’est bon pour les yeux ».

Ça ne les fera peut-être pas changer d’avis, mais au moins ça va les intriguer.

« Bon pour les yeux, le sport ?! Mais qu’est-ce que tu racontes ? »

Et pourtant, c’est très sérieux.

Des scientifiques canadiens ont découvert qu’il y avait une relation entre la pratique du sport et… le glaucome.

Le glaucome est la deuxième cause de cécité dans le monde après la cataracte. Il est provoqué par une montée de la pression dans l’œil, détériore le nerf optique de manière irréversible.

La personne atteinte perd d’abord la vue sur les côtés de son champ de vision puis, lorsque la maladie évolue, l’état se dégrade progressivement et peut alors conduire à la cécité totale.

Mais on peut s’opposer à cette dégradation : selon l’étude parue dans la revue Clinical Journal of Sport Medicine, les exercices d’endurance aideraient à diminuer la pression à l’intérieur de l’œil[1].

Comment est-ce possible ?

Les chercheurs n’évoquent pas les raisons de cette association, mais il se pourrait que la pratique du sport contribue à faire baisser le taux d’insuline dans le sang. Or un taux d’insuline trop haut est souvent lié à une augmentation de la tension oculaire.

L’expérience a été menée sur des personnes qui pratiquaient l’aérobic. Mais d’autres activités feront aussi l’affaire : le jogging, le vélo, la natation…

Ce qui compte, c’est de bouger.

Vous me direz si l’argument des yeux aura convaincu vos amis !

3 techniques pour soulager la douleur (sans médicaments)

Vous m’entendez souvent pester contre les médicaments antidouleur et leurs effets secondaires, comme le paracétamol (première cause d’hospitalisation pour insuffisance hépatique aiguë[2]) et les anti-inflammatoires (qui peuvent provoquer des ulcères, des insuffisances rénales et augmenter le risque d’infarctus[3]).

Mais ce n’est pas le tout d’annoncer des mauvaises nouvelles. Ça ne sert pas à grand-chose si l’on ne propose pas ensuite des alternatives.

Eh bien, justement ! Ces alternatives pourraient venir des récents travaux d’une équipe américaine du National Institutes of Health de Bethesda (USA).

Dans une méta-analyse de publications parues entre 1966 et 2016, ces chercheurs ont mis en évidence les bienfaits de plusieurs approches non médicamenteuses pour soulager les douleurs à répétition[4] :

  • Pour atténuer le mal de dos, deux approches ont montré des résultats notoires : l’acupuncture et le yoga. Après une dizaine de séances d’acupuncture réparties sur sept semaines, 60 % des participants à avoir été traités au niveau du dos et des jambes, et en particulier sur le méridien de la vessie, ont ressenti une amélioration de leur état contre 39 % de ceux qui n’avaient pas été touchés par les aiguilles. Par ailleurs, l’acupuncture auriculaire a permis de réduire la douleur de manière importante chez 62 % des femmes enceintes (contre 32 % chez celles qui avaient subi une séance d’acupuncture fictive).
  • En étudiant des individus pratiquant le tai chi Yang style à raison d’une heure par semaine durant trois mois, il a été constaté chez ces derniers une diminution des symptômes de l’arthrose par rapport à un groupe de contrôle.
  • Les douleurs au cou peuvent être soulagées par la massothérapie. C’est ce qui est apparu après avoir réalisé des massages sur des personnes souffrant du cou lors de quatre sessions hebdomadaires de trente minutes. Ceux-ci se révèlent encore plus efficaces lorsque les séances durent une heure et ont lieu deux à trois fois par semaine.

Les chercheurs ont également souligné les bénéfices de la relaxation et des techniques de gestion des émotions contre la migraine et les maux de tête.

Rappelons également qu’en cas de douleurs aiguës, la prise de 2 g de curcuma sous forme phospholipidique (2 gélules) serait plus efficace que le paracétamol, sans ses effets secondaires. Pour les douleurs chroniques on peut aussi utiliser le même curcuma (3 gélules, réparties au long de la journée), mais aussi l’harpagophytum (griffe du diable), la boswellia, etc.

Anti-âge : connaissez-vous ce « ium » ?

Les « ium », c’est le nom que je donne aux oligo-éléments. Vous savez, les magnésium, potassium, calcium, sélénium, silicium

On parle souvent de l’importance de ces minéraux pour être en bonne santé.

Mais il y en a un dont on parle moins, c’est le lithium.

Le lithium est surtout connu pour son utilité dans les batteries et les piles, notamment celles de vos smartphones, tablettes, ordinateurs portables ou de certaines motos.

Mais des scientifiques lui ont aussi trouvé des bienfaits pour votre santé.

Le lithium fait l’objet de nombreuses recherches scientifiques, avec des résultats prometteurs contre les maladies où le système nerveux central est attaqué : sclérose en plaques, accident vasculaire cérébral ou maladies plus rares comme celle de Huntington.

Plus récemment, une étude parue dans la revue Cell Reports, montre que le lithium pourrait même avoir un effet sur la longévité.

Cela n’a encore été démontré que sur des drosophiles. Ces petites mouches à fruits sont utilisées comme modèle dans toutes les études sur le vieillissement car elles partagent avec les humains 75 % des gènes liés à l’apparition de maladies.

Et les conclusions sont prometteuses : le lithium permettrait d’allonger la vie des drosophiles de 16 à 18 %[5].

Selon les auteurs de l’étude, il boosterait les défenses des cellules contre le stress oxydatif et stimulerait la croissance et la survie des neurones.

Je vais surveiller cette découverte de près et je vous en reparlerai si elle est validée chez les humains.

Amicalement,

Florent Cavaler





4 réponses à “Vos yeux aussi veulent faire du sport”

  1. r0WL dit :

    merci pour vos mails je les gardes tous précieusement

  2. mamina dit :

    bonjour,
    oui votre lettre est très intéressante, on l’essaierait volontiers mais il faut être super riche !
    10 séances d’acupuncture ça revient à 500 euros, comment se soigner si on ne les a pas ?
    connaissez – vous des acupuncteurs dont la séance coûte moins de 50 euros ?
    cordialement

  3. Patel Zakaria dit :

    Bonjour, je vous remercie pour cet article trés intéressant. J’aimerai savoir où je pourrais trouver le curcuma sous forme phospholipidique. Je vous remercie d’avance.

  4. Fournier Frédéric dit :

    Vous oubliez de citer le Lithium dans nombre de troubles en Psy , il est tj prescrit par les psychiatres aussi bien en ambulatoire qu’en hospitalisation,
    Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *